Comment calculer une plus value sur une cession d’actions ?

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Tout d’abord, nous ne retenons dans cet article que le régime de plus value sur cession d’actions d’un dirigeant. Et plus spécifiquement celui d’une société de type SAS ou SARL à l’impôt sur les sociétés.

Ainsi, pour calculer la plus value, cela nécessite de connaître :

  • le prix de cession,
  • le coût d’acquisition,
  • le taux d’imposition.

Mais voyons cela en chiffres.

La vente est le premier élément d’une plus value sur cession d’actions

Tout d’abord, nous retenons le prix de cession.

Ensuite, ce prix de cession sera diminué de l’éventuel coût de l’intermédiaire, de l’avocat ou encore de l’expert comptable. En effet, un dirigeant qui détient des titres de sa société ne peut pas faire prendre en charge le coût de ses conseils pour vendre ses propres actions. C’est à lui de les payer à titre personnel.

Le prix d’acquisition des actions est le 2ème élément de calcul

Tout d’abord, le prix d’acquisition est fonction du début de l’acquisition.

  • Ainsi, si vous avez créé votre propre société, c’est le montant du capital que vous retiendrez proportionné du pourcentage détenu.
  • Maintenant, vous avez peut être acquis les actions d’un ancien dirigeant parti. Ainsi, c’est ce prix que vous retiendrez.

A ce prix, vous rajouterez les frais d’acquisition comme les commissions, les droits d’enregistrements par exemple.

La plus value sur cession d’actions

Le calcul de la plus value se calcule par la différence entre les 2 grands éléments. Retenons un exemple :

  • Prix de cession des actions : 1 000 000 euros,
  • Coût de l’expert comptable et de l’avocat : 20 000 euros,
  • Soit un Prix de cession net : 980 000 euros.

 

  • Prix d’acquisition des actions achetés 6 années avant : 250 000 euros,
  • Droits d’enregistrement : 30 000 euros,
  • Soit un coût d’acquisition total : 280 000 euros.

Soit une plus value sur cession d’actions de 600 000 euros.

Désormais, il faut maintenant connaître le régime d’imposition auquel le détenteur des actions va être redevable.

plus value sur cession d'actions

Le régime de la Flat Tax depuis 2018 constitue le régime de droit commun

On appelle ce régime le Prélèvement forfaitaire unique (PFU). Il consiste à retenir un taux de 30% incluant l’impôt sur le revenu et la CSG/CRDS. Ce système est très avantageux pour des cessions significatives.

Dans le cas présent, le PFU sera de 180 000 euros. Il restera la somme de 420 000 euros au dirigeant sortant.

flat tax

Les régimes de dérogation existent sur les plus value sur cession d’actions

D’autres régimes de taxation des plus values existent ainsi que des exceptions. Ainsi, nous pouvons retenir notamment les régimes suivants :

  • Le régime de l’abattement pour durée de détention,
  • L’abattement pour les dirigeants partant à la retraite.
À propos de l'auteur : est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.