Comment gérer un compte courant d’associé en SAS ?

Créez votre entreprise dès aujourd'hui avec un juriste Dougs

Découvrir l'offre →

Le compte courant d’associé en SAS,  de quoi s’agit il ? Ce compte regroupe l’argent prêté par l’associé à la société. Ainsi, le compte courant augmente au fur et à mesure que la société doit de l’argent à l’associé.

L’avance en compte courant : Les intérêts

La société peut avoir des besoins pressants en fonds. Dans ce cas, les associés peuvent prêter de l’argent ! Ainsi, la société peut assurer ses besoins financiers immédiats. Cela peut se faire sous la forme d’avances ou de prêts.

Les avantages du compte courant d’associé en SAS

Le compte courant d’associé en SAS : Avantages pour la société

Le compte courant d’associé en SAS est la solution la plus simple quand il s’agit de renflouer temporairement les fonds de votre société sans avoir à passer pas un banquier ! Cela vous permet d’éviter les taux d’intérêts élevés que le système bancaire applique.

Et en plus de ça, les rémunérations de compte courants sont déductibles du montant des intérêts du résultat taxable ! Sous certaines conditions bien entendu : Vous devrez donc entièrement libérer votre capital, et le taux d’intérêts doit respecter un plafond légal (1,60% pour le 2ème trimestre 2018).

compte courant d'associé en SAS

Le compte courant d’associé en SAS : Avantages pour les associés

Si les sommes prêtés à la société le sont par un associé détenant au moins 5% du capital ; les fonds en question peuvent même être productifs d’intérêts !

Les produits de placement à revenu fixe se soumettront au PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 30% à partir du 1er janvier 2018 ; si il se perçoivent par des personnes physiques. Si ils sont placés sur option, ils pourront se taxer selon le barème progressif de l’IR.

Le montant brut des produits de placement à revenu fixe permettra de calculer le prélèvement obligatoire non libératoire. il n’y aura aucune déduction pratiquée sur les frais ou charges. Et son taux se fixe à 12,8%.

Le prélèvement obligatoire agit comme un acompte d’impôt sur le revenu. Ce prélèvement obligatoire sera imputable sur l’IR dû pour l’année sur laquelle il a été opéré. Si il excède l’impôt dû, il se restituera alors.

Vous pouvez demander à vous faire dispenser de prélèvement ! En effet: si votre revenu fiscal de référence de l’avant dernière année précédent le paiement est inférieur à 25 000€. (dans le cas des contribuables célibataires, divorcés ou veuf) ; ou 50 000€ (pour ceux soumis à imposition commune).

Pour ce qui est des prélèvements sociaux, ils se montent à 17,2% du montant des produits et intérêts. Autrement dit, la taxation totale se monte à 30%.

L’imposition définitive se liquidera à partir des éléments portés dans la déclaration de revenus souscrite l’année suivante celle de leur perception.

D’autres informations sur les associés en SAS ? Consultez cet article !

À propos de l'auteur : est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.