La protection numérique, ou comment se protéger des ransomware

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Vous avez entendu parler de la récente vague de ransomware qui touche de nombreuses entreprises ; et ce à une échelle mondiale ? Mais comment faire pour vous protéger des ransomware ? Cela passe par de bonnes habitudes couplées avec un minimum de réflexion sur l’organisation de ses données numériques. Voici quelques conseils afin d’éviter que vos données ne se fassent chiffrer contre votre gré, et , ne se fassent prendre en otage contre rançon.

Tout d’abord, qu’est qu’un ransomware ?

Vous recevez de plus en plus des messages à provenance douteuse ou contenant des pièces jointes (ou des liens) vous invitant à les ouvrir. Il s’agit exactement du type de message pouvant contenir ces « rançongiciels ». Leur objectif est de passer vos données à travers un système de chiffrement afin de vous les échanger contre rançon. Il est important de noter qu’aujourd’hui, rien ne peut garantir la récupération de vos données, même de payer cette rançon. La meilleur solution consiste donc à se protéger des ransomware à l’avance.

Sauvegarder ses données

La première solution contre ce genre d’attaque, c’est de sauvegarder ses données ! En effet, si vous avez une copie de vos données, présente en dehors de votre réseau et suffisamment à jour, les pirates n’auront aucun intérêt à attaquer une base de données que vous avez déjà sécurisée !

Vérifier la provenance de vos messages

Ne vous laissez pas avoir par un simple mail ! Il est très simple pour les hackers d‘imiter les identités visuelles de certains de vos partenaires. (clients comme fournisseurs, banques, services téléphoniques, …). Il est important d’enseigner à vos employés, véritables portes ouvertes sur votre réseau, à distinguer les mails piégés. Si ils ont un doute, mieux vaut vérifier la provenance du message en s’adressant à l’intéressé par un autre moyen que par mail !

Afin d’aider vos employés à identifier et détecter ce type de menaces, le gouvernement français a participé à la création de ce site web.

La protection numérique, ou comment se protéger des ransomware

Méfiez vous des extensions de fichier que vous ne connaissez pas

Si vos fichiers que vous recevez sont habituellement des .doc ou des .mp4 par exemple, et que vous recevez un nouveau type d’extension via un de vos clients, ne l’ouvrez surtout pas ! Les fichiers .pif, .com, .bat, .scr, .cab, … il en existe beaucoup ! Il s’agit d’extensions de compression des campagnes CTB-Locker, des extensions à risque, touchant autant les particuliers que les entreprises ! Vérifiez toujours l’identité de votre expéditeur ! 

Se protéger des ransomware en tenant à jour les logiciels !

Plus un logiciel est vieux ou non mis à jour, et plus il devient une voie d’accès facile aux hackers. Votre version de windows, votre antivirus, votre navigateur web, ou même votre lecteur pdf ou votre ancienne version d’excel font partie des risques ! Par ailleurs l’Etat recommande fortement, dans le logiciel excel, de désactiver ses macros (fonction exécutant certaines tâches de manière automatique) ; afin de limiter la propagation du virus si vous en êtes atteint !

Comprenez que globalement, vos anciens systèmes d’exploitation et l’obsolescence de vos logiciels constituent les meilleurs moyens pour les hackers de vous rançonner.

Naviguez en utilisateur plutôt qu’en administrateur

Assurez vous de bien naviguer en utilisant un compte utilisateur. En effet, le compte administrateur permet de nombreuses options de contrôle sur un ordinateur. Utiliser un compte utilisateur ralentira le voleur dans la propagation de son ransomware.

À propos de l'auteur : est expert-comptable et cofondatrice chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.