Les difficultés de financement des professions libérales

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Vous êtes professionnel libéral et vous souhaitez développer votre activité, investir dans un nouvel équipement pour votre cabinet ? Vous devez faire face à des difficultés passagères ? Dougs détaille les options qui s’offrent à vous sur le financement de profession libérale !

Quelles sources de financement pour les professions libérales ?

Les potentielles sources de financement en libéral

Sachez qu’en étant libéral, vous pouvez utiliser vos fonds personnels, si votre situation privée le permet. Si un ami ou un membre de votre famille souhaite vous aider, cela est également possible dans le cadre d’une donation ou d’un prêt entre particuliers. Attention toutefois à la manière de procéder, car ces deux méthodes sont strictement réglementées pour le financement de profession libérale.

Dans le cadre d’un investissement, vous pouvez faire une demande d’emprunt auprès de votre banque. Si au contraire vous souhaitez pallier à un déficit, évitez de vous engager sur des charges supplémentaires : gare au surendettement ! Vous n’avez pas droit à cette procédure, et si vous ne parvenez pas à payer vos dettes, c’est le redressement voire la liquidation judiciaire qui vous attend.

Sinon, vous pouvez aussi louer votre bien en signant un crédit-bail. Vous n’aurez que le premier loyer à fournir en apport initial, mais attention en cas de retard ou défaut de paiement, le propriétaire viendra récupérer son bien ! Vous devrez aussi souscrire une assurance pour vous protéger en cas de vol ou détérioration. Un investissement qui risque de vous revenir rapidement plus cher qu’un emprunt classique.

Gérer les dettes

Le risque fait partie de la vie d’un cabinet. Vous aviez prévu tous les événements possibles, seulement voilà, vos finances peuvent être dans le rouge. Que faire ?

Premièrement, ne paniquez pas !  Commencez par faire le point sur vos dettes et paiements mensuels. Si vous disposez d’un bon logiciel comptable, toutes ces informations doivent vous être accessibles rapidement.

Ensuite, traitez-les par ordre de priorité :

  • Échéances mensuelles d’emprunt : si vous ne les remboursez pas, vous risquez d’affecter vos chances d’obtenir un crédit à l’avenir. Le plus simple est de prendre un rendez-vous avec votre banquier et de demander un gel de votre emprunt. Au lieu d’avoir une durée initiale d’emprunt de 5 ans, celle-ci passera par exemple à 6 ans. En d’autres termes, vous ne paierez plus rien pendant 6 mois à 1 an. Votre trésorerie devrait mécaniquement remonter.
  • Dans le cadre d’un crédit-bail, le bien loué risque de vous être retiré. Demandez un étalement d’une année ou deux supplémentaires. Les échéances devraient être plus faibles. Au pire, transférez votre contrat à une autre entreprise.
  • Factures : vos loyers et factures d’eau/électricité doivent être payées. Vos patients risquent de ne pas apprécier si vous réalisez vos soins dans le noir !
  • Assurances : restez prudent, votre responsabilité civile pourrait bien vous sauver la mise.
  • Carte de crédit : les charges et intérêts s’accumulent vite, évitez les.
  • Argent et chèque : déposez les plus souvent.

Maintenant, trouvons des solutions durables ! 

financement profession liberale

Quelles solutions de financement pour les professions libérales ?

Renégociez vos emprunts bancaires pour le financement de profession libérale

Vous pouvez peut-être négocier des échéances plus longues sur vos emprunts. Ce n’est pas une solution sur le long terme, mais elle pourrait vous apporter l’air qui vous manque. Une autre possibilité qui s’offre à vous est le gel d’emprunt. La banque peut alors accepter, par exemple, de reporter le remboursement de votre emprunt d’un an. Vous pouvez également revoir les taux d’intérêts. En résumé, optez pour le dialogue avec les banques pour disposer de facilités.

Négociez des modalités de paiement plus favorables

Parlez à tous vos créanciers. Expliquez leur la situation et dites leur que vous avez un véritable plan pour la résoudre. Restez positifs, assurez-les que vous comptez payer la totalité de vos dettes mais que vous avez besoin de renégocier les termes. Ils devraient comprendre que c’est dans leur intérêt de donner suite à votre requête. Après tout, si votre cabinet ferme, ils ne récupéreront rien.

Soyez proactif. Si vous contactez vos créanciers avant qu’ils ne commencent à vous relancer pour paiement non réglé, ils vous prendront plus facilement au sérieux et accepteront mieux vos termes.

Réduisez vos charges

Réfléchissez aux charges non utiles que vous pouvez réduire. Utilisez votre logiciel comptable pour voir quels postes vous coûtent le plus cher et regardez où vous pouvez faire des coupes. Par exemple,  diminuer l’espace que vous louez, surtout si vous ne l’utilisez pas entièrement. Considérez un rachat de vos crédits qui vous permettra de réduire vos paiements mensuels sans affecter votre historique de paiement. Contactez des organismes de prêt mais faites attention aux petites lignes des contrats qu’ils proposent.

Enfin, en dernier recours cédez quelques immobilisations. Cette solution devrait convenir à vos créditeurs puisqu’elle leur permet d’être remboursés au moins en partie, ce qui est mieux que la liquidation pure et simple.

Pour financer un projet ou réduire votre endettement, il existe de nombreuses solutions. Dans tous les cas, réfléchissez bien avec de vous lancer et demandez l’avis de votre expert-comptable. Étudiez votre budget avec Dougs !

À propos de l'auteur : Patrick Maurice est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.