[Interview] Les réseaux sociaux sont-ils plus forts qu’un site internet ?

Votre compta, bilan inclus, pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Que ce soit pour développer leur visibilité ou trouver de nouveaux clients, difficile pour les freelances de se passer des réseaux sociaux aujourd’hui. Mais peuvent-ils se passer de site internet ? (Et parce que nous n’avons pas froid aux yeux, nous nous sommes même posé cette question un peu folle pour les e-commerçants !)

Jordan Chenevier, spécialiste en Growth Hacking chez Germinal, répond à nos interrogations.

⟶
Retrouvez Jordan dans notre webinar du 23/06/2020, co-animé par Dougs et Germinal : Explosez votre chiffre d’affaires ! Découvrez le GROWTH ! Spécial Indépendants, Freelances et e-commerce 🚀

En tant qu’indépendant, peut-on se passer de site internet aujourd’hui ?

Oui, on peut s’en sortir sans site web. Mais c’est une vision un peu radicale ! Je pondérerais en disant que c’est quand même utile pour avoir de la visibilité, mais que ça n’est pas la peine d’y passer trop de temps ni d’énergie. Il existe d’ailleurs plein de solutions très simples pour construire un site en quelques heures avec de chouettes options. 

On accompagne pas mal d’étudiants et on est assez surpris de constater qu’ils ne savent pas qu’on peut créer un site en 3 heures. Aujourd’hui, l’enjeu d’un site n’est plus d’avoir un design exceptionnel : c’est la proposition de valeur de l’offre qui est clé !

Des exemples de sites simples et efficaces ?

De plus en plus de personnes font des sites web sur Notion. À la base, c’est un outil de documentation collaborative pour les entreprises, où sont regroupés tous leurs documents, fiches process…. Mais comme le design est plutôt sympa, que l’on peut mettre du texte, des images, etc. cela ressemble assez à une page web classique et certains professionnels l’utilisent pour faire leur site, comme Maestro par exemple. C’est bien la preuve qu’il ne sert à rien de passer trop de temps sur son site internet !

Checklist
Checklist gratuite :
Les 18 actions à mettre en place absolument pour optimiser votre trésorerie !
Mettez en place 3 de ces actions dès aujourd'hui et maîtrisez votre solde bancaire.
Télécharger la checklist
×
Téléchargez la checklist
Téléchargez la checklist indispensable « les 18 actions à mettre en place pour préserver votre trésorerie », mettez en place 3 de ces actions dès aujourd'hui et maîtrisez votre solde bancaire !

Et pour un webcommerçant ? De plus en plus de ventes se font directement sur les réseaux, comme Instagram…

Pour les e-commerçants c’est différent. Il faut absolument un site car cela fait partie de la valeur intrinsèque de l’offre. Mais là encore, il y a des solutions comme Shopify, qui permettent de construire quelque chose de très bien en quelques heures.

C’est tellement simple que je connais des personnes qui font du drop shipping et qui sortent trois e-commerces par jour pour tester des choses. Ils ont compris que la barrière technique n’existait plus. Ce qui est important est de soigner les images et les vidéos. Ma vision, c’est qu’il faut tester, voir si ça prend et ensuite travailler la marque. Mais seulement si ça vaut le coup.

C’est bien la preuve qu’il ne sert à rien de passer trop de temps sur son site internet !

Finalement le site “vitrine” n’a jamais si bien porté son nom…

Tout à fait ! C’est bien d’avoir un site sur lequel renvoyer. Mais c’est sur les réseaux sociaux que se trouvent les gens.

Pour être tout à fait transparent avec vous, nous sommes en train de refaire notre site web chez Germinal parce que personne ne le comprend. Plein de leads entrants qui sont allés sur notre site nous disent qu’ils ne comprennent pas ce que nous faisons. Cela prouve deux choses : 

  1. On est sûrement passé à côté d’opportunités en voulant faire un site trop conceptuel : autant faire quelque chose de simple et facile à comprendre
  2. Nous avons des leads malgré tout : la clé n’est pas dans le site web !

À partir du moment où l’on commence à apporter de la valeur ajoutée sur LinkedIn ou tout autre réseau, les prospects trouvent le moyen de nous contacter. Que ce soit via un réseau ou via notre site. 

En revanche, un site web est un véritable et puissant outil dès lors que l’on propose une web app ou une solution en ligne. Les enjeux sont différents !

Quels sont les réseaux sociaux à privilégier ?

En BtoC, il faut déjà être sur Facebook, Instagram et Google. On peut ensuite réfléchir à être présent sur Pinterest, TikTok… dans certains cas.

En BtoB, il faut absolument être sur LinkedIn. Twitter quant à lui, est intéressant pour certains secteurs niches comme le journalisme ou la politique. 

Chez Germinal, on recommande d’être présent à plusieurs endroits, surtout pour du BtoB : LinkedIn, YouTube (avec des webinars) et une newsletter par exemple.

J’ai 10 000 € pour développer ma croissance : je les investis dans la création / refonte de mon site ou dans les réseaux sociaux ?

Dans les réseaux sociaux, sans hésitation ! Un site ne fait pas venir de clients, à moins d’être hyper bon en SEO, mais ça prend du temps. C’est sur les réseaux sociaux qu’il faut investir, pour faire venir sur son site. On peut d’ailleurs très bien faire une pub sur LinkedIn ou Facebook et acquérir des leads, sans même les faire passer par son site.

Mais il y a une vraie réflexion à mener pour savoir comment prendre la parole sur les réseaux : quelle est ma proposition de valeur ? quelle visibilité je veux ? etc. 

Quels sont les canaux les plus efficaces pour le développement commercial des freelances ? 

En BtoB ce qui convertit le plus, en 2020 encore, ce sont les emails et le téléphone, parce qu’il est essentiel d’échanger avec ses prospects. Tout l’enjeu consiste donc à récupérer un contact. Quitte à investir du temps, autant faire du démarchage mail ou téléphonique !

C’est sur les réseaux sociaux qu’il faut investir, pour faire venir sur son site !

Quels sont tes secrets pour réussir en tant que freelance ?

Personnellement, je commencerais par acheter un nom de domaine à mon nom et je renverrais vers ma page sur la communauté de freelances Malt.

Même s’il faut rester curieux de tout ce qui se fait, il vaut mieux se concentrer sur un réseau ou un canal en particulier pour être efficace. C’est en passant beaucoup de temps sur une plateforme qu’on devient expert. 

Un super moyen de gagner en visibilité et en crédibilité, pour un freelance, est de se considérer comme un média, en ayant une chaîne YouTube ou un podcast par exemple. Ca permet d’inviter d’autres professionnels, de bénéficier de leur expertise et d’augmenter sa puissance de frappe. 

Mon dernier conseil serait d’être curieux et de toujours remettre ses apprentissages en question. Il y a plein de choses qu’on ne maîtrise pas. C’est particulièrement vrai avec les réseaux sociaux. Les algorithmes changent en permanence, de manière assez opaque pour les utilisateurs. Le seul moyen d’être au fait des bonnes pratiques est de toujours tester. Si j’ai tenté quelque chose qui n’a pas marché il y a trois semaines, je ne dois pas hésiter à recommencer pour voir si ça a changé.

⟶
On parle de Malt dans notre article 10 plateformes pour freelances à connaître absolument
Pour aller encore plus loin, participez au webinar gratuit du 23/06/2020, co-animé par Dougs et Germinal :
Explosez votre chiffre d’affaires ! Découvrez le GROWTH ! Spécial Indépendants, Freelances et e-commerce 🚀
Participer au webinar
Mylène Macaré
À propos de l'auteur : Mylène Macaré est Head of content chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.

Recevez les astuces indispensables pour que votre comptabilité vous serve enfin à quelque chose !

Pas de discours commercial, juste de vraies informations

Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès maintenant !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.