Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →

Créez votre entreprise rapidement et sereinement, 100% en ligne.

Votre Kbis en 48h et les tarifs parmi les moins chers du marché.
Un juriste Dougs vous conseille et rédige vos statuts juridiques pour lancer votre activité. Pack création 150€.

La création de votre entreprise par un juriste professionnel

  • Un juriste professionnel Dougs vous conseille par téléphone pour déterminer la meilleure forme juridique pour votre entreprise.

  • Le juriste rédige vos statuts juridiques adaptés à votre situation et prend en charge toutes les démarches administratives.

  • Une fois votre entreprise créée, Dougs devient votre expert-comptable et s'occupe de toutes vos démarches fiscales. Nous mettons tout en oeuvre pour la réussite de votre projet.

« Le choix de votre forme juridique est déterminant pour la réussite de votre entreprise. Faire le bon choix peut vous faire gagner jusqu'à 30% sur votre résultat. Une erreur vous ferait travailler plus pour l'administration fiscale que pour vous ! »

Véronique Maurice

Expert-comptable chez Dougs

Dougs est un cabinet d'expertise-comptable en ligne, c'est une garantie de sérieux

  • En tant que cabinet d'expertise-comptable inscrit à l'Ordre des experts-comptables de Lyon, Dougs se doit d'un haut niveau de qualité de conseil et de professionnalisme. Cela vous garantit que les solutions trouvées pour la création de votre entreprise seront les meilleures pour vous et que le travail sera mené à bien.

  • Une fois votre entreprise créée, Dougs pourra vous accompagner pour votre comptabilité et votre gestion avec des conseils spécifiques, dédiés aux nouveaux entrepreneurs. Cela vous permettra d'assurer le succès de votre nouvelle activité !

Nos clients en parlent mieux que nous !

Yves

Le top du top ! Une équipe très sympa et compétente, mention très bien pour la juriste Mélissa ! L' équipe Dougs est véritablement tournée vers ses clients !

Maxime Blancard

Un accompagnement de qualité sur tous les aspects juridiques et comptables de mon activité d'entrepreneur. Très bonne réactivité et rapidité dans le traitement des questions que ce soit par messagerie ou par téléphone. L'idée de se dire, j'ai une question et j'ai besoin rapidement d'une réponse, sans attendre un retour par mail ou un entretien téléphonique 15 jours plus tard, fait de DOUGS un expert-comptable de confiance.

Alwin Bourgeois

Dougs m'accompagne depuis 1 an maintenant et je dois dire que je suis très très satisfait par leurs services. Avant j'avais un cabinet d'expertise comptable "classique" sans réelle visibilité sur mon activité. Aujourd'hui chez Dougs, j'ai affaire à des personnes accueillantes,compétentes, réactives et à des outils vraiment bien pensés qui font la différence ! Ma compta ne me prend plusquequelques minutes contre plusieurs jours auparavant. J'ai même l'appli Dougs sur mon iPhone pour pilotermon activité. J'ai recommandé à un ami entrepreneur et je continuerai à le faire... Merci à Dougs et àtoute l'équipe ! ;-)

Maxime D

Toujours parfait. J'utilise les services de Dougs depuis 3 ans avec beaucoup de plaisir. L'équipe est très professionnelle et réactive à toutes mes sollicitations et l'application fonctionne très bien. Je recommande vivement leurs services à toute personne / entreprise qui veut une comptabilité à jour sans effort et sans perte de temps.

Jeremy Brouche

Cela fait 2 ans que je travaille avec eux pour mon compte professionnel concernant mon activité de kiné. C'est synchronisé avec ma banque, cela prend seulement quelques minutes par mois pour dire à quoi correspond telle dépense. Ils sont très sérieux très rigoureux. J'ai toujours eu des réponses très rapides à toutes mes questions, le lendemain au + tard. Je recommande :)

Amaury Bouchard

Très bon cabinet comptable en ligne. L'application est facile à utiliser. L'équipe est réactive et a toujours répondu à mes questions dans la journée, prenant même le temps de m'expliquer les sujets les plus délicats par téléphone. Que du positif :)

Concrètement, les 6 étapes de la création d'entreprise

.01

Vous remplissez quelques informations directement en ligne pour commencer la création de votre entreprise.

.02

Un juriste Dougs vous contacte et vous décidez de la forme juridique de votre entreprise. Vous recevez votre projet de statuts.

.03

Vous transmettez le projet à la banque de votre choix et déposez le capital.

Les étapes de la création d'entreprise en ligne
.04

La banque vous remet une attestation de dépôt des fonds, vous nous la transmettez.

.05

Votre juriste Dougs finalise l'ensemble de votre dossier de constitution et vous le signez.

.06

Nous transmettons le dossier au centre de formalités des entreprises pour immatriculation. Votre Kbis est obtenu, votre activité est lancée !

Lancez votre activité dès aujourd'hui !

Renseigner vos informations sur Dougs, un juriste expert en création d'entreprise vous appelle dans la journée. C'est gratuit, rapide et sans engagement.

OU

Demandez une présentation de Dougs, un juriste expert en création d'entreprise vous appelle dans la minute. C'est gratuit, rapide et sans engagement

Création d'entreprise : les questions fréquentes

Création d'entreprise :
pour qui ?

Pourquoi créer une entreprise ?

Les raisons d'opter pour la création d'entreprise ne manquent pas. Pour beaucoup d'entrepreneurs, se lancer est un moyen d'exercer une activité par passion et de travailler dans le secteur d'activité qu'ils aiment. Devenir son propre patron est idéal pour organiser ses journées de travail et travailler à sa manière.

Créer son entreprise et faire prospérer son projet est extrêmement valorisant. Si vous cherchez une activité qui a du sens, pourquoi ne pas la créer ? À tout âge et quelle que soit votre situation, la création d'entreprise est un bon moyen d'apporter de la valeur à votre quotidien et de développer tout votre potentiel.

Peut-on créer son entreprise en étant au chômage ?

En étant au chômage, il est possible de percevoir ses indemnités tout en se lançant dans la création d'entreprise. Cette période est d'ailleurs propice pour concrétiser un projet tout en maintenant une rémunération. L'entrepreneur pourra choisir entre deux options : cumuler le chômage et les revenus issus de l'entreprise, ou recevoir un versement de 45% de l'allocation chômage et l'investir dans la société. La condition d'éligibilité à cette aide de pôle emploi est de bénéficier de l'ACRE. Pour l'aider dans sa création d'entreprise, l'entrepreneur peut bénéficier d'un accompagnement pôle emploi (dispositif NACRE, ateliers, OPCRE, etc.) et des conseils d'un expert-comptable Dougs.

Peut-on créer son entreprise quand on a déjà un poste salarié à côté ?

Que vous soyez en CDD, en CDI, ou même en contrat d'intérim, il est tout à fait possible de vous lancer dans la création d'entreprise. Cumuler un emploi salarié et une activité indépendante  comporte de nombreux avantages, notamment au début de l'activité. En effet, conserver son poste de salarié permet de s'assurer la rentrée d'un revenu régulier et de tester la viabilité du projet. Pour cumuler ses deux activités, il est indispensable de bien choisir sa structure  et de respecter certaines conditions. L'entrepreneur qui souhaite conserver son poste de salarié en se lançant dans la création d'entreprise doit notamment vérifier si son contrat de travail prévoit une clause d'exclusivité. Néanmoins, le jour où vous devenez entrepreneur à plein temps, interrogez-vous sur le bénéfice de votre indemnisation Pôle Emploi. En effet, cette situation risque d'être incompatible.

Comment avoir une idée de création d'entreprise ?

L'idéation est à la base de tout projet de création d'entreprise. Contrairement aux idées reçues, il n'est pas nécessaire d'avoir une idée révolutionnaire. Innovant, le projet doit avant tout répondre à un besoin. Pour avoir une idée de création d'entreprise,   observez votre environnement afin de proposer une offre pouvant être viable sur le long terme. Se renseigner sur les concepts qui marchent à l'étranger, interroger ses proches, ou encore étudier les différents marchés porteurs, fait partie des étapes permettant d'aboutir à une idée de création d'entreprise viable. Pour être sûr que votre idée de création d'entreprise réponde bel et bien à un besoin, et vous assurer de la viabilité de la future entreprise, il est indispensable de réaliser une étude de marché.

Quel type d'entreprise créer ?

Quelle structure, quel statut juridique, quelle forme sociale choisir ?

Aussi appelé «  statut juridique  », la forme juridique d'une entreprise désigne le cadre légal régissant son activité. Crucial, le choix du statut juridique a une influence sur sa pérennité à court et long terme. En France, on compte deux principales catégories de statuts juridiques : l'entreprise individuelle et la société.

Que l'on se lance en  freelance , ou que l'on souhaite créer une société, choisir minutieusement son statut juridique est indispensable. De ce choix dépendra notamment le régime fiscal, le régime social et les relations qu'entretiendront les associés entre eux. Avant de vous lancer dans la création d'entreprise, il est recommandé de prendre conseil auprès d'un expert-comptable Dougs afin d'être sûr d'opter pour la meilleure option.

Quels sont les différents statuts existants ?

Au moment de la création d'entreprise, le choix de son statut dépend de plusieurs facteurs. L'entrepreneur et son expert-comptable pourront choisir un statut parmi les suivants :

  • L'entreprise individuelle : il s'agit d'une entreprise en nom propre pouvant notamment être utilisée par un artisan, un commerçant ou un individu exerçant une profession libérale.
  • La micro-entreprise : elle désigne une entreprise individuelle, qui se caractérise par un régime social et fiscal simplifié.
  • L'entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : en créant une EIRL, l'entrepreneur sépare son patrimoine personnel de celui de l'entreprise.
  • L'entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) : l'EURL ne comporte qu'un seul associé et est régie par les mêmes règles que la SARL.
  • La société à responsabilité limitée (SARL) : il s'agit d'une société comportant au minimum 2 associés. Les associés ne sont responsables des dettes de l'entreprise qu'à hauteur de leurs apports personnels.
  • La société par actions simplifiée (SAS) : comportant au minimum 2 associés (sans maximum), la SAS ne nécessite pas de capital minimum pour sa constitution. Chaque associé n'est responsable des dettes de la société qu'à hauteur de ses apports personnels.
  • La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) : la SASU repose sur les mêmes règles d'organisation que la SAS. Elle se différencie par le fait qu'elle n'est constituée que d'un seul associé.
  • La société anonyme (SA) : il s'agit d'une société commerciale constituée par 2 actionnaires au minimum (ou 7 pour une société cotée). Les actionnaires peuvent être des personnes physiques ou des personnes morales.
  • La société d'exercice libéral (SEL) : ce type de société permet d'exercer une profession libérale réglementée sous la forme d'une SARL.
  • La société en nom collectif (SNC) : ce statut impose aux associés une responsabilité solidaire et indéfinie mais ne requiert par un capital minimum lors de la création d'entreprise.
  • La société en commandite simple (SCS) : la SCS est constituée de commandités (commerçants) et de commanditaires (non commerçants). Tout comme la SNC, la SCS ne requiert par un capital minimum au moment de la création d'entreprise.

Pourquoi créer une SASU ?

La SASU, société par actions simplifiée unipersonnelle, est une société commerciale qui ne comporte qu'un associé unique. Ce statut juridique séduit de nombreux entrepreneurs. Et pour cause, il offre de nombreux avantages. Créer une SASU est à la portée de tous les types d'activités. Se lancer dans la création d'entreprise en optant pour la SASU est idéal pour limiter la responsabilité de l'associé et faciliter le développement de l'entreprise. La SASU peut être créée en étant au chômage ou salarié d'une autre entreprise, et permet de bénéficier de l'ACRE et de l'ARE. Côté fiscalité, la SASU donne de la souplesse. En effet, cette structure juridique permet d'opter pour l'impôt à l'IR plutôt que pour l'impôt à l'IS.

Pourquoi créer une holding ?

La holding est une société regroupant des associés ou actionnaires sous une entité morale. La création d'une holding donne naissance à un groupement de sociétés et peut présenter de nombreux avantages. La holding permet de regrouper un ensemble d'activités très différentes et d'acquérir des parts d'entreprises. La structure de la holding est idéale pour faciliter l'intégration de nouveaux associés et mutualiser les fonctions nécessaires au fonctionnement de chaque entreprise. Autre aspect non négligeable, la holding permet de profiter de plusieurs avantages fiscaux. En effet, utiliser une holding donne droit à deux régimes fiscaux avantageux : le régime mère-fille et le régime de l'intégration fiscale.

Pourquoi créer une SCI ?

Créer une SCI (Société Civile Immobilière) présente plusieurs avantages pour les investisseurs et les entrepreneurs qui souhaitent acquérir et exploiter un bien. La création d'une SCI est une option à prendre en considération si vous souhaitez investir dans l'immobilier professionnel. Tôt ou tard, les entrepreneurs se posent la question d'acheter leur local professionnel. Pour ce faire, la SCI offre la possibilité de répartir les parts sociales entre les associés proportionnellement au montant de leurs apports. La SCI permet également d'avoir le choix entre le régime des sociétés de personnes et le régime de l'impôt sur les sociétés. Ce type de structure juridique est idéal pour simplifier la gestion et offrir aux associés la possibilité de choisir librement les modalités liées aux prises de décisions.

Quand créer son entreprise ?

Est-ce le moment de créer son entreprise ?

Dans les faits, il n'y a pas de mauvais moment pour se lancer dans la création d'entreprise. La période idéale correspond en fait à celle où l'entrepreneur se sentira prêt à sauter le pas. Si vous êtes motivé, que votre projet est réfléchi et que vous souhaitez concrétiser vos idées, alors c'est le bon moment !

Néanmoins, certains aspects fiscaux peuvent influencer votre choix de date de création d'entreprise. Dans certains cas, il peut être plus intéressant de différer ses démarches de quelques semaines. Rien qui ne puisse vous freiner dans votre envie d'entreprendre. Pour savoir si la création d'entreprise est faite pour vous, n'hésitez pas à réaliser notre test « Avez-vous l'âme d'un entrepreneur ? » présent dans l'Ebook : Le Guide de la création d'entreprise

À quel âge créer une entreprise ?

S'engager dans un projet de création d'entreprise qui marche est possible à tout âge, à condition d'être majeur. Dans certains cas, il est possible d'entreprendre mineur, à 16 ans, en ayant l'autorisation des deux parents et choisissant une forme juridique dans laquelle la responsabilité est limitée au montant de ses apports.

Le choix de la structure juridique est important quel que soit l'âge de l'entrepreneur. Par exemple, si vous êtes salarié et que vous vous retrouvez au chômage à 55 ans, la SASU est la forme juridique idéale à la création de votre entreprise. La SASU permet de protéger votre patrimoine et ainsi de ne pas mettre en péril tout ce qui a été acquis jusqu'à présent. Si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, la SASU vous permettra de percevoir vos indemnités de chômage tout en vous engageant dans la création d'entreprise. Dernier avantage et non des moindres, la SASU autorise le créateur d'entreprise à rester au régime général.

Comment calculer la date de création d'une entreprise ?

Bien calculer la date de création d'entreprise permet d'optimiser sa fiscalité. En effet, le moment de la création de sa société, en début ou en fin d'année, peut avoir un impact sur le fiscal, mais aussi le social. À titre d'exemple, bien choisir sa date de création peut être avantageux pour le paiement de la Contribution Foncière des Entreprises (CFE). En effet, la première année civile d'existence de l'entreprise n'étant pas soumise à la CFE, il peut être intéressant de différer la création d'entreprise en début d'année. Ainsi, si l'entrepreneur crée sa société le 2 janvier 2021, il paiera sa CFE en septembre 2022 au lieu de la payer en septembre 2021, s'il l'avait créée le 29 décembre 2020.

La durée du premier exercice comptable représente également un enjeu. Le code de commerce exige que les comptes de l'entreprise soient arrêtés tous les ans et autorise l'entreprise à choisir la date de clôture de son premier exercice. À noter que les entreprises soumises au régime d'imposition des bénéfices non commerciaux (BNC) doivent obligatoirement fixer la clôture de l'exercice comptable au 31 décembre. Pour trouver la date la plus favorable, n'hésitez pas à demander conseils à un expert-comptable en ligne Dougs.

Les premières étapes de la création d'entreprise

Quelles démarches pour créer son entreprise ?

Dans les faits, il n'y a pas de mauvais moment pour se lancer dans la création d'entreprise. La période idéale correspond en fait à celle où l'entrepreneur se sentira prêt à sauter le pas. Si vous êtes motivé, que votre projet est réfléchi et que vous souhaitez concrétiser vos idées, alors c'est le bon moment !

Néanmoins, certains aspects fiscaux peuvent influencer votre choix de date de création d'entreprise. Dans certains cas, il peut être plus intéressant de différer ses démarches de quelques semaines. Rien qui ne puisse vous freiner dans votre envie d'entreprendre. Pour savoir si la création d'entreprise est faite pour vous, n'hésitez pas à réaliser notre test « Avez-vous l'âme d'un entrepreneur ? » présent dans l'Ebook : Le Guide de la création d'entreprise

Comment démarrer un projet de création d'entreprise ?

La création d'entreprise est un projet passionnant. La clé de la réussite : la préparation. Pour lancer votre projet et s'assurer de sa viabilité, plusieurs étapes sont à réaliser :

  • Étape 1 – Faire une étude de marché
  • Étape 2 – Choisir sa structure juridique
  • Étape 3 – Définir sa stratégie
  • Étape 4 – Estimer les coûts de création d'entreprise
  • Étape 5 – Déterminer l'emplacement de l'entreprise
  • Étape 6 – Définir et protéger son nom et ses idées
  • Étape 7 – Déterminer les démarches légales à réaliser
  • Étape 8 – Mettre en place ses outils de gestion
  • Étape 9 – Déterminer les assurances à souscrire
  • Étape 10 – Construire son rétroplanning

En tant que cabinet d'expertise-comptable en ligne inscrit à l'Ordre des experts-comptables, Dougs est votre interlocuteur privilégié pour vous guider dans toutes vos démarches, avant la création d'entreprise et après !

Combien coûte une création d'entreprise ?

Le coût de la création d'entreprise dépend du type et de la nature de l'activité de cette dernière. Pour certaines créations d'entreprise, le montant sera nul. C'est notamment le cas des micro-entreprises, qui peuvent entreprendre les démarches d'immatriculation de manière gratuite. Toutefois, ce n'est pas le cas des autres statuts juridiques (SAS, SARL, EURL, etc.), dont l'immatriculation a un coût. En plus du coût de la création d'entreprise pour les procédures obligatoires auprès des Centres de Formalités des Entreprises, l'entrepreneur devra également prévoir une enveloppe pour les frais annexes liés à l'achat de matériel et au dépôt de marque par exemple. Pour simplifier les démarches et faire baisser la facture, la création d'entreprise peut être effectuée par un juriste Dougs.

Comment financer une création d'entreprise ?

Plusieurs sources de financement peuvent être envisagées afin de mener à bien son projet de création d'entreprise :

  • L'épargne personnelle : disposer d'une somme d'argent à investir pour sa création d'entreprise est un avantage. Toutefois, rassurez-vous, l'épargne personnelle n'est pas la seule solution pour concrétiser son projet.
  • Les aides publiques : plusieurs aides et subventions sont à la disposition des porteurs de projet (ACRE, ARCE, NARCE, etc.). Renseignez-vous auprès d'un expert-comptable Dougs afin de savoir à quelles aides vous êtes éligible.
  • Le financement bancaire : l'emprunt bancaire est l'une des sources de financement pour démarrer un projet de création d'entreprise. Difficile à obtenir, le prêt bancaire nécessite la constitution d'un business plan élaboré, qu'il est possible de réaliser avec l'aide d'un expert-comptable en ligne Dougs.
  • Le crowdfunding : le crowdfunding est un mode de financement participatif permettant à un grand nombre de personnes d'investir dans un projet. Il est particulièrement efficace pour le financement d'une idée originale de création d'entreprise.

Pourquoi et comment présenter un projet de création d'entreprise ?

Avant de présenter son projet de création d'entreprise à d'éventuels investisseurs, il est recommandé d'échanger et de mener une enquête approfondie autour de soi. Interroger ses amis et sa famille, et en discuter avec des professionnels est indispensable pour affiner son pitch, obtenir d'éventuels contacts, challenger son idée et recueillir toutes les informations nécessaires pourrédiger son business plan.

Le business plan permet de structurer son projet de création d'entreprise et d'en vérifier sa viabilité. C'est un outil de pilotage indispensable pour gérer son entreprise et trouver des investisseurs. Le business plan comprend généralement les parties suivantes :

  • Un executive summary : il s'agit d'un résumé du projet de création d'entreprise. Il comporte notamment l'accroche, la problématique, l'avantage concurrentiel ou encore les perspectives financières.
  • L'équipe attachée au projet : cette partie contient une présentation détaillée des personnes rattachées au projet.
  • L'offre : dans cette partie, il est nécessaire de démontrer en quoi la solution proposée répond à un besoin.
  • Le marché : l'entrepreneur sera tenu d'identifier le marché sur lequel il souhaite se positionner et de dégager les tendances.
  • Le business model : autrement appelé « modèle économique », le business model correspond à la manière dont l'entreprise va gagner de l'argent.
  • La concurrence : il s'agira d'identifier les concurrents, de cibler leurs points forts et leurs points faibles, et de mettre au point une stratégie pour se distinguer.
  • La propriété intellectuelle : le business plan doit préciser le stade de développement des produits ainsi que la stratégie de protection de ces derniers.
  • La société : cette partie recense les associés, les actionnaires, le capital, la forme juridique ainsi que la nature des apports.
  • Le plan d'action : le plan d'action correspond à la feuille de route à suivre pour mener avec succès la création d'entreprise.
  • Les prévisions financières : cette dernière partie est l'une des plus importantes du business plan. Elle est indispensable pour s'assurer de la rentabilité financière de l'entreprise. Elle comprend notamment le compte de résultat, le bilan prévisionnel, le plan de financement et le budget prévisionnel de trésorerie. Un expert-comptable en ligne Dougs peut vous accompagner dans ce processus afin de garantir la cohérence financière du projet de création d'entreprise.
Comment créer son entreprise, concrètement ?

Comment monter un dossier pour la création d'une entreprise ?

Une fois les statuts rédigés et le financement trouvé, il est temps de se pencher sur le dossier de création d'entreprise. Plusieurs étapes sont à compléter afin de mener cette tâche à bien :

  • Constituer son capital social : le capital social désigne la somme d'argent déposée avant la création d'entreprise. Il représente l'apport des associés et peut être dédié au financement de l'activité.
  • Remplir le formulaire d'immatriculation : il pourra s'agir du formulaire MO (pour les SA, SARL, SAS, ainsi que leurs déclinaisons unipersonnelles), ou du formulaire PO (pour les commerçants, artisans ou micro-entreprises).
  • Publier une annonce légale : la publication d'une annonce légale est une étape obligatoire au moment de la création d'une entreprise. Une attestation de parution sera fournie et devra être jointe au dossier de création d'entreprise.
  • Déposer le dossier au Centre de Formalité des Entreprises : le dépôt de dossier peut se faire au Centre de Formalité des Entreprises de votre département ou directement en ligne.

Monter un dossier de création d'entreprise  est moins compliqué qu'il n'y paraît, à condition d'être bien informé, bien entouré et bien préparé. Pour faire les bons choix et éviter les erreurs, il est fortement recommandé de se faire accompagner par un professionnel de la comptabilité Dougs.

Quelles aides pour créer son entreprise ?

Il existe de nombreuses aides pour la création d’entreprise (ACRE, CIR, JEI, ARE, ARCE, NACRE, etc.). Ces aides peuvent prendre la forme d’une subvention, ou représenter des allègements fiscaux et sociaux à l’image de l’ACRE. L’aide à la création d’entreprise est une aide de l’État apportée aux entrepreneurs pour la création d’entreprise et les reprises d’entreprises. Ce dispositif d’aides donne droit à une exonération temporaire de charges sociales sur les premiers 12 mois d’activité. Plusieurs conditions doivent être remplies et différentes étapes doivent être complétées afin de bénéficier de l'ACRE. Pour vous faire épauler dans vos démarches, contactez un juriste professionnel Dougs.

Comment faire immatriculer son entreprise ?

L'immatriculation est une étape indispensable de la création d'entreprise. L'obtention de l'extrait Kbis est rapide : après avoir réuni l'ensemble des documents requis, il sera nécessaire de faire parvenir le tout au Centre de Formalités des Entreprises. Cette étape peut être effectuée en ligne par l'entrepreneur, ou être confiée à un cabinet d'expert-comptable en ligne tel que Dougs. Grâce aux conseils d'un expert-comptable, l'entrepreneur pourra choisir la date idéale pour immatriculer son entreprise. En effet, la date d'immatriculation peut jouer un rôle important dans l'optimisation fiscale et sociale. Il s'agit donc d'une donnée capitale à prendre en compte au moment de la création d'entreprise.

Suis-je obligé d'ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Dans certains cas, la création d'entreprise requiert l'ouverture d'un compte bancaire professionnel. C'est notamment le cas pour toutes les sociétés à capital social (EURL, SA, SAS, SARL, etc.). En ce qui concerne les entreprises individuelles ne détenant pas de capital social, il n'est pas obligatoire d'ouvrir de compte professionnel.

Le compte bancaire professionnel permet de dissocier les flux personnels des flux professionnels, et ainsi de séparer les deux patrimoines. Avoir un compte professionnel permet également de faciliter les opérations en cas de contrôle fiscal et de simplifier la gestion de la trésorerie, que vous souhaitiez la gérer seul ou épaulé par un expert-comptable Dougs.

Comment ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Lors de la création d'entreprise, l'ouverture d'un compte bancaire professionnel est requise. Facile et rapide, l'ouverture d'un compte bancaire professionnel peut s'effectuer auprès de votre banquier habituel, dans une autre banque traditionnelle, ou par le biais d'une banque 100% en ligne. Opter pour une banque en ligne permet notamment de simplifier les démarches et d'accélérer le processus.

Tandis que les sociétés à capital social doivent ouvrir un compte courant professionnel, les entreprises individuelles pourront se contenter d'un compte bancaire de particulier, dédié exclusivement à leur activité professionnelle. Les auto-entreprises réalisant un chiffre d'affaires annuel inférieur à 10 000€ pendant deux années consécutives ne sont pas tenues d'ouvrir un compte distinct.

Doit-on avoir des associés ?

S'associer dans la création d'entreprise présente à la fois des avantages et des inconvénients. Avant de décider de créer une entreprise à plusieurs associés, il est indispensable de réfléchir à quelques points : quelles incidences sur le capital ? Quel impact sur les dividendes ? Comment imaginez-vous la prise de décision ? Quels sont les statuts juridiques possibles et sont-ils avantageux pour votre projet ?

Si vous souhaitez entreprendre rapidement et maîtriser tous les aspects de votre projet, il est préférable de vous lancer seul dans la création d'entreprise. Toutefois, si vous préférez vous sentir épaulé, et si vous désirez vous challenger et partager les responsabilités, s'associer est une option séduisante. Bien évidemment, il est recommandé de bien sélectionner les personnes qui feront partie de votre projet afin d'éviter les conflits et de bénéficier de compétences complémentaires aux vôtres.

Comment créer une entreprise à plusieurs ?

La création d'entreprise à plusieurs présente de nombreux avantages. Avoir des associés permet de mutualiser les coûts, de profiter de compétences supplémentaires et de challenger ses idées. Pour créer un société à plusieurs, différents statuts peuvent être envisagés : la SAS, la SARL, la SNC et la SA. Pour la plupart des projets de création d'entreprise à plusieurs associés, la SAS et la SARL sont les statuts juridiques les plus plébiscités.

La création d'entreprise à plusieurs nécessite de répartir le capital entre les associés. Cette répartition se fait selon la volonté des associés et doit répondre à plusieurs objectifs. Pour réaliser cette étape cruciale, il est indispensable de bénéficier des conseils de votre expert-comptable expérimenté chez Dougs.

Comment se rémunérer en tant que dirigeant ?

Quelle que soit la structure juridique choisie au moment de la création d'entreprise, la question de la rémunération est à prendre en considération. Selon le statut juridique de l'entreprise, la rémunération ne sera pas identique. Par exemple, si vous possédez une société soumise à l'IS, les modalités de la rémunération doivent être déterminées dans les statuts et son montant doit être fixé en assemblée générale.

Aussi, il existe plusieurs leviers pour optimiser sa rémunération. Les notes de frais, les indemnités kilométriques, les plans d'épargne salariale ou encore les dispositifs d'aides aux salariés peuvent contribuer à optimiser les revenus du dirigeant de l'entreprise.