Comptabilité
8min
SIG compta : l'outil essentiel au pilotage interne/externe de votre entreprise

Vous avez reçu votre plaquette comptable ? Génial ! Dessus, apparaît un état dénommé “solde intermédiaire de gestion” ou SIG compta. Vous vous interrogez sur sa finalité ? Si on vous parle souvent bilan et compte de résultat, ces soldes intermédiaires de gestion comptables sont bien moins évoqués. Ils comportent pourtant des données vous permettant de comprendre comment votre activité est traduite en chiffres et comment sont formés vos résultats. Les SIG en comptabilité permettent aussi de vous comparer à d’autres entreprises partageant votre secteur d’activité. Aujourd’hui, on vous explique comment.

Définition : qu'est-ce que les SIG compta (solde intermédiaire de gestion) ?

Tout d’abord, qu’est-ce que ne sont pas les SIG compta ? Contrairement au bilan comptable, ce n’est pas une image du patrimoine de votre entreprise, même s’ils s’appuient tous les 2 sur les mêmes éléments : vos produits et vos charges. La présentation des données est organisée différemment pour mettre en évidence certains indicateurs clés comme la marge commerciale ou le résultat brut d’exploitation.

Économisez du temps et de l’argent. Dougs s’occupe de votre compta à partir de 49€ par mois. 👉 Confier ma comptabilité  à un expert-comptable

À quoi servent les SIG pour la comptabilité d'entreprise ?

Les SIG compta expliquent la manière dont s’est établi votre résultat net comptable. Vous verrez par exemple facilement si votre masse salariale est excessive par rapport à votre niveau de chiffre d’affaires (CA). Notez également que le solde intermédiaire de gestion, grâce à son nombre restreint d’indicateurs, est un bon support pour comparer vos données à celles de vos concurrents.

Les données comptables des SIG mettent en évidence l’utilisation de vos produits et de vos charges dans le cycle d’exploitation, à savoir :

  • Les éléments issus de l’activité courante de votre entreprise (votre excédent brut d’exploitation) ;
  • Les éléments liés aux modalités de financement de vos investissements et aux éléments exceptionnels.

Vous pouvez ensuite utiliser ces indicateurs pour établir des ratios traduisant la performance de l’entreprise, ou mettant en évidence l’origine de ses difficultés (analyse de la rentabilité, de la solvabilité, de la structure financière, niveau d’endettement, etc.).

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Exemple d'un tableau solde intermédiaire de gestion (SIG compta)

Voici comment se présentent vos soldes intermédiaires de gestion (SIG compta) :

sig-compta-tableau-dougs

SIG compta : quelles sont les différentes typologies ?

Tous les indicateurs SIG compta sont très normalisés et transmettent une information spécifique. Voyons ensemble ce que vous pouvez en tirer de chacun.

La marge commerciale

On part tout d’abord de votre chiffre d’affaires et des achats nécessaires à la génération de celui-ci pour déterminer votre marge. Cet indicateur est très important car ce sont les marges générées qui vous permettent de subvenir à tous les besoins de votre entreprise.

À cette étape, comparez votre taux de marge à celui de votre secteur d’activité. Un taux de marge insuffisant ne vous permet pas de mener à bien l’exploitation. Si votre marge est trop faible, nous vous invitons à vérifier quelques points pouvant impacter celle-ci :

  • Avez-vous correctement chiffré vos stocks ? 
  • Toutes vos ventes sont-elles bien prises en compte dans votre bilan à la date de clôture ?

La marge commerciale ne reprend que le résultat de vos opérations de négoce. La marge “globale” y intègre la marge générée par la vente de ce que vous produisez.

La valeur ajoutée

La valeur ajoutée est obtenue en retranchant notamment les charges externes du montant de votre marge. Les charges externes correspondent à des sommes que vous versez à des tiers à votre entreprise car leurs travaux sont nécessaires au bon déroulement de votre business :

L’excédent brut d’exploitation

Le résultat d’exploitation part de l’EBE, duquel il faut retraiter :

  • Les dotations aux amortissements ;
  • Les dépréciations et leurs reprises ;
  • Les autres produits et charges d’exploitation.

Il découle donc non seulement du processus d’exploitation de l’entreprise, mais aussi de son processus d’investissement.

Le résultat courant avant impôt

Le résultat courant avant impôt (comprendre avant IS/impôt sur les sociétés) ou RCAI, est constitué du résultat d’exploitation auquel vous ajoutez les produits financiers et retirez les charges de même nature. Il vous permet de mesurer le résultat de l’activité courante de votre entreprise, tout en tenant compte de l’impact de sa politique de financement.

Le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel est déterminé en déduisant des produits exceptionnels les charges exceptionnelles. Il est surtout intéressant de vérifier comment il impacte le résultat de l’exercice. Ainsi, un résultat d’exercice important, majoritairement grâce à des produits exceptionnels, n’est pas très bon signe ! Par définition "non récurrents", ces produits peuvent masquer une exploitation peut efficace si l’on ne les prend pas en considération, en s’attachant uniquement à regarder le résultat net.

Le résultat de l’exercice

Le résultat de l’exercice est obtenu en reprenant le RCAI, en y ajoutant le résultat exceptionnel et en déduisant la participation des salariés et l’IS. Ce résultat correspond forcément à celui que vous retrouvez sur votre compte de résultat.

Comment comprendre et interpréter les SIG compta ?

Pour cela, rien de mieux que d’être accompagné par un expert-comptable. L’analyse de ces indicateurs est parfois compliquée et l’interprétation peut varier d’un type d’activité à l’autre. Retenez également qu’il est important de s’attarder sur leur évolution, d’un exercice à l’autre. Ceux présentés directement dans le solde intermédiaire de gestion sont essentiels. Ils deviennent cependant encore plus intéressants lorsqu’ils sont utilisés pour établir des ratios d’analyse financière.

Sachez que les comptables de Dougs peuvent vous aider à comprendre l’articulation des SIG compta de votre société. N’hésitez pas à les solliciter !

Comment calculer les soldes intermédiaires de gestion (SIG) en comptabilité ?

Le calcul des soldes intermédiaires de gestion (SIG compta) peut se faire par déduction, l’indicateur précédent permettant de générer les suivants. Voici les principales formules :

  • Marge commerciale = chiffre d’affaires - achats de marchandises +/- variations de stocks ;
  • Marge globale = marge commerciale + production de l’exercice ;
  • Valeur ajoutée = marge globale - achats non stockés (comme l’énergie par exemple) - charges externes ;
  • Excédent brut d’exploitation = valeur ajoutée + subventions - salaires - charges sociales - impôts, taxes et versements assimilés ;
  • Résultat d’exploitation = EBE + reprises sur provisions d’exploitation + autres produits d’exploitation – dotation aux amortissements et provisions – autres charges d’exploitation ;
  • Résultat courant avant impôt = résultat d’exploitation + produits financiers - charges financières ;
  • Résultat exceptionnel = produits exceptionnels - charges exceptionnelles ;
  • Résultat de l’exercice = RCAI +/- résultat exceptionnel – impôt sur les bénéfices – participation des salariés.

Les formules à connaître pour une analyse financière optimale des SIG compta

Les indicateurs SIG compta prennent tout leur sens lorsqu’ils sont utilisés pour établir des ratios d’analyse financière. Il en existe de nombreux. Toutefois, mieux vaut vous attacher à en sélectionner un nombre plus restreint mais plus pertinent. Selon la nature de votre activité, l’utilisation de certains de ces indicateurs sera plus ou moins indiquée. Ainsi, un e-commerçant n’aura pas besoin des mêmes informations que ceux d’un industriel.

Seuls, les SIG compta ne vous permettent pas de déterminer ces ratios. Les données issues de votre bilan comptable sont nécessaires. Voyons ensemble les principaux :

  • Analyse du bilan : on s’attache ici à vérifier la structure financière de votre entreprise et de son équilibre financier de manière générale ;
  • Fonds de roulement net global (FRNG) = capitaux permanents (= capitaux propres + dettes à long terme) – actifs immobilisés ;
  • Besoin en fonds de roulement (BFR) = actifs circulants – dettes à court terme. Le BFR met en évidence le fait que votre activité génère des excédents de trésorerie, ou au contraire, consomme plus de liquidités qu’elle n’en engendre ;
  • Analyse de la rentabilité : ces ratios mesurent la rentabilité de l’exploitation :
    undefinedundefined
  • Analyse de la trésorerie : les ratios liés aux délais de règlement fournisseurs et clients sont particulièrement importants. Si votre trésorerie est en hausse, sachez que ça résulte peut-être d’un délai allongé de paiement de vos fournisseurs et finalement masquer des difficultés à venir ! Il peut aussi s’agir d’une diminution des délais de paiement des clients. Dans ce cas, c’est une bonne chose pour vous ;
  • Délai moyen de règlement fournisseurs en jours = (dettes fournisseurs TTC/Total des achats TTC) * 360 ;
  • Délai moyen de règlement clients en jours = (créances clients TTC/Total des ventes TTC) * 360.

En résumé : les SIG compta

Pour piloter votre entreprise de manière optimale, il est indispensable de suivre les indicateurs comptables SIG. L’idéal ? Pouvoir les obtenir en temps réel, ce que peu de petites entreprises parviennent à faire. Souvent, ces données ne sont obtenues qu’à l’issue de votre exercice comptable, parfois plusieurs mois après la clôture ! Dans cette configuration, vous ne pouvez pas prendre les mesures correctives nécessaires dans les délais appropriés…

Avec nos experts-comptables, vous profitez de ces indicateurs (SIG compta) en temps réel et à tout moment. Ne passez plus à côté d’une information essentielle pour mener à bien votre exploitation !

Économisez du temps et de l’argent. Dougs s’occupe de votre compta à partir de 49€ par mois. 👉 Confier ma comptabilité  à un expert-comptable

Émilie Fatkic

Superviseur comptable

Voir son profil

Entre deux sessions de conseil client, supervision de bilans comptables, management et formation de ses équipes, elle s’adonne à sa passion : la rédaction de contenus. Elle met sa plume et son expertise au service de sujets de fond sur la création d’entreprise et la comptabilité.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi