Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →

Télétravail : les allocations versées par les employeurs en 2020 sont exonérées d’impôt sur le revenu

Le recours au télétravail est en plein essor depuis le début de la pandémie de Covid-19. Cette réalité a un coût pour les employeurs, tenus de prendre en charge les frais professionnels de leurs salariés en télétravail. Pour faciliter le traitement fiscal de ces frais, le Gouvernement a donc prévu des mesures. Dougs fait le point !

Les mesures d’exonération en bref 

Dans un communiqué paru début mars 2021, le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance a ainsi annoncé des mesures pour guider les contribuables dans leur déclaration d’impôt 2020. Celles-ci permettent notamment aux employeurs de déduire les allocations versées à leurs employés sur l’année 2020, au titre du télétravail. Sont concernés par cette déduction :

  • les indemnités
  • les remboursements forfaitaires
  • les remboursements de frais réels 

Le communiqué indique que c’est à l’employeur d’identifier ces allocations exonérées dans les informations transmises au fisc ; “le montant du revenu imposable prérempli sur la déclaration de revenus ne devrait pas, en principe, inclure de telles allocations”. Au moment de déclarer ses revenus, le salarié pourra vérifier les montants préremplis en se référant à son bulletin de salaire ou à l’attestation fiscale annuelle fournie par son employeur. 

À lire aussi : 5 astuces pour rester productif en télétravail 

Des modalités spécifiques pour les allocations forfaitaires 

Dans le cadre des mesures annoncées, les allocations forfaitaires font l’objet de modalités spécifiques : elles seront exonérées dans la limite de 2,5 € / jour de télétravail à domicile (soit 50 € pour un mois avec 20 jours de télétravail et 550 € / an maximum). Le communiqué précise que les “frais courants généralement nécessités par l’exercice de la profession” (comme les frais de déplacement travail-domicile et les frais de restauration) ne sont pas concernés.

Enfin, les salariés ayant choisi la déduction des frais professionnels pour leurs montants réels et justifiés pourront bénéficier d’une déduction à hauteur des mêmes montants que ceux énoncés ci-dessus. 

Des infos complémentaires concernant les modalités d’exonération de ces dépenses devraient être communiquées sous peu. Restez connecté !

logo

Qui est Dougs ?

Dougs est un cabinet d'expertise-comptable en ligne, inscrit à l'Ordre des experts-comptables, qui facilite la vie de milliers d'entrepreneurs pour qu'ils réussissent.

Découvrir Dougs →
Logo dougs.media
Le Média des entrepreneurs qui gèrent !