Vous souhaitez devenir entrepreneure et vous vous demandez quels accompagnements existent pour vous aider à concrétiser votre projet ? Associations, incubateurs, formations professionnelles, les possibilités sont nombreuses, on va voir tout ça ensemble. Et oui, en France, l’entrepreneuriat féminin peine à se développer, et ce depuis plusieurs années. Alors avant de parler des réseaux qui peuvent vous venir en aide, faisons un petit tour d’horizon sur la situation des entrepreneures françaises.

Les chiffres clés sur l’entrepreneuriat féminin en 2022

Quel est le pourcentage de femmes entrepreneures en France ? Et chez Dougs ?

Les chiffres de 2021 parlent d’eux-même, en France vous êtes seulement 32,3% de femmes entrepreneures tous secteurs d’activités confondus. Ce chiffre baisse même lorsque l’on parle de création de société puisque la majorité des entreprises créées par des femmes sont aujourd’hui principalement des structures de type entreprises individuelles ou micro entreprises.

Chez Dougs, c’est aussi un constat, la majorité des entrepreneurs que l’on accompagne sont des hommes ou des structures mixtes. 

Quelles sont les catégories d’activité les plus populaires chez les entrepreneures françaises ?

Pour étudier ces chiffres un peu plus précisément, prenons l’enquête de l’INSEE sur la répartition des femmes entrepreneures en 2018 dans différents secteurs d’activité.

Parmi les entreprises et sociétés du secteur de la santé humaine et de l’action sociale, vous étiez 75% de dirigeantes contre 25% de dirigeants. C’est de loin le secteur où les entrepreneures sont le plus représentées avec le secteur des autres activités de service (68%), de l’enseignement (48%) et également de l’industrie manufacturière (48%).

À l’inverse, certains secteurs sont encore très masculins. En 2018 vous étiez seulement 2% de dirigeantes dans le secteur de la construction, 8% dans le transport et l’entreposage, 18% dans l’information et la communication et 19% dans les activités financières et d’assurance.

De grandes inégalités dans l’accès aux financements pour les femmes entrepreneures (prêts, levées de fonds, etc.)

Toutefois, en tant que femme entrepreneure, l’accès aux financements est souvent inégal notamment dans le monde des startups.

En 2019, une enquête sur les conditions d’accès au financement pour les femmes dirigeantes de startups a été faite par SISTA et BCG, deux grands acteurs de l’entrepreneuriat. Celle-ci a notamment permis de mettre en lumière que seulement 2% du montant total des levées de fonds depuis 2008 était attribué à des femmes entrepreneures.

C’est peu si l’on compare cette donnée avec le nombre d’entreprises dirigées uniquement par une équipe de femmes ou mixte. Par exemple, 5% des startups fondées depuis 2008 sont gérées par une équipe entièrement féminine et 10% par des équipes mixtes.

Plus largement, selon les données d’Infogreffe, 19,9% des entreprises créées en 2021 et immatriculées au RCS (Registre du commerce et des sociétés) sont exclusivement dirigées par des femmes et 17% par des équipes mixtes.

Toujours selon l’étude de SISTA et BCG, on constate clairement qu’en général les startups créées par une équipe 100% féminine arrivent à lever deux fois moins de fonds qu’une startup mixte ou dirigée par une équipe 100% masculine.

Les femmes entrepreneures gèrent-elles mieux leurs entreprises que les hommes ?

Note un peu plus positive, d’après une étude de BCG faite aux États-Unis, pour deux fois moins de fonds levés les femmes entrepreneures arrivent à générer plus de revenus que les entreprises dirigées entièrement par une équipe masculine.

Les résultats de cette étude sont stupéfiants, les startups créées ou cofondées par des femmes génèrent 10% de revenus cumulés de plus sur 5 années.

Comment être accompagnée pour devenir entrepreneure ?

Quelles sont les aides financières aux projets de création d’entreprise pour les femmes entrepreneures ?

De nombreuses aides financières à la création d’entreprise existent en France, certaines sont même exclusivement réservées aux entrepreneures !

En savoir plus sur les aides à la création d’entreprise pour les femmes.

Quels types de réseaux d’accompagnement pour les entrepreneures ?

Une multitude de réseaux différents peuvent vous accompagner dans la création de votre entreprise. Associations, incubateurs, accélérateurs, programmes d’accompagnement et formation, ils se présentent sous de nombreuses formes différentes.

Un cabinet d’expertise comptable comme Dougs peut aussi vous accompagner dans cette démarche de création, et vous conseiller afin de vous aider à faire les bons choix.

Les associations d’entrepreneures

Force Femmes

Si vous avez plus de 45 ans et que vous êtes au chômage, l’association Force Femmes peut vous accompagner gratuitement pour développer votre projet de création d’entreprise. Pour vous aider à faire mûrir votre projet, vous pourrez bénéficier d’ateliers collectifs, d’un accompagnement individuel, d’une plateforme de e-learning ou, pour aller encore plus loin, d’un accélérateur nommé « Bloom » pour booster la croissance de votre entreprise. Le tout en étant accompagnée de professionnels et professionnelles bénévoles.

Actionn’elles

L’association Action’elles s’adresse à toutes les femmes porteuses de projets, que ce soit pour la création de votre entreprise ou son développement.

Concrètement, Action’elles est un réseau de cheffes d’entreprise animées par leur désir de développer l’entrepreneuriat et d’encourager les initiatives des entrepreneures. L’association vous permettra d’être accompagnée par un réseau de cheffes d’entreprises tout au long de votre projet, de bénéficier de formations professionnelles et de pouvoir rencontrer des entrepreneures pour développer votre réseau.

À noter que les formations, l’adhésion et les programmes d’accompagnement sont payants et éligibles au CPF (Compte personnel de formation).

Femmes des territoires

Femmes des territoires est un réseau social d’entraide dédié aux entrepreneures. Plus qu’une association c’est une communauté soudée autour d’un projet commun : mettre en lien les entrepreneures pour vous aider à propulser vos projets et développer vos compétences.

De manière plus concrète, l’adhésion à l’association Femmes des territoires vous donne accès à une plateforme digitale type réseau social professionnel et un réseau physique de proximité pour rencontrer les entrepreneures de votre région et participer à des ateliers collectifs.

Femmes Chefs d’Entreprises (FCE France)

Femmes Chefs d’Entreprises s’adresse à toutes les entrepreneures de France. L’association a elle aussi pour objectif de créer et développer un réseau d’entraide pour les entrepreneures françaises, quelle que soit la taille de votre entreprise.

C’est l’une des plus grandes associations de France avec 60 délégations en France métropolitaine et en Outre-Mer et des partenariats avec de grands organismes comme les MEDEF ou la CGPME.

L’adhésion à l’association vous permettra d’assister à des conférences animées par des professionnelles expertes dans leur domaine, à des ateliers collectifs ou encore de participer à des événements pour rencontrer d’autres entrepreneures.

Les Femmes Business Angels

L’association des Femmes Business Angels c’est 150 femmes prêtes à croire et à investir dans votre projet et prêtes à vous accompagner pour développer celui-ci.

Les Femmes Business Angels sont des cheffes d’entreprises, toujours en activité ou non, souhaitant financer et faire mûrir des projets présentant du potentiel. Leur grande expérience professionnelle est un réel atout pour être challengée sur votre projet, de la naissance de votre idée jusqu’à sa concrétisation.

On ne vous a cité que quelques associations connues mais il en existe beaucoup d’autres pour vous aider à développer vos projets comme Femmes Actives Mouv, Femmes Entrepreneures, Osez entreprendre au féminin, Entreprendre au féminin Bretagne, etc. Il existe également des organismes professionnels qui proposent des événements ou formations comme Entreprendre au féminin.

Les incubateurs dédiés aux entrepreneures

Si vous avez un projet de création d’entreprise innovante, un incubateur permet de consolider votre projet en bénéficiant d’une aide et d’un accompagnement sur-mesure.

Il s’agit d’organismes professionnels, l’accès aux programmes d’accompagnement a un coût et l’admission se fait en fonction de la pertinence de votre projet.

Willa

Willa est à la fois un incubateur et un accélérateur exclusivement dédié aux femmes. Ils proposent de nombreux programmes d’accompagnement spécifiques à certaines situations et répartis dans 3 grandes catégories en fonction de la maturité de votre projet, de son émergence jusqu’à la conquête de votre marché.

Pour n’en citer que quelques-uns, vous avez par exemple des programmes pour les chercheuses, ingénieures, doctorantes, pour les projets innovants ou même spécialement pour les femmes inscrites à la mission locale de Paris ou à Pôle Emploi en Île-de-France.

La Ruche

La Ruche propose 2 programmes d’accompagnement exclusivement destinés aux entrepreneures, intitulés « les ambitieuses » et « les audacieuses ». L’accompagnement est très complet avec notamment du mentorat, des ateliers, formations, un suivi, des événements, etc.

Toutefois, la Ruche n’est pas destinée uniquement aux entrepreneures. Leur ambition est surtout de mettre en avant des projets d’entrepreneuriat à impact positif, que ce soit un impact social, sociétal ou environnemental. C’est un critère de sélection essentiel pour accéder à leurs programmes d’accompagnement.

Les Premières

Les Premières c’est un réseau entier d’incubateurs situés en France métropolitaine, en Outre-Mer et au Luxembourg. Les Premières est également dédié aux femmes ayant un projet innovant mais s’adresse également aux équipes mixtes. Leur principale ambition n’est pas que de développer l’entrepreneuriat féminin mais surtout d’être les meilleures, les premières dans votre secteur.

Pour terminer, on peut se demander si la situation actuelle progresse. Les différentes études de BCG nous montrent bien que même si la situation progresse pour les équipes mixtes, elle a peu évolué pour ce qui est des équipes composées entièrement de femmes. Dans leur enquête de 2019, SISTA estimait qu’il faudrait attendre 2090 pour atteindre la parité mais le nouveau baromètre SISTA de 2021 estime qu’il faudra attendre 2027 pour obtenir la parité chez les entrepreneures françaises si on avance au même rythme qu’en 2020. Cette nette accélération est en partie due aux nombreux projets d’entraides qui ont vu le jour.

Devenir entrepreneure, c’est avant tout avoir une idée. Maintenant que vous avez quelques clés pour réussir, lancez-vous 🚀 !

Tess Navarro

Head of Brand Content & Academy

Voir son profil

Tess est Head of Brand Content & Academy. Chez Dougs, elle dirige avec finesse et décontraction l’ensemble du service du même nom. Grosso modo, tout ce que vous lisez et entendez sur notre site, notre blog ou notre plateforme de formation, est le fruit du travail de son équipe. Articles de blog, formations en ligne, webinars, mais également e-mails et SMS, rien n’échappe à son œil affuté. C’est une pro de la communication et de la gestion de projets en tout genre.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi