Comment fonctionne une centrale d’achat pharmacie ?

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Vous êtes pharmacien ? Dans ce cas vous faites peut-être partie d’une société de regroupement à l’achat ou bien d’une centrale d’achat pharmacie pour commander vos stocks de médicaments ? La raison pour laquelle les SRA (société de regroupement à l’achat) se développent est simple. Elles permettent d’obtenir de meilleurs prix. Mais savez-vous comment fonctionne réellement une société de regroupement à l’achat ? Dougs s’est penché sur la question pour vous.

Qu’est-ce qu’une centrale d’achat pharmacie ?

Une société de regroupement à l’achat ou SRA est, comme son nom l’indique, un dispositif légal permettant aux pharmaciens de s’associer dans l’achat de leurs stocks de médicaments. L’objectif de la SRA concerne la négociation des achats de médicaments non remboursés ; mais inclus également d’autres produits commercialisables en officine (tels que les produits diététiques). En revanche si les pharmaciens qui la composent souhaitent s’associer sur d’autres points de leur gestion ; il leur faut se tourner vers un autre type de structure juridique. 

Constitution légale de la société de regroupement à l’achat

Une société de regroupement à l’achat peut prendre plusieurs formes juridiques. Il peut s’agir d’une société (SA, SAS, ou SARL), d’un groupement d’intérêt économique ou encore d’une association entre exploitants d’officine. Les limites de ce dispositif sont établies par le décret du 19 juin 2009 qui réglemente également les centrale d’achat pharmacie.

Centrale d’achat et société de regroupement à l’achat

Le pendant de la société de regroupement à l’achat est la centrale d’achat. Celle-ci fait partie (contrairement à la SRA) des établissements pharmaceutiques et donc soumises aux contraintes de cette catégorie. Une centrale d’achat doit exercer son activité sous l’autorité d’un pharmacien et bénéficier d’une autorisation d’ouverture. La contrepartie de ces formalités parfois coûteuses est la possibilité de stocker les médicaments. Ceci permet ainsi de gérer la procédure d’approvisionnement de A à Z. La société de regroupement à l’achat ne possède pas cette accréditation et agit comme négociateur pour ses pharmaciens associés. Pour  l’aspect pratique de la distribution, elle devra disposer d’un accord avec une centrale d’achat ou un grossiste répartiteur.

En conclusion, la centrale d’achat pharmacie sous forme de SRA est un montage juridique. Il est destiné à offrir une possibilité supplémentaire de négociation des prix aux pharmaciens. Son objectif final est donc de bénéficier aux patients. Elle ne peut remplacer directement un établissement pharmaceutique ; étant donné qu’elle n’est pas habilitée à acheter et stocker directement les médicaments. Elle ne peut non plus acheter de médicaments remboursables, une limite qu’elle partage avec la centrale d’achat et qui vient encore diminuer son champ d’action. Ce qui ne veut pas dire qu’il s’agit d’une option légale sans intérêt. La constitution d’une société de regroupement à l’achat est peu onéreuse et son fonctionnement relativement souple. Ces avantages font d’elle une solution de négociation de taille intermédiaire tout à fait viable.

À propos de l'auteur : Véronique Maurice est expert-comptable et cofondatrice chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.