Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

RÉDUIRE son bénéfice FISCAL pour PAYER moins d'IMPÔTS

Salut, c'est Patrick, Patrick de Dougs. Et aujourd'hui je vais te parler de réduction de bénéfices. Réduire le bénéfice, mais pourquoi ça sert à quoi? Peut-être pour réduire ton impôt? Hmmm, c'est peut-être ça, oui. Et bien je crois que c'est ce dont on va parler. Comment est-ce que tu peux faire pour réduire ton bénéfice fiscal afin de moins payer d'impôt ou tout au moins, d'attendre un peu pour payer des grosses sommes. Je vais t'expliquer tout de suite et ça se passe en deux temps parce que t'as deux façons de te préoccuper de cette situation.

Retranscription de la vidéo "Réduire son bénéfice fiscal pour payer moins d'impôts"

Soit parce que tu te prends tout au début, au début de l'année, parce que tu as une vision de ce que tu feras demain sur ton résultat et tu peux prendre des opérations un peu plus musclées et je t'explique comment. Ou tu t'y prends à la fin, et là, il y encore des solutions et je vais te les donner maintenant on regarde ça étape par étape.

Première étape, celle effectivement où tu as une vision sur ce qui va se passer au bout d'un an et dans ces cas là, tu peux te préoccuper justement de faire des acquisitions d'immobilisations.

Découvre 21 astuces pour optimiser tes impôts !

👉 Télécharge la checklist

Les acquisitions d'immobilisations

C'est quoi une immobilisation ? C'est tout simplement un bien que tu vas acheter qui va durer longtemps. Alors on va prendre un Mac par exemple. Un Mac portable qui vaut on imagine 2 100 €. Et bien tu pourras étaler cette somme là par exemple sur trois années. Ça veut dire de façon très concrète que pendant la première année, tu vas prendre une partie, la deuxième année, la deuxième partie et la troisième la troisième partie. Ça veut dire aussi que tes 2 000 € ou tes 2 100 € ne pourront pas se mettre directement en charge dès la première année. Ce sera étalé sur plusieurs exercices à travers ce qu'on appelle des amortissements.

Et donc, lorsque tu achètes une immobilisation, ne t'attend pas à voir en moins dans ton bénéfice le montant de l'acquisition total. Ça sera étalé sur plusieurs exercices. Pire, si tu fais au dernier moment de ton exercice, tu n'auras que 1/12ᵉ de ce un tiers. J'ai pris une immobilisation comme un micro-ordinateur qui peut être amorti en dégressif. Mais tu peux aussi faire des acquisitions, par exemple de voitures qui sont étalées plutôt sur quatre ou cinq ans. On va voir justement juste après, et c'est ça qui est important de bien avoir à l'esprit que l'immobilisation, ça ne passe pas tout de suite et que si tu veux que ça porte ses fruits, fais-le en début d'exercice.

Le fonctionnement de la fiscalité

Maintenant, la deuxième idée, c'est la fiscalité, parce que ça, c'est hyper important de bien comprendre comment la fiscalité fonctionne. Pourquoi? Parce que si tu t'achètes ce genre d'engin, si tu le fais n'hésite pas, mets-le en commentaire, une Lamborghini cool, mais de façon très concrète, c'est ton bénéfice qui va bouger mais pas ton résultat fiscal. Or je rappelle qu'on ne paye pas de l'impôt sur le bénéfice comptable, on paie de l'impôt sur le bénéfice fiscal. Ça veut dire quoi? Prenons cet exemple : t'achètes une voiture à 100 000 €. D'accord. Bon, voilà. Est-ce que ça va avoir un impact de 100 000 sur ton bénéfice la première année comptable? Non, fiscale non plus. Qu'est-ce qui va se passer? On va sortir sa calculette. On va faire 100 000 divisé par quatre années, on suppose que c'est sur quatre ans qu'on amortit le véhicule, et on arrive à 25 000 €.

Donc ton bénéfice comptable va réduire de 25 000 €. Mais est-ce que ton bénéfice fiscal va se réduire de 25 000 €? Ah non, pas du tout, Non, ça va se réduire de 4575. Alors comment est-ce que j'obtiens ce chiffre? Parce que tout simplement, j'ai pris un peu le total que l'on peut véritablement amortir : 18 300, voire parfois moins si le véhicule est polluant ou un petit peu plus s'il est électrique, j'ai supposé que c'était un véhicule thermique et je vais pouvoir amortir que 4575 fiscalement parlant. Ça veut dire que je suis de ma poche pour 20 000 balles qui ne seront pas fin, qui ne seront pas déduites tout simplement et donc je vais payer de l'impôt sur de l'impôt, enfin sur une base imposable dessus. Donc tu vois que la bonne idée de réduire ton bénéfice comptablement ne s'accompagne pas systématiquement d'une baisse de ton résultat fiscal. Donc ça c'est important. Il y a plein de trucs comme ça, comme la TVS et d'autres bazars, mais il fallait le savoir. Je donne quelques exemples.

Les charges et immobilisations

Deuxième étape, maintenant on suppose que tu t'y prends un peu tardivement, c'est-à-dire que tu découvres, tu te dis oulala vite, dépêchons-nous, là on est au mois d'octobre, il me reste, je suppose qu'on clôture au 31 décembre c'est une supposition et je me dis il faut que je fasse quelque chose. Alors tu peux t'acheter ce genre de gadget, j'en ai une, à partir du moment où ça vaut moins de 500 € hors taxe, si tu récupères la TVA ou 500 € TTC si tu ne récupères pas la TVA, eh bien ça, ça peut être mis en charge. C'est toujours le même principe que si cette montre là valait 502 € ou 501 €, soyons fous, 501 € hors taxe, ça ne pourrait pas aller directement en charge dans l'exercice, ça serait mis directement en immobilisation. Donc moralité de l'histoire, si tu achètes une Apple Watch par exemple de moins de 500 €, tu pourras la mettre dans l'exercice même si tu achètes ça le 30 décembre. Si par contre tu l'achètes au mois de décembre et que tu clôtures au 31 décembre et qu'elle vaut 600 €, eh bien tu ne pourras mettre que 1/12ᵉ de 600 € divisé par trois. Tout simplement. Donc moralité de l'histoire, c'est comme si ça n'avait pas d'impact. Donc c'est pour ça que j'appelle ça des gadgets à moins de 500 €, ça fait déjà une bonne somme mais l'administration fiscale n'a pas changé le chiffre depuis 20 ans. Donc c'est ça qui est quand même assez aberrant.

Deuxième point, c'est les cadeaux aux clients notamment. C'est une chose qu'on pratique de temps en temps d'offrir des bouteilles de vin, des choses comme ça. Sache effectivement que, en matière de cadeaux, on peut déduire, à partir du moment où il y a un cadeau qui est proportionnel à l'effort qu'a fait le client. Si par exemple, le client a donné une affaire à 100 000 €, clairement, si tu offres une bouteille à 1000 balles, c'est bon, ça passera. Par contre, si tu offres une bouteille à 1 000 € parce qu'il t'a donné une affaire à 2000, on sent bien que la bouteille, c'est pas forcément le client qui l'a bu. Je rappelle qu'il y a des considérations aussi liées à la partie formalités administratives : indiquer le nom du bénéficiaire, voire de faire un document en fin d'année qui récapitule tout ce que les personnes ont pu faire comme cadeaux.

Les moyens de rémunération pour payer moins d'impôts

Le troisième point, c'est la partie bien évidemment salaire, primes, bonus. Alors salaires, primes, bonus, c'est véritablement le point où on peut réduire le résultat de façon drastique. C'est-à-dire que tu te trouves par exemple comme président de SASU au mois de décembre et tu dis Waouh! Il faut peut-être que je me prenne un salaire, histoire de faire tomber le bénéfice. OK, c'est faisable. Si tu es gérant, tu peux même dire au mois de janvier que ce que tu voulais faire au mois de décembre, ça, c'est l'avantage quand t'es gérant majoritaire, il n'y a pas de bulletin de salaire et donc comme il n'y a pas de bulletin de salaire, tu peux décider comme tu veux dans le cadre de ce qu'on appelle une écriture de paye qui va rentrer dans ce qu'on appelle un compte courant d'associé. Alors justement, et c'est ça le point qui est vraiment essentiel, c'est que lorsque tu es président de SASU, essaye de faire avant la date de l'exercice si tu veux que ce soit pris en compte et quand tu es gérant, tu peux le faire un petit peu quand tu veux peut-être, pas trop non plus. Donc tu es obligé effectivement de respecter certaines formalités. Mais ce qui est très important, c'est que imaginons que tu aies envie de te donner un bulletin de salaire pour faire diminuer ton, tout simplement ton bénéfice, qu'est-ce qui va se passer? Et bien ton bulletin de salaire va s'accompagner avec des charges sociales. Ben oui, puisque qui dit bulletin de salaire en SASU ou en SAS, dit charges sociales. Et qui dit aussi impôt sur le revenu, même si tu n'as pas touché d'argent.

Donc je récapitule, au mois de décembre, tu décides de te donner toi en tant que président de SASU un bulletin de salaire, le bulletin de salaire est fait. Tu vas payer des cotisations sociales au mois de janvier au titre du bulletin de salaire de décembre, donc nous on va provisionner décembre au niveau du bulletin de salaire, les cotisations sociales. Ça te fera tomber bien évidemment ton bénéfice. Si tu es à l'impôt sur les sociétés, tu paieras moins d'IS, ça c'est super chouette. Mais même si tu ne touches pas l'argent, parce que tu n'es pas obligé de toucher l'argent tu peux le laisser en compte courant d'associé, et bien tu paieras l'impôt sur le revenu, tu paieras des charges sociales, tu paieras l'impôt sur le revenu même si tu n'as pas touché l'argent et que tu laisses cet argent, ton bulletin de salaire net, dans ton compte courant d'associé.

L'impact aussi que cela aura, ça baissera ton ARE puisque au moment de l'actualisation et bien si tu bénéficies des indemnités chômage et bien l'Etat, Pôle emploi en l'occurrence, va réduire le montant de tes allocations de retour à l'emploi. Il n'y a rien de dramatique puisque Pôle emploi te restituera cette somme à un moment donné, c'est-à-dire qu'il va te donner moins d'argent, il va calculer le nombre de jours, quitte à sucrer au passage et il te rallongera ta durée d'indemnisation. Donc tu vois qu'il n'y a rien de dramatique mais il faut bien penser à cela, c'est que ça a des incidences sur les charges sociales et sur l'impôt sur le revenu.

Quatrième point : il y a des petites astuces aussi, tu peux faire là tout de suite ça s'appelle les CESU chèque emploi service universel préfinancé. C'est-à-dire que c'est la société qui va pouvoir te les payer à hauteur effectivement, j'ai fait des vidéos dessus, de sommes qui sont de plus en plus importantes et qui vont te permettre toi de toucher cet argent et de le donner à une personne de ménage ou quelqu'un qui va te tondre ton jardin, alors c'est pas trop l'époque, ou quelqu'un qui va garder tes enfants, ça c'est l'époque. Concrétement, avec les CESU, c'est super cool. J'ai fait des vidéos, il y a plein des astuces comme celle-ci et tu peux te dépêcher de les faire et de les faire passer maintenant.

Les autres astuces pour réduire payer moins d'impôts

Bien évidemment, tu n'oublieras pas, notamment si tu es un fervent défenseur des gros montants de capital social parce que bon, la plupart d'entre vous mettez 500 000 balles, vous libérez la totalité, c'est-à-dire que vous avez versé cet argent au moment du démarrage, mais certains d'entre vous ne le font pas. Donc pensez que lorsque vous n'avez pas libéré la totalité de votre capital, vous ne pouvez pas bénéficier de la réduction du taux réduit, c'est-à-dire le taux à 15 %, et vous paierez de l'IS à 25 au lieu de 15. Donc si vous avez fait une libération du capital total, vous êtes peinard, vous pourrez bénéficier des 15 %. Si vous ne l'avez pas fait, vous serez obligé de payer 25 % sur le bénéfice, donc pensez à le faire.

Et puis un petit coup là allez facile franchement et je te mets le lien directement : c'est le crédit impôt formation. Aujourd'hui, toi en tant que dirigeant, si tu passes aujourd'hui 40 heures avant le 31 décembre, 40 heures pas plus de formation, et bien ça te permet d'avoir 921 € de crédit d'impôt. Ça veut dire quoi? Ça veut dire qu'au moment de payer ton impôt, imaginons que t'as 900 balles à payer et bien tu paieras zéro. On suppose que t'as 0 à payer et bien l'Etat te remboursera les 921 €. C'est juste du bonheur. Ça fonctionne pour tous les présidents de SASU, tous les présidents de SAS, tous les gérants majoritaires SARL, EURL, ça marche pour les entrepreneurs individuels, ça marche aussi pour les BNC, ça marche pour tout le monde, sauf pour les micro-entrepreneurs. T'es micro-entrepreneurs, ça ne marchera pas pour toi. Je suis désolé, le crédit impôt ça fonctionne pas. Mais pour tous les autres, vous avez jusqu'au 31 décembre pour prendre ces 40 heures. Faites-le, on vous donne une astuce, vous allez directement sur le lien, vous cliquez, vous allez voir, c'est super. Bon, d'ici là, je vous souhaite le meilleur pour tous et à très vite chez Dougs. Bye bye.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi