Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

SASU à l'IR ou MICRO-ENTREPRISE ?

Retranscription de la vidéo "Cumuler un emploi et une activité d'entrepreneur - SASU à l'IR ou MICRO-ENTREPRISE ?"

Chez Dougs, on nous pose souvent la question quelle est la meilleure forme sociale dès lors que je suis déjà salarié? Est-ce que je dois choisir la micro-entreprise ou alors est-ce que je dois plutôt choisir la SASU à l'IR? Qu'est-ce que tu en penses Émilie?

Et bien Nahima, ça va dépendre si tu n'as presque pas de charges avec ton activité, voire pas du tout. La micro peut être intéressante.

D'accord, mais à partir du moment où tu as des frais, c'est tellement mieux de créer une SASU. Attends, tu sais quoi? On va t'expliquer et tu vas voir que face à une SASU, la micro-entreprise ne tient pas la route.

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics et pour 150€ seulement.

👉 Commencer ma création dès maintenant

Le régime de la micro-entreprise

Et on commence par un rapide rappel des faits sur la micro. Elle a la réputation d'avoir un fonctionnement hyper simple, c'est vrai.

Effectivement, tout est calculé à partir de ton chiffre d'affaires. Ton impôt sur le revenu comme tes cotisations sociales. Je te donne un exemple. Imaginons que ton activité indépendante va te générer 70 000 € de chiffre d'affaires. Tu relèves des BNC, bénéfices non commerciaux. Les taux appliqués sur ton chiffre d'affaires sont donc de 21,10 % au titre des cotisations sociales, soit 14 770 € de charges sociales. Et tu bénéficies d'un abattement de 34 % pour ton impôt sur le revenu. Tu devras déclarer alors un revenu de 70 000 € -34 % d'abattement, soit 46 200 € à l'impôt sur le revenu.

Et ce qu'il faut savoir c'est que tu ne peux pas réduire ton impôt en déduisant les charges.

Eh oui, peu importe le niveau de tes dépenses, peu importe si tu es en déficit avec un chiffre d'affaires faible et des charges élevées, tu vas quand même payer l'impôt sur le revenu et tes cotisations sociales.

Autre point noir de la micro, c'est que pour rester dans ce régime simplifié, tu ne peux pas dépasser un certain plafond de chiffre d'affaires par an. Concrètement, tu es bloqué à 77 700 € par année. Ce n'est pas forcément un souci quand tu débutes, mais quand ton activité se développe, ça devient vite très contraignant.

Et moi, je vais te donner un dernier inconvénient de la micro il n'y a pas de différence entre ton patrimoine et celui de ton entreprise. Donc s'il t'arrive un gros pépin, tu peux te retrouver à payer avec tes deniers personnels. Pour éviter ça, c'est hyper important d'être bien assuré. D'ailleurs, chez Dougs, sache qu'on peut t'aider à souscrire à ta RC professionnelle.

Alors tu es toujours emballé par la micro. Tu vas voir que du côté de la SASU, c'est beaucoup plus avantageux.

Le régime de la SASU

Je commence par le volet fiscal. En SASU à l'IR, tu payes l'impôt sur la base de tes bénéfices, pas de ton chiffre d'affaires. Et ça, ça change tout.

Et oui, car si tu as des charges importantes, le bénéfice fond et ton impôt personnel aussi.

Tu n'as pas de plafond de chiffre d'affaires à respecter.

Et si tu ne prélèves pas de salaire, et bien tu ne payes pas de cotisations sociales.

Et tes deniers personnels sont bien à l'abri grâce à la séparation du patrimoine de ta société.

Bon Nahima, si on prenait un exemple pour illustrer tout ça?

Bien sûr Emilie On va même faire mieux que ça. On va organiser un match entre SASU et Micro.

Je pose le décor, tu es entrepreneur et tu as des revenus salariés avec un net fiscal de 5 000 € par mois, soit 60 000 € par an, ton conjoint est salarié et perçoit un net fiscal de 4 000 € par mois, soit 48 000 € par an. Tu exerces en parallèle une activité indépendante qui génère 70 000 € de chiffre d'affaires par an et qui te coûte disons, 10 000 € de charges par année.

Les charges, ce sont par exemple tes frais de déplacements, tes abonnements téléphoniques ou internet, les petites fournitures et j'en passe.

Exactement. Et pour obtenir ton résultat, on fait donc 70 000-10 000, 60 000 €.

Je rappelle qu'en micro, ton résultat n'a pas d'importance puisque c'est ton chiffre d'affaires qui sert pour le calcul des impôts et des cotisations sociales. Mais ça va nous servir pour la SASU.

Les cotisations sociales en micro-entreprise et en SASU

Nahima je crois que tout est prêt. On commence par la première manche de ce match : les cotisations sociales.

Alors là c'est mal parti pour les micro parce qu'en réalité, avec ce statut, tu payes des cotisations sociales pour rien ou presque.

Et oui, tu as déjà toute la protection sociale dont tu as besoin grâce à ton activité salariée et elle est bien meilleure que celle de l'URSSAF des TNS. Et tu ne cumuleras pas plus de trimestres de retraite en ayant des revenus en plus, quel que soit le niveau de cotisations que tu verses, tu n'iras jamais au delà de quatre trimestres par an. Côté SASU, un petit point de vigilance sur la CSG CRDS. Elle devrait en principe être payée, mais elle n'est appelée par aucun organisme. Il faut le savoir.

Je te propose de voir ce que ça donne avec notre exemple. Les cotisations de sécurité sociale sur ta micro-entreprise : 14 770 €. Comme je te l'ai indiqué avant. Les cotisations de sécurité sociale sur la SASU à l'IR sans rémunération prélevée, zéro.

Résultat des courses, la SASU IR remporte ce premier set.

L'impôt sur le revenu en micro-entreprise et en SASU

On passe à la deuxième manche : l'impôt sur le revenu.

On t'a déjà rappelé les bases au début de cette vidéo. En micro, on applique un abattement sur ton CA et le reliquat est soumis au barème progressif de l'IR. On ne retient pas le prélèvement forfaitaire ici car tes revenus sont trop importants et en SASU c'est donc ton bénéfice qui est imposé. Donc après déduction de toutes les charges. Ici pas d'abattement forfaitaire, que du réel.

Dans un premier temps, calculons l'impôt sur le revenu que tu devrais payer si tu n'avais pas d'activité secondaire avec juste les revenus salariés du couple sans micro ni SASU, l'impôt dû est de 16 347 €.

Maintenant on va voir ce que ça donne avec une activité en tant qu'indépendant. Voyons tout d'abord ce que ça donne avec la micro.

Pour ce qui est du montant à payer on est à 30 207 €, ce qui représente un supplément d'impôt sur le revenu de 13 860 € par rapport à la situation où tu n'as pas d'activité indépendante.

On va voir ce que ça donne avec la SASU à l'IR en repartant sur les mêmes critères. Là, on indique le bénéfice fiscal dans une 2042 C pro en BNC au réel.

On arrive à 34 354 €, soit un impôt supplémentaire de 18 007 €. Résultat tu paies 4 000 € de plus avec la SASU à l'IR.

Le crédit impôt formation dirigeant

Bon, on peut dire que la micro cette fois remporte le point. Donc un point partout.

Mais Émilie, ce qui compte c'est ce qui va rester dans ta poche à la fin. Et avec la SASU à l'IR, tu peux profiter d'un avantage supplémentaire. Je suis sûr que tu vois où je veux en venir.

Je pense que oui. C'est le crédit d'impôt formation et ça, tu ne peux pas en bénéficier avec une micro.

Exactement. C'est réservé aux entreprises qui relèvent d'un régime réel d'imposition. La saisonSASU à l'IR par exemple. Alors, pour obtenir ce crédit d'impôt formation, rien de plus simple, tu t'inscris à la Dougs Academy et tu peux déduire jusqu'à 40 heures de formation par an. Le lien est dans la description.

Et est-ce qu'on peut voir ce que ça donne avec notre exemple chiffré?

Bien sûr. Alors sur les revenus salariés, il n'y aura pas de changement, on va juste s'intéresser à l'impact sur les revenus non salariés. Pour ça, je prends donc les produits encaissés, soit 70 000 €. Je vais déduire les charges liées à l'activité : 10 000 €. Jusqu'ici, Micro ou SASU, c'est pareil, il va nous rester 60 000 €. On déduit les charges sociales de 14 770 € pour la micro et rien pour la SASU. J'impute alors le supplément d'impôt sur le revenu qui s'établit à 13 860 € pour la micro contre 18 007 € pour la SASU et le crédit d'impôt formation de 932 € sur la SASU.

Donc si je calcule bien et en tenant compte des charges sociales initialement versées et de la perte des crédits d'impôt en micro, le montant net revenant sera de 31 370 € contre 42 925 € en SASU à l'IR.

11 500 € d'écart, c'est juste énorme. Là, le match est clairement remporté par la SASU à l'IR.

Pour ceux qui n'ont pas suivi, je récapitule les avantages de la SASU à l'IR. Zéro charges sociales. Et oui, quand tu ne te donnes pas de bulletin de salaire, tu n'as aucune charges sociales. Toutes les charges professionnelles sont déductibles, donc tu ne seras pas taxé sur 70 000 € mais sur 60 000 €.

Alors que dans le cas de la micro, c'est des cotisations sociales inutiles puisque tu as déjà une super couverture avec ton travail salarié, impossible de déduire tes dépenses de ton résultat fiscal. Tu es toujours en train de jongler avec le montant de ton chiffre d'affaire pour ne pas dépasser les seuils.

Alors franchement, la micro-entreprise, ça te paraît toujours si sexy? Si tu es décidé à créer ta SASU à l'IR, dis-le nous en commentaire.

Et prends rendez-vous avec un de nos conseillers sur Dougs.fr. On t'aide à créer ta SASU en 48 h. À très vite chez Dougs !

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi