Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

Bien gérer les 3 premières années de ta SASU - Charges, impots et échéances

Aujourd'hui, on va parler de charges et d'impôts. Qu'est-ce qui va t'attendre lorsque tu montes ta société par actions simplifiée unipersonnelle? Lorsque tu crées ta SASU, que va t il se passer? Quelles sont les échéances que tu vas avoir? Et bien ce que je te propose, c'est justement de regarder cette vidéo, cette vidéo qui va parler de charges, impôts et d'échéances pour une SASU. Alors on va faire simple, au sommaire : 2024, 2025, 2026. On suppose, là on est en 2023, que tu vas créer ta société prochainement et tu te dis qu'est-ce qui va m'arriver? Comment ça va se passer? Bon, je m'appelle Patrick, je suis le co-fondateur de la société d'expertise comptable Dougs, la société qui simplifie la vie des entrepreneurs. Et je vais te parler tout de suite du premier sujet, donc de 2024. Supposons que ce soit la première année.

Retranscription de la vidéo "Bien GÉRER les 3 premières années de ta SASU - CHARGES, IMPÔTS ET ÉCHÉANCES"

À quoi tu dois t'attendre? Eh bien, il faut t'attendre au moins à créer ta société, d'accord. Donc si tu passes par Dougs tu en auras pour moins de 500 € TTC pour créer ta société incluant les statuts, le choix, on fera tout de A à Z et les annonces légales et les frais de l'INPI. Donc voilà tout en un, quelque chose de juste sensationnel. Tu devras penser aussi à une assurance RC au cas où ta société soit responsable d'un accident, même si tu bosses chez toi, tu vois, c'est peut-être bon de le savoir. Ça coûte à peu près 400 € à l'année. Pense aussi à tout simplement étendre ton assurance habitation pour que ta société puisse être elle-même assurée dans tes locaux si, notamment ton siège social se trouve chez toi. Théoriquement, ça doit être gratuit et ça peut aller jusqu'à 150 €, mais la plupart du temps, c'est gratuit. Et puis choisis un bon expert-comptable, c'est ça qui est le plus important et là j'en connais un, ça te coutera 79 € hors taxes par mois, le premier mois étant gratuit.

La première année après la création d'une SASU

Allez, on commence aussi par une petite astuce sur cette première année si tu veux gagner l'argent. Oui oui, oui, j'ai bien dit qui veut de l'argent ? Eh bien c'est de passer par formation.dougs.fr, ça te coûtera 200, 249 € TTC, c'est à dire 200 € hors taxes. Tu vas pouvoir effectivement, en plus, récupérer une partie de l'économie d'IS ça te reviendra peut être à 180, 170 € dans la réalité et en contrepartie, en suivant 40 heures de formation dans l'année, tu auras droit à 901 € exactement de réduction d'impôt sur les sociétés. Et si tu payes pas suffisament d'IS l'Etat te remboursera. Et si tu as un impôt sur revenu, et bien l'Etat te donnera un quitus qui te permettra de réduire ton impôt sur le revenu, voire de te le rembourser. Pense formation.dougs, ça veut dire que concrètement la première année ça coûte zéro si tu t'es bien débrouillé.

Autre point également si tu bénéficies notamment de l'ARE et de l'ACRE notamment, si tu as l'ARE et que tu décides de ne pas te donner de salaire quand tu es en SASU, et bien zéro salaire égal zéro charges sociales. On n'est pas en SARL, on n'est pas en EURL où on doit payer obligatoirement au minimum quelque chose. Là dans une SASU zéro salaire égal zéro charges sociales. Voilà, c'est aussi basique que ça. Et si tu décides de te rémunérer quand même pour des raisons liées par exemple à ton bénéfice fiscal ou tu veux prendre des complémentaires de santé prévoyance ou autre chose, on y reviendra, et bien si tu as l'ACRE, ce qui est à peu près dans 99 % le cas pour tous les créateurs de sociétés, c'est-à-dire une réduction de cotisations sociales pour avoir 100 € net dans ta poche, tu sais sur le bulletin de salaire ce qui figure en bas bien évidemment avant l'impôt sur le revenu, et bien ça coûtera à ta société 40 € de charges sociales incluant charges patronales et retenues salariales. Et si tu ne bénéficies pas de l'ACRE, tu vas commencer un petit peu à pleurer, 100 € de salaire net ça te coutera 86 € de charges sociales en SAS ou en SASU c'est la même chose.

Donc t'as compris ? Si tu te verses zéro ça te coutera zéro de charges sociales, si tu bénéficie de l'ACRE pour 100 € net dans ta poche, tu auras 40 € de cotisations sociales, et si tu n'as pas l'ACRE, ce qui est quasiment presque improbable lorsqu'on crée une nouvelle SASU, eh bien pour 100 € net tu auras 86 € de charges sociales incluant les retenues salariales et les charges patronales. Je te laisse d'ailleurs un lien directement en commentaire pour que tu puisses directement faire une simulation si tu as envie. Tu auras quand même quelques petites options si t'as envie, à payer ces loyers bien évidemment, notamment si tu te donnes toi-même un propre loyer, ça tombera dans ta poche, au demeurant, ce sera quand même imposable, mais ça peut être un avantage, notamment pour compléter ton ARE. L'EDF ainsi encore une fois de plus tout se passe chez toi, tu peux faire prendre en charge, tu as compris le loyer, l'EDF, le téléphone, l'internet. J'ai fait une vidéo sur ce sujet. Et bien on a parlé de 2024, c'est purement génial.

La deuxième année après la création d'une SASU

Maintenant, que se passe-t-il en 2025? Comment ça va se passer? Et bien la deuxième année tu vas avoir très certainement une assemblée générale ordinaire, c'est-à-dire que tu vas décider, par exemple, de te distribuer des dividendes ou de reporter, il y a une obligation une fois par exercice, de faire une assemblée générale pour statuer sur les comptes de l'exercice précédent. Si tu t'es versé en 2024, on suppose que ça a été terminé. Pouf! Voilà 2025, tu auras cela. Et bien évidemment, il y aura peut-être une petite idée pense y, c'est qu'il y aura la fin de la portabilité de ton système qui est de maximum douze mois et de trouver une prévoyance ça serait pas idiot, notamment si tu ne te donnes pas de salaire. Ce serait peut-être une bonne chose de te prendre une prévoyance ou trouver peut-être la prévoyance de ton conjoint ou de ta conjointe. Bref, il y a peut être quelque chose à faire, pense y à trouver une prévoyance.

Qu'est-ce qu'on peut sortir comme argent? Alors, si tu décides par exemple de te faire une distribution de dividendes et que tu es en SASU à l'impôt sur les sociétés, pour 100 € qui sortiront, et bien 70 iront dans ta poche et 30 iront dans la poche de l'état. C'est ce qu'on appelle la flat tax ou le PFU. Si tu es en SASU à l'IR c'est encore un autre débat. Et puis tu vas commencer à payer des impôts. Les premiers, notamment la contribution foncière des entreprises. On est exonéré la première année civile et la seconde année civile on commence à payer quelque chose et ça va aller de 50 à 300 euros par an qui seront payables au mois de septembre. Alors pourquoi pas quelque chose de fixe? Parce que tout simplement, chaque commune, chaque département et chaque région a un montant qui est différent. Alors selon que tu te trouves à Paris, à Marseille, à Strasbourg ou à Perpignan, et bien tu ne paieras pas du tout le même montant de la CFE. La CFE étant une sorte de super taxe d'habitation, pour faire simple, et même si ton siège social c'est une boite aux lettres, tu paies ce qu'on appelle une CFE minimum. C'est les montants que j'ai pu indiquer.

Tu auras aussi à t'acquitter, si tu as fait du bénéfice, et bien un impôt sur les sociétés et à commencer à verser des acomptes IS. Alors justement, comment est-ce qu'on calcule cet impôt sur les sociétés? Eh bien la première étape, tu vas déterminer ni plus ni moins le montant de ce qu'on appelle des produits imposables comme ton chiffre d'affaires, tu vas enlever les charges qui sont déductibles. Ça peut être loyer, ça peut être les honoraires d'expert-comptable, ça peut être l'assurance, ça peut être les frais de sous traitance que tu as pu avoir, et bien évidemment ce ne sont que les charges déductibles, par exemple si tu as une voiture au sein de ta société et que tu payes une TVS, cette TVS n'est pas déductible et donc tout ça, ça te formera un bénéfice fiscal et ce fameux bénéfice fiscal et bien il va être taxé.

Comment? Eh bien on va prendre le bénéfice fiscal, on va multiplier par un taux d'imposition pour connaître l'IS. Sachant qu'en France il existe deux systèmes de taux d'imposition. Un qui est à 15 %, c'est-à-dire que ton bénéfice jusqu'à 42 500 € va être taxé à 15 % et au delà ce sera taxé à 25 %. Pour faire ultrasimple, si tu avais 52 500 par exemple de bénéfice fiscal et bien les 42 500 seront taxés à 15 % et le reste les 10 000 € seront taxés à 25. Donc il y a quand même une progressivité. Il n'y a pas un effet guillotine qui arrive. Et puis à partir du moment où tu as payé de l'impôt sur les sociétés, eh bien il va falloir commencer à avancer de l'argent au titre des acomptes.

Alors ces acomptes, tu peux les moduler, mais ils sont calculés sur l'exercice précédent. Ça veut dire que si t'as à payer par exemple 10 000 € d'impôt sur les sociétés, pense que tu vas avoir des rattrapages pour payer de nouveau 10 000 € avant de payer le deuxième acompte, sachant qu'il existe des cas de dispense d'acompte. Le premier, c'est pour toutes les sociétés nouvelles qui sont soumises à l'impôt sur les sociétés. C'est pour ça que la première année tu ne payes rien. D'accord, parce que tout simplement, il n'y a pas de référence. La deuxième, c'est si tu es exonéré de façon temporaire. Je pense notamment à toutes les sociétés qui se trouvent en ZRR (zones de revitalisation rurale), zones franches, hub urbaines ou les ZAFR par exemple. Et puis troisième lorsque ton montant de l'IS de l'année précédente n'a pas dépassé 3 000 €, tu ne paieras pas d'acompte. Et puis un quatrième que je n'ai pas noté, c'est que si tu as envie de ne pas payer d'acompte parce que tu estime que ton résultat futur sera peut-être moins bon, dans ces cas là, tu n'as pas à verser d'acompte. Voilà.

La troisième année après la création de SASU

Bon, on a clos 2025, il reste 2026, la troisième année. Et bien la troisième année, c'est la même chose que 2025. Sauf effectivement ce qui est nouveau, c'est qu'il y a de fortes probabilités que si tu as commencé avec l'ARE, que ton ARE est peut-être terminé, qu'il va falloir penser à se rémunérer, à donner un bulletin de salaire pour notamment valider les trimestres retraite, pour pouvoir se couvrir en cas de maladie, c'est ce qu'on appelle des IJ, les indemnités journalières de maladie. Et puis aussi éviter la taxe Puma pareil, j'ai fait une vidéo dessus. Bon si tu as des questions tu les poses directement en commentaires. D'ici là je te souhaite le meilleur et à très vite chez Dougs. Bye bye.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi