Quelle est la meilleure forme juridique pour votre création d'entreprise ?

Pour votre activité professionnelle, le choix de la forme juridique pendant la création de votre entreprise est primordial. Mais que choisir ? Il en existe suffisamment pour s'y perdre facilement. Aujourd'hui, Dougs l'expert-comptable 100% en ligne vous donne toutes les clefs pour réussir et optimiser votre choix.

Retranscription de la vidéo "Quelle est la meilleure forme juridique pour votre création d'entreprise ?"

Vous avez envie de vous lancer dans un projet ? Il est donc temps de choisir votre forme juridique qui va avoir des impacts juridiques, fiscaux et sociaux.

Alors, comment faire ?

Je vous dis tout dans cette vidéo. Allez c’est parti !

Comment choisir sa forme juridique ?

Choisir des statuts, c’est avant tout un moyen pour vous de mesurer vos souhaits.

Avez-vous envie de travailler seul ou à plusieurs ? Souhaitez-vous engager votre responsabilité en cas de faillite ou pas ? À quelle protection sociale souhaitez-vous adhérer ?

Tous ces paramètres vont influencer votre décision sur le choix des statuts à adopter.

Exercice en nom propre ou société ?

Pour commencer, 2 grandes formes juridiques s’opposent :

  1. D’un côté, l'exercice en nom propre qui est simple au premier abord mais n’offre aucune protection ou très peu. Les 3 formes juridiques les plus communes sont l'entreprise individuelle, l’EIRL et la micro-entreprise ;
  2. De l’autre côté, le monde des sociétés qui vous permet d’être le seul associé de la société ou au contraire de partager avec d’autres personnes le capital et le pouvoir de décision.

Ce monde de société se subdivise lui-même en 2 sous-parties avec :

  1. Les sociétés de personnes ;
  2. les sociétés commerciales.

Les sociétés de personnes comme les SCI (Société civile immobilière) ou les SNC (Sociétés en nom collectif) sont des sociétés qui n’offrent aucune protection aux associés en cas de faillite !

S’agissant maintenant des sociétés commerciales, on retrouve les 4 best-sellers :

  • Les SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) ;
  • Les SAS (société par actions simplifiée) ;
  •  Les SARL (Société à responsabilité limitée) ;
  • Les EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée).

Ce sont de vraies sociétés au sens de la protection des associés qui marquent bien une délimitation entre le patrimoine privé des dirigeants et le patrimoine professionnel de la société.

Aujourd’hui, on estime en France qu’il y a 850 000 créations d’entreprises par an qui se répartissent de la façon suivante :

  • 550 000 sont des micro-entreprises ;
  • 80 000 sont des entreprises individuelles ou EIRL ;
  • 150 000 sont des SASU ;
  • 70 000 sont d'autres sociétés comme EURL, SARL, etc...

Malheureusement, beaucoup d’entrepreneurs ne choisissent pas nécessairement la meilleure forme juridique, faute de connaissances. Mais je vous rassure, tout peut évoluer.

Quelle est la meilleure forme de société ? 

Mais au fait, quelle est la meilleure forme juridique ? Je devrais dire plus exactement quelle forme juridique vous convient le mieux ?

Ce que je vais vous dire est bien évidemment schématique et vous devez prendre du recul par rapport à cela.

Néanmoins, cela vous permet de fixer quelques repères dans ce dédale d’entreprises.

  • Tout d’abord, si vous n’envisagez pas de dépasser 30 000 € de chiffre d’affaires (CA) à l’année, et que vous le faites seul sans vous faire aider, il est fort probable que le choix de la micro-entreprise pourrait être judicieux.
  • Ensuite, si vous percevez des indemnités auprès de Pôle emploi - ce que l’on appelle l’ARE - et que vous voulez développer votre activité, le choix de la SASU à l’IS sera sans doute le meilleur compromis. Vous conservez l’argent de Pôle emploi à titre personnel et votre société garde l’argent de son activité.
  • Également, si vous avez envie de conserver le régime général de la sécurité sociale, votre choix portera sur la SASU ou la SAS. Le mieux est que vous pouvez même compléter vos revenus par des dividendes.
  • Si vous souhaitez payer moins cher de cotisations sociales, préférez l’EURL ou la SARL après la fin de votre période d’indemnisation auprès de Pôle emploi. Pas avant !
  • Bien entendu, si vous êtes plusieurs associés, seule la création d’une société pourra vous convenir.
  • Enfin, si vous voulez protéger votre patrimoine privé, n’hésitez pas à vous orienter vers une société commerciale de type SASU, SAS, SARL ou EURL.

Pour conclure, je vous invite à aller sur les liens que je vous ai mis en description.

Sentez-vous libre de nous contacter !

À très vite chez Dougs !

logo

Qui est Dougs ?

Dougs est un cabinet d'expertise-comptable en ligne, inscrit à l'Ordre des experts-comptables, qui facilite la vie de milliers d'entrepreneurs pour qu'ils réussissent.

Découvrir Dougs →
Logo dougs.media
Le Média des entrepreneurs qui gèrent !