SASU : combien de chiffre d'affaires en 2022 pour 3500 euros nets de salaire ?

Si vous décidez de créer une SASU ou une SAS, votre rémunération est un sujet important et notamment le bulletin de salaire si vous n'êtes pas associé majoritaire. Mais vous vous demandez sûrement combien coûtent les charges sociales si vous voulez, par exemple, 3500€ nets par mois ? Patrick, expert comptable et cofondateur de Dougs, vous explique tout dans cette vidéo, en bonus un simulateur de revenus pour vous aider à définir votre salaire. On y va !

Retranscription de la vidéo "SASU : 3500 euros nets de salaire, combien de chiffre d'affaires en 2022 ?"

Bonjour à toutes ! Bonjour à tous ! Bienvenue dans cette nouvelle animation. Une animation que l'on va dédier à une question que vous vous posez souvent : quel est le montant du chiffre d'affaires que je dois réaliser pour pouvoir gagner 3 500 € ? C'est un exemple que l'on prend aujourd'hui. Vous allez voir en fait que c'est une méthodologie que je vais vous décrire pour vous permettre de calculer votre propre rémunération et votre propre chiffre d'affaires que vous devez réaliser.

Alors on va choisir comme sommaire quelque chose de relativement simple : comment calculer vos charges ? Comment calculer votre salaire ? Comment calculer votre prix de vente ? Et on prendra un exemple pour arriver à 3 500 € nets.

Un peu de vocabulaire comptable

Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, je m'appelle Patrick, je suis expert comptable, je suis le cofondateur de Dougs et c'est moi qui vais avoir le plaisir de pouvoir vous parler de tout cela. Mais avant de commencer, avant de se lancer vraiment à fond, on va apprendre un petit peu de vocabulaire technique, un peu de jargon comptable si vous voulez. Pour faire ultra simple, on distingue la dépense de la charge, de l'immobilisation, de l'amortissement.

Alors la dépense c'est pas du jargon comptable à proprement parler, mais vous voyez ce que je veux dire quand on dépense de l'argent, et bien c'est quelque chose sur lequel on va verser une somme. Par exemple, j'achète un ordinateur, je fais une dépense, j'achète une cartouche d'encre, je dépense l'argent. Mais on va s'apercevoir qu'il n'y a pas que des dépenses qui peuvent diminuer le résultat. Par exemple, vous avez un salarié et à la fin de l'année comptable, vous ne lui avez pas versé ses congés payés parce que tout simplement il les prend au fur et à mesure. Néanmoins, du fait qu'on se trouve dans une comptabilité dite d'engagement, il va falloir tenir compte en fin d'année, passer ce qu'on appelle une écriture comptable d'inventaire qui va tenir compte des congés payés que vous devriez lui verser s'il venait à quitter le dernier jour de l'exercice comptable. Et bien, ce montant là, même si ce n'est pas une dépense à proprement parler, ça va être ce qu'on appelle une charge. Et pour cette charge, on va en tenir compte et ça va réduire le montant de votre résultat.

Une immobilisation, c'est encore autre chose. C'est un gros investissement qu'on fait. On fera un exemple. L'amortissement c'est le pendant de l'immobilisation. Justement, là je vous ai entouré ici tout le système. C'est à dire que j'ai encerclé en jaune tout ce qui était lié aux immobilisations. Par exemple , on suppose que c'est un smartphone qui a une certaine valeur. On suppose ici que c'est un ordinateur qui vaut nécessairement plus de 500 €. Et ce qui n'est pas entouré, c'est à dire les crayons papier, les papiers, le café aussi ou la souris, et bien ce sont des charges.

Alors, qu'est ce qui fait la différence entre une immobilisation et une charge ? On pourrait dire que ça fait 500 €. C'est à dire que il est convenu si vous voulez que, à partir du moment ou vous avez une dépense dans votre propre métier, par exemple, vous prenez un sous traitant qui vous coûte 1 000 €, c'est une charge. Par contre, les outils, les machines, tout ce que vous allez pouvoir acheter et qui va avoir une durée de vie supérieure à un an et dont le prix va être supérieur à 500 € hors taxe peut être ce qu'on appelle une immobilisation. Alors vous allez me dire c'est quoi la différence entre une charge et une immobilisation ? Alors d'un point de vue économique je vous expliquais que la charge elle se consomme lors de sa première utilisation, alors que l'immobilisation va durer un certain temps. Un ordinateur, par exemple, va vous durer un certain temps, alors qu'un crayon Bic a une durée très courte de vie.

Au-delà de cet aspect purement technique et ses caractéristiques techniques, il y a aussi des caractéristiques fiscales. C'est-à-dire que vous imaginez bien que si, par exemple, une voiture n'était pas une immobilisation ou une charge, il suffirait d'acheter la voiture juste avant le bilan pour casser le résultat. Et donc ça l'administration fiscale n'en veut pas. Et ce qu'elle dit, c'est que tout ce qui est supérieur à 500 € doit être pris comme une immobilisation et ça n'aura aucun impact direct sur le résultat. Ça aura un impact sur le résultat à travers une durée de vie qu'on va constater à travers ce qu'on appelle des dotations aux amortissements.

Alors justement, comment se calculent ces amortissements ? Alors on pourrait passer des heures, je pourrais vous expliquer ce que c'est un amortissement dégressif, un amortissement linéaire. J'ai voulu simplifier à outrance et j'ai pris cet ordinateur et je l'ai divisé en trois. On suppose qu'on est au 1ᵉʳ janvier 2023 par exemple, et bien, au 1ᵉʳ janvier 2023, sur toute l'année 2023 on aura 1 000 €, si le prix du bien vaut 3000. La deuxième année, on sera à 1 000 € encore. Et la troisième année 1000. Donc vous voyez en fait que l'impact direct sur le compte de résultat est relativement faible parce que tout simplement, l'État ne veut pas que vous puissiez effectivement avoir un impact sur le résultat en fin d'année. J'en veux pour preuve. On imagine pour vérifier l'impact, je prends un système où on a déjà un résultat qui est égal tout simplement à 5 000 € bruts. Ces 5 000 € bruts, c'est le résultat.

Et puis, juste, on va dire le 1ᵉʳ décembre, vous achetez une prestation, ça c'est la deuxième colonne. Vous achetez une prestation de 1 000 € d'un prestataire de services où par exemple, je ne sais pas, qui vous vend une norme RGPD ou qui fait un audit de votre site web, ça coûte 1 000 €. Et bien, comme c'est une charge, parce que vous l'avez consommée sur le champ cette charge, et bien ça va avoir un impact immédiat. Et au 31 décembre 2023 par exemple, du coup votre résultat qui était à 5000, il va baisser de 1000 et ça fera 4000. Ça c'est la première hypothèse. Deuxième hypothèse, on suppose maintenant que vous avez toujours un résultat provisoire à 5 000 € mais vous achetez une immobilisation de 1 000 € et vous l'achetez le 1ᵉʳ décembre. Et bien là, on va en tenir compte. On va diviser, par exemple, par trois ou cinq ans. Tout dépend quel est le matériel et on va faire un prorata d'1/12 puisqu'on a une consommation que sur un mois. Moralité, ce que vous avez acheté pour 1 000 €, et bien va réduire le montant du résultat pour 80 €.

Donc l'idée de dire "vite je me dépêche pour investir parce que j'arrête bientôt mon résultat". Et bien vous vous apercevez que ça n'a strictement aucune incidence.

On a mis le vocabulaire de côté, on va rentrer maintenant dans le détail.

Comment sont calculées les charges en SASU ?

Première question: comment est-ce qu'on calcule vos charges ? Comment vos charges sont-elles calculées ? Et bien, il y a des dépenses que vous allez avoir. Alors, par exemple, vous allez avoir des achats de petit matériel, des souris et des cartouches d'encre, comme je pouvais le dire tout à l'heure, des cahiers, tout ce que vous voulez. Vous allez avoir des fournitures administratives, vous allez avoir, si vous hébergez votre société chez vous, un loyer par exemple, l'EDF, l'eau, l'électricité ou si vous vous trouvez à l'extérieur d'ailleurs. Vous allez aussi avoir des abonnements : téléphone, internet, électricité. Vous allez avoir également, si vous louez des voitures notamment en LLD ou en LOA, l'assurance, l'essence. Ou tout simplement si vous avez fait le choix de ne pas avoir justement de véhicule à louer mais de prendre le vôtre. Et bien dans ces cas là, vous prendrez des indemnités kilométriques. Vous pouvez avoir aussi les tickets restaurant, les frais de déplacement, les honoraires, la publicité, le référencement, les frais bancaires et puis les fameuses dotations aux amortissements, celles qui vont vous permettre de passer vos immobilisations en charges sur plusieurs exercices.

Et puis, il ne faut pas oublier un truc, c'est également les remboursements d'emprunt. Parce qu'en fait, là, je vous ai fabriqué, on va dire, le premier socle de charges. Vous savez ce qu'on appelle parfois les charges fixes, c'est-à-dire un truc, une sorte de pavé compact. Et ça, vous le savez que quoi qu'il arrive, quand vous ouvrez le, votre entreprise, quoi qu'il arrive, vous les aurez ces sorties d'argent même si vous faites zéro. Et puis il y a aussi le remboursement d'emprunt qui est une espèce de deuxième pierre sur lequel vous allez devoir rembourser tous les mois, voire tous les ans.

Bon, on a fait ces deux blocs, maintenant on va parler du troisième. C'est le coût du salaire.

Comment calculer le coût du salaire en SASU ?

Alors le coût du salaire. En fait, c'est relativement simple. Quand vous êtes président de SASU, hormis la première année où vous pouvez avoir ce qu'on appelle l'Accre, c'est à dire une réduction à peu près de 40 à 50 % des charges sociales. Le reste vous allez être taxé, par exemple si vous voulez avoir 100 € net, parce que je trouve que c'est assez sympa de parler en net. 100 € net va nécessiter 28 € de revenu salarial, 58 € de charges patronales et puis le coût ça fera 186 €. Mais si vous voulez avoir quelque chose d'hyper fin, je vous invite effectivement à aller directement sur ce simulateur et là vous aurez un truc super fin. Vous pourrez calculer pile poil avec les bonnes mutuelles, avec tout ce qu'il faut. Vous allez voir, c'est super.

Alors je vous ai raconté le bloc, le premier bloc sur les charges fixes, le deuxième avec l'emprunt, le troisième avec les salaires.

Combien facturer en SASU ?

Donc on prend le tout, on va essayer de mettre en face ni plus ni moins que le montant de la facturation pour couvrir l'intégralité. Ça c'est facile, mais maintenant vous allez dire "OK, je sais combien je dois faire de chiffre d'affaires par an, mais si je divise par jour, je fais quoi ?" Je rappelle qu'une année, ça fait 365 jours, ça, tout le monde le sait.

Vous allez avoir des temps de repos, des congés, des jours fériés, des week-ends, malheureusement des jours de maladie qu'il faut aussi un peu prévoir, et puis, si ce n'est pas vous d'ailleurs ça peut être vos enfants. Et donc du coup, vous allez avoir aussi du temps de travail. Heureusement, mais le temps de travail, ce n'est pas du temps qu'on facture intégralement parce que dedans on a le commercial, on a les relations que l'on peut avoir avec des prescripteurs, des prospects, tout ce que vous voulez. Et puis on va avoir la formation, l'information, vous allez avoir du rangement de vos documents, faire deux ou trois trucs.

Et une fois que vous avez envie de ces temps de repos, une fois que vous avez enlevé ce temps de travail, on va dire non productif, non facturable. Il vous reste le temps facturable. Grosso modo, il va vous rester 200 jours à peu près en tout et pour tout.

Moralité de l'histoire, lorsqu'on regarde tout cela, et bien on va se retrouver avec des dépenses, des salaires qui vont être divisés par le nombre de jours et qui vont vous donner ce fameux total que vous pourrez avoir, ce qu'on appelle le TJM taux journalier moyen.

Je prends un exemple et je vais calculer tous les loyers et les charges que j'ai pu avoir. Vous voyez les loyers, les CFE et on arrive à un total de 22 000 €.

Jusque là, tout va bien.

Et puis je vais me retrouver dans un autre dans lequel je vais prendre cette fois ci les salaires. Donc là, j'ai pris un salaire cette fois-ci de 3 500 €, 3 500 € net qui font fois douze, ça fait 42 000 € de salaire net. Quand j'ai ces 42 000 € de salaire net, j'ai utilisé mon simulateur, ça vous fait 33 000 € à peu près de charges sociales, revenus salariales et charges patronales.

Donc vous avez bien compris, les 42 000 c'est ce que vous mettez dans la poche. N'oubliez pas que vous aurez quand même l'impôt sur le revenu à payer. Mais c'est ce que vous aurez. Et les 33 000 ? Et bien, c'est tout simplement le montant des charges sociales qu'il faudra sortir tous les mois ou tous les trimestres.

Tout ça pour dire quoi ? C'est qu'à la fin, le total des salaires chargés cette fois ci, c'est à dire le salaire net plus charges sociales, ça fait 75 000.

Et quand je prends mes charges de l'année, que je rajoute les salaires chargés, ça me fait 97 000 €. 97 000 € et bien si je suppose, c'est une supposition bien évidemment, que j'ai 180 jours travaillés, ça va me faire un taux journalier qui va être supérieur à 500 €.

Alors j'ai fait un graphique et ce graphique je voulais vous le faire voir. Et ça montre quoi ? Et bien, ça montre que le prix de vente par jour va évoluer bien évidemment en fonction du nombre de jours où vous allez travailler. Si vous arrivez à facturer 150 jours, pas plus, et bien faudra que votre prix de vente soit à 647 €. Je ne suis pas en train de prétendre que vous trouverez acquéreur. Je vous dis juste quel prix vous devriez vendre dans ces cas là, alors que si vous tombez à 210 jours de travail, ce qui fait 60 jours facturés de plus, dans ces cas là, vous tomberez à 462 €.

Découvrez le simulateur de rémunération en SASU

Voilà ce que je voulais vous dire et n'hésitez pas dans tous les cas à aller voir directement en bas dans la description le moyen pour pouvoir simuler vos bulletins de salaire.

D'ici là, je vous souhaite une excellente fin de journée et je vous dis à très vite chez Dougs ! 

N'hésitez pas à vous inscrire à nos webinars et à aller voir notre chaîne YouTube. Et allez sur la formation aussi de Dougs. À très vite ! Au revoir.

logo

Qui est Dougs ?

Dougs est un cabinet d'expertise-comptable en ligne, inscrit à l'Ordre des experts-comptables, qui facilite la vie de milliers d'entrepreneurs pour qu'ils réussissent.

Découvrir Dougs →
Logo dougs.media
Le Média des entrepreneurs qui gèrent !