ARE - Tout savoir sur l'aide de retour à l'emploi

Retranscription de la vidéo “ARE : les protections grâce à Pôle emploi - Tout savoir sur l'aide de retour à l'emploi 🤔”

Bonjour à tous ! Dans cette vidéo, nous allons voir comment Pôle emploi arrive à accorder une certaine protection. Une protection qui n'est pas à négliger lorsqu'on entreprend, lorsqu'on crée une société. Parce que oui, quand on démarre une société, avoir Pôle emploi en filet de sécurité, ce n'est pas désagréable. Et vous allez comprendre pourquoi.

Alors d'abord, si vous êtes éligible à Pôle emploi, c'est-à-dire à un chômage indemnisé, vous pensez bien évidemment à l'obtention d'ARE, allocation retour emploi, qui va vous procurer un revenu de remplacement.

Mais sachez que ce n'est pas tout. En étant éligible à un chômage indemnisé, vous pourrez également toucher des indemnités journalières maladie. Indemnités journalières maladie qui seront calculées non pas sur votre allocation Pôle emploi, sur votre ARE, mais sur votre ancien salaire. Donc c'est nécessairement plus profitable.

De manière identique, si vous avez un heureux événement à fêter, que ce soit maternité ou paternité d'ailleurs, vous allez pouvoir obtenir des allocations journalières et de manière identique à l'allocation journalière maladie ces allocations seront calculées sur votre ancien salaire et non sur votre ARE.

Mais c'est peut être la retraite qui est le point le plus central et le plus important. En étant pris en charge par Pôle Emploi, vous allez continuer à acquérir des droits à la retraite et on va voir comment.

Chaque période de 50 jours de chômage indemnisé vous accordera un trimestre à la retraite de base. Ce qui veut dire qu'au maximum, on peut obtenir quatre trimestres validés grâce à Pôle emploi par année civile. C'est le maximum que l'on soit au chômage ou non. Et pour l'exemple, il faudrait avoir une période de chômage indemnisé non pas de 50 jours mais de 200 jours.

Mais ce n'est pas tout. On oublie souvent la retraite complémentaire lorsqu'on est salarié, même lorsqu'on n'est pas salarié. Mais pour un salarié, il y a une retraite complémentaire qui s'appelle la retraite Agirc-Arrco. Ou verser des salaires ou faire voter un salaire. Vous obtenez des cotisations à la retraite complémentaires Agirc-Arrco, qui est calculée en points. Eh bien, Pôle emploi va également pouvoir permettre de gagner quelques points à la retraite complémentaire.

De manière schématique. Pôle emploi prélèvera 3 % de votre allocation en retour emploi de votre ARE pour les convertir et vous les ajouter sur votre capital existant, de points à la retraite complémentaire Agirc-Arrco. Ce n'est pas négligeable parce que la retraite complémentaire est un bon complément de revenu lorsqu'on arrive à l'âge de départ à la retraite. Un complément qui vient s'additionner à la retraite de base qu'on a vu précédemment.

Voilà, vous voyez que Pôle emploi permet, malgré le fait d'être au chômage, malgré le fait d'être entrepreneur, créateur de sociétés et de ne pas arriver à se rémunérer, d'avoir quand même une certaine protection qui n'est pas négligeable.

C'est tout pour moi. Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, Ciao. Super. Vous avez aimé la vidéo ? Génial ! Je vous propose d'aller voir directement la prochaine vidéo en cliquant ici ou tout simplement d'aller vous abonner sur YouTube pour en voir davantage.

À très vite.

Besoin de plus de renseignements ?

Découvrez comment notre équipe peut vous aider !

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi