Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

Les avantages de la création d'une holding

Retranscription de la vidéo "les avantages de la création d'une holding"

On me pose souvent cette question de savoir quand est-ce qu'il faut créer sa société holding. Quand est-ce que tu dois créer ta société holding? Très bonne question. Ce que je te propose justement, c'est de regarder une vidéo sur le fameux "quand crée sa société holding". Voilà ce dont on va traiter à travers un sommaire ultra-simple. C'est-à-dire quelles sont les incitations qui peuvent te pousser, elles ne sont pas cumulatives, elles sont alternatives ou cumulatives si tu le souhaites, notamment acheter des titres de participation ou les créer, l'économie d'IS, ce n'est pas totalement neutre, le cumul de deux statuts, ton statut à toi, ça peut être du coup de cumuler à la fois gérant et à la fois de président, la transmission de ton patrimoine ou l'augmentation de patrimoine, voilà ce que l'on va faire.

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics et pour 150€ seulement.

👉 Commencer ma création dès maintenant

Définition de la holding

Bonjour, je m'appelle Patrick, je suis le co-fondateur de la société d'expertise comptable Dougs. C'est une société qui simplifie la vie des entrepreneurs. Voilà notre mantra et ce que je te propose, et bien c'est de commencer tout de suite par cette introduction en se posant cette première question : au fait, c'est quoi une société holding? Oui, c'est quoi? Eh bien, c'est tout simplement une société qui détient d'autres sociétés. Voilà ce que c'est une société holding. Ce n'est pas une structure juridique, parce que tout simplement elle peut en prendre plusieurs. Ça peut être une SAS, ça peut être une SARL, ça peut être une EURL, ça peut être une société civile et elle même va détenir d'autres sociétés qui n'ont pas nécessairement les mêmes formes juridiques ni les mêmes activités. Ici, ça peut être un cabinet d'assurances, ici ça peut être un garage de la SAS 2, la SARL peut être une boucherie. Et puis la quatrième, une société civile immobilière comme son nom l'indique, pour des biens immobiliers ou éventuellement des titres de participation dans des sociétés immobilières.

L'achat de titres de société par le biais de la holding

Bon, on commence par cette première partie qui est l'une des conditions, encore une fois de plus alternative ou cumulative, tu as envie d'acheter des titres de sociétés ou éventuellement en créer une. Et donc on suppose que tu t'appelles Martin, t'as quelqu'un qui s'appelle Jean qui se trouve ici, qui détient une SAS et puis tu dis tiens, comment est-ce que je vais acheter la SAS, pas le fonds de commerce, la SAS. Eh bien de façon très concrète, tu vas pas le faire toi à titre direct, sinon tu te ferais exploser, au niveau notamment du remboursement de l'emprunt et du coût des impôts. Et c'est pour ça qu'on crée une société holding. Voilà, quelle que soit la forme juridique, encore une fois de plus, c'est pas ça le plus important d'un point de vue pédagogique, c'est pour faire comprendre. Et donc, cette société holding va demander ici à Monsieur Dupont, qui est banquier, de dire écoute, voilà, j'ai besoin d'acheter une société, peux-tu me prêter de l'argent? Bon, on suppose que le banquier sympa, il a vu le prévisionnel, il a vu la société notamment cible et décide de te prêter de l'argent dans ta société holding. Et avec cet argent, et bien la société holding va le donner à Jean, justement celui qui était détenteur de la SAS. Du coup, comme Jean te dit tchao, parce que tout simplement il a pris l'argent, et bien ta société holding se retrouve détentrice des parts, enfin des actions de la société SAS. Et du coup, on forme une ligne parfaite : Martin qui détient la société holding, qui détient la SAS. Voilà ça, c'était la première raison. C'est un montage ultra classique dans les rachats de sociétés. On le voit fréquemment pour nécessairement des sociétés dont la valeur est imposante, c'est-à-dire au delà de 500 000 €. Mais on le retrouve aussi dans d'autres points, notamment quand on ne peut pas faire autrement que de racheter la société pour des questions de certificats, de plein de choses, effectivement, tout simplement tu rachètes une société, tu as directement la banque, la trésorerie, tout est déjà fait, donc ça peut être très intéressant.

Optimiser son impôt sur les sociétés grâce à la holding

Deuxième possibilité c'est : tu veux économiser de l'impôt sur les sociétés. Ça il ne faut pas le dire par contre, parce qu'on n'a pas le droit de faire des montages uniquement que pour ces raisons là, on va dire que c'est la cerise sur le gâteau pour faire ultra-simple. Donc concrètement, je vais quand même faire une démonstration. Supposons que dans ta SAS tu fasses 80 000 € de bénéfice. Bon, si tu fais 80 000 € de bénéfice, je rappelle que désormais le nouveau seuil c'est 42 500 €, c'est-à-dire que en dessous tu payes 15 % et au dessus 25 %. Donc tu aurais cette situation là sur 80 000 € de bénéfice, 42 500 fois 15 % ça fait 6 375, 37 500 fois 25 % ça fait 9 375 et tu aurais donc un total de 15 750 € d'IS à verser. Bon, jusque là tout va bien. Supposons maintenant que tu aies ta société holding. Tu fais toujours 80 000 € de bénéfice, mais pour simplifier les choses, t'as fait 40 et 40. Du coup, tu bénéficies de l'IS à 15 % dans les deux cas de figure et tu vas payer 12 000 € d'IS contre 15 750. Bon ça fait 3 750 € d'IS, certains diront que c'est pas grand chose, puis d'autres diront c'est pas plus mal, c'est bon à prendre, effectivement 3 750 € d'IS encore une fois de plus, ce dit, ça ne peut pas être la seule raison.

Le cumul des statuts en holding

Troisième raison qui pourrait te pousser, c'est l'envie de cumuler deux statuts. Bah ouais tu te dis bon moi pour les SASU c'est parfait pour les dividendes, donc ça va revenir directement dans ma poche. Par contre c'est un peu cher pour les salaires et tu sais aussi qu'une EURL c'est parfait pour la rétribution, donc une sorte de salaire. Il n'y a pas de bulletin de salaire en tant que gérant majoritaire dans une EURL, mais néanmoins tu sais que tu vas payer beaucoup moins de charges sociales. Par contre tu sais que c'est cher pour les dividendes parce que tu es obligé de repayer quelque chose. Donc moralité de l'histoire, tu peux très bien avoir ce montage là. La SASU qui se trouve ici, qui va te donner des dividendes. Voilà. Et dans la société en bas, l'EURL, elle par contre, et bien ne va pas te rémunérer sous forme de dividendes, elle va te rémunérer sous forme de salaire. Donc voilà, on aurait une rétribution de la gérance qui partirait de l'EURL vers la gérance. Ensuite les dividendes pourraient tomber de ta SASU vers toi. Alors tu vas dire "comment ça marche ?". Et bien parce que tout simplement, et ça c'est le gros avantage, pour pouvoir le faire, tu bénéficierais de la rétribution de gérance, des dividendes vers de la SASU vers toi. Et puis l'EURL qui elle, pourrait donner des dividendes à la SASU. Je rappelle dans ces cas là c'est le régime de société mère-fille qui fonctionne. Tu n'auras que 5 % de 15 % à payer, ce qui est vraiment ridicule. C'est à dire que tu remonterais, par exemple, de ton EURL dans ta SASU la somme par exemple de 100 000 €, ça coûterait à ta SASU 750 € d'impôt sur les sociétés en tout et pour tout. Donc c'est le cumul des deux qui peut être intéressant. Et là c'est les montages que l'on voit quand même assez fréquemment.

La transmission du patrimoine

Quatrième point qui est la possibilité de transmettre une partie de ton patrimoine. Donc là, ça devient un petit peu plus complexe. C'est les choses notamment qu'on imagine lorsqu'on dépasse la cinquantaine d'années, qu'on veut transmettre, notamment à ses enfants. On suppose que tu as une holding, que tu détiens 100 %, que tu touches les dividendes. Et tu te dis tiens, ça serait peut-être sympathique effectivement de donner de l'argent à mes enfants, mais j'ai pas envie non plus de me démunir de la part des dividendes parce que je suis encore jeune, parce que j'ai envie de faire 56 000 choses. On suppose que tu as deux enfants. Eh bien, dans ces cas là, tu peux commencer à donner ce qu'on appelle la nue propriété. Et toi, tu continuera de détenir l'usufruit, en fait de tes dividendes et du coup, tu auras tout simplement l'intégralité de l'argent. Et le jour où tu viendras à décédé, l'usufruit reviendra directement à tes enfants puisqu'ils sont les nu-propriétaires. C'est un peu complexe. C'est le montage qu'on fait avec des notaires notamment. Mais c'est quelque chose qui peut être privilégié, notamment si tu veux transmettre ton patrimoine.

L'augmentation du patrimoine

Cinquième Grand point : est-ce que tu veux augmenter ton patrimoine? Grande question, à priori peut-être. Donc là, on suppose effectivement que c'est un montage tout à fait normal. Voilà, pour avoir 100 € qui va être donné dans la SAS, on suppose que c'est du chiffre d'affaires, enfin de rémunération plutôt exactement. Tu vas donner 38 € de charges sociales après économie d'impôt sur les sociétés. Toi tu vas en toucher 62. On suppose que tu vas payer 9 € d'impôt sur revenu. Et finalement si tu voulais augmenter ton patrimoine en mettant cet argent dans une société civile immobilière, ce qui serait déjà pas mal, il ne te resterait que 53 €. Moralité avec 100 €, il t'en reste 53, c'est-à-dire juste la moitié. De l'autre coté, si t'avais une société holding, dans laquel on ingérerait 100 € à l'intérieur. Que se passerait-il? Et bien, certes, il n'y aurait pas l'économie d'impôt sur les sociétés. Enfin on aurait l'IS a payé, 15 € du coup il resterait 85 €. Moralité de l'histoire entre deux solutions une SCI sans holding et une SCI avec holding, pour avoir 100 000 €, eh bien il te suffit de 117 000 € quand tu passes avec une société holding, ce qui est super alors que dans une SCI sans holding, dans laquel tu vas être obligé de payer des charges sociales, de l'impôt sur le revenu, patati patata, il t'en faudrait 189 000 €, ce qui est juste gigantesque. C'est juste ça pour te dire qu'une société holding peut avoir du sens, bien évidemment, lorsqu'on a une activité. Si tu as d'autres questions, si tu as d'autres commentaires, n'hésite pas les mettre directement là et d'ici là, je te souhaite le meilleur à très vite chez Dougs, au revoir.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi