Comptabilité du Bitcoin – comment enregistrer comptablement le Bitcoin ?

Depuis que les banques centrales ne sont plus les seules à pouvoir créer de l’argent, nous n’avons jamais autant parler de crypto-monnaie. Et plus spécialement depuis 2009, quand une monnaie numérique a surgi : le Bitcoin. Presque 10 ans, mais pourtant la comptabilité du Bitcoin reste un sujet brûlant en comptabilité. En effet, peu de personnes ont finalement abordé ce point. Y compris l’administration fiscale. Ainsi, nous assistons à un paradoxe : de plus en plus d’entreprises se risquent à ce nouvel exercice, mais pas de trace d’une proposition officielle à ce jour du traitement comptable du Bitcoin et des autres crypto-monnaies.

Revenons aux dirigeants d’entreprise. Certains transforment quelques centaines d’euros en bitcoins par curiosité. D’autres agissent en véritables spéculateurs. En effet, le cours du bitcoin est très volatile comme ceux d’actions en bourse.

Nous avons répertorié les différentes étapes du Bitcoin en partant de son acquisition. Mais attention, comme il n’existe pas de position officielle ni de l’administration fiscale, ni du comité national de la comptabilité ou de la compagnie nationale des commissaires aux comptes, tout utilisateur à ce jour prendra d’éventuels risques dans l’enregistrement comptable et fiscal. Cet article est une illustration et non pas un avis officiel.

Enregistrement comptable de l’achat de Bitcoin

La première façon d’acquérir du Bitcoin est tout simplement de l’acheter. Autrement dit de transformer de l’euro en Bitcoins.

La comptabilité du Bitcoin, les commissions sur achat.

Tout d’abord, l’achat de bitcoins s’accompagne de commissions de la part des bureaux de change. Ces commissions vont de 6 à 10%. Ainsi, si vous transformez 1.000 euros en bitcoins, comptez environ 10% de commissions. Cela signifie que 100 euros partiront en commissions et 900 euros seront dédiés aux bitcoins. Différentes agences de change peuvent se charger de cette mission.

Notre préconisation comptable est d’enregistrer ces commissions dans un compte de charge de type 627 hors du coût réel des Bitcoins.

La comptabilité du Bitcoin, de l’achat.

Venons en au fait : les Bitcoins ne doivent pas être assimilés à des devises étrangères. Cela est certes très tentant de les traiter comme du dollar ou du Yen. Mais ce n’est pas le cas. Il y a plusieurs différences dont notamment l’absence de cours officiel.

Enregistrement comptable de la récupération de Bitcoins

La deuxième façon de récupérer des Bitcoins est d’accepter le paiement de vos factures euros en Bitcoins. La difficulté actuelle est l’absence de cours officiel. Ainsi, si vous émettez une facture de 9.800 euros TTC, un de vos clients pourra vous proposer 1 Bitcoin ou 0, 98 Bitcoin. Vous voyez ainsi la difficulté d’appréhender cette situation comptablement.

D’un côté, il vous faudra enregistrer d’abord la vente en euros. Ce n’est pas le plus complexe. Ensuite le paiement. A notre avis, et à défaut de cours officiel, nous ne pouvons qu’enregistrer le montant du paiement correspondant au montant TTC en euros. En effet, il ne peut y avoir comme avec les monnaies de différence de change.

fiscalité du Bitcoin

La comptabilité de vente de Bitcoins

La première possibilité de ne plus vouloir de Bitcoins est de les transformer directement en euros. Ainsi, vous allez constater une plus ou moins value.

On suppose que vous avez un stock de Bitcoins dont le cours d’acquisition moyen pondéré est de 10 000 euros. Vous souhaitiez transformer 1 Bitcoins pour la somme de 10500 euros. En d’autres termes, une plus value de 500 euros qu’il conviendra d’enregistrer à notre sens dans un compte d’exploitation et non financier de type 658 ou 758.

Le paiement de vos factures fournisseurs en Bitcoins – Comptabilité du Bitcoin

La deuxième possibilité de sortir des Bitcoins de votre entreprise est de payer avec des Bitcoins. Comme indiqué plus haut, le cours n’étant pas officiel, vous pouvez proposer une valeur de votre Bitcoin différente de celle communément admise le jour de la transaction.

En fin d’exercice comptable , que faire ?

A notre avis, et sous réserve de ne pas avoir fabriqué ses propres Bitcoins, il n’y a rien à faire de spécial. L’un des principes de la comptabilité française repose sur le coût historique. 2 situations peuvent se produire en fin d’exercice.

  • la valorisation de vos Bitcoins est supérieure à la valeur d’acquisition : pas de plus value à constater,
  • la valorisation est inférieure, une provision pour dépréciation est à enregistrer.

Annexe Comptable sur les Bitcoins

Enfin, si votre entreprise produit une annexe comptable et si le montant des Bitcoins est significatif, il serait utile de déterminer la méthode de comptabilisation choisie des Bitcoins et ses impacts.

À propos de l'auteur : est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs : l'Expert Comptable en ligne qui vous simplifie vraiment la vie. À partir de 49€/mois.