Les 10 règles de l’entrepreneur, Créer votre entreprise : 4ème étape

Créez votre entreprise dès aujourd'hui avec un juriste Dougs

Découvrir l'offre →

Avoir l’esprit d’un entrepreneur

L’entreprise ne se focalise désormais plus uniquement sur ses performances financières. En effet, elle a besoin également de se réinventer. C’est son intérêt ! C’est sans doute la raison pour laquelle de plus en plus de français aimeraient entreprendre. Afin de vous aider à devenir gestionnaire, nous avons retracé les 10 règles essentielles qui vous mettront dans un véritable esprit entrepreneurial. Elles vous permettront d’optimiser la gestion de votre future entreprise. A la fin de cet article, vous trouverez un quizz pour vous tester vos connaissances en tant que bon gestionnaire !

1. Adopter une attitude positive

Dans votre entreprise : souriez ! Vous aimez ce milieu et il représente votre passion. Ainsi, que vous soyez en relation avec une clientèle constituée de particuliers ou de professionnels, cet élément est essentiel. Au final, il permet d’inspirer confiance auprès de vos interlocuteurs.

2. Développer votre réseau

Tout d’abord, faîtes vous des relations avec des personnes qui aimeront travailler sur un projet semblable au vôtre. En effet, le réseau relationnel est très important, vous ne pouvez pas naviguer en solitaire perpétuellement. Il est indispensable de lier de bonnes relations avec ses clients, ses fournisseurs, ses créanciers. La tendance actuelle est plutôt partenariale afin de faire face à un environnement souvent turbulent. Pourquoi ne pas s’intégrer dans des réseaux comme Entreprendre, le centre des jeunes dirigeants, Cap Digital ou participer à des événements : le salon des entrepreneurs, Apéroentrepreneurs.

3. Repérer les opportunités

Laissez couler votre imagination en tant que gestionnaire. L’innovation, même si elle n’est pas majeure peut apporter des éléments de différenciation importants vis-à-vis de vos concurrents. Il faut toujours garder à l’esprit qu’il est préférable de ne pas copier strictement ce qui se fait chez les autres. Sinon quel intérêt aurait le client à vous choisir plus qu’un autre ? N’hésitez pas à vous inspirer de ce qui se fait dans d’autres secteurs d’activités (Benchmarking) pour trouver de nouvelles idées.

4. Motiver votre personnel

Être un bon gestionnaire, c’est arriver à mobiliser ses équipes. Garder l’oeil sur les états de stress et réalisations de l’équipe et félicitez-les ! La valeur de votre entreprise dépend beaucoup de son personnel, certains parlent de capital immatériel. L’image de votre entreprise en dépend. Vous ne pouvez pas tout faire ou vous ne pouvez pas tout savoir faire. Comprendre les motivations de son personnel est un élément essentiel pour limiter le coup du Turnover, n’oubliez pas les coûts “cachés” d’une nouvelle embauche. Un nouveau collaborateur n’est jamais opérationnel immédiatement.

Enfin, peut-être pourriez-vous booster la motivation de vos équipes en instaurant des challenges motivant et communiquer efficacement. Des applications comme par exemple Incenteev permettent d’optimiser votre organisation dans ce domaine.

  • Facebook ;
  • Twitter ;
  • Pinterest.

5. Persévérer !

Persévérer est la qualité essentielle requise pour toute création ou reprise mais également tout au long de la vie de votre entreprise. Votre capacité à avancer malgré les difficultés, les désagréments ou une charge de travail à laquelle vous n’étiez pas forcément habitué vont constituer une véritable force pour assurer la viabilité de ce projet.

Comme dans le sport, il est difficile d’être performant, mais encore plus de rester au niveau. Vous allez devoir résister aux agressions de votre environnement et vous renouveler pour maintenir votre stabilité économique et financière.

6. Vendre

Bien entendu, c’est l’objet de la société, c’est ce pour quoi elle a été créée. Que vous ayez une activité de production, de vente de marchandises ou de prestation de services il s’agit donc du “nerf de la guerre” : vendre et faire rentrer l’argent.

7. Utiliser les technologies

Il faut continuer à faire ce que vous savez faire et maîtrisez déjà. Cela s’appelle connaître l’intimité d’un métier. On ne soupçonne pas les astuces nécessaires à l’accomplissement de chaque métier. Effectuez également une veille concurrentielle afin de déceler si vos concurrents tirent ou pourraient tirer un avantage des nouvelles technologies au niveau marketing, production, distribution. Ici aussi, comme pour les opportunités développées ci-dessus, ne vous arrêter pas aux entreprises de votre secteur d’activité. Pour mener à bien cette veille, vous avez à votre disposition de nombreuses informations sur le web :

Infogreffe, Manageo : pour avoir des informations financières et administratives.

WhoIs : pour savoir si un nom de domaine est déjà réservé.

Alertes Google : pour se tenir informé des actualités sur des domaines spécifiques

PriceJet : veille automatisée des prix de vos concurrents

8. Négocier : tout est négociable

Ce sujet est assez complexe au vu de la diversité des personnes avec lesquelles vous serez amené à développer votre entreprise. Clients, fournisseurs, banquiers sont quelques exemples parmi tant d’autres. Négocier c’est bien souvent arriver à un compromis qui puisse satisfaire les deux parties. En effet, comment imaginer nouer des relations durables lorsque l’une des deux parties se sent lésée ? La négociation consiste à comprendre les problématiques de son interlocuteur et non à décliner systématiquement  ses exigences au risque de faire face à une “levée de bouclier”. Vous pourrez ainsi orienter le débat vers des points d’accords mutuels ou déceler des motivations jusqu’ici non exprimées par votre interlocuteur.

9. Être flexible plutôt que rigide

Rigidité et flexibilité se rattachent essentiellement à deux aspects dans l’entreprise : son mode de direction et son organisation.

Mode de direction

Devenir gestionnaire, oui, mais comment diriger son entreprise ? Tout d’abord, cette notion est très vaste et à déjà fait l’objet de nombreuses théories managériales. Ainsi, le but n’est pas d’en faire une liste exhaustive mais d’attirer votre attention sur certains points actuels. En effet, les générations qui arrivent sur le marché du travail actuellement sont issues de la génération “Y”, il s’agit en fait des personnes nées entre 1980 et 2000. Pourquoi cela changerait-il la façon de diriger son entreprise allez-vous me dire ?

Cette génération déroute pourtant certains chefs d’entreprise dans le sens où elle est beaucoup plus volatile que les précédentes. Par ailleurs, elle ne cherche pas forcément à faire carrière dans l’entreprise et cherche davantage « être » plus qu’ « avoir ». Ainsi, une fois ce constat établi, on comprend plus facilement qu’une autorité perçue comme illégitime pourrait être source d’un turnover important ou d’une démotivation des salariés au travail qui serait néfaste à vos affaires. La solution n’est bien évidemment pas de tout laisser faire mais plutôt de comprendre ce qui motive vos salariés afin de pouvoir en tirer le meilleur parti.

N’hésitez pas à les récompenser avec des cadeaux personnalisés ou insolites que vous pourrez trouver sur des sites comme Startupvitamins, Spreadshirt.

L’organisation

Il s’agit du deuxième point clé pour évoquer les notions de flexibilité et de rigidité. Sur cet aspect, le type d’activité que vous allez pratiquer va avoir une grande influence sur l’organisation de la société. Dans une activité de production, l’organisation sera beaucoup plus standardisée que dans une start-up travaillant sur des nouvelles technologies. on laisse généralement plus d’initiative aux salariés notamment par la gestion de projet.

10. Savoir s’entourer d’experts

Difficile d’avoir une vision d’ensemble et juste sur tous les aspects juridiques, fiscaux, comptables tout au long de l’existence d’une entreprise. Et pourtant, il s’agit bel et bien d’éléments fondamentaux. Bien plus que la tenue de comptabilité au sens strict du terme, un expert comptable vous apportera son analyse et son expérience pour vous aider à monter votre projet, vous apporter des outils de gestion et asseoir vos dossiers vis-à-vis des établissements bancaires.

Terminons par un petit quizz ?

Bonne continuation avec notre 5ème étape : Trouvez et développez votre idée !

L’équipe Dougs

Cet article s’intègre dans une série de 14 étapes afin d’aider le dirigeant à créer sa société. Le sommaire est le suivant :

  1. Soyez prêt
  2. Que souhaitez vous exactement ?
  3. Où en êtes vous ?
  4. Vos connaissances entrepreneuriales
  5. Trouvez et développez votre idée
  6. Communiquez autour de vous
  7. Identifiez vos ressources financières
  8. Identifiez vos futurs associés et vos partenaires
  9. Comment trouver une identité et un logo pour son entreprise ?
  10. Trouvez votre lieu de travail
  11. Réalisez votre business plan
  12. Quelle forme juridique pour exercer
  13. Préparations finales
  14. Go
À propos de l'auteur : Patrick Maurice est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.