Business plan
11min
Tout savoir pour faire un bon business plan gratuit

Vous êtes en pleine création d’entreprise, et vous désirez passer le cap en commençant la rédaction de votre business plan ? Super, vous êtes au bon endroit. Un business plan est un document qui doit reprendre certaines informations et surtout expliquer méthodiquement votre projet professionnel aux autres. C’est pour cette raison qu’il doit se construire autour d’un canevas pour être solide. Pour faire un business plan, plusieurs possibilités s’offrent à vous : seul ou accompagné. Qu’importe votre choix, nous vous expliquons aujourd’hui comment rédiger votre précieux document.

Dougs X Shine vous propose un modèle de prévisionnel simplifié.

Sommaire :

  1. Pourquoi faire un business plan ?
  2. Seul ou accompagné d’un pro pour créer son business plan ?
  3. Comment faire un bon business plan gratuit ?
  4. Les étapes préalables pour faire son business plan
  5. Quelles sont les différentes parties pour faire un business plan ?

Pourquoi faire un business plan ?

Cette question doit être le point de départ de votre démarche. L’objectif d’un business plan est de fixer un cap de votre projet entrepreneurial pour le rendre clair et pertinent. 

Mais alors, pourquoi faire un business plan ? Il vous permet de valider votre capacité à atteindre vos objectifs. Et puis, ce type de document est un argument de poids auprès de votre banquier ou de vos fournisseurs.

Faire un business plan n’est pas de tout repos. C’est un exercice aussi complexe qu’indispensable lors de la création de votre entreprise ou d’une reprise d’activité de votre structure. Il permet de valider :

  • Les investissements ;
  • Les financements ;
  • Et surtout les remboursements des emprunts.

Faire un business plan vous permet de formaliser le projet de votre entreprise en reprenant : 

  • Des éléments purement financiers pour donner de la crédibilité ;
  • Et des explications précises sur votre stratégie de chef d’entreprise.

À noter : votre plan d’affaires n’est pas un prévisionnel. Il ne doit pas s’orienter à 100% !

Exemple de plan d’affaires au format Excel

👉 Nous vous proposons un exemple de business plan gratuit et simple d’utilisation, au format Excel.

Seul ou accompagné d’un professionnel pour faire un business plan ?

Pour faire votre business plan, vous pouvez vous y mettre seul, avec un logiciel par exemple, ou bien demander de l’aide à un professionnel. Plusieurs cas de figure :

  • Vous le rédigez tout seul à partir d’une feuille blanche, de A à Z. C’est l’alternative la moins chère et la plus fastidieuse, mais attention au risque d’erreurs ;
  • Vous le rédigez seul dans un premier temps puis demandez l’assistance d’un expert-comptable comme Dougs ;
  • Autre option, vous le rédigez en utilisant des outils/logiciels pensés pour le business plan. Certains sont gratuits et directement utilisables en ligne comme CCI Business Builder, la plateforme des Chambres de commerce et d’industrie ;
  • Vous pouvez enfin faire appel à un professionnel spécialisé dans la réalisation des business plans, moyennant finance. Dougs peut vous aider !
Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Comment faire un bon business plan gratuit ?

Pour faire votre business plan sans payer, il n’y a pas de secret : vous devez le faire tout seul ! De premier abord, c’est une solution intéressante car gratuite. Vous devez néanmoins être conscient que c’est un exercice de style complexe, qui demande un investissement de temps assez conséquent et qui n’est pas sans risque. Comptez environ 10 heures de travail acharné !

Comment réaliser un business plan au format PDF en ligne ?

Pour vous aider dans la réalisation de votre business plan en PDF, trouvez un outil permettant de générer votre document et d’exporter votre plan d’affaires au format PDF. On vous conseille :

Les étapes préalables pour faire son business plan

Réunissez toutes vos hypothèses chiffrées

Après avoir choisi votre logiciel de business plan, vous devez, si ce n’est déjà fait, commencer à rassembler toutes les informations qui vont permettre de générer votre business plan. Pour l’instant, il convient de réunir toutes les données chiffrées qui vont nourrir la partie financière de votre business plan. Il s’agit du prévisionnel financier.

Vous devez identifier 4 types de d’informations importantes :

  • Vos produits, les sommes d’argent qui vont enrichir votre entreprise. Dit autrement, on parle il s’agit de votre chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • Vos charges, les frais qui vont appauvrir votre entreprise. On parle ici des frais généraux ou encore des charges de personnel ;
  • Vos financements, les fonds provisoirement apportés à votre entreprise et qui doivent être restitués dans le futur. Les apports des associés, les prêts bancaires, etc. ;
  • Enfin, vos investissements, les biens nécessaires à l’exploitation de votre activité, directement utilisables et potentiellement revendables comme les diverses machines, le matériel, votre parc de véhicules.

Rédigez le dossier de votre présentation

Un business plan commence toujours par un volet économique : le dossier de présentation, bien plus narratif que le prévisionnel financier. Présentez-vous et expliquez votre idée de création ainsi que votre équipe projet.

Les meilleurs logiciels pour faire un business plan en ligne proposent des idées pour remplir cette partie, par exemple les dossiers à consulter par exemple. Après rédaction, le logiciel s’occupe de tout organiser, assurant une présentation claire qui respecte les “normes” et autres standards.

Le résumé opérationnel introduit le business plan. Il est suivi de :

  • Votre présentation de dirigeant ;
  • Votre business model d’entreprise ;
  • De votre stratégie globale ;
  • et de votre plan d’actions pour réussir.

Compilez les informations et vérifiez la cohérence de votre dossier

Toutes les données que vous avez complétées servent de matières premières. Les informations financières alimentent le prévisionnel ; les informations non financières intègrent votre dossier de présentation. Les produits et les charges se positionnent dans votre compte de résultat prévisionnel. Les investissements, financiers et d’autres indicateurs comme la trésorerie, les créances et les dettes figurent dans votre bilan.

Grâce à votre logiciel de business plan, certains calculs se font automatiquement, à savoir : 

  • Les charges sociales ;
  • L’impôt sur les bénéfices ;
  • Les intérêts financiers ;
  • Les amortissements

La solution utilisée génère alors des tableaux qu’il vous faut tout de même vérifier avec soin. L’objectif ici est de vérifier la cohérence générale de votre business plan, principalement sur le plan financier. Vous devez donc vous assurer que vos apports sont suffisants afin d’accéder à des financements extérieurs. Analysez la capacité de financement de votre entreprise et rapportez-la au montant de votre capacité d’autofinancement, ce que l’on nomme la CAF.

Quelles sont les différentes parties pour faire un business plan ?

Le sommaire de gestion (ou “executive summary”) 

C’est un résumé de votre projet qui ne doit pas dépasser 2 à 3 pages. Pourquoi ? Son objectif est d’accrocher l’attention des investisseurs dès les premières minutes. Il faut les convaincre de la faisabilité et de l’intérêt de votre projet.

Pour être pertinent, mettez-vous à la place de votre lecteur chargé d’en faire la sélection. Proposez-lui un texte aéré avec une structure claire et une information facile à trouver. Mettez-le dans de bonnes conditions.

Sur le fond, présentez votre idée, votre équipe, votre marché, votre potentiel de rentabilité et vos besoins de financement. Voici un exemple de bonne présentation :

  • L’accroche, dans laquelle vous montrez en quoi votre projet apporte une solution à un problème ;
  • La problématique, dans laquelle vous présentez les enjeux du marché que vous souhaitez aborder, les problèmes qui y sont rencontrés ;
  • La solution, dans laquelle vous présentez votre offre matérielle, service, logiciel. Gardez en tête que vous ne parlez pas à des professionnels de votre secteur. Il pourrait être intéressant à ce niveau de vous positionner dans la chaîne de valeur.
  • L’opportunité, dans laquelle vous utilisez votre étude de marché, sa segmentation, sa taille, son potentiel de croissance ;
  • L’avantage concurrentiel, dans lequel vous expliquez comment allez-vous faire pour vous démarquer de vos concurrents ;
  • La présentation de l’équipe, dans laquelle vous présentez l’essentiel pour réussir. Ne vous contentez pas d’inclure un quelconque CV mais plutôt d’expliquer en quoi l’expérience acquise, la formation, le savoir vont être de formidables atouts pour la réussite du projet ;
  • La promesse, dans laquelle vous montrez que vous allez dégager du profit à moyen terme. Les perspectives financières doivent rester crédibles pour être convaincantes.
  • Enfin, la demande de financement, dans laquelle vous mentionnez les financements dont vous avez besoin pour parvenir à réaliser ce projet.

L’équipe attachée au projet

Comme nous l’évoquions dans l’executive summary, les personnes porteuses du projet doivent être présentées (entourage familial, amis, anciens collègues). Le but ici est de montrer en quoi chacun de vos collaborateurs va pouvoir apporter une réelle plus-value à votre entreprise. Complémentarité de travail, moyens financiers supplémentaires que cette association va permettre. Soyez clair et exhaustif.

N’oubliez pas qu’on ne résume pas un individu à ses seuls diplômes. Développez ces 3 axes :

  • Le savoir ;
  • Le savoir-faire ;
  • Et le savoir-être.

Une équipe ne se limite pas à ses associés ou dirigeants. Elle comporte également des salariés, essentiels eux aussi à l’aboutissement du projet. Les métiers et profils recherchés, les qualifications requises doivent être mentionnés dans cette partie.

Restez objectif et réaliste. Montrez que vous avez conscience des difficultés et obstacles à venir et que vous avez déjà des pistes pour les surmonter. Et si à ce niveau, un investisseur estime que votre équipe n’est pas suffisamment armée, les autres sections de votre business plan risquent de ne pas avoir une grande valeur à ses yeux.

L’offre

Votre offre doit correspondre à un besoin. Cette partie consiste à montrer en quoi la solution que vous proposez est idéale pour y répondre. Si vous avez une cible de niche sur un marché déjà mature, vous devez être très convaincant ! Pour y parvenir, placez le client au cœur de votre démarche. Il doit être prêt à payer pour le service ou le produit que vous proposez.

À titre d’argument, nous vous conseillons de lui montrer comment fonctionnent vos circuits de distributions et les processus de décisions qui mènent à l’achat. Prouvez à votre lecteur que vous maîtrisez les points forts comme les points faibles de votre offre. Pour les projets en cours de développement, présentez des prototypes ou des maquettes.

Le marché

Au préalable de votre business plan, vous avez fait une étude de marché pour étudier la viabilité de votre idée. Il est grand temps de s’en servir afin d’identifier précisément le marché sur lequel vous vous positionnez pour en dégager les grandes tendances.

Cette partie est la synthèse de votre connaissance globale des marchés, acquise via les études quantitatives et qualitatives. Précisez :

  • La segmentation des catégories de vos clients ;
  • La zone géographique ;
  • L’environnement économique ;
  • Les principaux acteurs ;
  • Et le potentiel de croissance de votre marché.

Le business model

Le business model est le modèle économique que votre entreprise va suivre pour gagner de l’argent. Il positionne votre structure sur ses activités, et les moyens mis en œuvre pour atteindre ses objectifs. Vous y expliquez les fonctions de l’entreprise et les règles d’organisation afin d’identifier clairement votre stratégie.

Des points divers peuvent y être développés comme :

  • Les sources de revenus ;
  • Les canaux de distribution ;
  • Ou la politique de prix.

👉 Voici un article vous expliquant les différences entre business plan et business model !

La concurrence

L’étude de marché permet de prendre en compte 5 éléments :

  • La concurrence directe ;
  • Les substituts ;
  • Mais aussi les nouveaux entrants ;
  • Les fournisseurs ;
  • Et les clients.

Cette partie est très importante car un produit nouveau n’exclut pas toute concurrence. Et puis, observer la concurrence est toujours source d’amélioration à travers une démarche de benchmarking. Après avoir identifié vos concurrents, ciblez leurs points forts et points faibles ainsi que leur stratégie actuelle et celles qu’elles pourraient adopter suite à votre plan d’action.

Vous pouvez également définir dans votre étude de marché les possibles barrières à l’entrée afin d’empêcher les prochains nouveaux entrants, ainsi que les avantages concurrentiels qui assureront pérennité et croissance à votre future entreprise.

La propriété intellectuelle

Protéger ses innovations est un élément qui peut rassurer les investisseurs. Un dépôt de brevet par exemple permet de bénéficier d’avantages concurrentiels durables et peut dans certains cas permettre de pratiquer un sur prix. Votre business plan devra donc faire part du stade de développement de vos produits, de la stratégie de protection que vous allez adopter, du portefeuille déjà possédé et des projets de dépôts.

La société

À cette étape, le but est de définir précisément quels seront les associés ou actionnaires, le capital, la nature des apports et la forme juridique. Nous verrons dans la partie suivante, en détail, quels sont les éléments nécessaires aux choix de la structure juridique et les incidences qui en découlent.

Le plan d’action

Cette partie décrit la feuille de route pour arriver au succès. Votre plan d’action doit faire le lien entre la stratégie globale et les opérations à mener sur le terrain. Elle présente généralement les actions planifiées dans les 3 prochaines années, à savoir :

  • L’organisation de vos activités ;
  • Le plan de recherche et développement (R&D) ;
  • Les activités marketing ;
  • Mais aussi la production ;
  • La communication ;
  • La gestion des ressources humaines ;
  • Et les projets de développement.

Les prévisions financières

Ici, vous devez expliquer quelle sera la rentabilité financière de votre entreprise. Ces prévisions financières se font généralement sur 3 à 5 ans. Il est essentiel de consacrer du temps à l’élaboration du prévisionnel car c’est un document majeur, qui atteste du développement futur de votre entreprise. Il vous permet de visualiser et d’anticiper les flux de trésorerie notamment, et indique si votre projet est viable ou pas. Préparez efficacement votre discours pour rendre votre projet “bankable”.

En pratique, la partie financière d’un business plan comprend :

  • Un compte de résultat prévisionnel ;
  • Un bilan prévisionnel ;
  • Un plan de financement ;
  • Un budget de trésorerie ;
  • Des indicateurs financiers.

Voilà, vous savez maintenant comment faire un business plan opérationnel. Sachez que si vous avez besoin d’aide pour le rédiger, vous pouvez contacter les experts Dougs. Nous proposons un service business plan à 200 € HT.

Notre équipe peut vous accompagner.

Adrien est expert-comptable chez Dougs. Sa vision “dépoussiérée” de l’expertise comptable est un véritable atout au quotidien pour conseiller ses clients. Très à l'aise à l'oral, il vous partage tous ses secrets pour vous épauler dans vos démarches. Avec Adrien, la comptabilité n'aura plus de secret pour vous !

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi