La micro-entreprise
10min

Quels sont les coûts pour devenir auto-entrepreneur ?

Auto-entreprise ou SASU ? Téléchargez votre simulateur →

Quels sont les coûts pour devenir auto-entrepreneur  ?

💡 Le micro-entrepreneur remplace l’auto-entrepreneur !

Dans cet article, on utilise parfois le terme d’auto-entrepreneur. Mais savez-vous que cette forme juridique n’existe plus depuis 2016 ? Elle a été remplacée officiellement par le statut de micro-entrepreneur, mais le terme “auto-entrepreneur” est resté dans le langage courant.

Créer sa micro-entrepriseTous nos articles sur la micro-entreprise

Être micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) est très simple à première vue : une inscription en ligne gratuite et rapide, la réception de votre SIRET sans frais, et vous pouvez démarrer ! Néanmoins, il y a bien des coûts qui vont s'accumuler selon votre situation : l'assurance professionnelle, le matériel, l'impôt sur le revenu, la taxe foncière et autres charges... Dougs fait le point sur tous les coûts de création pour devenir auto-entrepreneur : les dépenses obligatoires, recommandées et optionnelles.

Découvrez comment choisir entre SASU ou microentreprise

👉 Démarrer votre simulation

Définition Auto-entreprise/Micro-entreprise

La micro-entreprise (anciennement auto-entreprise) est une entreprise individuelle, qui bénéficie d'un régime simplifié (micro fiscal et micro social). Ce régime est conditionné au respect de seuils de chiffre d'affaires HT (188 700 € en activité commerciale et 77 700 € en prestations de service et activité libérale en 2023). Le micro-entrepreneur règle son impôt sur le revenu sous forme d'acomptes mensuels ou trimestriels. 

Combien coûte la création pour devenir auto-entrepreneur ?

Vous souhaitez vous lancer en micro entreprise mais vous ne savez pas combien ça va vous coûter ? Bonne nouvelle pour vous : de nombreuses démarches sont gratuites, ou bénéficient d'une réduction, pour faciliter votre première année d'entrepreneur. 

Combien coûtent les frais d'immatriculation ?

Vous n’aurez aucun frais à prévoir concernant l’immatriculation de votre micro entreprise. Cependant, en fonction de votre activité et de vos envies des frais annexes peuvent survenir : 

  • Si vous êtes agent commercial, vous allez devoir vous inscrire au registre spécial des agents commerciaux pour 25,34 € 
  • Si vous souhaitez suivre le stage de préparation à l’installation facultatif présenté par la chambre des métiers et de l’artisanat, cela vous coûte environ 250 €. 
  • Si vous souhaitez être assisté par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ou la Chambre du Commerce et de l’Industrie - en fonction de votre activité, pour l’immatriculation de votre micro entreprise, prévoyez un budget de 60 €. 

Quel est le prix de création d'un compte bancaire dédié à son activité professionnelle

En micro entreprise, à la création, vous n’êtes pas dans l’obligation d’avoir un compte dédié à votre activité. Vous pouvez utiliser votre compte personnel. Il est recommandé cependant vivement d’avoir un compte uniquement pour votre activité. Cela vous simplifiera la vie ! 

Aussi, il faut savoir que lorsque votre chiffre d’affaires annuel dépasse un montant de 10 000 €, deux années consécutives, vous serez dans l’obligation d’ouvrir un compte dédié. Alors pourquoi attendre ? Créez un compte bancaire dès l'ouverture de votre activité pour assurer la transition et séparer vos revenus personnels de vos revenus professionnels.

La création Banque traditionnel

Ouvrir un compte dans une banque traditionnelle est la solution évidente si vous avez plutôt l’habitude de ce type de gestion bancaire, ou vous faites confiance à la banque de votre compte personnel. C'est une bonne idée si vous pensez développer votre entreprise plus tard, et vous avez besoin d'un rapport proche avec votre banquier, par exemple pour une demande d'emprunt. 

Banque en ligne

Vous pouvez également choisir une banque en ligne si vous souhaitez faire la transition ou que vous y avez déjà recours. Cela peut être une solution plus simple si vous voulez faire toutes vos démarches sans vous déplacer en agence, et le coût de création d'un compte est souvent minime.  Attention : n'oubliez pas que les banques en ligne n'ont pas les mêmes tarifications qu'une banque "classique", il faudra donc peser le pour et le contre. 

Le coût de souscription à une assurance professionnelle

Pour vous protéger des dommages que vous pourriez causer dans le cadre de votre activité professionnelle, une assurance responsabilité professionnelle peut être souscrite.  

Ce n’est pas obligatoire, sauf dans certains domaines d’activité comme le bâtiment, la sécurité par exemple. Souscrire à un contrat d'assurance professionnelle est néanmoins recommandé, principalement l'assurance de responsabilité civile professionnelle qui couvrira tous les préjudices corporels, matériels ou moraux causés par une faute, négligence ou imprudence. 

La domiciliation

Vous pouvez choisir d’héberger votre entreprise chez vous, dans un espace de coworking ou dans une autre domiciliation. Dans tous les cas, il faudra prendre en compte le loyer à payer pour vos locaux professionnels dans les coûts de votre entreprise. 

L'investissement dans votre matériel professionnel

Si vous avez besoin d’outils, d'ordinateurs ou de mobilier pour exercer votre activité, vous pouvez bien entendu les acquérir avec votre micro entreprise. C'est même l'occasion de changer votre matériel, si vous utilisez par exemple un ordinateur daté ou un siège de bureau inadapté au travail à domicile. 

Vous n’aurez pas à vous questionner sur l’amortissement de ces biens car en micro entreprise c’est simple, grâce à votre régime fiscal simplifié, vous êtes imposés sur la base de votre chiffre d’affaires : c'est ce qu'on appelle un abattement. Nous vous expliquons cela plus bas. 

Combien coûte un numéro de SIRET ?

En micro entreprise, vous aurez, comme toutes entreprises, un numéro SIRET. Ce dernier est délivré gratuitement après la création, sans aucun frais supplémentaire. 

10 conseils d’experts pour réussir votre lancement, ça vous dit ?

Pour en savoir plus sur les indispensables à mettre en place après la création de votre entreprise.

Les coûts à prévoir pour devenir auto-entrepreneur : durant l'activité

Les frais bancaires

Pour la gestion de votre compte bancaire, votre banque vous facturera des frais, comme pour tout compte courant. Ils dépendent d’un établissement à l’autre, voilà pourquoi il est toujours bénéfique de comparer les offres lors de la création d'un compte professionnel. Pensez à négocier sur ces frais au moment de l’ouverture du compte.

Les tarifs de gestion de la comptabilité

Cabinet d'expertise-comptable traditionnel

Il est rare de trouver des cabinets d’expertise comptable traditionnels qui proposent le suivi de la comptabilité pour les micro-entreprises. En effet, les cabinets d'expertise-comptable privilégient les entreprises plus larges, et au chiffre d'affaires plus conséquent.

Cabinet d'expert-comptable en ligne

Vous trouverez un soutien pour votre comptabilité chez les cabinets d'expert-comptable en ligne. Chez Dougs, nous vous proposons la mission pour 29 € hors taxes par mois. Nous vous accompagnons sur vos déclarations de TVA et vous conseillons sur l’optimisation fiscale de votre activité. 

L'impôt sur les revenus

Lors de votre déclaration sur le site de l'URSSAF, vous devez reporter le montant de votre chiffre d’affaires brut dans la case correspondante à votre situation : 

  • Bénéfice industriel et commerciaux
  • Bénéfice non commerciaux 
  • Ayant ou n’ayant pas opté pour le versement libératoire. 

L’administration fiscale appliquera l'abattement en fonction de votre activité et vous transmettra l’impôt dû. 

Le montant des cotisations sociales

Vous pouvez choisir de déclarer votre chiffre d’affaires : 

  • mensuellement
  • trimestriellement

La déclaration se fera sur le site officiel de l'URSSAF pour auto-entrepreneurs 

Le taux de cotisation va dépendre de votre activité et sera multiplié par le chiffre d’affaires encaissé du mois ou du trimestre de déclaration. 

Activité

Taux de cotisations

avant le 1er octobre 2022

Taux de cotisations

à partir du 1er octobre 2022

Achat / Revente de marchandises (BIC)

12,80 %

12,30 %

Prestations de services commerciales et artisanales (BIC)

22,00 %

21,20 %

Autres prestations de services (BNC)

22,20 %

21,20 %

Professions libérales réglementées relevant de la Cipav (BIC ou BNC)

22,20 %

21,20 %

Location de meublés de tourisme classés

6,00 %

6,00 %

Si vous bénéficiez de l’ACRE, les cotisations seront réduites de moitié pendant un an. Pensez bien à en faire la demande lors de la création de votre micro entreprise ou dans les 45 jours qui suivent sa création.

Les charges fiscales de la micro entreprise

Vous pouvez opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu si votre revenu fiscal de l’année n-2 (2020 pour 2022 / 2021 pour 2023) ne dépasse pas : 

  • 25 710 € pour une personne seule
  • 51 420 € pour un couple 

Il sera versé en même temps que vos cotisations sociales - mensuellement ou trimestriellement. 

Son taux dépendra de votre activité : 

  • 1 % pour les entreprises de vente ou de fourniture de logement ;
  • 1,7 % pour les entreprises réalisant des prestations de services ;
  • 2,2 % pour les titulaires de bénéfices non commerciaux.

Faites attention, l’option pour ce versement libératoire n’est intéressante que si votre tranche marginale d’imposition est supérieure au taux ! A défaut, mieux vaudra attendre l’imposition au barème progressif. 

Dans ce cas là, il faudra déclarer votre chiffre d’affaires brut, auquel un abattement sera appliqué. Il dépendra de votre activité : 

  • 71 % pour les activités de ventes ;
  • 50 % pour les activités de prestations de services BIC ;
  • 34 % pour les activités de prestations de services BNC et les activités libérales.

Le barème progressif sera ensuite appliqué au résultat fiscal de référence qui tiendra compte de vos revenus net de micro entrepreneur et du reste des revenus. Pour choisir la bonne option de paiement pour l’impôt sur le revenu, n’hésitez pas à réaliser une simulation sur le site des impots

La taxe foncière*

La Cotisation Foncière des Entreprises est due par les micro entrepreneurs également - sauf si votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 5000 €. 

Les frais de chambre consulaire

Les frais de chambre consulaire sont prélevés au même moment que les cotisations sociales  et le versement libératoire éventuel de l’impôt sur le revenu. 

Ils sont obligatoires et dépendent toujours de votre activité : 

  • Prestations de services : 0.044 % à verser à la CCI
  • Prestations de services artisanales : 0.48% à verser à la CMA
  • Vente de marchandises et hébergement : 0.015% à verser à la CCI
  • Achat revente par un artisan : 0.22 % à verser à la CMA
  • Artisan en double immatriculation (CCI/CMA) : 0.007% à verser à la CCI

La formation professionnelle

La contribution à la formation professionnelle est obligatoire pour les micro-entrepreneurs et s’ajoute aux cotisations sociales versées. 

Elle dépend également de votre secteur d’activité : 

- 0,3 % pour les entrepreneurs exerçant une activité artisanale (0,176 % en Alsace),

- 0,1 % pour ceux exerçant une activité commerciale,

- 0,2 % pour ceux exerçant une activité de prestation de service et les professionnels libéraux.

Quelles sont les charges à payer auprès de l'URSSAF pour un auto-entrepreneur ?

Les cotisations sociales de la micro-entreprise concernent :

  • la cotisation d’assurance maladie-maternité
  • la cotisation d’allocations familiales
  • la cotisation invalidité-décès
  • les cotisations de retraite de base et de retraite complémentaire
  • la CSG et la CRDS.

Les coûts pour devenir auto-entrepreneur : La fiscalité

Comment déterminer le chiffre d'affaires d'un auto-entrepreneur ?

Le chiffre d’affaires d’un auto-entrepreneur correspond à ses encaissements hors taxes. Il est donc important de tenir un registre au fil de l'année avec toutes les recettes HT de vos factures. 

TVA non récupérable 

Tant que vous ne dépassez pas les seuils de chiffre d'affaires, vous n'êtes pas concerné par la TVA car vous relevez de la franchise en base. Vous n’avez pas donc pas besoin de la collecter sur vos factures de ventes et ne pouvez pas la déduire sur vos achats. Cela peut vous aider à proposer des tarifs avantageux : bonne nouvelle si vous travaillez avec des particuliers ! Mais vous pouvez aussi renoncer à la franchise et opter à TVA, ce qui peut être avantageux lorsque vous devez réalisez des achats importants. Lorsque vos clients sont des professionnels, la TVA ne représente pas un problème pour eux car ils peuvent la déduire. 

Le coût de cessation d'activité d'un micro-entrepreneur

La fermeture de votre micro entreprise ne vous coûtera rien, comme pour la création. Il est désormais simple de réaliser une cessation d'activité pour micro-entreprise, directement sur le site de l'URSSAF auto-entrepreneur.

FAQ sur la création d'auto-entreprise et son coût :

Quelles charges sont exonérées pour le statut d'auto-entrepreneur ?

Être micro-entrepreneur (ou auto-entrepreneur) vous offre des exonérations de charges sociales au début de votre activité si vous bénéficiez de l'ACRE. L'URSSAF ne prend en compte que 50% de votre base d'imposition la première année d'exercice. 

Quand créer sa micro-entreprise ?

La micro-entreprise peut être créée à n'importe quel moment de l'année. Si vous n'êtes pas encore sûr(e) de la viabilité de votre projet d'entreprise. Démarrer sa vie d'entrepreneur en micro-entreprise peut vous donner un aperçu du potentiel de votre activité avant de transitionner vers une forme juridique plus avantageuse comme la SASU ou l’EURL. Dans ce cas, un cabinet comme Dougs et son équipe de comptables et juriste peut vous conseiller au cas par cas.  

Comment se mettre en auto-entreprise rapidement ?

Vous pouvez réaliser votre inscription en quelques minutes sur le site auto-entrepreneur de l'URSSAF, mais pour accélérer votre inscription, il est préférable de préparer vos documents justificatifs. Cela concerne votre carte d'identité, un justificatif de domicile, et votre RIB.

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics et pour 150€ seulement.

👉 Commencer ma création dès maintenant

Entre deux sessions de conseil client, supervision de bilans comptables, management et formation de ses équipes, elle s’adonne à sa passion : la rédaction de contenus. Elle met sa plume et son expertise au service de sujets de fond sur la création d’entreprise et la comptabilité.

Dépasser le plafond (ou seuil) de la micro-entreprise : les conséquences
Comment fonctionne la sécurité sociale en micro-entreprise ?
Versement libératoire de l’impôt sur le revenu : tout ce qu’il faut savoir
Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi