Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →

Quel salaire me verser ? Quand et Combien ?

Quand se verser un premier salaire ? Quel salaire se verser exactement ? Ce sont LES questions que tous les créateurs d’entreprise se posent. Dougs vous livre les 5 règles essentielles pour déterminer son salaire quand on est prestataire de service (consultant ou informaticien par exemple).

Règle numéro 1 : zéro salaire la première année

Avant de vous verser un salaire il faut d’abord envisager la pérennité de l’entreprise et surtout mettre de l’argent de côté pour les coups durs. S’assurer de la pérennité de son entreprise, cela veut dire :

  • Payer toutes les charges mensuelles connues telles que l’assurance, le loyer, l’électricité
  • Prévoir également les autres dépenses un peu moins fréquentes comme la CFE (contribution foncière des entreprises payables une fois par an), le RSI (charges sociales des gérants majoritaires et des entrepreneurs individuels).

De façon générale, vous devez être capable de fonctionner au moins 12 mois sans vous verser de l’argent. Pour cela, vous compterez soit sur l’allocation de retour à l’emploi, soit sur votre épargne personnelle. Voilà pourquoi il est important de bien préparer son projet d’entreprise avant de se lancer.

Règle numéro 2 : conservez 3 mois de chiffre d’affaire

Votre objectif à court terme sera d’abord de disposer de l’équivalent de trois mois de chiffre d’affaires sur le compte bancaire de votre entreprise. Cela vous permettra de surmonter les coups durs mais surtout de financer le délai entre la réalisation de vos missions et leur règlement.

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Règle numéro 3 : fixez-vous un salaire mensuel et ne prenez pas plus !

Une fois l’objectif des 3 mois de chiffre d’affaire atteint de manière systématique, vous pouvez vous fixer un salaire mensuel. Définir un salaire fixe est très important, vous ne pouvez pas vous contenter de prendre tout le bénéfice restant. Vous risqueriez d’oublier de provisionner des charges et de vous retrouver pris au dépourvu. De nombreux entrepreneurs oublient par exemple la régularisation du RSI. Une telle sortie d’argent imprévue peut très vite faire plonger vos finances dans le rouge si vous n’avez pas de réserves.Quel salaire me verser ? Quand et Combien ?

Règle numéro 4 : déterminez quelle est la structure juridique la plus efficace

Vous avez fixé le montant du salaire à vous verser. Reste maintenant à vous rémunérer de manière effective et cela passe par l’étude de votre structure juridique :

  • Si vous êtes entrepreneur individuel ou gérant majoritaire d’une EURL ou une SARL, c’est très simple. Il vous suffit d’effectuer un virement bancaire du compte de votre entreprise à votre compte personnel.
  • Par contre, si vous êtes président d’une SASU ou d’une SAS, vous devez réaliser une fiche de paie comme si vous étiez salarié.

Les charges sociales dépendront également de votre statut social et de la forme juridique de votre entreprise :

  • Elles seront d’environ 46% de votre rémunération si vous êtes gérant majoritaire de votre EURL/SARL. Autrement dit, si vous vous versez 1000 euros net, vous paierez dans les mois qui suivent 460 euros de charges sociales auprès du RSI.
  • Si vous êtes entrepreneur individuel les charges sociales seront de 46% de votre résultat fiscal. Quelles que soient les sommes que vous vous versez effectivement !
  • Enfin, si vous êtes président d’une SASU ou d’une SAS, les charges sociales seront de 80% car c’est le régime général qui s’applique sans régime de faveur existant. Pour 1000 euros net, vous versez donc 800 euros répartis en charges patronales (520 euros) et retenues salariales (280 euros)

Règle numéro 5 : réalisez un prévisionnel simplifié de votre future activité

Ne vous contentez pas de ces explications théoriques ! Nous vous invitons à remplir le tableau. Vous déterminerez ainsi vous-même le niveau de votre future rémunération ainsi que la structure juridique la plus adaptée.

Patrick Maurice

Expert-comptable et cofondateur

Voir son profil
logo

Qui est Dougs ?

Dougs est un cabinet d'expertise-comptable en ligne, inscrit à l'Ordre des experts-comptables, qui facilite la vie de milliers d'entrepreneurs pour qu'ils réussissent.

Découvrir Dougs →
Logo dougs.media
Le Média des entrepreneurs qui gèrent !