Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

Choisir entre voiture personnelle et de société

Salut, c'est Patrick de Dougs. Aujourd'hui, je vais te parler de voiture et plus spécialement d'une question que tous les dirigeants se posent, à savoir est-ce que je dois prendre mon véhicule à titre privé et toucher des indemnités kilométriques ou au contraire le prendre par le biais de la société sous une forme de LOA ou de location financière ou directement d'achat comptant, quitte à faire un emprunt? Voilà la question existentielle qui existe dans l'esprit de tous les dirigeants au moment où ils abordent le problème du véhicule.

Retranscription de la vidéo "Choisir entre voiture personnelle et de société"

Pour l'illustrer, je me suis amusé. J'ai pris deux marques bien connues de tout le monde Tesla d'un côté et de l'autre Porsche. Donc deux véhicules qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre, un avec un modèle thermique, la 911 992 pour les plus puristes. Et de l'autre côté, la Tesla Model S modèle électrique 100 % et plus spécialement une Plaid de telle façon à ce que le prix des véhicules soit vraiment commun.

Guide pour acheter sa voiture à titre personnel

Allez, on commence par la première partie, on suppose que tu achètes ton véhicule à titre personnel. Dans ces cas là, un grand principe qui est relativement simple tu payes absolument tout avec ta carte bleue personnelle. C'est pas ta carte bleue professionnelle qui va être utilisée, c'est toi à titre privé. Donc tu veux changer des pneumatiques? C'est toi qui paye à titre privé. Tu veux faire une vidange? C'est toi qui va payer. Tu veux faire un entretien de ton véhicule? C'est toi qui paye. Un petit accident ? C'est toi qui paye. Tu payes tout le temps. C'est facile à retenir sauf deux choses. Le premier, c'est lorsque tu utilises le péage à des fins professionnelles. Dans ces cas-là, tu sors la carte bleue professionnelle de ta société. Il n'y a pas de problème parce que ça ne rentre pas dans les indemnités kilométriques et les parkings occasionnels. Ça veut dire de façon très concrète que le véhicule, s'il dort tous les soirs dans un parking, c'est toi qui doit payer à titre privé.

Par contre, quand tu vas chez un client, que tu déposes ton véhicule effectivement dans un parking, un box quelque chose qui est couvert et dans lequel tu dois payer, tu peux utiliser ta carte bleue professionnelle. Voilà, c'est relativement simple à retenir. Il n'y a que deux exceptions aux règles, le principe étant que tu dois payer tout à titre personnel, comme j'ai pu l'expliquer. Et en contrepartie, eh bien, de tout cela, eh bien tu vas faire prendre à charge de ta société des indemnités kilométriques qui vont être qui vont reposer sur un barème. Et ce barème, en fait, il est limité à 7 chevaux fiscaux. Tu ne peux pas aller au delà. Donc, les deux véhicules que je te présente, l'un doit avoir douze ou treize chevaux je crois, et l'autre 29 chevaux, pour la Porsche, de façon très concrète, et bien c'est limité à sept chevaux et le prix va être fonction du nombre de la distance que tu vas parcourir dans une année. Si tu fais plus de 20 000 kilomètres, et bien tu seras sur la troisième colonne ou la quatrième comme tu veux. Par exemple ici distance donc le nombre de kilomètres multiplié par 0,370 €. Et donc là, comme c'est sept chevaux, on sera très exactement à 0,47 € du kilomètre. Voilà très exactement comment ça fonctionne. J'en profite pour dire que Dougs a une application qui te permet tout seul de faire des calculs. Ça assez sympathique.

On va faire un exemple tout de suite pour être vraiment très à l'aise. Alors on prend la Tesla Model S et on se retrouve avec un véhicule. Donc là j'ai été directement sur le site, alors je choisis la couleur, je vais très vite, Il n'y a pas tellement d'options sur une Tesla Model S comme vous pouvez le voir. Et puis on va se retrouver à devoir payer comptant presque 110 000 €, soit de faire une LOA, soit de faire directement une location financière, bon c'est des choses effectivement. Et donc le prix qui apparaît, c'est celui qu'on va payer. Pourquoi? Parce qu'il n'y a pas de malus puisque c'est un véhicule électrique. Mais par contre il n'y a pas de bonus puisque le prix du véhicule étant quand même relativement élevé, eh bien l'Etat ne veut pas contribuer à tout cela. Et donc comme je disais, on est limité assez de chevaux pour une Tesla, on ne pourra pas aller au delà. Et c'est relativement simple, effectivement, on va dire. Maintenant, on va passer effectivement dans le cadre d'une Porsche 911. Donc là, ce n'est pas la même catégorie. On se retrouve avec des modèles un petit peu plus puissants, on va dire, au niveau financier, ça coûte beaucoup plus cher et donc, directement avec la 911, on va faire ce choix. Vous allez sourire parce que, tiens, j'ai pris exactement la même couleur. C'est d'ailleurs une couleur rouge, mais je crois que c'est rouge indien pour être précis, donc ça lui va hyper bien. Enfin, je ne sais pas ce que vous en pensez, je n'ai pas pris d'autres options parce que ça c'est bien le problème de chez Porsche. Effectivement, quand on additionne toutes les options, il y a de quoi se faire peur. Je pense qu'on doit pouvoir doubler le prix sans grande difficulté et on se retrouve avec ce qui va plaire le moins : le CO2, on va revenir dessus. Alors concrètement, là, on se retrouve avec un prix à 124 000 €, ça fait quand même plus cher qu'une Tesla, mais pas beaucoup, beaucoup plus. Quand on rentre dans cette fourchette de prix. On fait pareil, là on peut faire 6 500 €, c'est le montant du loyer minimum du premier loyer qu'on doit s'acquitter et on va se retrouver avec un peu plus de 2 000 € à payer tous les mois.

Alors ce qui tue, bien évidemment, c'est ça, c'est le montant du CO2 : 233 grammes de CO2. Et ça, ça va déclencher les foudres de l'administration fiscale qui va exiger de vous, à partir du 1ᵉʳ janvier 2024, la modique somme de 60 000 € ! 60 000 € pour pouvoir s'acheter une Porsche qui en vaut le double. C'est quand même relativement élevé parce que tout simplement, dès qu'on dépasse 194 grammes au kilomètre, et bien boum, ça y est! La somme est très élevée. 2023 Je rappelle, c'était 50 000 et je suis prêt à parier que en 2025, on sera 70 000. J'en suis quasiment sûr. Petite nouveauté aussi sur la loi de finances 2024, c'est l'introduction d'un malus en fonction du poids qui fait que dès qu'on dépasse 1,6 tonne, on doit payer en plus un autre malus. Là, la Porsche 911 y échappe. Les voitures électriques y échappent également. Et puis la carte grise. Alors j'en ai même pas parlé pour la Tesla parce que je pense que c'est 20 ou 30 € et même certains je pense que c'est 0 €, là on va payer quelque chose comme 1 247 € de carte grise qui est fonction d'un certain nombre d'indices comme la puissance administrative, la puissance fiscale, le poids, enfin plein de choses qui fait que le prix est quand même relativement important. Et comme je le disais, on est limité toujours à sept chevaux pour les indemnités kilométriques. Bon, ça c'était effectivement quand on achète à titre privé le véhicule, on change carrément de sujet.

Guide pour acheter sa voiture avec sa société

Maintenant, on estime effectivement que tu décides de l'acheter par le biais de ta société. Bon, là le principe est complètement différent, c'est que la société va prendre tout à sa charge. Donc tout ce que j'ai dit que tu devais prendre à ta charge, eh bien tout ça, tu l'oublies, y compris d'ailleurs le carburant que tu pourrais utiliser à titre privé puisque l'État va se rattraper à travers les avantages en nature. Donc là, quand je dis que tout peut être prise en charge par la société, on peut. Voilà, c'est aussi simple que ça. Bon, le principe, je rappelle quand même qu'on ne récupère pas la TVA, sauf si t'es VTC ou si tu es taxi. Alors je n'ai jamais vu de VTC et de taxi en Porsche 911. En Tesla, on en trouve quand même un grand paquet désormais. Mais le principe c'est que si tu n'exerce pas ces deux métiers là, tu ne peux pas récupérer de la TVA. C'est relativement simple. Et puis il y a aussi un autre phénomène, c'est que le fait que la société achète le fait que ça s'appelle société, que ce soit SASU, EURL, SARL, même une société civile d'ailleurs, fait que d'un seul coup, il y a une taxe qui nait qui s'appelle la taxe sur les véhicules de société et une taxe sur les véhicules de société, ça fait excessivement mal. Et puis il peut y avoir des avantages en nature parce que comme tu utilises ton véhicule à titre privé, eh bien également puisque tu l'as acheté à titre professionnel. Mais tu vas l'utiliser, je suppose, à titre privé. Si tu ne le faisais pas, ce serait une sorte d'aberration. En tout les cas en cas de contrôle URSSAF ou en cas de contrôle fiscal. Et donc de ce fait, il va y avoir des avantages en nature qui vont venir se calculer les avantages en nature.

Si tu es président de SASU, ça viendra directement dans ton bulletin de salaire en plus pour pouvoir calculer en plus de ton salaire, pour pouvoir calculer des retenues salariales, des charges patronales, c'est à dire à peu près 80 % des sommes plus de l'impôt sur le revenu. Et on te retirera à la fin sur ton bulletin de salaire le montant, parce que tout simplement, c'est un calcul des avantages en nature. Si tu es président, excuse moi si tu es gérant de SARL ou d'EURL, là c'est différent. Il faudra faire des calculs de cotisations sociales supplémentaires qui vont venir se rajouter. Donc ce que je disais, c'est que tu payeras des cotisations sociales, tu paieras des retenues salariales, des charges patronales et de l'impôt sur le revenu à titre privé pour tenir compte de l'avantage en nature de rouler dans un véhicule qui appartient à ta société mais que tu utilises aussi à des fins privées. Et puis l'autre point également, c'est que tu payes, mais en plus c'est pas déductible fiscalement parlant. D'accord? Et donc c'est ça qui est tuant dans le système et je vais pouvoir te le démontrer, c'est que tu es limité tout simplement aussi dans le prix d'acquisition du véhicule, notamment si tu achètes un véhicule qui est polluant comme la Porsche 911 par rapport au nombre de CO2, c'est comme ça qu'on juge aussi un véhicule polluant ou pas, eh bien ce sera limité à 9 900 €. Alors ce prix là, c'est pas par année, c'est le prix total. C'est à dire que si tu achètes ton engin 125 000 €, sur ces 125 000 €, seuls 9 900 € seront déductibles. Le reste devra être réintégré fiscalement parlant. Sinon, pour la plupart des véhicules thermiques, c'est 18 300 €, c'est 20 300 € pour les voitures hybrides, 30 000 pour les voitures électriques.

Et petite particularité, c'est que le prix la batterie, lorsqu'il apparaît distinctement dans le prix d'une facture, que ce soit dans l'achat, que ce soit dans le LOA ou que ce soit dans la location financière, peut être déductible intégralement. Je vais l'illustrer à travers l'exemple de la Tesla. Donc premièrement, une Tesla, comme c'est un véhicule électrique, ne paye pas de TVS, donc ça au moins c'est réglé. Le second, c'est qu'au niveau de l'amortissement, on va être limité, on va être limité à quoi? Et bien on va être limité à 30 000 €. Ça, c'est le prix effectivement sur lequel on peut déduire un véhicule électrique. Et comme je suppose, effectivement, alors je n'ai pas les chiffres précis, mais je suppose qu'une batterie vaut 23 000 €, et bien on sera limité. Sur les 109 000 et quelques euros que le prix du véhicule coûte à 53 000 € très exactement. Voilà le fait. Et du coup, la partie qui n'est pas déductible fait qu'elle va être réintégrée fiscalement et qu'on va payer de l'impôt sur les sociétés dessus, c'est à dire à peu près 14 250 sur à peu près réparties sur cinq années. D'accord, c'est 14 250 divisé par cinq et chaque année, effectivement, on se chopera une réintégration fiscale. Et puis il faudra tenir compte d'un avantage en nature que j'estime à peu près à 12 % sur le prix du véhicule. Et dans ces cas-là, toute la partie électricité peut être prise en charge par la société, même si on l'utilise à des fins privées. Et il faudra rajouter dans le bulletin de salaire 13 000 €. Ces 13 000 € seront soumis à cotisations sociales. Si on est gérant, ce sera soumis effectivement à 46 % de 13 000 €. Bref, ça coûte quand même relativement cher.

Là, on change de voiture, on prend un véhicule cette fois thermique, la Porsche 911, gros changement au niveau de la TVs par contre, parce que là, comme elle émet beaucoup de CO2 et on devra payer 5 150 € par an. Oui, si vous gardez votre voiture cinq ans, ce sera 5 150 € fois 5 qu'il faudra payer. Ça fait une grosse somme. Et d'autant plus que cette somme n'est pas déductible fiscalement. Ce sont des dépenses qu'il faut réintégrer fiscalement parlant, ça veut dire que chaque année on se chopera de nouveau 1 300 €. Donc le coût véritablement pour quelqu'un qui a une Porsche 911, c'est non seulement payer de la TVS mais de payer en plus l'impôt sur les sociétés qui ne sera pas déductible à ce titre-là. Donc ça fait un peu plus de 6 500 € qu'il faudra payer chaque année en plus. Mais ce n'est pas terminé. Pourquoi? Parce que tout simplement, on va être limité, comme je l'ai expliqué à 9 900 € de déductibilité fiscale sur le montant total, celui qui valait un peu plus de 130 000 €. Si bien que l'incidence de la réintégration sera de 28 500 € de plus au niveau de la fiscalité et de l'impôt sur les sociétés, on aura aussi un avantage en nature qui n'est guère plus élevé que celui de la Tesla, parce que le prix est à peu près identique. Donc comptons à peu près 15 000 €. Voilà ce que je voulais vous dire. Puis on termine par un petit bonus, histoire de se faire plaisir pour les amateurs une Porsche 911 964 revisitée par Singer des années 90. Beauté, par contre, ça vaut une fortune. Si vous aimez, n'hésitez pas à commenter, à liker et à vous abonner Ciao Ciao !

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi