Comment déclarer son loyer aux impôts en micro foncier ?

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Vous êtes dirigeant et vous louez une partie de votre appartement à votre propre société. C’est tout à fait légal. Mais au fait, savez vous quoi faire avec les loyers encaissés ? Connaissez vous le régime du micro foncier ?

Pourquoi se donner un loyer ?

Si vous êtes dirigeant et que votre société occupe son siège social et d’exploitation chez vous, il est normal de penser à vous allouer un loyer. Maintenant, ne vous éloignez pas du prix du marché. Cela peut être tentant. Faites un tour sur le boncoin.fr pour avoir une idée du prix de la location du marché professionnel.

Ainsi, vous diminuerez la base d’imposition de votre société. De surcroît, votre revenu augmentera du même montant. Et, cerise sur le gâteau, cela n’a pas d’impact sur l’indemnisation Pôle Emploi si vous en bénéficiez. N’ayons pas peur des mots, cela peut vous permettre d’améliorer votre quotidien.

Cependant, déclarez dans vos revenus fonciers le loyer obtenu.

2 systèmes de régime coexistent :

  • réel d’imposition, un peu complexe à mettre en oeuvre avec sa déclaration 2044 plus complexe à remplir,
  • micro foncier dont nous vous invitons à découvrir dans cet article.
micro foncier

Le régime du micro foncier ne doit pas dépasser 15 000 euros à l’année

Si vous devez décider d’un montant de loyer à votre entreprise, n’essayez pas de passer le cap des 15 000 euros à l’année. Il s’agit d’une somme déjà significative mais maximale pour bénéficier du régime du micro foncier.

Avec cette somme inférieure, vous dépendez d’office du régime du micro foncier. Cela signifie que si vous n’en voulez pas, il faut faire autrement.

Le régime est très simple, il impose 70% des recettes obtenues. Ainsi, si vous société vous a versé 10 000 euros à l’année, seuls 7000 euros seront imposables dans votre impôt sur le revenu.

Fiscalement parlant, vous devez indiquer dans votre déclaration 2042 à la case 4BE vos recettes brutes sans aucun abattement.

Mais le régime du micro foncier n’est pas toujours adapté

Si le régime du micro foncier est simple, il n’est pas nécessairement le mieux adapté. En effet, il ne permet pas la constatation du déficit ou des charges que vous auriez à subir par ailleurs. Ainsi, le contribuable qui serait de plein droit dans ce système aurait intérêt éventuellement à opter pour le régime du réel d’imposition d’une durée de 3 années et de façon irrévocable.

Autre option possible pour ceux et celles qui voient plus grands. l’acquisition d’un bien immobilier pour le local de votre entreprise. Montez une SCI, ce sera toujours préférable. Vous aurez ainsi la possibilité d’opter à l’impôt sur les sociétés. Et une SCI à l’IS est devenue aujourd’hui un incontournable dans la réflexion de gestion de patrimoine.

À propos de l'auteur : est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.