Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu
Indépendants
8min

Comment devenir closer ?

Comment devenir closer ?

On confond souvent les termes de closer et commerciaux, mais en vérité le closer, comme son nom l'indique, c'est celui ou celle qui conclut. Un métier en pleine expansion avec ses avantages (flexibilité, mobilité, haut potentiel de revenus) mais aussi ses inconvénients (revenu inégal, rythme intensif). Mais quelles sont les différences entre un closer et un commercial ? Quel diplôme ou formation en ligne pour devenir closer ? Quel est le salaire moyen d'un closer indépendant ? Comment gérer sa comptabilité en closing ? Dougs vous explique tout sur comment devenir closer.

Qu'est ce que le métier de closer : définition du closing

Dans le monde des commerciaux, il y a deux types de métiers : le commercial et le closer. Les commerciaux ont pour but de créer de nouveaux clients au quotidien, souvent de l'inception (appel ou réception d'appel, rendez-vous) jusqu'à la conclusion du contrat. Mais lorsqu'il s'agit d'augmenter la finalisation de prospects chauds, séduire des clients prestigieux mais hésitants, conclure des contrats très importants pour l'entreprise, on engage un closer. Le closer a pour mission de finaliser un contrat, et convaincre le client qu'il fait le bon choix, et que votre proposition est convaincante. 

Voici les missions du closer ou closeuse : 

  • S'informer sur le client, son profil, ses attentes
  • Analyser le produit ou service pour en connaître le moindre détail et comment le valoriser
  • Négocier les conditions de vente dans le cadre de ce que l'entreprise permet (prix de vente, remises...)
  • Assurer la bonne livraison du produit
  • Conserver une relation proche avec le client pour assurer une relation commerciale à long terme

A savoir qu'il existe des closers salariés, et des closers indépendants. 

Quelles qualités pour être closer ou closeuse en freelance ? 

Pour devenir closer ou closeuse et réussir, il ne suffit pas de faire des études de vente ou marketing, il faut certaines qualités. Des qualités qui peuvent être apprises lors de formations en ligne de closing par exemple, mais qui devront être travaillées sur le terrain bien entendu. Voici un aperçu des qualités principales à avoir en closing : 

  • Être organisé, indépendant et rigoureux dans son travail
  • Avoir une expérience de vente et de techniques commerciales poussée
  • Montrer une grande confiance en soi et capacité à adapter son discours
  • Être flexible sur ses horaires, capable de gérer les imprévus et savoir gérer son agenda
  • La capacité à travailler dans un environnement stressant 

Si vous êtes closer salarié, vous aurez une plus.grande sécurité de revenu mais en closer indépendant, vous aurez la possibilité d'étendre votre portefeuille de clients. Nous allons principalement traiter des closers entrepreneurs, travaillant en indépendant. 

Les avantages d'être un closer indépendant

Si vous avez les qualités et la passion pour le métier de commercial, devenir closer offre de nombreux avantages et options pratiquer votre activité :

  • Horaires et emploi du temps flexibles : vous organisez votre semaine, sans la contrainte d'horaires fixes
  • Fort potentiel de revenus : le métier de closer étant de conclure une vente de produits et services haut-de-gamme, le potentiel pour chaque commission est plus haut que celui d'un commercial classique, votre plafond salarial est illimité !
  • Travail à la maison : être closer indépendant, c'est faire le point avec vos clients sur leurs attentes, leur discours, leurs préférences quant à une négociation (prix, conditions...), mais une fois ce premier rendez-vous pris, vous pouvez tout gérer depuis votre bureau (organisation, négociation, prise de rendez-vous)
  • Choisir ses clients : une fois que vous êtes closer expérimenté et vous avez constitué un carnet de clients, vous pouvez choisir de travailler pour le plus offrant, ou simplement pour les clients qui vous semblent plus agréables au quotidien
  • Le rapport humain : s'il y a une qualité essentielle chez un closer, c'est de connaître par coeur sa cible et créer un lien au delà du geste commercial, prendre en compte les besoins de votre interlocuteur, c'est donc un avantage si vous préférez le rapport humain au lieu de passer d'un client à l'autre au téléphone

Les inconvénients d'être un closer indépendant

Le métier du closing n'est pas fait pour tout le monde, surtout si vous décidez d'être closer indépendant au lieu de closer salarié, voyons les inconvénients que l'on peut y trouver :

  • Un métier à haut risque : côté revenus, le métier de closer indépendant présente un grand challenge, puisque si vous faites un "mauvais" mois, vous n'avez pas de salaire fixe minimum pour vous sécuriser et si vous n'attirez pas de client, personne ne le fera pour vous 
  • Un stress important : puisqu'un closer traite de ventes et contrats qui représentent des sommes importantes, votre réussite est cruciale pour non seulement vos revenus issus de commissions mais aussi votre relation future avec l'entreprise qui paye pour vos services, il faut donc avoir un mental de fer et savoir gérer le stress, de l'emploi du temps aux négociations
  • Une vie privée entre parenthèses : puisqu'un closer n'a pas d'horaires fixes, il n'est pas rare de devoir prendre rendez-vous pour un diner avec un client, devoir travailler à des horaires ou jours moins "classiques" que d'autres professions (le soir, le week-end...) et cela peut empiéter sur la vie sociale ou la vie de famille
Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics et pour 150€ seulement.

👉 Confier ma comptabilité à un expert-comptable

Comment débuter en closing ? Quel diplôme ou formation ?

Débuter en closing, c'est d'abord avoir une bonne expérience de commercial. Les commerciaux passent le plus souvent par une formation en lien avec la vente. Au minimum, il est recommandé d'avoir un BTS vente qui existe sous plusieurs formes : 

  • BTS négociation et digitalisation de la relation client (NDRC)
  • BTS commerce international
  • BTS conseil et commercialisation de solutions techniques (CCST)

Au delà du bac, il existe des licence pro en commerce et vente, le BUT en technique de commercialisation, master en marketing, et enfin le Bachelor d'école de commerce dans l'enseignement privé. Il existe aussi des formations en ligne pour closer si vous n'avez pas eu d'enseignement spécifique après un diplome de vente. Vous l'aurez compris, il n'y a pas une seule voie pour devenir commercial. 

Le closer, dont la mission est de garantir la signature d'un contrat ou d'un bon de commande, est plutôt un travail destiné aux personnes avec une bonne expérience de commercial. En effet, le closer doit maîtriser un large panel de techniques de ventes. Et très souvent, sa mission est de vendre des produits ou service haut-de-gamme, et entretenir une relation parfaite avec le client. Débuter en closing demande donc d'avoir au moins fait ses preuves pendant une ou plusieurs années en tant que commercial. 

Le recrutement de closer

Le recrutement d'un closer se fait parce qu'une entreprise a besoin de passer un cap en terme de génération de chiffre, de ventes, et accélérer son processus de "closing". C'est pourquoi qu'il s'agisse d'un closer salarié ou un closer indépendant engagé pour une mission, les entreprises veulent faire appel à un closer ui a une vraie expérience de commercial, et qui peut s'adapter à un nouvel environnement facilement. Démontrer que vous avez conclu des ventes dans des secteurs variés, montrer que vous avez les qualités de présentation mais aussi la volonté d'apprendre est crucial. 

N'oubliez pas que quelle que soit votre expérience professionnelle, aborder une entreprise à la recherche d'un closer, c'est d'abord adhérer à son discours, comprendre ses enjeux, ses objectifs, et se positionner comme une partie intégrante de l'équipe plutôt qu'un acteur indépendant. Vous agissez au compte de l'entreprise, vous devez donc, avant même une première rencontre, connaître un maximum sur la marque, le produit, le type de client. Ce travail en amont est ce qui va faire une bonne impression, et augmenter vos chances de réussir.

Quel est le salaire pour une activité de closing ? 

La rémunération pour le métier de closer va tout simplement dépendre de vos résultats, de votre chiffre d’affaires. En effet, tout comme pour une activité de commercial, un closer est payé à la commission. Bien sûr, si vous êtes en entreprise, vous aurez un salaire minimum, mais si vous avez forgé une bonne réputation, travailler en indépendant peut dupliquer votre revenu puisqu'il n'y a pas de plafond salarial. 

On évalue donc le salaire moyen des closers à 8200€ par mois (source : Glassdoor), mais ce chiffre, qui comprend des closers salariés, cache une grande inégalité entre les closers à succès et les closers en début d'activité. Une nouvelle fois, votre revenu est directement lié au chiffre d’affaires. De plus, en freelance, votre imposition sur le revenu sera différente selon le statut juridique, et dans certains cas le choix entre IR et IS pour l’entreprise : micro-entreprise, EURL, SASU…

Il est donc essentiel de bien vous renseigner avant de créer votre entreprise en closer freelance. Il faut voir le closing comme une activité à haut risque mais aussi haut potentiel de rémunération. C'est pourquoi forger une clientèle fidèle est indispensable, que ce soit les entreprises qui vous font confiance, que les clients que vous arrivez à convaincre pour finaliser une vente. 

Quel statut juridique pour un closer indépendant ? 

Si vous cherchez à vous lancer comme closer indépendant, il faut bien entendu créer votre entreprise. La solution qui semble la plus simple en closing est le statut de micro-entreprise, mais attention : en micro, votre chiffre d'affaires doit rester en dessous du plafond au risque de passer du régime micro et réel simplifié (plafond à 77 700€ en prestation de services en 2023). Des plafonds très bas si vous espérez développer votre business, augmenter votre rémunération, sans alourdir massivement votre imposition. Sans compter qu'être en micro-entreprise ne fait pas très "pro" pour vos potentiels clients.

Selon votre besoin de protection sociale ou de réduire au maximum votre imposition, vous devriez plutôt vous intéresser aux statuts de la SASU et l'EURL. Il existe de nombreuses solutions pour constituer un capital de départ si vous n'avez pas les finances personnelles : prêt bancaire, aides à la création d'entreprise... N'hésitez pas à consulter nos guides sur la création d'entreprise et les statuts pour faire votre choix en connaissance de cause. 

Inscrivez-vous à la newsletter Dougs !
Térence Caron

Content Editor

Térence est rédacteur web chez Dougs. Fan de catch, il met un poing à s'assurer que tous les articles soient agréables à lire, bien référencés, et pleins de pêche. Sa rivalité avec les fautes d'orthographe est légendaire et il espère devenir champion incontesté de la pédagogie en comptabilité.

La retraite des indépendants, le dossier complet
La Déclaration sociale des indépendants (DSI)
Le justificatif d’immatriculation au régime des indépendants
Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi