Comment fixer ses tarifs en tant que freelance ?

Votre compta, bilan inclus, pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Lorsqu’on débute en tant que freelance, la tarification est l’une des premières questions que l’on se pose. Entre les concurrents pratiquant des tarifs ultra concurrentiels et d’autres disposant d’une expérience semblant illimitée, il est difficile de comprendre sur quels tarifs se positionner. Plusieurs pièges sont à éviter, avant tout. Comme par exemple considérer que le temps travaillé n’est que celui accordé aux missions, confondre chiffre d’affaires et bénéfice, avoir peur d’afficher un prix trop élevé, ne pas se spécialiser…

Mais l’entrepreneur freelance doit également se poser les bonnes questions. Comment estimer son temps de travail ? Comment évaluer une mission et ses charges ? Et comment fixer ses tarifs en tant que freelance ? Existe-t-il des techniques pour négocier ou faire accepter un devis ? Dans cet article, nous vous aidons à répondre aux principales questions liées à l’estimation du tarif d’une mission freelance. Objectif : vous aider à définir le juste prix !

Comment estimer sa valeur en tant que freelance ?

La valeur d’un freelance se détermine par ses compétences

Il s’agit peut-être de la plus grosse difficulté en tant que freelance. Sans aucune aide pour connaître son évolution, il est compliqué de savoir où se situer vis-à-vis du marché du travail actuel. Fixer ses tarifs en tant que freelance devient donc compliqué. Entrer en comparaison avec votre dernier salaire peut être une aide afin de déterminer un Taux Journalier Moyen, mais cela restera une estimation. Il est important avant tout de lister vos compétences, cela vous aidera à leur affecter une valeur et ainsi déterminer un tarif journalier. Votre valeur évolue selon vos compétences. Plus elles sont diverses et riches, et plus votre valeur, et donc votre taux, augmente.

La valeur du freelance dépend également du marché

Pour comprendre à quel tarif vous devez vous estimer, il est nécessaire de connaître le marché actuel. Il va donc falloir vous tenir au courant des tarifs pratiqués par vos concurrents afin d’estimer les vôtres. L’erreur de se sous évaluer est courant, et ce n’est pas une bonne chose. En effet, la plupart des freelances à succès facturent le double du prix horaire qu’ils pourraient toucher dans un même métier s’ils étaient à temps plein.

C’est en pratiquant des tarifs élevés que ces freelances ont le temps de s’améliorer sur leur fonctions et de créer de la valeur ajoutée pour leurs clients. Jouer à celui qui pratique les prix les plus bas sera toujours le meilleur moyen de faire faillite : il y aura toujours quelqu’un de moins cher ! Vous devez gagner confiance en vous-même, afin de proposer des tarifs en adéquation avec vos compétences. L’astuce serait donc plus de vous spécialiser dans un domaine, et de vous faire bien payer pour cela, de par l’apport de votre expertise sur le sujet. 

Comment estimer ses charges ?

Si vous débutez en tant qu’indépendant, sachez qu’il est très fortement conseillé de tenir votre comptabilité. Cela vous servira afin de comprendre ce dont vous avez besoin pour vivre, et vous permettra ainsi de mieux estimer votre Taux Journalier Moyen

Il est important de comprendre que vous êtes votre propre patron, et cela signifie que vous devez vous assurer vous même sur tous les tableaux : retraite, assurance, mutuelle… 

Cette comptabilité vous aidera ainsi à comprendre quel doit être votre chiffre d’affaires, en fonction de votre bénéfice, de vos taxes, de votre mutuelle, retraite et cotisations (environ 25 % de votre bénéfice), ainsi que de vos charges diverses (matériel, déplacement, etc.). 

NB : une option à l’ACCRE vous permet de réduire vos taxes lors des 3 premières années de votre activité. 

Checklist
Checklist gratuite :
Les 18 actions à mettre en place absolument pour optimiser votre trésorerie !
Mettez en place 3 de ces actions dès aujourd'hui et maîtrisez votre solde bancaire.
Télécharger la checklist
×
Téléchargez la checklist
Téléchargez la checklist indispensable « les 18 actions à mettre en place pour préserver votre trésorerie », mettez en place 3 de ces actions dès aujourd'hui et maîtrisez votre solde bancaire !

Comment estimer la valeur d’une mission ? 

L’estimation du temps de travail 

Point crucial lors de la proposition d’un tarif à vos prospects : l’estimation de votre temps de travail. Dès lors que vous vous engagez auprès de votre client, il faudra effectuer votre mission dans le temps imparti. Chaque minute non facturée et travaillée au-delà de votre estimation est une minute travaillée gratuitement ! 

L’estimation de la nature de la mission

Mais une mission peut également se facturer autrement. En effet, selon votre client, vous pouvez facturer à la tâche, au volume, à l’heure ou même à la journée. Encore une fois, assurez-vous de bien avoir estimé la charge de travail à accomplir, car vous ne pourrez plus rien changer par la suite.

Estimer le retour sur investissement

Il est important de comprendre que votre client fait appel à vous pour une bonne raison. Il investit en votre offre pour un futur retour sur son investissement. Ce retour sur investissement peut autant être sous une forme financière, que sous la forme d’un gain de temps, en énergie ou en productivité. Il vous faut comprendre le bénéfice que votre mission freelance apporte à votre client afin de fixer vos tarifs. C’est à vous d’exposer ces bénéfices, et de le convaincre qu’il s’agit d’un investissement fructueux et sûr.

Savoir négocier ses contrats 

Au moment de joindre un de vos prospects, ce-dernier peut déjà disposer d’un budget établi. Quand bien même celui-ci serait inférieur à votre tarif, il peut être intéressant d’entrer en négociation avec lui. Posez-vous la question de quels bénéfices autres que financiers vous pourriez obtenir de ce type de mission ? Au-delà de cet aspect, vous pourriez peut-être ajouter des domaines de compétence à votre CV à l’issue de cette mission ? Ou obtenir un contrat à long terme et très intéressant dans votre domaine ? À vous de juger à quel point telle ou telle mission peut se révéler profitable. 

Concernant la négociation, elle doit être appliquée au cas par cas. Vous même connaissez votre valeur et ce que vous apportez à l’entreprise. La négociation est en soi un art à part entière, que vous apprendrez à pratiquer avec le temps ! Ne vous sous évaluez pas, et apprenez à vous vendre à votre juste valeur.

Une astuce pour obtenir vos premiers contrats

Comment doubler ses tarifs en tant que freelance ?

En tant que freelance débutant, il est logique de se poser des questions sur ses propres compétences, et sur l’intérêt que portent les entreprises à engager des travailleurs tels que vous. Vous devez inverser ce rapport lorsque vous prospectez pour de nouveaux contrats. Il est nécessaire que le chef d’entreprise ait l’impression de louper quelque chose s’il ne vous embauche pas, et que ce sera sa concurrence qui récupérera votre expertise s’il ne le fait pas.

Technique du Value pricing

La technique du “value pricing” permet de négocier à coup sûr le prix de la mission que vous allez facturer à votre client. Avant tout, il faudra estimer la valeur que vous lui apportez. Ensuite, estimez un tarif raisonnable pour votre mission, et déclinez-la en 3 gammes. Une première, peu chère mais ne résolvant pas totalement le problème de fond du client. Une deuxième, un peu trop chère et avec quelques solutions dont le client peut se passer. Et enfin, une dernière, au bon prix et comprenant une solution aux problèmes que le client cherche à vous confier. 

Cette méthode ne permet pas seulement de vous aider à définir vos prix. Elle permet également de prendre un coup d’avance sur votre client en lui proposant vos missions à votre tarification. De plus, le fait de proposer 2 ou 3 choix avec des prix différents va provoquer une réflexion visant à favoriser une de ces proposition comme étant LA solution à son problème. 

Lorsque viendra le moment de fixer vos tarifs en tant que freelance, gardez une règle importante en tête. Plus votre prix proposé sera élevé, plus la valeur perçue par votre client sera importante. Toute amélioration de vos compétences et de vos techniques justifiera par la suite une augmentation de vos tarifs.

Gardez confiance en vous, vous connaissez votre valeur, alors ne laissez pas vos clients dicter vos tarifs. C’est grâce à ces astuces que vous parviendrez à exceller dans votre indépendance et gagnerez encore plus en liberté.

⟶
Cet article vous a plu ? Découvrez aussi sur la thématique du freelancing : 13 outils de productivité pour les freelances
Quentin Maurice
À propos de l'auteur : Quentin Maurice est responsable de la rédaction chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.

Recevez les astuces indispensables pour que votre comptabilité vous serve enfin à quelque chose !

Pas de discours commercial, juste de vraies informations

Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès maintenant !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.