Comment gérer les problèmes de salariés en retard au travail ?

Votre employé est en retard. La première fois, vous avez sans doute été tolérant et vous lui avez peut-être même dit de faire attention, mais voilà aujourd’hui encore son absence à l’heure prévue se fait remarquer. Vous avez donc décidé qu’il était temps de sévir et vous vous demandez quels sont les moyens à votre disposition pour ce faire. Dougs se propose se propose de vous donner quelques conseils pour gérer votre employé en retard.

Ce que préconise le Code du Travail

Regardons d’abord ensemble du côté des lois. Que dit le code du travail à propos de la ponctualité des employés et quelles sont les sanctions prévues ?

  • La retenue sur salaire

Attention, le Code du Travail interdit la mise en oeuvre d’amendes ou autres sanctions financières à proprement parler (article L1331-2). Il ne s’agit donc pas de punir l’employé en retard, mais d’effectuer une retenue sur son salaire équivalente au temps non travaillé. Ce qui veut également dire que ce temps ne doit pas être travaillé plus tard et que vous pouvez le prouver.

  • Les sanctions disciplinaires

Le retard au travail constitue une faute professionnelle et peut donc être traité comme tel. Les sanctions disciplinaires pourront s’échelonner du simple avertissement à la mise à pied, jusqu’au licenciement.

Se préparer à sanctionner l’employé en retard

Vous savez maintenant quels sont les moyens à votre disposition, avant de sanctionner assurez-vous de pouvoir prouver que l’employé en retard a bien été prévenu de ce qu’il risquait et qu’il était au courant de ses horaires de travail. Ces dernières doivent être affichées sur le lieu de travail et disponibles à tout moment. N’oubliez pas non plus de consulter l’éventuelle convention collective dont vous dépendez. Dougs vous propose de respecter les étapes suivantes pour bien gérer la situation :

  • Planifiez un entretien avec l’employé en retard

Choisissez un moment où vous pourrez être au calme avec l’employé et confrontez-le directement à propos du problème.

  • Revoyez avec l’employé les dates et durées des retards

L’important ici est d’obtenir une liste précise des retards approuvée par le salarié. Celle-ci vous servira de base pour une future sanction.

  • Laissez à l’employé une chance de s’expliquer sur ses retards

Demandez au salarié pourquoi il est en retard, s’agit-il d’un problème de transport ? D’un soucis personnel ? Avant d’en arriver aux sanctions, vous pouvez peut-être trouver une solution à l’amiable en lui permettant de rattraper son retard à un moment plus propice ou en modifiant légèrement ses horaires.

  • Documentez la conversation

Vous garderez une trace de l’échange, à placer pour référence dans le dossier du salarié. N’oubliez pas d’en fournir une copie à l’employé.

Plusieurs solutions s’offrent donc à vous légalement. Vous pouvez renégocier les horaires du salarié s’il s’agit d’un problème légitime, lié aux transports par exemple, ou effectuer une retenue sur salaire si l’absence du salarié n’impacte pas votre activité de manière trop importante. Dans le cas où les négociations échoueraient ou tout simplement si vous ne pouvez vous passer du salarié pendant ces retards, vous avez tout à fait le droit de procéder à des sanctions disciplinaires, voire de licencier l’employé en retard. Quelle que soit votre décision, rappelez-vous de documenter en détail toute action prise à l’encontre de l’employé.

À propos de l'auteur : est expert-comptable et cofondatrice chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs : l'Expert Comptable en ligne qui vous simplifie vraiment la vie. À partir de 49€/mois.