Voiture électrique en Entreprise – Comparatif avec le diesel et l’essence

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Vous souhaitez acquérir avec votre société un véhicule. Mais vous en avez assez de payer des taxes et d’autres charges pour votre voiture ? Peut-être est-il temps de penser à notre environnement et acquérir une voiture électrique entreprise. Démonstration.

Acheter une voiture électrique Entreprise

Tout d’abord, cet article n’est pas un ode à l’acquisition d’une marque en particulier, mais simplement de vous faire réfléchir sur les incidences fiscales. Mais ne nous voilons pas la face, les prix de ces véhicules sont en général supérieur au véhicule à moteur à explosion.

Tout d’abord, acquérir une voiture par sa société, la prendre en crédit bail ou obtenir une location financière n’a strictement aucun impact vis à vis de l’administration fiscale. Les dispositions liées à l’amortissement, la TVS, les avantages en nature sont les mêmes quelque soit le mode d’acquisition.

TVS : avantage voiture électrique pour une entreprise

Rappel, la Taxe sur les Véhicules de Sociétés (TVS) est un impôt lié à l’utilisation d’une voiture particulière notamment (VP sur la carte grise). Elle repose sur l’émission de CO2. C’est un impôt payable annuellement et relativement couteux. Exemple d’un véhicule comme une Peugeot 3008 avec 125 grammes de CO2. L’entreprise paiera 812 euros par an, soit 4060 euros pour 5 années d’utilisation. Pire, cette TVS n’est pas déductible fiscalement. Autrement dit, vous serez obligé en plus de réintégrer fiscalement cette somme dans votre résultat. Vous payez donc de l’impôt sur les sociétés sur la TVS. Incidence dans notre cas, 610 euros avec un IS à 15%.

Pour une voiture électrique, pas de TVS, puisqu’elle n’émet pas de CO2. Une partie des hybrides peut en bénéficier également car on ne paie pas de TVS en dessous de 21 grammes de CO2.

voiture electrique entreprise

Amortissement du véhicule : avantage Véhicule électrique

S’agissant des voitures, l’Etat a souhaité limiter le prix d’acquisition par les entreprises en n’acceptant la déduction qu’à hauteur de certaines limites. Ainsi, il faut tenir compte des véhicules en fonction de nouveau de leur CO2.

Nombre de CO2Limite maximale d’amortissement
Plus de 130 grammes de CO29900 euros
Entre 60 et 130 grammes de CO218300 euros
Entre 20 et 60 grammes de CO220300 euros
Moins de 20 grammes de CO230000 euros

Cela signifie que la même Peugeot de base à 22000 euros, l’entreprise devra réintégrer 3700 euros en fiscalité. Autrement dit, attention aux options couteuses dont le prix sera nécessairement réintégré fiscalement.

Problèmes liés aux avantages en nature sur une voiture

Il convient d’évaluer l’avantage en nature sur tout type de véhicule. En effet, lorsque vous utilisez votre voiture à titre privé, il faut calculer le montant afin de le réintégrer dans votre rémunération et que celui-ci soit soumis à charges sociales ainsi qu’à l’impôt sur le revenu.

Généralement, le prix d’un véhicule électrique est plus élevé que celui d’un véhicule thermique. Même avec les 6000 euros de subvention donnée par l’Etat, cela ne suffit généralement pas.

Pour conclure, acquérir ou louer une voiture électrique entreprise, peut être finalement une solution très intéressante. A votre calculette.

À propos de l'auteur : Sarah Jaouani est responsable de la comptabilité et cofondatrice chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.