Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

Comment se rémunérer la première année en SASU ?

SASU
7min
La comptabilité en SASU - Toutes les obligations légales
SASU
11min
Le statut et la rémunération d’un Président de SASU
SASU
4min
Le coût d’une SASU demeure faible à l’année

Tu es président de SASU et tu te poses comme question "comment est-ce que je vais faire pour me rémunérer la première année? Est-ce que j'ai la possibilité, en plus de l'ARE, de percevoir des rémunérations?" Ce que je te propose, c'est de regarder directement cette vidéo. Cette vidéo sur "se rémunérer quand on est président de SASU et qu'on bénéficie de l'ARE". Bon je rappelle l'ARE, aide au retour en emploi, en clair, tu touches des indemnités chômage pendant une année au moins, cette première année là, d'accord.

Retranscription de la vidéo "Comment se rémunérer la première année en SASU ?"

Bonjour, je m'appelle Patrick, je suis expert-comptable. Je suis co-fondateur de la société d'expertise comptable Dougs, l'expert-comptable qui simplifie la vie des entrepreneurs. Allez, on commence tout de suite par une sorte de préliminaire.

Rappel sur le statut social du président de SASU

Je rappelle effectivement le statut social d'un dirigeant. Le statut social d'un président de SASU n'est pas salarié. Non, non, non, il est pas salarié du tout. Pourquoi est-ce qu'il n'est pas salarié? Parce que tout simplement, il est assimilé salarié. Ça veut dire qu'il a été rattaché d'office au régime de la sécurité sociale, presque au début de la création des SASU, tout simplement. C'est comme ça que ça s'est passé. Ils auraient pu choisir le régime social des indépendants, ils ont plutôt choisi le régime social de la sécurité sociale et plus spécialement, il est assimilé à un cadre.

Ça veut dire qu'il y aura la prévoyance, la retraite des cadres qui se mettra en route. Mais il n'y a pas de système de code du travail, il n'y a pas d'horaires minimum, il n'y a pas d'horaires maximum, il n'y a pas de système de congés payés, il ne cotise même pas au chômage parce que tout simplement, c'est un mandataire social assimilé salarié et surtout assimilé à la sécurité sociale pour être plus précis.

Les notes de frais

Allez, on va commencer par une première astuce, une première rémunération qui sont les notes de frais? Alors tout ce que je vais vous dire est parfaitement légal. Bon les notes de frais, c'est quoi? Tout simplement, c'est toutes les dépenses que tu as pu faire toi au moment de la création de la société, avant la création de la société. Tu as pu dépenser des sommes et ces sommes bien évidemment c'est toi qui les a déboursé, mais normalement c'est ta société qui aurait dû les payer. Mais ta société n'existait pas. Et donc au moment où tu vas recréer ou que tu as créé ton tout simplement ta société, eh bien, il faudra que tu penses à ramener tout l'argent, en tous les cas, toutes les dépenses que tu as pu faire initialement avant la création de la société et les mettre en notes de frais qui iront s'inscrire directement en compte courant d'associé.

Pourquoi ça s'inscrit directement en compte courant d'associé ? Parce que comme cela et bien ça va représenter tout simplement un remboursement à terme, c'est-à-dire que la société va inscrire comme je te dis comptablement les sommes que tu as dépensé toi à titre personnel, avant, pendant ou après la création de la société pour te les redonner un jour. Quand? Et bien quand tu voudras et surtout quand la société le pourra. C'est-à-dire que ces sommes seront, pourront être exigibles à partir du moment où il y aura de l'argent dans la société, bien évidemment.

Mais le petit avantage de les inscrire tout de suite, c'est qu'il y aura une réduction de l'impôt sur les sociétés puisque tout simplement tes notes de frais vont venir réduire la base de fiscale qu'on appelle le résultat fiscal et ça va donc venir diminuer ce résultat fiscal et donc diminuer l'impôt sur les sociétés. Concrètement, si tu as apporté par exemple une note de frais pour 100 € et bien tu feras une économie de 15 € au minimum jusqu'à 25 € qui est le nouveau taux désormais effectivement qui accompagne les sommes qui vont au delà de 42 500 € de bénéfices. Et du coup ton coût réel sera ça, moins ça, c'est-à-dire entre 75 et 85 €.

Alors je vais te citer quelques exemples comme ça, il y en a plein d'autres. D'ailleurs je fais des vidéos, on fait des webinars sur ce sujet, mais regarde. Ça peut être le loyer du local d'habitation. Par exemple ton siège social est chez toi, tu occupes un bureau et tu vas dire tiens ben oui, je pourrais effectivement prendre un loyer. Alors oui, certes ce loyer sera imposable chez toi, mais ça peut être un bon complément sur l'ARE, c'est tout à fait compatible et ça te permettra surtout d'avoir un petit peu plus d'argent. Tu peux prendre en charge aussi l'EDF, gaz, l'abonnement internet, l'abonnement de ton smartphone quel que soit l'opérateur.

Et puis aussi tu peux vendre aussi, ton smartphone ou le portable informatique, un peu comme si tu vendais quelque chose par exemple sur le Bon coin, et bien tu ne serais pas imposable. Donc là, le fait de vendre ton smartphone, ton portable informatique, une table, un bureau, des chaises, de la lumière, des micros, des écrans, tout ce que tu veux, et bien ça va te permettre non seulement d'alimenter ton compte courant d'associé, de réduire ta base de l'impôt sur les sociétés et pouvoir récupérer cet argent tout de suite ou à terme, quand la société le pourra, sans être imposé au niveau de l'impôt sur le revenu.

Les indemnités kilométriques

Allez, dans la même série : les indémnités kilométriques. T'as sans doute une voiture, t'as sans doute une moto, t'as sans doute peut-être un vélo. Et tu peux prendre des indémnités kilométriques. Bon, je rappelle effectivement pour les motards et pour les automobilistes qu'il faut une carte grise que ça doit être à ton nom ou celui de ton conjoint de ta conjointe, pacsé ou marié. Voilà, pas la belle-mère et pas la grand-mère non plus, ça ne marchera pas pour avoir des indemnités kilométriques. On a un module sur Dougs qui fonctionne à merveille et qui calcule ça en fonction du nombre de kilomètres que tu fais dans l'année bien évidemment et du nombre de chevaux fiscaux. Bon, les IK c'est quoi? Des indémnités kilométriques donc, même exemple que tout à l'heure, si tu dépenses 100 €, tu auras une économie si bien que toi tu vas avoir 100 € non imposables qui vont réduire ton, ta base d'IS, si bien que le vrai coût pour ta société sera entre 75 et 85 €.

Les salaires

Allez, on va parler de salaire. Euh oui, on peut toucher l'ARE, et oui, on peut avoir un salaire. Alors je rappelle que le salaire minimum dans une SASU est relativement simple. Il peut être à zéro puisque, comme je l'ai expliqué, il n'y a pas de code du travail qui s'applique pour les mandataires sociaux, donc il peut y avoir zéro. Bon, au moins ça c'est dit. Qui dit zéro dit zéro charges sociales parce que quand on commence à se verser des vrais salaires, notamment avec le salaire net pour 100 € il faut payer des revenus salariaux, il faut payer des charges patronales. Brut net, donc ici entre les deux, c'est le revenu salarial, c'est là où les charges patronales vont venir se calculer sur le salaire brut, c'est ici. Donc on a 186 €, on va économiser bien évidemment l'IS entre quinze et 25 %. Un coût réel entre 139 et 158 €. D'ailleurs, je mets en lien directement un simulateur sur les charges sociales, avec ou sans ARE. Franchement, clique dessus, tu vas voir, c'est super, tu pourras tout savoir.

Si tu as l'ACRE, c'est-à-dire la première année, une exonération d'une partie, d'une partie des cotisations sociales, qu'une partie et bien tu pourras réduire ces deux coups là et du coup ton coût réel sera beaucoup plus bas. Avec le simulateur, ça fonctionne. L'impact justement, c'est quoi? Tu vas réduire ton impôt sur les sociétés, notamment beaucoup d'entrepreneurs se lancent, tout de suite ça cartonne et ils se retrouvent avec de l'impôt sur les sociétés à 25 % et ils se disent "qu'est-ce que je peux faire pour le baisser un petit peu, avoir un peu d'argent". Et bien tu réduis ton impôt sur les sociétés, ce qui est plutôt sympa. Alors tu vas augmenter des charges sociales, tu vas pouvoir aussi, si tu as envie, de prendre quelques complémentaires prévoyance ou santé qui pourront être déductibles puisque tu t'es donné un salaire et tu peux surtout reconvertir l'argent au moment de ton actualisation de ton ARE. Et bien Pôle emploi va réduire, bien évidemment ton ARE les mois où tu as gagné des salaires, mais en contrepartie il va te les rajouter sur ta période. Si bien que si tu étais parti sur 18 mois par exemple, tu peux te retrouver avec 22 ou 24 mois ou 26 mois en fonction des sommes que tu t'es donné au niveau de l'ARE.

Les CESU

Allez, un truc cadeau, c'est les CESU. Bon, on se rappelle que c'est un chèque emploi service universel. Tu peux avoir ta société qui te donne pour 2 265 €, pas besoin d'avoir de salarié. Et d'ailleurs mon exemple était sans salarié, tout ce que j'ai pu dire. Et donc en l'occurence le CESU c'est un chèque emploi que ta société va acheter pour toi, va te donner 2 265 € en chèque et avec ça toi tu vas t'arranger pour payer des employés, je sais pas, des personnes de ménage ou des personnes pour garder tes enfants, leur donner des cours, pour tondre le jardin, pour pouvoir peindre, faire les vitres ou je ne sais quoi, enfin bref. Alors je ne pense pas que ce sera la même personne qui fera tout ça mais en tous les cas, c'est quelque chose qui est quand même assez sympathique et toujours compatible.

Autre point: les chèques vacances. Et oui, les chèques vacances, c'est possible. J'ai fait des vidéos dessus pour les dirigeants. Bon ben voilà, si t'as des questions, n'hésite pas à les poser directement en commentaire. D'ici là, je te souhaite le meilleur pour toi et je te dis à très vite chez Dougs ! Bye bye! 

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi