Pourquoi créer une holding est une bonne idée ?

Vous vous demandez si la création d'une holding est une bonne idée ? Pour faire court, oui c'est une excellente idée. Mais c'est un peu plus complexe que ça, on vous explique tous les avantages de créer une holding, comment faire une création de holding et combien ça coute de créer une holding. C'est parti !

Retranscription de la vidéo "Créer une Holding - Pourquoi c'est une bonne idée en 2023 ?"

Est ce qu'on dit une holding ou un holding? Est ce que je dois faire une holding financière, une holding patrimoniale, une holding de gestion de portefeuille ou une holding familiale? Est ce que ma holding doit être une société active ? Est ce que ma holding doit être animatrice? Est ce que ma holding doit être en France? Est ce qu'elle doit être passive? Un petit peu de calme. On va essayer de répondre à cette question, alors oui, oui et oui, on va répondre à la question est ce que ça vaut le coup d'avoir une société holding? Vous êtes entrepreneur, si les choses vont bien nécessairement, vous allez vous dire et c'est peut être le moment de faire une société holding. Avant de se lancer dans cette aventure, parce qu'une société holding, j'ai tendance à dire on la garde à vie et parfois même au-delà de sa vie, dans le cadre d'une transmission. Et bien, je propose de faire un tour. Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, je m'appelle Patrick, je suis expert-comptable, je suis le cofondateur de la société d'expertise comptable à distance Dougs.

C'est quoi une Holding ?

On va prendre tout de suite le premier sujet. D'abord, c'est quoi une holding ? Avant de commencer quoi que ce soit, déjà on va se poser la question de la définition de la société holding. Alors une société holding, je vous ai fait un petit schéma. On suppose qu'il y a M. Martin qui se trouve en haut, on se trouve avec une holding et on se trouve avec des SAS, un deux SARL, et des sociétés civiles immobilières. Premièrement, une holding n'est pas une forme juridique, ce n'est pas une SASU, ce n'est pas une SARL. La holding, c'est une fonction et elle peut épouser n'importe quelle forme juridique à partir du moment ou c'est une société. C'est-à -dire que ça peut être une société par actions simplifiée SAS. Ça peut être une société par actions simplifiée unipersonnelle SASU, si vous êtes le seul associé ou si vous le souhaitez, ça peut être une SARL, société à responsabilité limitée si vous êtes au moins deux associés. Ça peut être une EURL, c'est un seul associé. Ça peut être une société anonyme, ça peut être une société civile, ça peut être une SNC. Vous pouvez choisir n'importe quelle forme juridique de société à partir du moment où c'est une société. Ça ne peut pas être une entreprise individuelle et ça peut pas être une micro-entreprise. Et cette holding elle vient du mot d'anglais to hold, qui signifie détenir, détient des autres sociétés. Vous l'avez compris, les autres sociétés qu'on va appeler filiales ou filles peuvent être des SAS, ça peut être des SASU, ça peut être des SARL, ça peut être des EURL, ça peut être des SA. Ça peut être des sociétés civiles, ça peut être des SNC. Vous l'avez compris, ça peut être n'importe quelle forme juridique de société à partir du moment où c'est une société. Donc les filiales ne peuvent pas être entreprise individuelle ou micro-entreprise, ce n'est pas possible. Donc, une fois que vous avez compris, tout cela, on va reprendre aussi un point, c'est que la holding a pour fonction de pouvoir contrôler et/ou détenir des actions ou des parts sociales d'autres sociétés elle même ayant une activité par contre qui sera différente de la société holding, par exemple la SAS 1 ça peut être une société de consulting, la SAS 2 ça peut être un restaurant. La SARL ça peut être une poissonnerie et la société civile immobilière, nécessairement, ça détient des biens immobiliers ou des SCPI, ou tout ce que vous voulez à partir du moment où ça a trait à l'immobilier. Bref, la société holding c'est quelque chose de fantastique à partir du moment où on l'utilise sciemment. 

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics et pour 150€ seulement.

👉 Commencer ma création dès maintenant

Pourquoi une Holding ? - Raison 1 : Acheter une société

Pourquoi est ce qu'on fait une société holding? Parce qu'après tout, c'est une vraie question qu'on peut se poser. Est ce qu'il y a un intérêt de faire une société holding? Oui, peut-être finalement. Mais on va essayer d'étudier ça à travers la première raison, qui est une raison d'acquisition de société. Oui, acheter une société aujourd'hui, c'est à dire racheter des parts de société ou des actions de sociétés existantes et bien, ça se fait souvent par le biais d'une société holding, notamment pour diminuer à la fois les temps d'enregistrement et à la fois également pour faire l'opération sinon fiscalement ça ne peut pas passer et financièrement ça ne passe pas. Alors comment fait-on? On suppose qu'il y a Monsieur Martin, M. Martin veut acheter les parts de M. Durand qui est en vert, qui lui-même détient une SAS. Alors on pourrait dire "Tiens, Monsieur Martin rachète directement les parts de Monsieur Durand". Sauf que dans la réalité, ça ne fonctionne pas puisque si Monsieur Martin n'a pas les moyens financiers, il va falloir qu'il s'endette à titre personnel. Les intérêts seront pratiquement jamais déductibles et lui, pour pouvoir rembourser les emprunts, il va falloir qu'il se paye et donc il payera dans le meilleur des cas, une flat tax à 30 % et dans le pire des cas, il paiera jusqu'à plus de 86 % en terme de charges sociales et je n'ai même pas compté l'impôt sur le revenu. Bref, c'est une situation qui fait que lorsqu'on emprunte et qu'on veut racheter une société, il est quasiment obligatoire de créer une société holding. Donc Monsieur Martin va créer tout bêtement une société holding. Alors je dis tout bêtement parce que c'est très classique comme situation. On verra que les montages sont relativement simples, enfin pour les gens qui maîtrisent bien évidemment cette situation. Et monsieur Martin va aller voir en tant que président par exemple, si c'est une holding sous forme de SAS, la banque pour lui dire "Écoute, j'ai besoin d'argent pour acheter la SAS de Monsieur Durand, est ce que tu peux me prêter de l'argent?" Et la banque va donner de l'argent, elle va donner de l'argent à qui ? Est ce qu'elle va donner l'argent à monsieur Martin ? Non, non, elle va donner de l'argent à la société holding de Monsieur Martin et donc la société holding de Monsieur Martin va acquérir auprès de M. Durand les parts sociales, ce qui arrangera très certainement Monsieur Durand qui du coup, bénéficiera d'une fiscalité beaucoup plus clémente en plus. Donc ça avantage à la fois l'acheteur mais également le vendeur. Et du coup, une fois que la holding détient les parts de Monsieur Durand, du coup elle détient les parts de la SAS et on retombe sur un schéma hyper classique que je vous ai montré Monsieur Martin détient la holding qui détient la SAS. Voilà une fois qu'on a dit ça. Et bien voilà la première raison pour laquelle on peut acheter et créer une société, c'est-à -dire lorsqu'on fait un achat d'une des parts ou des actions d'une société. 

Raison 2 de la création d'une holding : les impôts

Deuxième raison maintenant, c'est les impôts. Oui, on ne va pas se mentir, la France est un pays où la fiscalité importe lorsqu'on prend des décisions de gestion. Et oui, la société holding comporte plusieurs avantages. Premier avantage pour les impôts, pour éviter des impôts, n'ayons pas peur des mots. Le premier avantage, c'est les dividendes et l'impôt sur les sociétés. Pourquoi je parle de ça? Parce que tout simplement, lorsque monsieur Martin, par exemple, détient la société holding, je rappelle qu'il va devoir rembourser les parts. Il va devoir rembourser l'emprunt auprès de la banque. Qu'il va falloir remonter de l'argent. Alors la première astuce que l'on gère et que l'on met en place en règle générale, c'est que la société holding va envoyer des factures à la société fille, la SAS. On appelle ça aussi société cible lorsqu'on ne l'a pas encore achetée, une fois qu'elle devient l'acquisition de la holding, on l'appelle fille ou on l'appelle filiale. Et donc, dans cette situation, la holding envoie des factures à la SAS. Alors pour la holding, ça va être des produits imposables. Mais en règle générale, la holding a très peu de produits imposables. Donc ça permet en fait de générer des charges pour la SAS qui elle, va le déduire de son imposition et on pourra ainsi sans doute bénéficier ici du taux d'impôt sur les sociétés à 15 %, tout en restant 15% aussi dans la SAS. Donc ça veut dire qu'on va transférer des produits imposables à 25 % qui est le taux majoré et on va le basculer dans la société holding pour bénéficier du taux à 15 %. Ça fait une petite économie, c'est jamais négligeable. Donc Holding facture à la SAS, bien évidemment, il y a des conditions à mettre en route pour éviter tout litige avec l'administration fiscale. Et ça, c'est très important de bien y penser. Deuxième point sur la partie de remontée d'argent, je vous ai parlé de la holding qui facture la SAS, mais on peut imaginer maintenant la SAS qui va remonter des dividendes auprès de la société holding. Donc c'est un système qu'on appelle un système régime mère fille. À partir du moment en France où on détient une société française et qu'on a au minimum 5 % des actions de la fille, et bien on bénéficie de ce régime et plus spécialement d'un régime très avantageux où les dividendes seront exonérés dans la société holding à hauteur de 95 %. C'est à dire que par exemple, si je remonte de la SAS à la société holding 100 000 €, et bien seuls 5000, puisque 95 % vous sautez, et seuls 5 000 € de dividende seront imposables. Ça veut dire que si je suis soumis par exemple au taux d'impôt sur les sociétés à 15 %, je n'aurai que 5000 fois 15%, ça veut dire 750 € d'impôt sur les sociétés à payer, alors que la holding vient de recevoir 100 000 au passage, une fiscalité plutôt assez sympathique. Deuxième gros avantage au niveau des impôts, c'est lorsqu'on veut céder sa filiale. Tout à l'heure, je vous ai dit que Monsieur Durand qui cédait ça avait un avantage pour lui, pourquoi ? Parce que, supposons par exemple que vous avez une société holding qui détient une SAS et la holding qui veut vendre la SAS. Que va-t'il se passer? Et bien, l'argent va arriver dans la société holding et la holding, si elle détient depuis un certain nombre d'années, alors ça va entre deux ans et trois ans tout dépend le régime, la façon dont vous l'avez aménagé, et à partir du moment où on répond à toutes les considérations d'un point de vue fiscal et aussi d'un point de vue comptable, si on a bien comptabilisé les actions là ou il fallait, on peut bénéficier de 88 % d'abattement. Ça veut dire que si j'avais acheté par exemple, la holding avait acheté pour 100 000 € la société et qu'elle la revend 1 100 000, ça veut dire que j'ai fait une plus value de 1 million d'euros. Et bien sur ces 1 million d'euros, ce n'est pas 1 million d'euros qui seront imposables dans la société holding, ce sera uniquement que 120 000 € puisque j'ai bénéficié de 880 000€ d'abattement, ce qui est loin d'être négligeable. Et donc dans ma holding je devrai rentrer dans mon résultat imposable non pas 1 million, comme j'ai pu vous l'expliquer, mais que 120 000 € et 120 000 € qui seront imposés au taux d'IS à 15 % et à 25 %. Autant vous dire que ça fait sacrément une économie. 

Raison 3 de créer une holding : Augmenter son patrimoine

Troisième raison pour lesquelles on crée une société holding. Et bien on la crée pour augmenter son patrimoine à la fois professionnel mais également personnel. Prenons un exemple avant tout, une sorte de préalable, lorsque, par exemple, vous commencez à gagner de l'argent rapidement, vous allez vous dire "Je vais sortir de l'argent de ma société pour pouvoir acheter, par exemple un bien immobilier et mettre de l'argent dans une société civile immobilière". Ce qui est important de comprendre, c'est que si on part de 100 € par exemple, qui pourrait être destiné à M. Martin, et bien on va devoir payer des charges sociales, on va devoir payer la charges patronales, on va devoir payer la CSG, on va devoir payer des impôts sur le revenu. Bref, à la fin, M. Martin ne disposera que de 53 € parce que, tout simplement, une grande partie sera partie dans les organismes sociaux et dans l'État. Il n'y a rien de dramatique à tout cela. Ça s'appelle la solidarité, ça permet aussi lorsqu'on prend des rémunérations, d'augmenter sa retraite. Mais pour tous ceux qui prennent des dividendes, justement pour minimiser le coût, c'est l'argent qui part pour les impôts et il n'y aura jamais de retours particuliers. Et donc finalement, on se retrouve dans une situation où globalement on perd la moitié systématiquement. Alors 53, ça fait 100. On verra tout à l'heure un exemple que, du coup, l'argent est un peu gâché pour pouvoir arriver à ses fins, c'est-à-dire acquérir un bien immobilier. Alors que si la société holding fait elle-même son propre calcul, elle peut très bien donner l'argent directement, non pas à Mr Durand ou à Mr Martin plus exactement et elle le donnera directement dans une société civile immobilière, c'est-à-dire une société fille. Alors l'avantage c'est quoi ? Par exemple, si vous créez quelque chose sans société holding, il vous en coûtera 189 000 € pour avoir 100 000 € d'apport. Alors ces 100 000 € d'apport pour acheter un bien immobilier par exemple. Et avec une holding, il vous en coûtera au maximum 117 000 €. Alors chaque situation est bien évidemment particulière. On peut trouver effectivement différentes astuces qui même viendraient à minimiser pour la société holding, alors que dans le cas de sans société holding, on se retrouve à la merci de l'administration et des organismes sociaux parce qu'il faut payer de façon permanente. 

Raison 4 pour créer votre holding : la transmission

Quatrième grand avantage, c'est la transmission. Alors la transmission, c'est pour ça que tout à l'heure, en introduction, je vous disais que parfois, c'était pour une vie complète et parfois au delà de la vie, parce que tout simplement, on peut aménager de façon très intelligente toute une transmission vis à vis des enfants, et on peut le faire même avant d'être décédé. D'ailleurs, c'est  plutôt conseillé de le faire avant, de telle façon à aménager un certain nombre de choses. Sur cette partie là, je préfère 3 heures d'explications, mais je vais donner quelques astuces pour vous faire réfléchir à la façon dont on peut procéder. Donc on a toujours notre Monsieur Martin qui détient les sociétés holding et cette société holding lui donne des dividendes. Et puis Monsieur Martin, et bien il veut optimiser la transmission auprès de ses enfants, mais il veut conserver en fait ces dividendes. Voilà, un peu comme si vous aviez un pommier, un arbre avec des pommes. Et puis vous dites qu'est ce qui est important? Est ce que ce qui est important, c'est d'avoir la propriété de l'arbre? Ou est ce que ce qui est important, c'est de pouvoir manger des pommes? D'accord. Alors peut être, quand on est jeune, on veut peut être l'arbre. Et puis, lorsqu'on commence à vieillir, l'important, c'est finalement d'en avoir la jouissance, c'est-à -dire de pouvoir manger les pommes, tout simplement. Donc, en termes juridiques, on ne parle pas de pommiers, de pommes, etc. On parle de nue propriété et d'usufruit. Et à ce titre là, on peut donner la nue propriété, donc l'arbre à ses enfants, ça coûte beaucoup moins cher. Généralement, on a des abattements de 50 % sur la valeur, voire davantage si on le fait avant 50 ans. Et du coup, les enfants vont se trouver propriétaire de la nue propriété. Monsieur Martin, lui, conserve son usufruit et il pourra percevoir les résultats de l'exercice à travers des dividendes Ad vitam æternam jusqu'à ce que sa société à la fois gagne de l'argent bien évidemment, mais jusqu'à ce qu'il décède. Et le jour de son décès, et bien, l'usufruit reviendra directement auprès des nu propriétaires, c'est-à -dire auprès des enfants. Ce qui aura permis des schémas qui coûtent beaucoup moins cher puisqu'actuellement en France, on est limité à 100 000 € par donateur par donataire tous les quinze ans. Je sais que pour certaines personnes elles seront choquées en se disant que ça fait beaucoup, mais pour des personnes qui commencent à avoir un petit peu d'argent et notamment lorsqu'ils ont réussi leur vie professionnelle en tant que dirigeant, les 100 000 €, c'est très peu de chose finalement. Pensez bien à des systèmes sur des transmissions et les holdings sont parfaites pour ce genre de situation.

Comment créer une Holding ? 3 façons

Alors on change de sujet. Comment est ce qu'on fait pour créer une société holding? Il y a plusieurs façons. Celle du début. c'est bien évidemment tout au début, j'y crois pas trop, c'est extrêmement rare. C'est à peu près 5 à 10 % aujourd'hui des holdings en France qui sont créées dès le début, c'est à dire que les gens savent en fait ce qu'ils veulent très exactement. Et donc on se retrouve avec Monsieur Martin qui crée la holding qui détient la SAS. C'est la situation la plus simple bien évidemment, puisque on commence par la holding. Et une fois que la holding a reçu par exemple ces 1 000 € de capital, elle s'en sert elle même pour créer une autre société. Et là, on a le schéma tout de suite. C'est bien évidemment le schéma qui coûte le moins cher en termes de création, c'est plutôt assez cool, mais c'est relativement rare. Pourquoi? Parce que, tout simplement, la plupart des dirigeants essayent de se lancer à travers d'abord un projet, ils créent leur SASU, ils bénéficient de l'ARE ou ils créent une EURL. Bref, ils se lancent. Et c'est que quelques années en règle générale, après que voyant que l'activité marche bien, ils se disent : Tiens, je vais peut être essayer de faire quelque chose de plus sympa. Je vais commencer à créer une holding, ça permet de protéger mon patrimoine personnel. Ça me permettra aussi d'avoir de l'argent et de bénéficier des différents avantages que nous avons pu voir. Et donc là, on se retrouve avec Monsieur Martin qui a une SAS. On suppose que ça fait plusieurs mois, plusieurs années qu'il détient et se pose la question en se disant maintenant je fais comment pour passer la vitesse supérieure. Et bien le comment c'est relativement simple, soit il va créer une société holding avec son argent personnel, soit il va créer une société holding en apportant ses propres titres. Alors pour schématiser, supposons que je sois la société holding, je rencontre Monsieur Martin et je dis je suis la société holding. Je dis "Écoute Monsieur Martin, super, tu m'as donné les titres de ta SAS et en contrepartie, et bien je vais te récompenser, je vais te donner mes propres titres." Donc du coup, Monsieur Martin échange quelque part ces titres. C'est ce qu'on appelle un contrat d'apport. Il faut un commissaire aux apports. C'est un peu plus complexe, mais c'est une situation relativement classique pour des gens comme nous qui régulièrement réalisons ces schémas. Deuxième possibilité aussi Monsieur Martin peut avoir envie, à un moment donné, de toucher de l'argent. Soit directement, soit par le biais d'un apport en compte courant. Et la holding va racheter les parts de la SAS. Dans le premier cas, avec l'apport, ça permet d'avoir une fiscalité égale à zéro. Dans le second, on va être taxé. Ça peut parfois être avantageux, notamment lorsqu'on est taxé à 30% avec une sorte de flat tax indirectement, et dans lequel on va pouvoir du coup faire des économies en termes de charges patronales et charges sociales. C'est-à-dire? On change un peu son fusil d'épaule et au lieu de parier sur les salaires, on va plutôt parier sur une plus value. Vous voyez, toutes les techniques sont possibles. Bien évidemment, il faut que ce soit bien fait. Et une fois que tout ça c'est fait, on retombe dans le même schéma que tout à l'heure. On a la holding et on a la SAS.

Combien coûte une Holding ?

Bon, maintenant, ça coûte combien une société holding ? En fait, ça a un coût à la fois un coût qui est lié avant tout au schéma sur la création. Donc j'ai mis quelques tarifs pour vous donner des idées sur à la fois un montage simple comme je vous ai expliqué : création holding, les frais de greffe, les annonces légales, etc. Quand on fait une cession de titres, ça coûte un petit peu moins cher. Et puis, ce qui coûte un peu plus cher, c'est lorsqu'on fait appel à ce qu'on appelle un commissaire aux apports. Et là, forcément, on fait rentrer quelqu'un dans la boucle de façon supplémentaire et systématiquement, ça coûte beaucoup plus cher. 

J'espère que vous avez passé un bon moment avec moi, que vous avez tout compris au sujet de ces sociétés holding. En tous les cas, n'hésitez pas à poser des questions directement, on vous répond sur YouTube. N'hésitez pas également à liker, à vous abonner et je vous dis très vite chez Dougs, on fait des super webinars, n'hésitez pas à venir !

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics et pour 150€ seulement.

👉 Commencer ma création dès maintenant

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi