Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu
Comptabilité
7min

Qu'est-ce que le bilan d'ouverture et comment l'utiliser ?

Obtenir le guide sur les charges

Qu'est-ce que le bilan d'ouverture et comment l'utiliser ?

Le bilan comptable est arrêté par le chef d’entreprise et porté à la connaissance des tiers après la fin de l’exercice comptable. A la date de clôture d’un exercice, chaque entreprise procède aux opérations d’inventaire et réalise son bilan. Le bilan présente ainsi la situation patrimoniale de l’entreprise en fin de période. Le bilan d’ouverture, document rarement porté à la connaissance du chef d’entreprise et des tiers, présente pour autant une grande importance, et dans certains cas sa transmission à l’administration fiscale revêt un caractère obligatoire. Comment établir le bilan comptable d'ouverture et comment corriger les erreurs éventuelles que celui-ci peut faire apparaître ? Faisons le point ensemble.

Définition : c'est quoi le bilan d'ouverture d'une entreprise ? Quand le faire ?

De quoi parlons-nous exactement quand nous évoquons le bilan d’ouverture? Il s’agit tout simplement de la situation patrimoniale de votre entreprise en début d’exercice comptable. Elle est de façon tout à fait logique égale à la situation patrimoniale de la fin d’exercice précédent. 

Qu'est-ce que le principe d'intangibilité ?

Ce principe est appelé “intangibilité du bilan d’ouverture”. Il est posé par l’article L123-19 al.3 du code de commerce, ainsi qu’à l’article 112-2 du PCG.

En principe, le bilan d’ouverture n’est que rarement présenté en tant que tel. De ce fait, en tant que chef d’entreprise, vous portez une attention particulière au bilan de clôture, mais ne consacrez pas de temps à l’analyse du bilan d’ouverture.

Économisez du temps et de l’argent. Dougs s’occupe de votre compta à partir de 49€ par mois.

👉 Confier ma comptabilité à un expert-comptable

Quelle est la différence entre le bilan d'ouverture et le bilan de clôture ?

Le bilan de clôture est le bilan de fin de période. Il présente l’état du patrimoine de l’entreprise au jour de la clôture de son bilan. Il présente l’ensemble des actifs (immobilisations, stocks, créances, trésorerie) et des passifs (capitaux propres, dettes) de l’entreprise sous la forme du document que vous connaissez probablement déjà si bien.

Le bilan d’ouverture est la simple reprise des à-nouveaux de l’exercice précédent. Il reprend donc de ce fait la situation patrimoniale de l’entreprise de la fin de l’exercice précédent. Dans ce cas, il n’est pas réalisé en tant que tel, ni transmis à l’administration fiscale sous cette forme.

Dans le cas du passage au réel d’une entreprise individuelle imposée antérieurement selon le régime de la micro-entreprise, l’option pour le réel entraîne la nécessité de réaliser un bilan d’ouverture. Ce bilan n’est pas transmis à l’administration fiscale mais sa réalisation est obligatoire. Il sera réalisé en reconstituant les valeurs nettes comptables des actifs détenus à la date de l’option au réel et en reprenant le solde des dettes affectées à l’exploitation.

Enfin, dans le cas où une société opte pour l’impôt sur les sociétés, ce qui signifie qu’elle était antérieurement imposée à l’impôt sur le revenu, elle doit de manière obligatoire réaliser un bilan d’ouverture au 1er jour de l’exercice comptable, et le transmettre à l’administration fiscale dans un délai de deux mois.

Comment présenter un bilan d'ouverture en comptabilité ?

Le bilan d’ouverture est présenté selon le même principe que le bilan de clôture. Vous retrouverez ainsi l’actif, le passif et les différentes catégories qui les composent.

ACTIF

PASSIF

Actif immobilisé

100

Capitaux propres

150

Actif circulant

20

Dettes

50

Trésorerie

80



Total actif

200

Total passif

200

Les capitaux propres comprennent en plus du capital, réserves et report à nouveau, le résultat de l’exercice précédent car il n’a pas été affecté au premier jour de l’exercice.

La présentation du bilan d’ouverture est présentée sous la forme d’une plaquette comptable.

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Comment fait-on pour établir le bilan d'ouverture ?

La réalisation du bilan d’ouverture ne présente pas de difficulté dans la plupart des cas puisqu’elle consiste simplement à reprendre les valeurs arrêtées à la clôture de l’exercice précédent.

En revanche, si vous exercez une activité sous le régime de la micro entreprise et optez pour un régime réel d’imposition, le bilan d’ouverture devra être réalisé en reconstituant les valeurs nettes comptables des immobilisations à la date de début de l’exercice comptable.

Détaillons ensemble un exemple:

Vous exercez depuis le 1er janvier 2022 en tant que micro entrepreneur, et optez pour le régime réel d’imposition au 1er janvier 2024. Vous aviez acquis un véhicule utilitaire affecté à l’entreprise le 1er juillet 2022 pour un montant de 20 000 €. Celui-ci est amorti sur 5 ans.

En date du 1er janvier 2024, vous calculez l’amortissement qui aurait été pratiqué, soit 20 000/5*1.5= 6 000 €. La valeur nette comptable du véhicule est donc de 14 000 € (20 000 -   6 000) au 1er janvier 2024.

En imaginant que celui-ci a été financé grâce à un passif bancaire dont le montant s’élève à 13 000 €, et que l’exploitant dispose d’une trésorerie égale à 500 € à cette date,  le bilan d’ouverture pourrait s’établir ainsi:

ACTIF

PASSIF

Actif immobilisé

14 000 

Capitaux propres

1 500

Actif circulant


Dettes

13 000

Trésorerie

500



Total actif

14 500

Total passif

14 500

L’équilibre entre le patrimoine et les dettes de l’entreprise correspond aux capitaux propres. Le bilan d’ouverture est ainsi équilibré par les capitaux propres. En effet, ils sont la traduction du patrimoine net acquis à l’entreprise.

Comment corriger les erreurs comptables de la clôture de l’exercice précédent ?

L’ANC 2018-01 a défini précisément la notion d’erreur comptable. Les corrections d’erreurs portent sur des erreurs, omissions matérielles, interprétations erronées, ou encore l’adoption par l’entité d’une méthode non admise.

Lorsque le bilan comptable établi au titre de l’exercice précédent comporte une erreur, celle-ci est corrigée au titre de l’année au cours de laquelle l’erreur est révélée.

En principe, la correction est réalisée en comptabilisant une correction impactant le résultat de l’exercice au cours duquel elle est constatée. Par exception, lorsque l’erreur a directement imputé les capitaux propres, la correction est réalisée directement dans les capitaux propres.

La correction figure sur une ligne séparée du compte de résultat, ou, le cas échéant, sur une ligne séparée du compte de report à nouveau.

Le montant de l’erreur, son incidence sur les comptes et les modalités de la correction font l’objet d’une mention détaillée dans l’annexe aux comptes annuels.

Comment Dougs vous accompagne pour faire votre bilan d'ouverture ?

Vous exercez une activité en micro entreprise et souhaitez opter pour le régime du réel. Dougs réalise votre bilan d’ouverture. Nos conseillers appliquent une méthodologie précise de valorisation qui leur permet de reconstituer l’image fidèle du patrimoine de votre entreprise à la date d’option.

FAQ sur le bilan d'ouverture

Qu'est-ce qu'une balance d'ouverture ? Exemple

La balance comptable regroupe les soldes des comptes de l’entreprise, au débit ou au crédit présentés par ordre croissant. Les classes de compte vont de 1 à 7.

Les comptes de bilan vont de 1 à 5.
Les comptes de résultat vont de 6 à 7.

La balance d’ouverture reprend en détail les comptes comptables du bilan d’ouverture, de la même façon que la balance de clôture produit en détail des comptes comptables à la clôture. Elle présente ainsi les soldes des comptes de 1 à 5 car elle ne reprend que les soldes du bilan.

Exemple de balance d’ouverture au 01/01/2024:

Numéro de compte

Libellé

Débit

Crédit

101 300

Capital


5 000

106 800

Réserves


500

120 000

Résultat


250

512 100

Trésorerie

3 750


218 300

Matériel informatique

5 000


281 830

Amortissement du matériel info.


3 000


TOTAL Balance

8 750

8 750

Les différents types de bilan

Il existe différents types de bilan et à chacun correspond un objectif différent:

Le bilan comptable présente un état de la situation patrimoniale de l’entreprise. C’est le document de référence et ses règles de présentation servent de base à de nombreux tiers, notamment l’administration fiscale. Pourtant l’analyse économique de votre entreprise nécessite de réaliser de nombreux retraitements.

Le bilan fonctionnel présente les emplois et les ressources. Il permet de comprendre la formation de la trésorerie et l’analyse des équilibres de court, moyen et long terme.

Le bilan financier présente les actifs et passif par date d’exigibilité et de liquidité. Il permet d’analyser la liquidité et la solvabilité d’une entreprise.

Le bilan prévisionnel présente les anticipations de résultat d’une entreprise. Il est établi lors de la création de l’entreprise ou au moment de la réalisation d’investissements importants. Il permet de communiquer les hypothèses d’exploitation et de financement aux différentes parties prenantes au projet.

Bilan de départ ou bilan d'ouverture dans le cadre d'un business plan

Dans le cadre d’un business plan, l’entreprise présente un bilan de départ qui correspond au premier bilan d’ouverture. Il a pour objectif de présenter aux investisseurs les différents investissements prévus et le financement prévu. Ce document est établi dans le cadre d’un prévisionnel qui sera remis notamment aux financeurs bancaires et aux futurs associés.

La situation initiale présentée dans ce cas correspond au bilan d’ouverture dans le cadre d’un business plan.

Elle présente les besoins d’investissements en tant qu’emplois de trésorerie. Elle fait apparaître également les apports en capital, compte courant, et les souscriptions d’emprunts comme autant de ressources de trésorerie.

Intégrée au plan de financement, la situation initiale permet de faire apparaître les besoins initiaux en apport et financement pour équilibrer la trésorerie de départ.

Cet exercice est indispensable car si les ressources de long terme sont insuffisantes dès la création, l’entreprise sera obligée de financer ces investissements grâce à des ressources de court terme, ce qui signifie que la cessation de paiements va se rapprocher très rapidement.

Inscrivez-vous à la newsletter Dougs !
Remi Cassagnolle

Expert-comptable

Expert-comptable passionné avec une formation en économie et gestion, doté du DSCG et du DEC. Fort de plus de 10 ans d'expérience en cabinet comptable, il a gravi les échelons jusqu'au poste de RAF et Expert-Comptable. Son choix de rejoindre Dougs découle de frustrations avec les éditeurs classiques de logiciels comptables. Au quotidien, il gère diverses missions techniques, supervise des dossiers, crée des supports de formation, et accompagne les clients en conseils. Passionné de rugby, particulièrement du Stade Toulousain, et de basket, Rémi explore également les nouvelles tendances comme les cryptomonnaies et les NFT. Son temps libre est dédié à des défis intellectuels, notamment avec son Rubik's Cube et la récente découverte des échecs.

SCI
10min
La comptabilité de la SCI : tout ce que vous devez savoir
Comptabilité Bitcoin – comment enregistrer comptablement le Bitcoin ?
Le prix de votre comptable VTC : 79 euros
Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi