Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →

Devenir consultant freelance : 5 façons de se planter

Vous avez des compétences fortes, un savoir-faire qui fait de vous un expert et une envie de partager ? Tous les ingrédients semblent réunis pour faire de vous un excellent consultant freelance. Pourtant, vous allez vous planter… si vous appliquez les cinq (mauvais) conseils que nous vous livrons dans cet article ! 

Sous-estimer la valeur de son travail

Le premier danger qui vous guette lorsque vous basculez en freelance, c’est le manque de recul sur la valeur de votre prestation. Très souvent, lorsque l’on devient indépendant, on a comme objectif de retrouver a minima le niveau de salaire que l’on percevait auparavant en étant salarié. Un bon cap ? Oui, mais un horizon qui risque de vous brider et d’influer négativement sur le calcul de votre taux horaire.

Si vous devenez consultant freelance et que vous facturez votre prestation au temps passé, ne prenez pas comme comparaison le taux horaire que vous pouviez percevoir en étant salarié. Car en étant indépendant, tout change.

  • Selon votre statut et votre structure juridique (EURL, SASU, micro-entrepreneur), la somme réellement facturée ne va pas directement dans votre poche et il faudra au passage honorer des charges.
  • Si vous aviez par le passé un contrat avec un certain volume horaire par semaine, cela n’est plus le cas aujourd’hui. En débutant, vous n’allez pas facturer 35 ou 40 heures par semaine.
  • Enfin, travailler en étant indépendant suppose des frais : transport, assurance, matériel ou encore temps de préparation en amont. Des frais qui, si vous ne les intégrez pas dans votre prestation, vont venir amputer ensuite votre rémunération. 

Avoir en tête un salaire minimal que vous pouvez vous verser est une bonne chose mais attention : il faut bien prendre en compte toutes les charges qui pèsent sur vous désormais !

À lire aussi : Comment devenir développeur freelance en 2021 ?

Ne pas encadrer ses missions freelances

Lorsque l’on débute son aventure d’entrepreunariat en freelance, les premiers échanges avec des prospects et les premières demandes de mission sont souvent synonyme de premiers frissons. Tout devient réel. Oui, une petite entreprise à proximité de chez vous ou une PME voire même un grand groupe fait appel à vous en tant que consultant ! Tant d’excitation face à cette sollicitation que vous risquez d’en oublier les basiques. 

Lors d’une première collaboration, éditer un devis et exiger une signature avant de vous lancer est indispensable. Il s’agit d’ailleurs d’une bonne pratique que vous devez renouveler ensuite pour éviter bien des quiproquos. Rien ne vous empêche légalement d’exiger un premier paiement d’avance pour une collaboration naissante. En cas de problème, vous n’aurez pas travaillé “pour rien”. 

Ne laissez pas l’engouement et l’attirance des premières missions vous aveugler. La confiance se gagne lorsque les promesses se tiennent.

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Tout accepter

Les premiers pas d’un travailleur freelance sont souvent rythmés par une envie de tout accepter. Vous venez tout juste de démarrer votre activité, alors si un prospect vous demande une mission pour laquelle vous n’avez pas exactement les qualifications ou sur laquelle vous ne vous sentez pas tout à fait à l’aise, il faut foncer car c’est une bonne expérience à prendre. Erreur ! 

Il est important d’apprendre, de progresser et de toujours se remettre en question pour sortir de sa zone de confiance. Mais cela ne signifie pas qu’il faille tout accepter au motif que l’argent doit absolument rentrer dans les caisses. Vous risquez alors de décevoir le client, d’avoir un retour négatif et d’avoir une vision dégradée de votre propre activité. Il faut savoir dire non à des sollicitations qui ne sont pas cohérentes avec votre projet.

À découvrir : [Vidéo] Comment gérer ses impayés ?

Travailler jour et nuit

L’image du travailleur freelance qui est à la tâche jour et nuit, sans relâche, c’est un fantasme qu’il faut réserver aux films. Ne tombez pas dans cet excès qui consiste à mobiliser toutes les heures disponibles de la journée pour lancer votre projet.

  • Dormir, c’est bien aussi. En se reposant, votre corps et votre esprit retrouvent de la vivacité et sont mieux parés pour de nouveaux défis le lendemain !
  • Plutôt que d’étendre votre journée de travail, essayez de la compresser. Réservez une plage horaire à la prospection, une autre à la préparation de vos missions et enfin une dernière à votre comptabilité par exemple. En ayant ce découpage précis, vous serez d’autant plus efficace.
  • L’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle est essentiel, notamment lorsque vous vous lancez en freelance. C’est dans ces moments que vos proches peuvent vous aider et vous accompagner. Alors ne leur tournez pas le dos.

Ne pas avoir de stratégie

Que vous vous lanciez dans le consulting freelance après une rupture conventionnelle, une démission, par défaut ou au contraire par envie, il vous faut stratégie.

Évidemment, vous ne pouvez pas dès le premier jour de votre activité avoir un plan de développement étendu sur plusieurs années. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faille enchaîner les jours sans avoir une vision à plus long terme. Fixez-vous des objectifs pour disposer d’un cap lorsque vous aurez des doutes et que vous voudrez tout plaquer.

Avancer par tâtonnements et ne pas avoir de rigueur va vous fatiguer et vous exposer aux travers que nous avons déjà évoqué : avoir tendance à tout accepter, travailler jour et nuit, etc.

Envie d’aller plus loin ? Besoin d’outils pour mieux gérer votre activité et gagner en productivité ? Découvrez le top des solutions en ligne pour faciliter votre quotidien de consultant freelance.

logo

Qui est Dougs ?

Dougs est un cabinet d'expertise-comptable en ligne, inscrit à l'Ordre des experts-comptables, qui facilite la vie de milliers d'entrepreneurs pour qu'ils réussissent.

Découvrir Dougs →
Logo dougs.media
Le Média des entrepreneurs qui gèrent !