Informaticien en SASU ou en EURL ? Quel statut pour les freelance ?

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Avant tout : quelques chiffres pour mieux comprendre la situation

Le secteur des consultants indépendants et en révolution en ce moment en France ! Ce secteur est en nette progression, et cela se fait sentir dans le monde de l’entreprise. De nombreuses sociétés sont donc en création, mais est ce là le meilleur statut pour ces informaticiens indépendants ? Pour les freelance informatique quel statut faudrait il, la SASU ou la Micro ? Le tour de la question sur les consultants informatiques en société, accompagné de toutes les réponses, avec Dougs !

Le nombre de freelance dans le secteur informatique ne fait que progresser

Combien d’indépendants compte le domaine informatique ? Tout d’abord, pour mieux comprendre la situation : Prêt de 32 000 indépendants, soit 8,5% des travailleurs faisant partie du milieu informatique, sont des indépendants ! 

A combien se chiffre une journée de travail d’un indépendant ? Elle s’estime a entre 500 et 600€ la journée en moyenne. Ces chiffres varient en fonction des missions et des clients, mais un consultant informatique freelance gagnera en moyenne 60 000 € nets / année. 

Il est estimé qu’environ 14% des missions de portage salarial appartiennent au domaine de l’informatique et du multimédia. Il s’agit d’une solution qui peut se révéler utile dans certain cas, mais la SASU reste probablement le meilleur médium pour voir naître votre projet d’indépendant en informatique !

Comment devenir consultant informatique en société ?

Pour de plus en plus d’informaticiens, travailler en indépendant se présente comme une bien meilleure option que de travailler comme salarié. Lorsque vous devenez indépendant, c’est alors à vous de gérer les clients, déterminer les tarifs, les contrats, … mais l’effort d’être indépendant en vaut la peine. Et de multiples formes entrepreneuriales s’ouvrent à ce statut : régime de la micro entreprise, entreprise individuelle, régime réel, … Certains régimes sont plus adaptés que d’autres, voyons cela ensemble.

consultants indépendants, freelance informatique SASU, freelance informatique, informatique SASU, société informatique, indépendant informaticien, freelance informaticien, consultants informatiques en société, freelance informatique SASU

Des compétences bien précises …

Un consultant informatique va donc apporter ses connaissances à une entreprise afin de concrétiser la stratégie informatique de cette dernière. Il doit donc disposer de tout une panoplie de compétences afin d’être crédible. En théorie, tout consultant informatique freelance a déjà quelques années d’expérience à son actif, voire de diplômes en lien avec leur secteur. Mais il peut aussi se démarquer en disposant d’un domaine de compétence extrêmement précis.

Pour démarrer son activité d’informaticien indépendant, la démarche est à peu près similaire à celui de la création d’une entreprise, il faudra apprendre à communiquer, prospecter, gérer les achats utiles à l’activité, ou encore rédiger les contrats, …

Il vous faudra également apprendre à définir un prix pour votre prestation. Vous pouvez par exemple vous baser sur les tarifs de vos concurrents afin de savoir comment vous positionner. Vous devrez notamment rédiger un contrat précisant la nature de votre mission, la durée accompagnée des délais, … ainsi que divers éléments : Identité et adresses des parties, coût de la mission et modalités de paiement, conditions d’annulation ou de report, mode de gestion des litiges, garanties de paiement en cas d’impayé, clause de résiliation en cas d’inexécution, …

Il vous faudra également prévoir la rédaction de factures, en suivant bien entendu les règles à appliquer. Et vous poser la question, en tant que freelance informatique quel statut vous faudrait il ?

Quel statut choisir en tant que freelance ?

Alors, quel statut vous faut il en tant que freelance informatique ? Les consultants informatiques en société sont ils la meilleure option ? Le freelance informatique doit il se fonder une SASU ? Si vous devenez freelance, cela signifie que vous devenez chef de votre propre entreprise. Autrement dit, vous allez devoir déterminer de quel statut vous allez dépendre. Si vous choisissez d’être consultant informatique indépendant, vous appartiendrez donc soit au régime de l’entreprise individuelle, soit à celui de la micro entreprise, soit au régime réel à l’impôt sur le revenu. Votre revenu d’activité relèvera alors des BNC. Les freelance informatique sont plus logiquement en SASU si ils ont devant eux un bel espoir de voir leur chiffre d’affaire grimper rapidement.

NB : La micro entreprise présente certaines facilités dans les formalités administratives et les obligations comptables. Mais vous pourriez également avoir plus à y gagner en SASU, cela dépend de votre investissement.

Quels sont les revenus d’un consultant informatique indépendant ?

Votre futur revenu de consultant freelance informatique dépend essentiellement du chiffre d’affaire réalisé. C’est pourquoi la rédaction de prévisionnels et de business plan est extrêmement important, afin de pouvoir anticiper vos besoins et ainsi d’envisager votre projet sous toutes ses coutures. Pour ces étapes nécessitant un minimum d’expertise si vous ne voulez pas vous tromper, il est recommandé de demander l’assistance d’un comptable comme Dougs !

En espérant que cet article vous aura bien aidé à mieux comprendre comment devenir consultants informatiques, consultez celui ci si vous vous interrogez sur le prélèvement à la source concernant les indépendants !

À propos de l'auteur : Florent Galland est ingénieur et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.