10 astuces pour vérifier la fiabilité de mon projet de création!

Créez votre entreprise dès aujourd'hui avec un juriste Dougs

Découvrir l'offre →

Beaucoup de projets formidables finissent souvent par sombrer dans l’oubli dû à une mauvaise exécution alors que l’idée tenait du génie. Face aux moyens que vous vous préparez à développer, prenez un minimum de temps pour réfléchir sur votre idée. Repassez votre projet de création d’entreprise à travers un diagnostic et répondez à ces dix questions afin de vous assurer de sa fiabilité !

Vous avez le projet de créer une nouvelle entreprise pour exercer votre activité. Quelle que soit l’échéance de votre création d’entreprise ou la motivation de votre business, vous devez vous assurer de la faisabilité de votre projet. Le diagnostic de votre projet d’entreprise, avec Dougs, dans la suite de cet article !

Vous trouverez ici toutes les questions importantes à se poser avant le lancement de toute idée.

Les questions préalables à la création d’une entreprise

Voici quelques questions à vous poser afin d’effectuer un diagnostic de votre projet d’entreprise :

Questions à se poser avant la création de l’entreprise
Identification des attentes du marché
Evaluation du volume de la clientèle potentielle
Concurrents identifiés
Fournisseurs contactés
Prescripteurs prêts
Politique tarifaire définie
Politique de communication et marketing finalisée. Coût induit déterminé
Business Plan réalisé ou à défaut identification des principaux chiffres comme le chiffre d’affaires, les investissements, le loyer et les autres charges
Prix de revient et marge connus
Organisation administrative – Choix de l’expert comptable
Structure juridique sélectionnée & options fiscales

Pourquoi ces questions liées à la création d’entreprise ?

Business plan ou les principaux chiffres

Le business plan est la meilleure solution avant de vous lancer dans la création de votre projet. Cependant, et ce malgré le manque de temps ou de moyen, vous avez la possibilité de réfléchir aux principaux chiffres de votre nouvelle entreprise.

On citera notamment le chiffre d’affaires en premier car il est essentiel de réfléchir à son montant lors de la première année. Mais surtout de son évolution. Pas besoin d’un business plan afin de le deviner : si votre chiffre d’affaires est inférieur à vos principales charges (loyer, sous traitance, salaire, …), votre activité n’est pas pérenne.

diagnostic entreprise

Après avoir estimé le montant de vos investissements (ordinateur par exemple), il vous faudra également calculer le nombre de mois où vos sorties financières seront supérieures aux entrées d’argent. En additionnant le tout, vous obtenez les besoins en financement. En face, il vous faut donc identifier les financements. Voici un tableau récapitulatif.

Financements possibles lors de la création d’une entreprise

Fonds propres apportés par vous ou vos associés
Apport des associés en compte courant
Capital risque
Financement participatif de type Crowdfunding
Crédits bancaires de type emprunt
Crédit-bail
Crédits de trésorerie de type découvert autorisé
Aides publiques / Subventions

Suite de votre diagnostic de projet d’entreprise : Les bonnes questions

Envisagez vous d’embaucher ?

La première embauche marque souvent le passage d’une entreprise en réelle société. Et c’est pourquoi vous devez inclure cette question au diagnostic de votre future entreprise. En effet, elle indique désormais que le dirigeant ne vend pas uniquement son savoir mais également qu’il a appris à déléguer et vendre les prestations de son salarié. C’est un passage souvent complexe. Autant vous dire que la préparation est d’autant plus importante. Une identification de la rémunération et des charges sociales est essentielle. Parallèlement, il vous faut identifier les charges indirectes.

Diagnostic de votre projet : Votre statut social

C’est génial de penser à embaucher. Mais au fait, avez vous pensé à votre statut social ? Travailleur non salarié ou assimilé salarié ? Et votre couverture sociale : obligatoire ou facultative ? Autant de questions à se poser pour choisir en fonction de votre âge, de votre état de santé, de votre parcours professionnel mais également de votre croyance dans le système de retraite.

Cela vous aide également à déterminer de fait la structure juridique de votre société. Vous essayerez de bénéficier à ce titre des aides sociales comme l’ARE et l’ACRE.

La structure juridique de votre entreprise

Une évidence en matière de diagnostic de votre projet. Le choix est aujourd’hui multiple. Du statut de la micro entreprise, en passant par l’EIEIRLEURLSARLSASUSAS, … et de la forme fiscale : transparence ou IS, tout est possible pour la création de votre entreprise.

Ce choix est important, partez donc du principe que chaque option est essentielle pour la bonne continuité.

Le statut fiscal

Votre statut fiscal est la continuité du choix de la structure juridique. Il détermine vos futures impositions. Une connaissance de la TVA et du fonctionnement de l’IS serait un plus. En effet, vous pouvez également bénéficier d’aides fiscales comme les réductions d’impôt sur le revenu liées aux souscriptions de capital de nouvelles entreprises.

Nous espérons que réaliser un diagnostic de votre projet d’entreprise vous aidera à mieux en comprendre les subtilités. Il est effectivement important de déterminer de la faisabilité d’une idée avant de la réaliser, il en va de même pour les entreprises !

Enfin, ces quelques questions exposées dans la suite de cet article vont vous permettre de vous assurer de la fiabilité de votre idée et de sa solidité à toute épreuve !

Pouvez vous abréger l’explication de votre projet de création ?

Face à vos futurs investisseurs ou devant votre banquier, environ entre 2 et 5 minutes vous seront allouées pour présenter votre idée. L’idée principale à avoir en tête, c’est qu’un projet de création bien huilé et bien expliqué se résume simplement et en peu de temps.  C’est pourquoi vous devez faire divers essais auprès de vos proches, de votre famille, … Si ils ne la comprennent pas bien, c’est qu’elle n’est pas encore au point. Ou alors que les éléments ne sont pas suffisamment organisés dans votre tête pour présenter votre projet de création à vos futurs business angels ou promoteurs .

10 astuces

Êtes vous le premier à avoir cette idée ?

Il se pourrait que lors d’un contrôle que vous ferez auprès de l’INPI, vous vous aperceviez que votre nom a déjà été pris ou même votre produit breveté. Si tel est le cas, vous devrez trouver autre chose. Sinon, foncez déposer vos éléments avant que quelqu’un d’autre ne s’en charge ! Prenez tout de même en compte que les innovations sont assez rares; et que ce n’est pas toujours mieux d’être le premier ! En effet, faire connaitre un tout nouveau produit ou un concept est hasardeux et coûte généralement cher et les entreprises suivantes s’en sortent parfois bien mieux que les premiers innovateurs !

Quelle valeur votre projet de création ajoute il ?

Après avoir bien défini votre projet et vous être assuré de sa libre utilisation, il vous faudra identifier vos concurrents. Qu’apportez vous de différent pas rapport à eux ? Est ce un changement novateur ? Une amélioration ? Une différence de prix ou de gamme ? Un nouveau service avec un meilleur suivi ? Un message plus efficace ? Vous pouvez chercher à améliorer votre produit ou service de multiples manières, a vous d’être suffisamment novateur afin de marquer la différence avec la concurrence !

Comment pénétrer le marché ?

La diversité des secteurs en France fait que nombre d’entre eux font l’objet de réglementations très encadrées. Vous serez ainsi obligé d’embaucher un opticien diplômé si vous voulez pouvoir vendre des lunettes, même sur internet. Et il ne faut pas oublier les conditions exigeantes par rapport tout ce qui touche au secteur alimentaire en France, … Il en va de même par rapport à divers secteurs: concessionnaires autos, tout le domaine du transport (l’exemple taxi vs über est assez parlant), le médical, le bâtiment, … Analysez votre domaine et interrogez vous par rapport aux réglementations afin de vous renseigner sur les éventuelles obligations de formation(s) ou d’engager un diplômé .

A quelle utilité répondez vous ?

Pensez à interroger vos futurs consommateurs après avoir défini votre clientèle cible. Ont ils l’envie d’acheter ce produit? Pour quelles raisons? A quel prix? Souvent ou juste une fois? Afin de dégager des critiques des plus honnêtes, interrogez au delà de votre entourage. Vous pouvez retrouver nombre d’applications, sites web, études de marchés en ligne afin de dégager des réponses efficaces et pertinentes (par exemple askabox.frcreatests.com, ou auprès de votre CCI) .

10 astuces pour vérifier la fiabilité de mon projet de création!

Le monde est il prêt pour votre idée ?

Un magicien n’arrive jamais en retard, ni en avance par ailleurs, il arrive toujours précisément à l’heure; et bien c’est le même diagnostic pour un bon projet d’entreprise ! De nombreuses innovations ou technologies déjà apparues bien trop tôt sur le marché ont connu un triste sort! L’environnement technologique peut ne pas être prêt à tolérer votre innovation, et la clientèle peut se trouver désintéressée d’un produit trop innovant car apparu trop tôt.

L’exemple de l’ipad est extrêmement parlant: On se rappelle tous Bill Gates, lors d’une présentation en 2001, qui présenta pour la première fois le format Tablet PC. Le premier ordinateur light, tactile, transportable, et sans clavier ! Une avancée évidente à l’époque, mais très mal perçue par le public, qui s’était totalement désintéressé de ce produit à l’époque. 9 ans plus tard, c’était au tour de Steve Jobs de présenter son ipad, avec le succès que l’on lui connait tous. Quelle était la différence alors? L’environnement technologique ! La multitude d’applications qui s’étaient développées au cours de ces dernières années avait permis à la tablette de devenir bien plus utile et bien plus attractive à l’image du grand public, désormais totalement habitué à ses applications sur smartphones tactiles !

Comment se lancer au bon moment ?

Certaines idées ont besoin de beaucoup de temps avant de pouvoir s’exécuter: certains produits technologiques, médicaux, cosmétiques, tout ce qui touche à la recherche et au développement en général, … A l’inverse d’autres idées paraissent sans limites au moment présent mais ne connaîtront surement pas le même engouement dans quelques années: on peut y inclure les livraisons de repas, les boutiques de e-cigarettes, … Il est donc préférable de se lancer plutôt que de perdre trop de temps, et d’améliorer son projet au jour le jour.

10 astuces pour vérifier la fiabilité de mon projet de création!

Quelle rentabilité pour votre affaire ?

Si votre affaire n’est pas rentable, vous ne pourrez pas en vivre et il faudra donc repenser autrement la situation. Il vous faut donc vous assurer d’un bon rapport entre le produit et la cible. Si votre produit est peu cher, il vous faudra donc en vendre beaucoup (la restauration par exemple) , en revanche si il s’agit de projets à plusieurs milliers d’euros, quelques contrats par mois suffiront probablement à vous faire vivre (le milieu de l’événementiel par exemple) .

De quels fonds allez vous avoir besoin ?

Les produits vendus en magasin demandent plus de fonds afin d’être commercialisés que des services ou des logiciels sur internet. Cependant différents coûts sont à prendre en compte avant de se lancer! Certaines plateformes en ligne par exemple ne seront bénéficiaires qu’à partir d’un grand nombre d’utilisateurs atteint. Seulement, gagner des utilisateurs, cela demande des frais en marketing et/ou en communication ! Il en va de même pour les sites marchands: envois, photos, sécurité des paiements, … Il faut prendre en compte au maximum ce genre de dépenses avant de se lancer; au risque de voir son bénéfice fondre à cause de coûts cachés ou imprévus !

Avez vous confiance en votre projet de création suite à ce diagnostic ?

Vous avez répondu à toutes ces questions ? Cela veut dire que le diagnostic de votre entreprise est fiable et que votre idée pourrait avoir du potentiel ! Prenez seulement en compte que certaines idées de génie ne décollent jamais et d’autres sans aucune originalité connaissent le succès. La différence? La motivation et l’exécution. Avoir une formidable idée n’est rien si elle ne connait pas la ou les bonnes personnes pour la porter. C’est ce que recherchent justement les banquiers et investisseurs. Sans ces deux éléments, aucun d’entre eux ne placerait sa confiance en votre idée de business !

À propos de l'auteur : Patrick Maurice est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.