SASU
10min
Vous voulez tester votre activité e-commerce ? Essayez en SASU IR !

​​Vous souhaitez vous lancer dans la vente et créer votre propre boutique en ligne ? C’est a priori une bonne idée si l’on en croit la FEVAD. En effet, les ventes en ligne ont progressé de près de 12 % sur la dernière année pour atteindre 32 milliards d’euros au 1er trimestre 2022. Des chiffres qui donnent le vertige… et vous donnent envie de vous intéresser à la question. Vous désirez tenter l'aventure e-commerce en SASU IR (à l'impôt sur le revenu) ?

On ne peut donc que vous encourager dans cette sage décision… Mais une fois celle-ci prise, c’est parfois difficile de se lancer car cela engage forcément vos économies et votre énergie ! Il peut alors être intéressant d’envisager une petite phase de test. L'objectif ? Vous rassurer quant à la pérennité de votre projet. Voyons quelles solutions s’offrent à vous pour tester le business model et business plan de votre SASU !

Quel statut juridique choisir pour une boutique en ligne ? La SASU IR ou IS ?

Quelle est la forme juridique idéale pour tester votre projet entrepreneurial ? La micro-entreprise ? Et bien, pas forcément ! La SAS peut se révéler être une très bonne solution pour vérifier si votre projet est viable. Et surtout, c’est une structure juridique qui permettra aussi son développement par la suite !

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics et pour 150 € seulement. 👉 Commencer ma création dès maintenant

Une question de coût : la SASU IR est-elle plus chère qu'une micro-entreprise/auto-entrepreneur ou une société ?

Vous pensez peut-être que la constitution et la gestion de votre e-commerce en SASU à l'IR seront trop coûteuses pour une activité en démarrage. Du moins, plus chère qu'en société (SARL, EURL) ou en micro-entreprise ? Eh bien non ! Désormais, les experts-comptables en ligne comme Dougs vous permettent de profiter d’honoraires très abordables, que ce soit sur la constitution, l'immatriculation, les obligations ou la gestion comptable de votre entreprise.

Chez Dougs :

Et à ce prix, vous n’êtes pas seul. Le conseil est gratuit et illimité. Vous avez aussi accès à une application mobile et une web app pour avoir toujours plus de visibilité sur :

  • Les résultats de votre activité, par plateforme de vente (Amazon, Shopify, etc. )  ;
  • La préparation de vos déclarations de TVA e-commerce (ventilations, IOS, IOSS) ;
  • La synchronisation avec vos plus grandes solutions d'encaissements (Stripe, Paypal, Payplug, etc.) ;
  • Votre prévisionnel financier ou les optimisations fiscales possibles.
Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Vous êtes salarié par ailleurs (auto-entrepreneur, EI, EURL...) ?

La SASU est parfaitement compatible avec votre statut de salarié. Toutefois, nous vous invitons à vérifier dans votre contrat de travail que rien ne s’oppose à l’exercice d’une activité en parallèle du temps que vous dédiez à votre employeur.

Cette vérification d’usage est de mise quelle que soit la forme dans laquelle vous souhaitez lancer votre e-commerce :

Si rien ne s’oppose à cette double activité, faire du e-commerce en SASU à l'IR est intéressant, car vous n’êtes pas obligé de vous rémunérer sous forme de salaire. Vous pouvez dans ce cas prélever les bénéfices réalisés sous forme de dividendes. Plusieurs leviers peuvent vous permettre d’optimiser votre rémunération de dirigeant de SASU. Notre équipe vous a préparé une check-list pour tout savoir sur le sujet.

Ainsi, aucune cotisation sociale supplémentaire ne sera due, exceptée la CSG/CRDS via la flat tax. En tout cas, en SASU à l’IS (impôt sur les sociétés) !

Pour voulez en savoir plus sur le flat tax ? Regardez notre vidéo sur le sujet !

Vous cherchez à optimiser votre fiscalité, taxes et imposition ?

C’est là que la SASU à l'option pour le régime IR entre en jeu. Cette forme juridique vous permet de conserver le régime fiscal de l’impôt sur le revenu durant 5 années. Ensuite, il faut basculer à l’impôt sur les sociétés.

Qu'est-ce que ça vous apporte de faire ça ? Si vous êtes très peu imposé à titre personnel, en raison de la faiblesse de vos revenus et/ou en raison de votre situation familiale, votre bénéfice pourrait être perçu sans impôt. Alléchant, non ?

Si vous êtes imposé, tout n’est pas perdu ! Si vous anticipez des débuts moins florissants, en raison :

  • D’investissements importants ;
  • Des dépenses marketing conséquentes pour développer rapidement la notoriété de votre marque ou de votre site web…

... alors, il se peut que vos premiers exercices se soldent par des déficits plus ou moins vertigineux.

Bonne nouvelle ! Ces déficits viendront s’imputer sur les revenus que vous déclarez et réduire votre base imposable à titre personnel. Une fois le cadre juridique de votre période de test posé, voyons comment vous pouvez expérimenter le retour client sur vos produits ou services.

Les plateformes e-commerce pour tester vos produits en SASU option IR

Vous voulez connaître la perception qu’ont vos clients potentiels de vos produits avant de vous lancer dans une production à plus grande échelle ? C’est une bonne mesure de prudence ! Une mauvaise compréhension des attentes de votre marché pourrait vous coûter très cher si vous avez beaucoup investi.

Utiliser par exemple le crowdtesting avec votre SASU IR

Le crowdtesting est le fait de passer par une communauté de testeurs professionnels afin d’obtenir leur retour sur votre production. En général, on utilise le crowdtesting pour la vente de marchandises numériques et les prestations de services. Et ce n’est pas gratuit !

Le crowdfunding pour des impressions en direct

L’aspect qui vous intéresse particulièrement ici est la vente en précommande. Sur de nombreuses plateformes de financement participatif, vous créez votre campagne très simplement. Vous mettez en ligne vos produits, les personnes intéressées peuvent alors passer commande de vos produits. La production de votre produit ou service ne sera alors lancée que si les commandes atteignent un niveau que vous avez défini. Dans le cas contraire, les participants à la campagne sont remboursés de leurs paiements et... tout s’arrête là !

L’intérêt du crowdfunding ? Vous savez immédiatement si votre produit peut avoir du succès. Vous engagez ainsi peu de dépenses. Si les retours sont positifs, merveilleux ! Il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans des opérations de plus grande ampleur.

Si les choses ne se passent pas comme prévu, vous aurez mobilisé peu de trésorerie. Dans ce cas, pourquoi ne pas réorienter votre projet vers un nouveau produit afin de vous donner une chance supplémentaire de réussir ?

L'e-commerce dropshipping en SASU à l'IR : tester votre projet sans vous ruiner

Comment le dropshipping peut-il devenir un moyen de tester des produits ? C’est très simple. L’avantage que vous offre ce type de e-commerce est que vous ne possédez pas de stock. Ainsi, si le produit choisi n’est pas porteur, c’est moins grave. Vous n’avez pas consommé inutilement votre trésorerie.

Si vos articles génèrent une forte demande, vous pouvez lancer des commandes afin de posséder votre propre stock. Cela vous permettra notamment de fiabiliser le sourcing de vos articles. Vous n’êtes donc pas tributaire des ruptures de stock du producteur ou des délais d’acheminement.

Posséder les biens vous permet aussi d’en contrôler la qualité. En dropshipping, tout part du fournisseur pour arriver chez le client final. Rien ne transitant par vous, vous n’avez pas de contrôle sur la qualité ou la conformité des produits. Sauf lorsque votre client manifeste son insatisfaction. Mais c’est malheureusement déjà trop tard.

Enfin, acheter des quantités plus importantes peut vous permettre de négocier immédiatement des conditions tarifaires plus avantageuses.

👉Pour vous aider, nous vous proposons de télécharger un guide complet pour vous lancer en dropshipping

Les canaux de distribution : comment les gérer au mieux pour vous tester

Comment profiter rapidement d’une clientèle potentiellement colossale ? Grâce aux marketplaces ! Qu’elles soient généralistes ou spécialisées, les marketplaces comptent toutes des millions de clients potentiels pour vos articles :

  • Amazon ;
  • Cdiscount ;
  • Manomano ;
  • Ebay…

Créer votre boutique sur ces plateformes afin de commencer à vendre sans délai est aussi simple que rapide. Alors pourquoi ne pas utiliser les marketplaces pour tester vos produits ?

Avantages et inconvénients du e-commerce avec le statut juridique SASU à l'IR

Pour votre e-commerce en SASU IR, avec une marketplace, vous n’avez pas à gérer la création d’un site internet, pas plus que le référencement des pages et les autres contraintes marketing. Souvent, la plateforme gère aussi la logistique, les envois et les retours, et parfois même le service client.

Sachez cependant que les coûts des services sont conséquents. De plus, vous pouvez être noyé au milieu de milliers de vendeurs. Dans ce contexte, il peut être difficile de vous démarquer et de donner une identité à votre entreprise sur une marketplace. Souvent dans leur esprit, les clients achètent alors “chez Amazon”, et non chez vous… Il est évident que le succès de vos produits risque fortement d’être lié au budget de mise en avant sur la plateforme.

Toutefois, ces considérations écartées, vous accédez à un marché très vaste. C’est un bon moyen de vous assurer que votre offre correspond à une demande. Surveillez bien vos prix de vente et n’oubliez pas les frais liés à la commercialisation afin de conserver des marges suffisantes.

En parallèle (ou par la suite), rien ne vous empêche de vendre sur votre propre site. En effet, il existe des solutions clé en main pour créer votre site web : les CMS. Ils vous permettent de disposer rapidement de votre propre canal de vente.

L’intervention d’un freelance peut être nécessaire pour gérer quelques questions techniques, mais il n’est plus nécessaire d’avoir un développeur à demeure pour créer un site basique.

Lorsque l’activité sur votre site devient suffisante pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés, il vous est alors possible d’abandonner progressivement les marketplaces.

Rappel des indispensables pour e-commerçant en SASU à l'impôt sur le revenu

Pour réussir votre e-commerce en SASU à l’IR, vous devez générer des visites sur votre site marchand. N’oubliez pas de vous entourer des bonnes personnes pour votre communication digitale si vous ne disposez pas vous-même de ces compétences. Il faudra gérer au quotidien votre référencement naturel (SEO voire SEA) sur les moteurs de recherche Google, votre communication sur les réseaux sociaux, la rédaction de vos fiches produits...

Attention : en tant que e-commerçant, vous êtes tenu de mettre à disposition de vos internautes vos conditions générales de vente et d’utilisation. La rédaction de ces documents est essentielle et ne s’improvise pas !

Analyser l’accueil de votre marché est essentiel. Toutefois, n’oubliez pas les aspects financiers. Pour développer votre business, vous aurez besoin de mobiliser certaines ressources. Mieux vaut en connaître l’ampleur avant de vous lancer. La réalisation d’un prévisionnel est un moyen de mettre votre projet sur papier et d’en vérifier le potentiel : CA attendu, charges prévisibles, besoin en trésorerie…

Vous avez désormais quelques pistes pour tester votre projet. Faire du e-commerce en SASU à l'IR est une solution intéressante pour y parvenir !

Une fois votre activité lancée, tout n’est pas terminé. Il vous faudra poursuivre notamment la veille informationnelle afin d’identifier de nouvelles attentes de votre marché. Il vous faudra également anticiper la croissance de votre entreprise afin de vous assurer que les solutions techniques retenues vous permettent de l’accompagner.

Pour l’ensemble de votre gestion administrative, tournez-vous vers des professionnels. Les experts de Dougs vous conseillent.

Émilie Fatkic

Superviseur comptable

Voir son profil

Entre deux sessions de conseil client, supervision de bilans comptables, management et formation de ses équipes, elle s’adonne à sa passion : la rédaction de contenus. Elle met sa plume et son expertise au service de sujets de fond sur la création d’entreprise et la comptabilité.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi