Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

4 astuces pour payer moins d'impôt sur le revenu

Comptabilité
6min
Comptabilité d’entreprise : comment bien la gérer ?
Fiscalité
9min
Option à l’IS ou à l’IR : sous quelles conditions et sous quels délais ?
Création d'entreprise
9min
Le dépôt des comptes annuels : tout ce qu'il faut savoir

Retranscription de la vidéo "4 astuces pour payer moins d'impôt sur le revenu ✅"

Salut, c'est Patrick. Aujourd'hui, on va parler de défiscalisation et plus spécialement, pourquoi je parle de guide de la défiscalisation ? Parce que je vais essayer d'aborder les points de la défiscalisation pour l'impôt sur le revenu et de faire toucher du doigt la philosophie. Donc, alors qu'on soit clair, Ça n'a pas but d'être hyper exhaustif, mais quand même, tu vas voir, ça a changé les idées et tu as toute une liste, justement, de produits qui peuvent te permettre, justement, d'appréhender différemment la vie avec les impôts et l'administration fiscale en règle générale. T'as 4 règles, t'as 3 qui sont notés : Diminue ton revenu imposable, allège ton revenu, utilise les niches fiscales. Change ton mindset, c'est le quatrième celui-ci. On commence par la première partie? Allez, c'est parti.

Vous voulez en savoir plus sur votre calendrier fiscal ?

👉 Lancer ma simulation !

Diminuer son revenu imposable

Diminue ton revenu imposable. Comment est-ce qu'on fait pour diminuer ton revenu imposable? On va voir. Eh bien, premièrement, il faut partir du principe que c'est ton choix. D'accord ? Ce n'est pas celui de l'administration fiscale. L'administration fiscale ne te dira jamais fais ceci plutôt que cela. L'administration fiscale dit optimise ta fiscalité si tu as envie, choisis ce qu'il existe. D'ailleurs, le gouvernement ainsi que le législateur tentent et ont des approches fondamentalement différentes en matière fiscale où ils vont t'inciter à souscrire un certain nombre de choses qui vont viser justement à réduire ta base imposable. Alors, je rappelle que la vraie question que tu dois te poser avant de te lancer à vouloir avoir des dépenses qui vont réduire ta base imposable, c'est déjà te poser la question. Est-ce que tu es imposable? Ça a l'air idiot, mais c'est des choses qui sont très importantes. Et donc, la vraie question, c'est comment se calcule l'économie d'impôt? Elle se calcule tout simplement en fonction de ta tranche marginale. En France, il existe plusieurs tranches d'imposition qui sont de plus en plus élevés, alors ça démarre à zéro, t'as une première tranche à 11% et ainsi de suite, et on démarre au fur et à mesure pour terminer à 45%. Donc globalement, selon les dépenses que tu as, si par exemple t'as 10 000 euros de dépenses que tu veux faire et qui vont réduire ta base d'imposition, eh bien l'économie d'impôt va dépendre de ta tranche marginale. Si tu commences tout simplement à la seconde, eh bien en dépensant 10 000 euros, tu auras droit à 1 100 euros pour la seconde tranche, alors que pour quelqu'un qui sera dans la dernière tranche, tu seras à 4500 euros, ce qui fait une différence de 3400. Donc, ce n'est pas complètement neutre, effectivement, de te dire au moment où tu fais la dépense, est-ce que je dois le faire ou est-ce que je ne dois pas le faire ? Parce que concrètement, tu as quand même dépensé 10 000 euros au passage. Donc, il faut vraiment avoir en tête ce que L'économie, ça va pouvoir faire. Et puis, justement, tu peux choisir aussi l'année dans laquelle tu vas pouvoir le mettre. Alors, quelles sont les dépenses qui sont éligibles pour baisser ton revenu imposable? Tu as, par exemple, des solutions de choisir plutôt les frais réels plutôt que les déductions fiscales. Je suis toujours un petit peu étonné d'une sorte de petite fainéantise, excusez-moi l'expression, intellectuelle, en se disant, c'est bon, l'administration va être dans notre sens. Non, jamais, c'est très rare. Et donc, de façon très concrète, parfois, il faut faire l'effort de faire ses propres calculs pour choisir le réel plutôt que de choisir des déductions qui sont forfaitaires. Et les frais en font partie. Autre point également, je suis toujours surpris de voir des personnes utiliser le micro LMNP, qui par définition va faire payer des impôts, alors que le LMNP, par définition, n'en fait pas payer du tout. Alors, quelle est la différence ? C'est vrai que LMNP, on est obligé de tenir une comptabilité, mais quand on paye zéro, ça vaut peut-être le coup, notamment quand on va payer pendant 15 ans zéro. Alors que de choisir la micro LMNP, oui, c'est vrai, il y a juste une case à cocher, mais en contrepartie, on va payer quelque chose. Franchement, Ça vaut peut-être le coup, effectivement, de se pencher sur ce point-là, sans parler du micro foncier qui est rarement à l'avantage plutôt que du revenu foncier. Bref, il y a vraiment un travail à réaliser. Et puis, s'il te reste un peu d'argent et que tu veux augmenter ta retraite plus tard, pense au PER, plan d'épargne et retraite. C'est juste du bonheur. Tu mets cet argent, tu as droit à des montants qui sont substantiels chaque année. Si tu le fais, ça te permettra de payer moins d'impôts et le jour où tu auras ta retraite, tu seras certes imposable, mais comme tes revenus auront diminué, ça t'aura permis de gagner pas mal d'argent. Tu peux aussi, si tu le souhaites, payer des déficits fonciers, notamment lorsque tu fais de l'allocation nue c'est-à-dire sans meubles, etc. Et tu peux créer la première année un déficit, ça va te permettre tout simplement de pouvoir générer du déficit qui viendra sur tes autres revenus imposables. Voilà, c'était quelques idées, il y en a d'autres, mais c'était les principales.

Alléger son revenu

Deuxième partie, c'est de prendre des revenus peu fiscalisés. Ça a l'air un peu aberrant, mais aujourd'hui, je vais te prendre un seul exemple. Si tu prends un livret réglementé ou de type livret A, eh bien, il y a un avantage majeur, c'est que tu ne payes pas d'impôts dessus. Et parfois, on a des revenus plus élevés, plus risqués, mais dans lesquels, comme on est fiscalisés, l'un dans l'autre, est-ce que ça vaut le coup ? C'est des vraies questions. Tu as aussi tout ce qui est assurance vie, je pense au PEA, au plan d'épargne entreprise, qui font que quand tu les bloques à l'intérieur, eh bien, tu n'es pas fiscalisé du tout. C'est plutôt assez cool.

Utiliser des niches fiscales

On arrive sur la troisième partie. La troisième partie, c'est les fameuses dépenses qui vont venir en réduction en diminution du montant de l'impôt, pas de la base imposable de l'impôt. Donc, ça change absolument tout. Pourquoi ça change tout ? Parce qu'on se moque du taux marginal. Là, que tu sois imposé à 11 ou à 45, ça ne change rien puisque ça va venir en moins de l'impôt. Mais ça peut venir en moins de l'impôt de deux façons. On appelle ça soit une réduction d'impôt si, par exemple, tu dois payer 1 000 euros et que tu as une réduction d'impôt de 1 000, t'as zéro à payer. Ça, tu l'as compris. Mais si t'as une réduction de 1100 euros, eh bien, t'auras zéro à payer, mais on te donnera rien. Alors que si tu as un crédit d'impôt, t'auras toujours zéro à payer, mais on te remboursera la différence qui a été non utilisée, à savoir les 100 euros, et on te redonnera 100 euros. Tu vois la différence entre crédit d'impôt et réduction d'impôt. Le mieux, c'est le crédit d'impôt. Réduire, c'est pas mal mais crédit d'impôt, c'est encore meilleur. Alors, comment ça s'applique ? Bon, on en a plein. Par exemple, à domicile, les gardes d'enfants, les travaux de logement, les souscriptions PME, les mécénats, etc. Bien évidemment, il y a des contraintes. Bien évidemment, il y a des plafonnements. Je t'ai fait un tableau récapitulatif rien pour toi, tu vois. On va prendre cet exemple des souscriptions de capital des PME. Eh bien, typiquement, tu as droit à une réduction d'impôt. La réduction, ce n'est pas un crédit d'impôt et c'est plafonné. Chaque année, on ne peut pas dépenser plus d'une certaine somme. En tout cas, sur les dépenses, ça ne donnera pas lieu à une réduction d'impôt. T'as les subscriptions de part de SCPI ou FIP, des investissements, tu vois, investissement locatif malheureux, frais de sécurité des enfants. Ah, ça y est, frais de garde d'enfants, crédit d'impôt. Donc là, tu vois, si t'es non imposable, eh bien, ça marche parce que l'État te redonnera mais c'est plafonné. Les frais d'emploi à domicile, pareil. Les dons aux oeuvres, réduction d'impôt. Bornes et véhicules électriques, ouais, crédit d'impôt. C'est quand même extraordinaire, mais c'est plafonné quand même. Les équipements pour personnes âgées handicapées, les cotisations syndicales, réduction d'impôt. Frais de séjour en EHPAD, réduction d'impôt. Prestations compensatoires, réduction d'impôt. Primes de rente survie ou d'épargne handicap, réduction d'impôt. Tu vois qu'il en existe quand même multitude qui fonctionnent de tous les côtés. Et donc tout ça, tu as besoin de maîtriser tes niches fiscales avant de te lancer, parce que certaines sont définitivement perdues, d'autres au contraire, pourront en plus te permettre d'avoir un peu d'argent. Je pense notamment à la souscription au capital des PME.

Changer son mindset

Allez, quatrième partie : changer de mindset. Ça change absolument tout. Pourquoi ? Parce que tout simplement, tu dois privilégier des montages simples. Ne te lance pas dans des choses effectivement abracadabrantes, dans lequel tu ne pourras rien comprendre, rien maîtriser, dans lequel ton argent va partir, dans lequel tu peux prendre même des risques d'un point de vue fiscal. Moi, je suis quand même horrifié de temps en temps de voir effectivement que des gens souscrivent à des sociétés en nom collectif dans lequel ils prennent des risques pour sous prétexte effectivement d'avoir quelque chose mais si ça tourne mal et bien derrière on ira les chercher personnellement et financièrement donc faisons très attention quand t'as pas besoin d'argent dans ta société enfin quand tu as pas besoin d'argent toi à titre personnel laisse le dans la société ça sert à rien d'aller payer 30% directement de flat tax alors que peut-être t'en auras une meilleure utilité au niveau de ta PME en montant une holding, en créant un patrimoine personnel et professionnel, ça c'est super important. Et quand on parle de patrimoine, ça se construit. C'est des choses effectivement, il faut avoir des stratégies, il faut effectivement mettre les choses en route. N'hésite pas en tous les cas à nous demander et d'ici là je te souhaite le meilleur. A très vite chez Dougs, bye bye !

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi