Salaire
10min
Quel est le salaire d'un podologue ?

Combien gagne un podologue ? Vous envisagez probablement de vous installer en tant que podologue ? Vous vous posez la question de savoir combien vous allez gagner et pouvoir vous verser comme salaire de podologue ? Entre les charges et les taxes, le salaire des professions de santé libérales peut être dur à calculer. Que représente un salaire podologue ou en pédicure avec autant de données à prendre en compte ? Traitons cette question complexe sans tabou, avec des chiffres concrets.

Dougs vous aide à calculer votre rémunération avec son Simulateur.

👉 Découvrir le Simulateur de Rémunération

Qu'est-ce qu'un podologue ? 

Le podologue est un spécialiste du pied qui en évalue l’état clinique, pour ensuite proposer un traitement adapté selon la pathologie du patient. Cela peut concerner la peau comme les ongles, et une de ses activités principales du podologue est la réalisation de semelles orthopédiques (sous prescription médicale). Le métier de podologue, c’est aussi la rééducation de personnes accidentées de la route ou sortant d’opérations de chirurgie. 

Comment devenir podologue ?

En France, les instituts de formation en pédicurie-podologie sont accessibles sur concours, pour tout étudiant possesseur du BAC. Il existe 14 instituts de formation en France dont 11 privés et 3 publics. Le coût d’une formation de podologue est en moyenne de 2000€ pour des études en école publique et coûte jusqu’à 8000€ dans une école privée. 

Combien d’années d’études pour être podologue ?

La formation en pédicurie-podologie dure trois ans, afin de préparer le passage du diplôme d’Etat. 

Économisez du temps et de l’argent. Dougs s’occupe de votre compta à partir de 49€ par mois.

👉 Confier ma comptabilité à un expert-comptable

Quel est le salaire moyen d'un podologue libéral en France ? 

Le salaire moyen du podologue dans le milieu libéral est très variable, comme de nombreuses professions de santé. En profession libérale, le pédicure-podologue gagne entre 3000€ et 8500€ par mois, selon sa localisation et sa clientèle. 

Le salaire brut et net d'un podologue

Le podologue libéral gagne un salaire brut moyen de 5000€ par mois, et un salaire net moyen de 3000€ par mois. Il y a néanmoins un grand écart entre le salaire de podologue débutant et podologue expérimenté. 

Le salaire moyen d'un podologue débutant

Pour un débutant, le salaire du podologue moyen se situe entre 1500€ et 2000€ net par mois. La rémunération du métier de podologue varie selon que vous soyez dans la fonction publique hospitalière ou en fonction libérale, et les horaires de travail. 

Quel est le salaire d’un podologue en hôpital ?

En début de carrière, un podologue en hôpital gagne en moyenne 1800€ bruts par mois. Après plusieurs années d’expérience, le salaire du podologue dans la fonction publique peut s’élever à 3400€ bruts par mois. 

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Quelles sont les formalités administratives pour devenir podologue ?

Vous cherchez à exercer le métier de podologue libéral ? Plusieurs démarches administratives vous attendent : inscription au DDASS, à l’URSSAF, assurance… On vous explique tout pour partir du bon pied ! 

Inscription au Conseil Régional de l’Ordre des Pédicures-Podologues

La première étape pour devenir professionnel de santé et exercer le métier de podologue est l’inscription à l’Ordre des Pédicures-Podologues. La demande d’inscription se fait directement auprès du conseil régional du lieu de résidence professionnelle. 

Inscription DDASS

L’inscription du diplôme de podologue à la DDASS est à effectuer dans le mois qui suit l’entrée en fonction.

Pièces à fournir:

  • Diplôme d’Etat ;
  • Carte d’identité ;
  • Ainsi que la Fiche de renseignements (délivrée sur place).

Inscription CPAM

L’inscription auprès de la CPAM du lieu de résidence professionnelle doit être réalisée dans un délai d’un mois suivant l’installation.

Pièces à fournir :

  • Fiche individuelle d’Etat civil ;
  • Double de la fiche ADELI (communiquée par la DDASS) ;
  • Attestation d’inscription à l’Ordre professionnel ;
  • RIB du compte bancaire à usage professionnel ;
  • RIB du compte bancaire privé ;
  • Copie de la carte de sécurité sociale ;
  • Ainsi que la Fiche de renseignements praticien et imprimé de déclaration (délivrés sur place).

Inscription URSSAF d’un podologue

D’abord, vous devez obtenir une immatriculation en qualité de travailleur indépendant (formulaire P0PL), dans les 8 jours qui suivent le début d’activité.

NB: Du reste, confirmez votre début d’activité par courrier, auprès de la CARPIMKO (caisse de retraite obligatoire)

Souscrire une assurance Responsabilité civile Professionnelle

Comme toute entreprise, le podologue libéral a l’obligation de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle. Elle couvre la responsabilité de l’entreprise si les employés, prestations ou équipements sont à l’origine de dommages causés à un tiers. C’est une démarche à réaliser auprès d’un assureur avant de commencer l’activité de podologue libéral.

Obligation d’afficher les tarifs dans la salle d’attente ou le lieu d’exercice

En tant que professionnel de santé, le podologue doit afficher ses tarifs de façon claire et complète. Les tarifs du podologue sont souvent mis en avant dans la salle d’attente, ou encore à l’accueil du lieu d’exercice. 

Autres formalités

  • Compte bancaire à usage professionnel (ouvrez un simple compte courant « classique » s’il est admis auprès de votre banque)
  • Adhésion à un organisme de gestion agréé, et à un expert comptable comme Dougs.

Quelle fiscalité pour l’activité et le salaire d’un podologue ?

Le régime Micro-BNC

Principe : 

  • Régime simplifié d’imposition, le régime micro-BNC consiste en l’imposition des seules recettes encaissées auxquelles l’Administration applique un abattement forfaitaire de 34% (ainsi, le contribuable renonce à déduire les dépenses réellement payées et est imposé sur 66% de ses recettes).
  • Si les frais réels (frais de voiture, loyers, cotisations sociales, …) excèdent 34% des encaissements, alors ce régime n’est pas intéressant fiscalement.

Conditions :

  • Le régime micro-BNC s’applique, en 2022, aux contribuables dont le chiffre d’affaires de 2020 ou de 2021 est inférieur au seuil de 70000€.
  • D’autre part, pour les entreprises nouvelles, le régime micro est applicable les deux premières années d’activité quel que soit le chiffre d’affaires de ces deux années.
  • Le chiffre d’affaires de N est à ramener sur 365 jours en cas de début d’activité en cours d’année civile pour apprécier le bénéfice du régime micro-BNC en N+2.

La déclaration contrôlée (n°2035) – Salaire pédicure

  • De plein droit en 2022, lorsque les chiffres d’affaires de 2020 et de 2021 excèdent le seuil de 70000€ ;
  • Sur option, lorsque le régime micro-BNC est applicable mais que le contribuable souhaite déduire ses frais réels.

Lorsqu’il est choisi sur option, le régime de la déclaration contrôlée est valable 1 an. De même, pour revenir au micro-BNC (si possible en fonction des recettes), la dénonciation est à faire par écrit avant le 1er février de l’année concernée.

Besoin d’optimiser votre rémunération ?
👉 Je télécharge ma checklist

L’organisme agréé 

En cas de déclaration n°2035 (de plein droit ou sur option), l’impôt sur le revenu sera calculé sur le montant de votre bénéfice, majoré de 10% en 2022 (et 0% en 2023) sauf si vous adhérez à un organisme agréé, vous permettant alors de ne pas subir cette majoration.

L’adhésion doit être réalisée dans les 5 mois du début d’activité, ou avant le 31 mai.

Si vos recettes sont inférieures à 70000€, et que vous déposez une 2035 sur option, les frais de l’organisme agréé ainsi que ceux de votre expert comptable viendront en réduction d’impôt pour 2/3 de leurs montants (au maximum 915€ par an).

Quelles sont les charges déductibles d’un podologue ?

Voici une liste non exhaustive des charges déductibles du podologue :

Frais de véhicule

Déduction des frais réels: amortissement du véhicule (seulement si vous en êtes personnellement propriétaire), assurance, carburant, entretien, réparations intérêts d’emprunt, au prorata de l’usage professionnel. Il faut faire un calcul de plus ou moins-values en cas de changement de véhicule.

Du reste, on peut réaliser une déduction du forfait kilométrique (Si véhicule de tourisme, dont vous êtes personnellement propriétaire ou crédit preneur), en application du barème de l’Administration au kilométrage professionnel réalisé avec le véhicule. Le kilométrage domicile-travail est limité à 40km s'il y a convenance personnelle (non limité à 40km pour les déplacements ponctuels).

Frais de repas d’un podologue

Les repas pris seul sont déductibles, pour la part supérieure à 5€ et inférieure à 19,40€ (pour 2022) :

Par exemple, sur un repas de 10€ :

  • Déductible : 15-5€ = 10€ (TTC)
  • Non déductible : 5€

NB: Les seuils sont revus chaque année

Le matériel d’un podologue

Le podologue peut faire une déduction immédiate en charges des matériels dont la valeur est inférieure à 500€ HT (600HT) matériels et outillages professionnels).

Si la valeur est supérieure à 600€ TTC : immobilisation d’amortissements annuels (ordinateur, …)

Contribution Economique Territoriale (CET)

Le podologue est exonéré de la CET pendant la première année civile.

La CET est composée de:

  • La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)

L’imprimé n°1447-C doit être déposé avant le 31/12 de la première année.

D’ailleurs, l’envoi postal des avis de CFE-IFER pour toutes les entreprises a été supprimé depuis 2015.

Néanmoins, pensez à créer votre espace professionnel sur le site www.impots.gouv si cela n’est pas déjà fait.

  • La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)

Le podologue doit remplir et déposer les déclarations n°2035-E et 1330-CVAE (dispense possible via 2035-E) en cas de recettes supérieures à 152500€. L’imposition commence uniquement lorsque les recettes sont supérieures à 500000€.

Ordinateur

Une dotation aux amortissements peut être déduite ainsi que les frais d’internet, au prorata de l’usage professionnel.

Cotisation à l’ordre ou un syndicat professionnel

La cotisation est déductible du résultat (par exemple contribution URPS, FNP, ONPP, …). Pour les podologues remplaçants, ils sont exonérés de la cotisation URPS.

Local professionnel

  • Déduction des loyers versés si cabinet loué à un tiers ;
  • Déduction possible d’un loyer à soi même si le cabinet est situé dans l’habitation dont vous êtes propriétaire (sous conditions).

Forfait blanchissage

L’administration admet que les dépenses de blanchissage effectuées à domicile sont évaluées par référence aux tarifs pratiqués par les blanchisseurs.

  • Justifier du nombre de blouses, draps, … ;
  • Justifier du tarif (devis) ;
  • Ainsi que la comptabilisation mensuelle en comptabilité.

Mais aussi …

  • Votre téléphone portable ;
  • Vos frais de formation (ET crédit d’impôt) ;
  • Ainsi qu’une taxe sur les équipements médicaux.

Cotisations sociales d’un podologue

Il existe 3 régimes obligatoires (base = bénéfice+Madelin):

  • Les cotisations ne sont pas dues pour une activité inférieure à 30 jours mais l’affiliation doit s’effectuer dans les 8 jours du début d’activité.

La Base forfaitaire pendant les deux premières années d’activité est de 19% du plafond annuel SS (PASS 2022 = 41 136€)

Pour les allocations familiales :

  • 0% sur les revenus inférieurs à 100% du plafond SS, augmentation progressive du taux de 0% à 3,1% pour les revenus compris entre 110% et 140% du plafond SS et 3,1% au delà.
  • Pour la CSG / CRDS :
    9,7% (Part déductible fiscalement - 6,8%)

Pour l'assurance maladie, vous avez le choix entre :

  • URSSAF (régime des PAM):
    6,5% dont 6,4% de prise en charge par la CPAM (sur les seuls revenus conventionnels). Ainsi que +3,25% (contribution additionnelle maladie) des revenus NON conv. ou dépassements -> recouvrement par l’URSSAF

  • Régime non-PAM :
    6,50% sur les revenus supérieurs à 110% du plafond SS, augmentation progressive du taux de 1,5% à 6,5% pour les revenus compris inférieurs à 110% du plafond SS. -> recouvrement par la sécurité sociale des indépendants

Pour l'assurance vieillesse :

  • Cotisation de base : 8,23% dans la limite de 1 plafond SS + 1,87% dans la limite de 5 plafonds annuels SS – Forfait 1ere et 2eme année : 789€
  • Cotisation complémentaire : 1743€ +3% des revenus compris entre 25 246€ et 185 113€
  • Ainsi que l’invalidité décès : 690€ -> recouvrement par la CARPIMKO

Cotisations facultatives selon la Loi Madelin :

Condition : être à jour de ses cotisations obligatoires.

Vous voulez anticiper le montant de vos charges sociales ?
👉 Accéder à une simulation

Émilie Fatkic

Superviseur comptable

Voir son profil

Entre deux sessions de conseil client, supervision de bilans comptables, management et formation de ses équipes, elle s’adonne à sa passion : la rédaction de contenus. Elle met sa plume et son expertise au service de sujets de fond sur la création d’entreprise et la comptabilité.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi