Apprivoisez la compta : comptabiliser ses recettes

Notre objectif avec la série d’articles “Apprivoisez la compta” est de vous faire découvrir quelques notions comptables. Nous en avons profité pour vous montrer quelques unes de vos obligations existantes dans la plupart des AGA lorsque vous saisissez vous même votre comptabilité.

Chapitre 4 : Comptabiliser ses Recettes

Si vous suivez Dougs ou si tout simplement vous tenez votre comptabilité vous-même, vous savez déjà que toutes les recettes doivent être notées dans votre journal des recettes. Oui, mais concrètement, qu’est ce qui est compris dans l’enregistrement de “toutes les recettes” ? Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur ce qui doit entrer dans ce fameux journal et de quelle manière.

La date d’inscription des recettes

Si votre chiffre d’affaires est inférieur à 236000 € (seuil RSI-TVA), vous pouvez enregistrer toutes vos recettes et dépenses à la date d’opération sur votre relevé bancaire. Vous devrez tout de même comptabiliser avant la fin de l’année les opérations qui n’ont pas encore été prises en compte au 31/12.

Si votre chiffre d’affaires dépasse le seuil des 236000 €, tout dépend du mode d’encaissement :

  • Pour un chèque, c’est la date à laquelle vous l’avez reçu (peu importe que vous l’encaissiez en janvier, si vous l’avez reçu en décembre, c’est en décembre que vous devez l’enregistrer).
  • Pour un bordereau, il s’agit de la date de remise en banque. Attention toutefois, tous vos chèques doivent être enregistrés avant le 31/12 de l’année en cours, même s’ils n’ont pas encore été remis à l’encaissement.
  • Pour les espèces, la date est celle de la réception du paiement.
  • Pour les paiements par carte bancaire, il s’agit de la date de crédit de votre compte. Vous comptabiliserez le montant “brut”.
  • Pour les virements bancaires, même chose, il s’agit de la date de crédit de votre compte.

Rappel : vos recettes doivent être enregistrées dans un compte financier (banque ou caisse selon le mode de règlement) d’un côté et de l’autre, dans le compte qui correspond à leur nature (honoraires par exemple).

Les autres encaissements

Les encaissements qui ne sont pas à proprement parler des recettes doivent tout de même être enregistrés dans le journal des recettes. L’utilisation du compte financier ne change pas, il s’agira toujours de la caisse ou de la banque, mais le compte de ventilation sera adapté à la nature de l’opération :

  • Apport personnel, dans le cas où vous versez de l’argent sur votre compte bancaire professionnel depuis votre compte privé.
  • Emprunt ou Tiers divers, dans le cadre d’un emprunt professionnel ( à comptabiliser l’année de la réalisation)
  • Cession d’immobilisation, si vous vendez l’un de vos biens immobilisés vous inscrirez le prix de cession à cet endroit. (Attention : seule l’éventuelle plus-value est imposable)
  • Virement interne, si vous déplacez de l’argent d’un poste à un autre. Par exemple, quand vous déposez sur votre compte en banque vos recettes de caisse du jour.

Recettes reçues par erreur

Un client vous a réglé une facture complète en oubliant qu’il vous avait versé un acompte. Parce que vous êtes quelqu’un de bien, vous n’allez pas vous frotter les mains en gardant le trop perçu. Il va donc falloir le rembourser. Comment cela va-t-il se passer d’un point de vue comptable ?

Vous commencez par enregistrer votre opération normalement : le montant réel reçu ira en banque ou en caisse, le montant qui aurait normalement dû être versé ira au bon endroit (par exemples en honoraires). Il ne vous reste plus qu’à ajouter une ligne correspondant au trop perçu, que vous allez inscrire en “Tiers divers” avec la mention “indu”.

Le moment du remboursement venu, vous irez chercher cette somme “indue” dans votre compte banque et vous solderez le compte tiers correspondant.

Exemple : M. Y vous a versé 100 € de trop sur sa dernière facture.

Date Numéro de compte Libellé Débit Crédit
12/03 512000 – Banque FA121 Honoraires – indu Y 250,00
12/03 706000 – Prestations de services FA121 Honoraires – indu Y 150,00
12/03 411000 – Clients divers FA121 Honoraires – indu Y 100,00

Vous encaissez son règlement à la réception.

Date Numéro de compte Libellé Débit Crédit
20/03 411000 – Clients divers FA121 remboursement indu Y 100,00
20/03 512000 – Banque FA121 remboursement indu Y 100,00

Vous régularisez l’écriture au moment du remboursement.

Note : vous n’êtes pas obligé de passer par un compte tiers, vous pouvez directement verser le trop perçu dans le compte produit (ici prestations de services) et le reprendre au même endroit quand vous remboursez.

Les frais d’exercice ou de règlement

Vous devez déclarer les honoraires que vous avez effectivement réalisé, il convient donc au moment de comptabiliser ses recettes d’inclure tous les frais liés au règlement de ces honoraires : si on vous règle par carte bancaire, une part de frais bancaires sera retenue. Si vous exercez dans une clinique, il est probable que l’établissement procédera à une retenue aussi pour l’utilisation du matériel (par exemple).

Exemple : Mme W. règle votre dernière prestation par carte bleue.

Date Numéro de compte Libellé Débit Crédit
12/03 512000 – Banque FA51 Honoraires W 300,00
12/03 627000 – Frais bancaires FA51 Honoraires W 2,15
12/03 706000 – Prestations de services FA51 Honoraires W 302,15

Si vous ne dépassez pas le seuil RSI, vous devez donc retenir qu’il faut comptabiliser ses recettes à la date où elles apparaissent sur votre relevé bancaire. Vous les enregistrerez dans un compte financier avec une ventilation sur les comptes appropriés à leur nature ; dans le cas des honoraires, vous prendrez garde à enregistrer vos prestations effectives et ventiler la différence entre ce que vous percevez réellement et les frais qui vous sont décomptés. Enfin, si quelqu’un fait une erreur de paiement, il suffit de repasser l’écriture dans l’autre sens au moment ou vous remboursez.

Au fait, savez vous que Dougs vous enlève la plupart de vos obligations ? Y compris l’obligation de comptabiliser ses recettes soi-même.

 

À propos de l'auteur : est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs : l'Expert Comptable en ligne qui vous simplifie vraiment la vie. À partir de 49€/mois.