La Fiscalité pour leboncoin.fr

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

La Fiscalité pour leboncoin ? Si vous lisez ces quelques lignes, c’est à priori que vous réalisez régulièrement des opérations de vente sur le site leboncoin.fr comme de nombreux français. La plupart d’entre nous se contentent de revendre l’armoire de la grand mère ou les derniers DVD délaissés de la maison. Bref, des opérations d’une certaine banalité comme on le faisait auparavant à l’aide des journaux d’annonces gratuites ou les vides greniers. Cependant, une nouvelle profession est apparue : commerçant sur leboncoin.

La Fiscalité pour leboncoin.fr

L’état a bien remarqué l’évolution des ventes réalisées entre particuliers à l’aide des plateformes numériques. A ce titre, il a souhaité prendre part à ces ventes sur le plan fiscal.

Donc, vous l’aurez compris. Si vous revendez de temps en temps vos articles d’occasion que vous avez utilisés, vous n’êtes pas concerné. Par contre,  si vous en faîtes un usage régulier, c’est le moment de prendre une décision sur le plan fiscal. La question s’est d’ailleurs posée de la notion de régularité et de nombreuses jurisprudences sont venues étayer cette thèse. L’objectif de cet article n’étant pas d’être un cours de fiscalité approfondie, dites vous simplement que si vous achetez des biens dans le but de les revendre, cette activité doit être assimilée à une activité commerciale comme la boutique du quartier. La différence n’étant finalement que le lieu d’exercice de votre profession. De fait, cette activité de négoce doit être imposée en tant que telle si elle est exercée de manière habituelle.

fiscalité pour leboncoin fr

Quelle fiscalité pour leboncoin choisir quand on est vendeur habituel de ce site?

Plusieurs options sont possibles pour le vendeur sur leboncoin.

La micro entreprise n’est pas forcément le bon plan

La première réaction en règle général est de céder à la facilité fiscale, à savoir la micro entreprise.

L’avantage majeur de la micro entreprise réside dans sa facilité. En effet, votre bénéfice est calculé de manière forfaitaire, après l’application d’un abattement de 71 % du chiffre d’affaires déclaré pour une activité de vente.

Les charges sociales sont également calculées de manière forfaitaire sur une base de 13,4 % du chiffre d’affaires (pour une activité commerciale).

Cependant les inconvénients sont nombreux : limitation du chiffre d’affaires, mais surtout vous payez sur un chiffre d’affaires et non pas sur un bénéfice. En effet, aucune charge n’est déductible, y compris les achats des biens que vous avez revendus.

Opter pour une entreprise ou une société

L’option pour une entreprise individuelle ou une société est sans doute le meilleur choix. Et si vous avez par ailleurs une autre activité salariée; il serait peut être judicieux de penser à une SAS ou une SASU pour éviter toute charge sociale au RSI.

Ainsi, vous pourrez vous rémunérer par le biais de dividendesexclusivement.

À propos de l'auteur : Patrick Maurice est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.