Raison sociale, sigle, nom commercial et enseigne. Que choisir ?

Créez votre entreprise dès aujourd'hui avec un juriste Dougs

Découvrir l'offre →

Vous souhaitez créer une société. Au moment de la rédaction des statuts, une question va apparaître dès le début. En effet, quel nom choisir pour votre société. En outre, combien de noms peut prendre une société ? Voyons ensemble les différences entre la raison sociale, le sigle, le nom commercial et l’enseigne.

Pour illustrer nos propos, nous allons retenir un créatrice que nous dénommerons Julie Martin, la Fleuriste.

Lors de la création de sa boutique de fleurs, Julie peut donc choisir en plus de sa raison sociale, un nom commercial et une enseigne commerciale.

La raison sociale

Tout d’abord la raison sociale, appelée parfois dénomination sociale est un nom choisi librement par le dirigeant. Ce nom est celui qui identifiera la société comme personne morale. Notamment, le centre des impôts vous écriront à ce nom.  Il est obligatoire.

Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quelle raison sociale comme nom

Pour des raisons mystérieuses, certains centres de formalités des entreprises en France refusent comme raison sociale le nom du dirigeant. Par exemple, Julie ne peut pas faire appeler sa société Martin (son nom de famille). Mais elle pourrait la faire appeler Durand, même si vous en conviendrez, ce n’est pas nécessairement le nom le plus évocateur de vente de fleurs. Donc, en supposant que Julie appelle sa société « Julie Martin Fleurs » par exemple, elle aura choisi une raison sociale à sa société.

nom société

Le sigle

Ensuite, le sigle est une forme abrégée qui est généralement formé des initiales, de la raison sociale. Par exemple, dans notre cas, Julie pourrait utiliser comme sigle JMF pour « Julie Martin Fleurs ». En revanche, le sigle n’est pas obligatoire.

Le nom commercial

Egalement, Le nom commercial peut être totalement identique au nom choisi pour la raison sociale. C’est un nom qui figure sur les factures de vente de l’entreprise ou les cartes de visite. Dans l’exemple de Julie, elle pourrait prendre comme nom commercial « Au bon fleuriste » par exemple. Le nom commercial n’est pas obligatoire.

L’enseigne

L’enseigne caractérise un local de vente. Ainsi, Julie pourrait avoir 2 magasins de fleurs et nommer chacun par une enseigne différente. Cette première enseigne peut correspondre au nom de l’entreprise « Au bon Fleuriste » et la seconde enseigne pour son 2 ème magasin prendre une enseigne nationale « monceau fleurs » par exemple. L’enseigne n’est pas obligatoire.

Pour conclure, n’hésitez pas à tester le nom auprès de vos proches, amis, inconnus et autres. En effet, toute modification coûte très cher.

À propos de l'auteur : Véronique Maurice est expert-comptable et cofondatrice chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.