Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu

Comment optimiser sa rémunération en SASU ?

SASU
5min
SASU et dividendes : comment ça fonctionne ?
SASU
7min
La comptabilité en SASU - Toutes les obligations légales
SASU
11min
Le statut et la rémunération d’un Président de SASU

Aujourd'hui, nous allons aborder un sujet crucial : la rémunération du président de SASU. Saviez-vous que celle-ci est totalement libre ? En effet, vous avez la possibilité de choisir parmi différentes options telles que l'absence de rémunération, un salaire variable, un salaire fixe, ou encore des dividendes. Les possibilités sont multiples et il est essentiel de savoir comment optimiser votre rémunération afin qu'elle soit la plus avantageuse en fonction du profil de votre SASU. Dans cette vidéo, on vous présente les 12 points clés qui vous permettront d'optimiser votre rémunération en tant que président de SASU. Nous aborderons des aspects tels que votre statut social, votre retraite, le salaire minimum et maximum, les notes de frais, les dividendes, et bien plus encore. Pour compléter ces informations, n'hésitez pas à utiliser notre simulateur de rémunération.

Vous voulez en savoir plus sur votre rémunération ?

👉 J’optimise mes revenus

Retranscription de la vidéo "Comment OPTIMISER sa rémunération en SASU ? 12 astuces à connaître"

Tu es Président de SASU ou de SAS, et tu te poses la question de la rémunération : comment est-ce que je peux me rémunérer en tant que président de SASU ou en tant que président de SAS? Quelles sont mes possibilités et qu'est ce que je peux faire? Comment ça fonctionne? Bon et ben écoute, ça tombe super bien. C'est le sujet de la vidéo rémunération du président de SASU ou de SAS sans salariés. Pas de salariés, en plus de toi bien évidemment. Il y a 12 choses à savoir et ce que je te propose c'est de le regarder maintenant. Bonjour, je m'appelle Patrick, je suis le cofondateur de la société d'expertise comptable Dougs, l'expert-comptable qui te simplifie la vie.

Le statut social du président 

Allez, on commence par la première. Un petit rappel sur le statut social du président. Je rappelle que le président n'est pas un salarié. OK, ça paraît surprenant puisqu'on n'arrête pas de dire "oui, mais il y a un bulletin de salaire, il y a le régime général de la Sécurité sociale". Oui, tout ça, c'est vrai, mais tu n'es pas salarié, tu es Assimilé-salarié, ça veut dire que tu as été rattaché au régime général de la Sécurité sociale alors que tu es mandataire. Et c'est pour ça que tu es rattaché à la Sécu comme un salarié. Mais tu n'es pas soumis au code du travail parce que tout simplement, tu es mandataire. Donc il n'y a pas d'organisation liée au nombre d'heures minimum et maximum, salaire minimum, etc. On va le voir. C'était le premier point.

La retraite et la prévoyance

Deuxième point : la retraite, la prévoyance. Et bah ça marche exactement comme un cadre. Oui, quand tu es président, tu es cadre au sein du régime général de la Sécurité sociale. Ça veut dire que tu auras des prestations qui seront identiques. Et si demain tu embauches des salariés cadres, ils bénéficieront exactement des mêmes avantages que toi. Mais une petite particularité, c'est que tu n'as pas droit au chômage. Ça, c'est très important de le savoir.

Combien ça coûte ?

Bon ça coûte combien? Bon, c'est le moment de sortir un peu ses mouchoirs parce qu'avant de commencer, ben je rappelle effectivement que ben tu peux faire un peu ce que tu veux au niveau de tes additions de salaires ou soustractions de tout ce que tu veux. Et malheureusement, plus les charges sont élevées, plus ça va réduire ton impôt sur les sociétés. Mais ton salaire augmentant, tes charges sociales vont pousser énormément. Voilà, ça c'est un point qui est important. On va regarder en détail. Par contre, il y a un avantage comme je l'ai expliqué, tu payes moins d'impôt sur les sociétés. Par contre tu vas payer plus d'impôts sur le revenu. Bon, le coût du salaire c'est là où on commence un peu à pleurer parce que tout simplement tu vois, pour avoir 100 € net, il te faut 28 € de retenue salariale. Tu te rappelles : t'as le brut en haut, t'as le net en bas. Ce qui fait la différence entre les deux, c'est toutes tes retenues salariales, c'est à dire l'argent que les régimes sociaux vont te prendre, toi à titre personnel mais qui sont prélevés dans la société. Et les charges patronales ne sont pas calculées sur le net mais sur le brut, c'est à dire 58 €. Donc pour avoir 100 € net dans la poche avant impôt sur le revenu, tu vas devoir sortir, ta société devra sortir 186 €. Mais je te rassure, tu auras quand même une économie parce que ces dépenses vont être déductibles de ton impôt sur les sociétés, si bien que tu feras une économie entre 28 et 47 € et t'auras donc un coût réel entre 186 moins 28 ou 47, de 139 à 158 €. Voilà exactement pour avoir 100 € que ce soit SASU, SAS, c'est le même combat. Et puis je te donne une astuce. Dans la description de la vidéo, il y a un lien, c'est le simulateur gratuit. Franchement, vas-y, ça te permettra de calculer exactement, parce que je rappelle que ta fiche de paye ne fonctionne pas comme un salarié normal. Tu es président de SASU. C'est un système encore différent. 

Le salaire minimum 

Bon, maintenant on va parler du salaire minimum. Est-ce qu'il en existe un? Ben zéro. Tu peux te payer zéro. Oui. C'est tout à fait autorisé. En tant que mandataire social, tu n'es pas obligé de te verser une rémunération. OK. Et quand tu ne te verse pas de rémunération, bien tu as zéro charges sociales. C'est aussi basique que cela. Mais je te rappelle si tu ne bénéficies pas de l'ARE ou si tu n'es pas à la retraite ou si tu n'as pas par ailleurs une autre activité, fais gaffe quand même il y a trois seuils à connaître quand même. Le premier, c'est bien évidemment au niveau de la retraite. Si tu veux valider quatre trimestres de retraite en France, il faut avoir validé 600 heures de smic ou 150 heures fois quatre ça revient exactement à la même chose et donc en fonction de la valeur du SMIC de l'année, et bien tu valideras ou non ces trimestres de retraite. Deuxième grand point, c'est celui sur la taxe Puma. Alors ça n'a rien à voir avec le félin d'Amérique latine. Là, c'est une taxe en fait de solidarité et qui fait que, au moment d'avoir des rémunérations, si tu n'en as pas suffisamment, approximativement 8 000 € net dans ton foyer fiscal, alors que tu sois pacsé, marié ou célibataire, c'est toujours à peu près 8 000 € et que parallèlement tu as d'autres revenus à côté, mais pas suffisamment en tout cas au sein de ton couple ou de toi, si tu es célibataire, et bien si tu n'as pas suffisamment et que tu en as d'autres parallèlement, eh bien tu vas te retrouver dans une situation où tu vas devoir être taxé. Une taxe qu'on appelle la taxe Puma. J'ai fait une vidéo que je vais te mettre en lien également. Troisième point, plus complexe encore, c'est les indemnités journalières. En fait, pour faire ultra simple, à partir du moment où tu es dirigeant, tu peux être aussi malade. Malheureusement, ça peut arriver. En cas de maladie, on va regarder tes cotisations. Si tu as suffisamment cotisé, si tu as eu au moins 1 015 fois le montant du SMIC horaire au cours des six mois précédents l'arrêt de travail, dans ces cas-là, ça peut fonctionner. Et si ce n'était pas le cas, tu peux avoir une rémunération brute au niveau de l'année. À chaque fois, il y a des choses. Là, c'est pareil. J'ai fait des vidéos sur ce point là.

Le salaire maximum

Le salaire maximum, est-ce qu'on peut en avoir un? J'ai dit tout à l'heure que c'était possible. Oui, oui, c'est dans l'infini, alors infini, dans le sens où, bon t'auras peut être pas le salaire de Mbappe qui s'élève à plusieurs centaines de millions d'euros par année, félicitations à lui par ailleurs, mais de façon très concrète, l'administration fiscale peut dire non, non, tu ne peux pas avoir un salaire maximum. Pourquoi ? Parce que si ton salaire maximum est jugé trop important par rapport aux capacités de la société, par rapport à ce que tu fais parallèlement, elle pourrait rejeter tout simplement ton salaire et le requalifier de réintégrable fiscalement avec les amendes qui vont avec.

Les indemnités kilométriques

L'autre point que l'on sous-estime, c'est les indemnités kilométriques. Oui, on peut prendre des indemnités kilométriques d'ailleurs Dougs à un module qui permet de bien gérer ce genre de choses. Donc là, je fais appel à tous ceux qui utilisent leur moto, leur voiture, etc. Et qui se disent au fait "est-ce que je dois le noter ou pas? Ah peut être pas, j'oublie". C'est une erreur, notez le, parce que de façon très concrète, et bien ça peut permettre, alors non pas de gagner l'argent, un peu quand même, mais tout au moins effectivement, d'éviter des dépenses qui ne pourraient pas être prises en charge par la société. Je rappelle que la carte grise doit être au nom du dirigeant ou au nom du conjoint ou de la conjointe ou des deux. Ça peut fonctionner, mais il ne faut pas que ce soit au nom de la grand-mère ou de la belle-mère, ça ne fonctionnera pas. D'accord, c'est très important. Sinon, les indemnités kilométriques ne peuvent pas être versées sous cette forme là.

Les notes de frais

L'autre point, c'est les notes de frais. Donc je rappelle qu'avant la création de la société, nécessairement tu as eu des dépenses, que ces dépenses, tu les a acquittées, tu les as supportées et que normalement ça aurait dû être une société qui aurait dû les payer. Mais comme ta société n'existait pas et tu ne pouvais pas les mettre et bien c'est au moment où tu crées ta société qu'il faut que tu les pousse à l'intérieur de la société pour augmenter ton compte courant d'associé et te permettre de récupérer cet argent qui de surcroît vont venir diminuer la base de l'imposition. Et après la création? Eh bien dans ces cas là pareil, il faut que tu imagines à peu près tout. C'est à dire te verser un loyer, par exemple dans l'appartement que tu vis si c'est ton siège social ou si c'est un établissement secondaire. Éventuellement de revendre absolument ton téléphone portable, ton portable informatique, ta zapette, des stylos, des feuilles, tes micros, des caméras, absolument tout pour que dans ta société, ça vienne augmenter tout simplement la base qui va permettre de réduire ton impôt sur les sociétés. Et puis toi tout simplement de récupérer de l'argent quand la société pourra te le redonner. Je rappelle que tout cet argent va être inscrit en compte courant d'associé et lorsque la société aura les moyens de te rembourser, elle pourra donner l'argent et ça fera zéro impôt sur le revenu à payer. C'est pas complètement neutre.

L'achat ou la location d'une voiture

Bon, ensuite tu peux aussi acheter une voiture par la société, donc fais très attention à ces points là. Tu peux aussi en louer une. Alors quand tu l'achètes, bah tu es limité si tu achètes une voiture thermique, diesel ou essence, tu es limité à 18 300 €, c'est pas énorme. Et si elle consomme trop de CO2, tu vas aller même à 9000 au maximum. C'est à dire que au delà du prix d'achat de 18 300 €, et bien tu ne pourras pas effectivement déduire. Pire, l'avantage en nature qui sera calculé lui sera bien calculé sur la totalité et pas limité à 18 300 €. Tu peux louer une voiture par la société. Même punition sur un plan fiscal. Par contre je rappelle que les voitures électriques ont un sort un peu particulier, C'est à dire que si le constructeur a été suffisamment intelligent d'un point de vue financier, il va te faire une jolie facture te faisant ressortir le prix de la batterie, la batterie pourra être amortie sur la totalité et le reste, c'est à dire les carrosseries et tout ce qui va, moins la batterie, pourra être amorti sur une base de 30 000 €. Bon, si tu te débrouilles bien, tu vois là où je veux en venir. De façon très concrète, tu achètes une voiture par exemple à 40 000€, 30000 pour la voiture, 10 000 pour la batterie. Eh bien tu peux du coup tout déduire, c'est pas complètement neutre. Bon, c'est juste effectivement pour rappeler qu'il existe un article qui le précise. Tout ça avec l'évaluation du réel et du véhicule électrique. Bon, c'est juste un petit rappel très rapidement.

Les CESU

Bon, le CESU maintenant ça c'est le truc impeccable. Le CESU c'est tout simplement le chèque emploi service universel. C'est le système que la société te permet de te donner des chèques, elle va les prendre en charge. Il n'y a pas de charges patronales, il n'y a pas de revenu salarial. Toi tu récupères des CESU et ces CESU, tu vas prendre par exemple des personnes de ménage chez toi pour garder tes enfants, pour leur donner des cours, pour aller peindre ton intérieur chez toi, pour tondre ton gazon. J'ai aussi fait une vidéo dessus. C'est 2301€ (ça a augmenté), c'est superbe.

Les chèques voyages

Bon 10ᵉ point, les chèques vacances. Et oui, le dirigeant c'est aussi partir en vacances et les chèques vacances c'est nickel. 

Les dividendes

Bon, on ne va pas oublier les dividendes bien évidemment alors les dividendes. Je rappelle quand même que le premier exercice, vous ne pouvez pas les avoir. C'est à la fin du premier exercice que vous pouvez puisqu'il faut faire un premier bilan, il faut que ce bilan soit positif. Il faut faire une assemblée générale. Il faut décider entre la flat tax et la CSG, à quelle sauce on va être mangé d'un point de vue fiscal. Et du coup, on peut avoir des dividendes. Vous savez que chez Dougs, on sait faire ça nickel, ça va très vite, n'hésitez pas. 

La holding

Et puis le 12ᵉ point, c'est la fameuse holding. La holding ça peut être le jackpot, notamment lorsqu'il s'agit de réutiliser l'argent sans le sortir. C'est à dire que ta holding, tu vas le mettre au dessus de ta société, tu vas te construire des biens immobiliers et un certain nombre de choses. L'argent circule à l'intérieur de tout un système sans imposition ou presque. Mais ça, c'est une autre histoire et j'ai fait une vidéo dessus, donc n'hésite pas à la rejoindre. Bon, si t'as des questions, tu les poses directement en commentaire et d'ici là je te souhaite le meilleur. Bye bye. Et à très vite chez Dougs ! Au revoir.

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
À lire aussi