BFR – Calcul facile – Utilité – Ratios du besoin de financement

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

La définition du BFR est un peu complexe. Le besoin en fond de roulement représente le solde des emplois et des ressources d’exploitation. Autrement dit, la différence entre le stock + le poste client – poste fournisseur.

En clair, le BFR représente le décalage de dates entre le moment où les clients vous paient et le moment où on s’acquitte de ses dettes auprès des fournisseurs. C’est ce décalage de temps que vous devez financer. Idem, pour votre stock. Tant que le stock n’est pas vendu, vous devez le financer. En d’autres termes, le BFR est un décalage dans la trésorerie de votre entreprise.

En bref, le BFR correspond à l’argent gelé par l’activité pour financer son cycle d’exploitation.

Comment se calcule le BFR ?

Le calcul du BFR se fait à travers un bilan actif et passif. Rappel, le bilan présente cette particularité. Ce qui est à l’actif représente la propriété de la société. Ce qui est au passif représente ce que doit la société.

bilan de l'entreprise

Quel lien entre BFR et trésorerie ?

Comprendre un bilan actif

On s’aperçoit en analysant l’actif du bilan qu’il y a 2 grands parties : l’actif immobilisé (les immobilisations) et l’actif circulant. Nous ne retiendrons pas les immobilisations car ce sont des emplois de long terme. Hors, le BFR ne retient que des emplois de court terme, à savoir le stock et en-cours + les créances (c’est à dire les factures que les clients n’ont pas payé au moment du bilan) + les autres créances (la TVA déductible que l’on n’a pas encore récupérée par exemple).

Cette somme que l’on vient de calculer correspond donc à ce qu’il est nécessaire de financer. C’est à dire l’argent utile pour assurer le financement lié à l’exploitation. Ainsi, par exemple, si vous accordez une durée de paiement trop importante à votre client, vous allez augmenter le besoin de financement de votre activité. L’argent qui ne rentre pas dans la poche de votre société génère nécessairement des efforts de trésorerie à faire de votre part.

BFR et Passif

Maintenant, voyons au passif ce qui se passe.

Comprendre un bilan Passif

Au passif, il y a notamment plusieurs parties. Les capitaux propres, ce qui sert à financer le long terme. On ne les retiendra pas comme les autres fonds propres, les provisions et les dettes financières qui en règle général représentent des comptes courants.

Par contre, nous retenons les dettes d’exploitations représentées par les dettes fournisseurs, les dettes fiscales et sociales (par exemple l’Urssaf non payé à la date du bilan) et les dettes diverses si elles sont de court terme.

En retenant un exemple pour comprendre pourquoi cette partie finance votre besoin. Si par exemple, votre fournisseur vous laissait 300 jours pour payer, votre besoin de trésorerie s’en trouverait alléger. En effet, il assurerait à lui seul un grand besoin de financement de votre exploitation.

3ème temps : Qu’est-ce que le besoin en fonds de roulement ?

Donc si on se résume, la formule est toujours la même : Créances + stock – fournisseurs = BFR

Pourquoi BFR négatif ?

Ainsi, plus le BFR sera faible, mieux ce sera pour l’entreprise. En effet, un gros BFR signifie que l’entreprise va devoir supporter de gros stocks et/ou de grosses créances avec sa propre trésorerie. Cela n’est pas bon signe.

Parfois, certaines entreprises ont même des BFR négatifs. Que cela signifie t il ? Il s’agit souvent de grandes surfaces alimentaires par exemple qui s’imposent à avoir une rotation des stocks très rapide, donc finalement peu de stock au regard de l’activité. Parallèlement, les particuliers achètent en payant cash leur alimentation. Enfin, les fournisseurs sont payés le plus tardivement possible. On se retrouve ainsi à avoir des soldes fournisseurs supérieurs aux stocks et créances. Cela veut dire un BFR négatif.

bfr besoin en fonds de roulement

Les ratios de Besoin en Fonds de Roulement

La grande question qui se pose de suite est de savoir si son BFR est d’un niveau normal ou pas. C’est à ce moment que l’on fait intervenir les ratios. Petit rappel : un ratio est une division entre un chiffre et un autre.

La précision des éléments comptables conditionne nécessairement le calcul des quotients de rotation. En effet, si les informations fournies sont de qualité, il sera plus facile pour évaluer d’obtenir de ratios de rotation exacts.

Ratio de rotation des stocks

Le ratio de rotation des stocks mesure la durée de conservation au sein de l’entreprise d’un produit acheté. On comprendra aisément que plus le ratio sera élevé, moins bonne sera la situation pour l’entreprise car elle sera obligé d’avancer l’argent jusqu’à ce qu’un acheteur vienne à acheter le produit.

La formule est la suivante : (Stock / Achat annuel) * 365 = nombre de jours de stock de rotation.

Ainsi, si par exemple votre ratio est de 180 jours, cela signifie qu’une marchandise achetée par votre entreprise le 1er janvier ne sera vendue que le 30 juin.

Autrement dit, votre marchandise ne se renouvelle que 2 fois par an.

Ratio de délai de récupération des créances clients

Le ratio de délai de paiement des clients mesure la durée moyenne du crédit accordé par l’entreprise à ses clients. Il se calcule en rapportant le montant de l’en cours clients au chiffre d’affaires journaliers moyens.

Cela se traduit par la formule suivante :

(Encours clients / Chiffre d’affaires annuel TTC) *365 = nombre de jours de chiffre d’affaires.

Pour mémoire, l’encours clients est TTC au passif du bilan. C’est ce qui est dû. Ainsi, pour être cohérent, il faut le diviser par du chiffre d’affaires TTC également. Hors, dans le compte de résultat, le montant du chiffre d’affaires est HT. Il faut donc le multiplier par 1,2 si le taux de TVA est de 20% ou de 1,1 si celui ci est de 10%.

Finalement, si vous accordez 45 jours en moyenne de paiement à vos clients, vous devriez également trouver 45 jours comme ratio de paiement. Hors, la plupart du temps malheureusement, cela est rarement le cas. En effet, on risque de retrouver plus du 55 jours de délai de paiement car certains clients prennent du retard dans leur échéance.

Ratio de paiement fournisseur

Le ratio de rotation du crédit fournisseur mesure la durée moyenne du crédit accordé à l’entreprise par ses fournisseurs. Il faut rapporter l’encours fournisseurs aux achats journaliers TTC. Il se calcule de la façon suivante.

(Encours fournisseur / achat annuel) * 365 = nombre de jours d’achat.

Les achats sont calculés TTC afin d’assurer l’homogénéité du ratio. Ainsi, il est donc nécessaire de multiplier les achats que l’on retrouve dans le compte de résultat par le taux de TVA adapté.

Les limites de ratios du BFR

Nous rappelons que le calcul des ratios exige le respect de plusieurs règles importantes. Tout d’abord il faut comparer des données homogènes.

Ensuite, ces ratios peuvent être complètement faussés si l’activité de l’entreprise et saisonnière. Dans ce cas, nous pourrions obtenir des ratios totalement aberrants. Par exemple, une entreprise dont l’activité est la vente de jouets et qui ferait une clôture de son bilan au 30 septembre de chaque année. Elle présenterait dans ce cas un ratio de rotation des stocks excessivement mauvais puisqu’elle alimenterait ses stocks au plus haut pour se préparer à vendre au 4ème trimestre. La même société clôturant au 31 mars verrait une rotation des stocks bien plus faible.

C’est la raison pour laquelle il peut parfois être utile d’utiliser non pas l’année comme référence mais une période plus courte.

À propos de l'auteur : Patrick Maurice est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.