Capitaux propres d’une entreprise – Où les trouver dans un bilan ?

Votre compta, bilan inclus, pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

Les capitaux propres d’une entreprise se définissent comme le passif interne de l’entreprise. Et les capitaux permanents comme l’ensemble des financements durables.

Mais quelles sont les points communs et les différences avec le Capital social, les dettes, les capitaux investis et la situation nette ? Beaucoup de termes pour désigner une partie du passif du bilan.

Les capitaux propres, coup d’oeil sur le bilan

Lire un bilan finalement est ultra simple si vous connaissez une astuce.

  • A gauche, c’est l’actif : c’est ce dont l’entreprise est propriétaire (créances sur les clients, trésorerie positive).
  • A droite, c’est le passif. C’est ce qu’elle doit, soit auprès des associés ; soit auprès de tiers extérieurs (fournisseurs, TVA à payer, Impôt sur les sociétés, Urssaf, …).

Donc, quand tout va bien, une entreprise a plus de choses dont elle est propriétaire que de choses qu’elle doit.

Cette différence que l’on traduit par la différence entre le total de l’actif et le passif exigible (comme les dettes fournisseurs, les emprunts, …) s’appelle le patrimoine net. Dans un bilan d’entreprise, on l’appelle également les capitaux propres.

Définition des capitaux propres

Ils représentent donc l’argent apporté par les actionnaires à la constitution de la société ou laissé à la disposition de la société en tant que bénéfice non distribué sous forme de dividendes. Ainsi, cet argent laissé à la société est affecté à la réserve légale, aux réserves statutaires, réglementées ou au report à nouveau.

Méthode additive pour calculer la situation nette

Mathématiquement et de façon additive, la situation nette se représente par une partie du passif du bilan. Par conséquent, on y retrouve :

  • Le capital socialsomme déposée à la formation de l’entreprise,
  • Les réserves légales et statutaires, il s’agit des bénéfices non distribués,
  • Le report à nouveau, les bénéfices non distribués et non mis en réserve,
Comprendre un bilan Passif

En d’autres termes c’est donc l’apport des associés à une société à laquelle s’ajoutent les pertes et bénéfices cumulés. En cela, les capitaux propres consistent à montrer que l’entreprise reste solvable. Bref, plus ils sont importants, plus l’entreprise aura la capacité d’honorer ses engagements, notamment auprès de ses créanciers.

Attention à un point juridique particulier. Quand l’entreprise fait des pertes trop importantes, le niveau de la situation nette baisse. Ainsi, le montant des capitaux propres risque d’être inférieur à la moitié du capital social. Cette situation financière doit être notamment publiée dans une annonce légale mais également être notée sur l’extrait de votre Kbis. En d’autres termes, vos fournisseurs, vos clients et votre banquier risquent de perdre confiance très rapidement en regardant le greffe du tribunal de commerce. Par ailleurs, vous aurez 2 années pour rectifier le tir.

Méthode soustractive pour calculer la situation nette

L’autre méthode pour calculer les capitaux propres est la suivante. Vous retenez la totalité de l’actif et vous enlevez la passif externe. Autrement dit, le total de l’actif – le passif exigible.

Utilité du calcul des capitaux propres

Les capitaux propres sont une notion souvent utilisé en analyse financière. Cela permet notamment de valoriser des titres.

Généralement, le praticien apporte des corrections sur les postes d’actif et de passif. Ainsi, on peut noter comme correction à l’actif :

  • Les frais d’établissement,
  • les frais de recherche et du développement,
  • Les charges à répartir sur plusieurs exercices.

Au niveau du passif on note également le retraitement des provisions réglementées.

La perte de la moitié du capital social vs capitaux propres

La notion de capitaux propres est également utilisée dans la disposition juridique suivante. En effet, lorsque les capitaux propres deviennent inférieurs à la moitié du capital social, il est nécessaire de consulter les associés dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire.

Capitaux propres vs capitaux permanents

Enfin, vous avez peut être entendu parler des capitaux permanents ? C’est presque pareil que les capitaux étudiés précédemment à l’exception d’un point : on rajoute les emprunts à long terme.

capitaux permanents

En analyse financière, les capitaux permanents se définissent comme les ressources financières durables utilisées par la société.

Ainsi, vous l’avez compris, le parfait équilibre d’une société repose sur le financement des investissements de l’entreprise. A défaut, on risque d’avoir une trésorerie négative. Il faut donc être à la recherche de capitaux permanents mais en prenant le soin de pas trop avoir à l’intérieur d’emprunt. Car le problème persistent d’un emprunt est le remboursement. Hors si la société n’a pas la capacité suffisante pour le faire, elle risque de trouver porte close chez le banquier lors d’une nouvelle demande de financement.

Capitaux investis

Il s’agit plus spécialement d’un terme usité par la banque de France. Les capitaux investis correspondent à la somme des capitaux propres et des capitaux empruntés. Leur utilité est de financer l’actif économique composé des immobilisations d’exploitation et du besoin en fonds de roulement (BFR). Les capitaux investis peuvent également porter la dénomination de capitaux engagés ou capitaux utilisés.

Capitaux propres consolidés

Vous entendrez parfois parler de capitaux propres consolidés. En effet, les capitaux propres consolidés sont utilisés dans le cadre d’une consolidation de plusieurs entités. Ainsi, ils se définissent comme l’addition suivante :

  • Tout d’abord, le capital et prime de la société consolidante,
  • Ensuite, les réserves et résultats consolidés,
  • Mais également les écarts de conversion et de réévaluation.

Sarah Jaouani
À propos de l'auteur : Sarah Jaouani est responsable de la comptabilité et cofondatrice chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.

Recevez les astuces indispensables pour que votre comptabilité vous serve enfin à quelque chose !

Pas de discours commercial, juste de vraies informations

Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès maintenant !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.