Quelles sont les charges sociales d’une SASU ?

  • Patrick Maurice
  • 27 août 2018
  • SASU

Créez votre entreprise dès aujourd'hui avec un juriste Dougs

Découvrir l'offre →

Sommaire :

  1. Quelles sont les charges sociales dans une SASU ?
  2. Quand se paient les charges sociales dans une SASU ?
  3. Exemple de calcul de charges sociales dans une SASU.

Charges sociales d’une SASU

Tout d’abord, un dirigeant de SASU est assimilé sur le plan social à un salarié. A cet effet, les charges sociales d’une SASU sont fonction de la rémunération. En effet, elles reposent sur le montant brut qu’un dirigeant s’attribue sur son bulletin de salaire et de ses éventuels avantages en nature. Certes la rémunération n’est pas la seule charge dans une SASU, mais elle représente une partie non négligeable.

1ère et 2ème année : vous ne vous payez pas ?

Si vous ne vous rémunérez pas, il n’y aura strictement aucune charge sociale. En effet, l’absence de rémunération entraine l’absence de charge patronale et de retenue salariale. De fait, en qualité de Président de SASU, votre rémunération se fait sous forme de bulletin de salaire. Donc, si aucune fiche de paie n’est faite, il n’y a pas de déclaration sociale à faire. Et sans déclaration, il n’y a pas de charge sociale.

Comme indiqué, votre statut de Président vous donne le statut d’assimilé salarié au sens droit social et non du droit du travail. Ainsi, vous pouvez travailler sans être rémunéré à la différence d’un « vrai salarié ».

Attention à un point : assurez vous toujours d’avoir un statut social déclaré si vous ne vous rémunérez pas au sein de la SASU. De fait, cela peut être :

  • Demandeur indemnisé Pôle Emploi ;
  • Gérant majoritaire de SARL ;
  • Micro Entrepreneur ;

Attention à la taxe PUMa à défaut de charges sociales d’une SASU

En effet, à défaut de couverture sociale, vous encourrez la taxe PUMa. Il s’agit d’une taxe frappant l’activité de la société à hauteur de 8%.

Pour information, les personnes redevables de la taxe PUMa sont celles :

  • dont les revenus d’activité sont inférieurs à 10% du plafond de la Sécurité Sociale (PSS) (soit 3.973 euros pour les revenus de 2018, sur lesquels se base l’Urssaf pour l’appel de cotisation réalisé en décembre dernier) ;
  • dont les revenus d’activité du conjoint, en cas de mariage ou de Pacs, sont également en dessous de 10% du PSS ;
  • qui ne touchent pas de pension de retraite, de rente ou d’allocation chômage ;
  • et dont les revenus du capital sont supérieurs à 25% du PSS (soit 9.933 euros pour 2018) ;

Exemple des charges sociales d’une SASU :

Un Président de SASU a une activité de meublé au sein de sa SASU, ainsi que des revenus mobiliers pour 500.000 euros. Il n’a aucune rémunération déclarée à l’exception de dividendes qu’il perçoit. A ce titre, il doit s’acquitter de la taxe PUMa à hauteur de 40 000 euros (8% de 500.000 euros).

charges sociales d'une SASU

Vous vous rémunérez ?

Si vous avez un salaire, votre SASU devra s’acquitter des retenues salariales, des charges patronales et des taxes fiscales assises sur les salaires (taxe apprentissage …). Attention, ne vous attendez à avoir aucune réduction sur les bulletins de salaires du fait de votre situation de Président. Hormis la prime ACCRE la première année accordée à toutes les personnes créatrices de société et demandeuses d’emploi, il n’y a aucun avantage accordé comme on peut avoir avec la loi Fillon sur les bas salaires.

L’assiette des charges sociales dans une SASU

En France, le législateur a défini 3 niveaux de salaires dénommé tranche A, B et C. La première tranche est la plus connu. La limite de cette tranche est le Plafond de sécurité sociale (PSS). En 2018, il est de 3.111 euros mensuellement. A chaque tranche correspond des taux différents et des limites.

En 2018, les tranches sont les suivantes :

  • tranche A : de 0 à 3 111 € par mois ;
  • tranche B : de 3 111 € à 13 244 € par mois ;
  • et la tranche C : de 13 244 € à 26 488 € par mois ;

Les taux appliqués aux tranches de votre rémunération

Type de cotisationAssietteTaux applicable
CSG CRDS98.25 % de la rémunération du Président9,70%
Maladie – maternitéTotalité de la rémunération13.00 %
Assurance vieillesse de baseTranche A
Tranche B
15.45 %
2.30 %
Retraite des cadresTranche A
Tranches B et C
+ contribution tranches A B C
7.75 %
20.55 %
0.35 %
Allocations familiales 100% de la rémunération5,25 %
Formation professionnelleTotalité de la rémunération0.55 % (ou 1% si plus de 10 salariés)
AGFF (Association pour la gestion du

 

fonds de financement de l’Agirc et de l’Arrco)

Tranche A
Tranches B & C
2 %
2.20 %
PrévoyanceTranche A1,5 %
Accidents du travail 100% sur la rémunérationVariable selon le risque de l’entreprise
Aide au logement 100% de la rémunération0.10 % dans la limite du plafond de la Sécu
APECTranche B0.06 %

Quand se paient les charges sociales d’une SASU ?

A la différence des charges RSI d’un entrepreneur individuel ou gérant majoritaire, les charges sociales d’un Président de SASU sont faciles à suivre. Le paiement des charges sociales se fait généralement 15 jours après le versement du salaire.

Ainsi, les charges sociales dues à la sécurité sociale se paient le 15 de chaque mois. Par exemple, pour un salaire versé le 30 juin, les charges (retenues salariales + charges patronales) seront versées le 15 juillet.

S’agissant des charges sociales auprès de la prévoyance et de la retraite, les sommes sont versées le 15 du début de chaque nouveau trimestre. Ainsi, le versement du 15 juillet correspond aux retenues salariales et charges patronales figurant sur les fiches de paie de avril, mai et juin.

Enfin, s’agissant des différentes autres taxes assises sur les salaires, les dates peuvent fluctuer. Généralement :

Exemple de calcul des charges sociales d’une SASU

M. Martin est Président de sa propre SASU. De droit, il est donc affilié au régime des assimilés-salariés. En tant que président de SASU, il perçoit à travers un bulletin de paie un salaire mensuel à hauteur de 3.200 €.  Il est le seul salarié de sa société. Définissons ensemble les assiettes et les taux :

  • Tranche A : 3.111 € ;
  • Tranche B : jusqu’à 3.200 €, et donc 3.200 – 3.111 = 89 € ;
  • Pour la CSG/CRDS : 98.25 % de sa rémunération, soit 3.144 €.

Il suffit ensuite d’appliquer les bons taux aux bonnes bases. Pour plus de simplicité, nous avons retenu un taux d’accident du travail à 1% et un taux de prévoyance et de retraite plus élevé que la moyenne basique.

La SASU devra s’acquitter tous les mois de la somme suivante qui se décompose de la façon suivante =

  • au titre des retenues salariales la somme de 698 euros environ,
  • au titre des charges patronales un montant de 1.276 euros environ,
  • Soit un montant total de 1.974 euros à sortir le 15 de chaque mois.

Parallèlement, M. Martin percevra la somme nette de 2.302 euros environ.

En se résumant, la SASU devra donc sortir tous les mois le salaire de M. Martin et les charges sociales correspondantes, soit 4.276 euros environ.

Si vous souhaitez plus de simulations sur votre bulletin de salaire, n’hésitez pas à aller sur le simulateur généré par le gouvernement. Cependant, pensez bien à ne pas tenir compte ni de l’assurance chômage, ni des réductions octroyées sur les bas salaires. En effet, en qualité de Président de SASU ou de DG, vous ne pouvez pas en bénéficier.

Comment déclarer votre salaire de Président de SASU dans votre déclaration d’impôt sur le revenu personnelle ?

Pour rappel, le président de SASU est assimilé à un salarié. Autrement dit, il perçoit des bulletins de salaires comme tout salarié. A ce titre, grâce à la DSN (Déclaration sociale nominative), ses bulletins de salaires sont enregistrés transférés par l’URSSAF à l’administration fiscale qui les reporte elle même dans la déclaration d’impôt sur le revenu. Donc, en qualité de dirigeant de SASU, vous n’aurez strictement rien à faire dans votre déclaration d’impôt sur le revenu s’agissant de votre rémunération.

Des dividendes à la place d’un salaire ?

Enfin, si vous souhaitez réduire les charges sociales d’une SASU, préférez une partie de votre rémunération en dividendes. Un article traite de ce choix.

Imposition des dividendes par principeOption pour Imposition des dividendes
MéthodeFlat Tax Ancienne méthode
Principe1 seul taux de 30% qui inclue à la fois la CSG et l’impôt sur le revenuCSG à 100% sur les dividendes + imposition avec un abattement de 40% aux barêmes de l’impôt sur le revenu
Comment ? Prélèvement à la source des 30%Prélèvement à la source de la CSG/CRDS à hauteur de 17,2%.
Le bénéficiaire déclare ensuite les dividendes reçus dans sa déclaration d’impôt sur le revenu

Epargne salariale ouverte au Président de SASU

Savez vous que l’épargne salariale est également ouverte aux dirigeants de SASU ? C’est un formidable moyen pour booster votre rémunération sans augmentation de charges sociales. Voici quelques exemples comme le contrat d’intéressement, le PEE, l’abondement, le ticket restaurant, le CESU, le chèque vacances, …

Comment le mettre en oeuvre ? Nous vous conseillons d’avoir dans votre société un autre salarié (pas simplement assimilé salarié). Ainsi, vous pourrez tout mettre en oeuvre et en bénéficier également.

À propos de l'auteur : Patrick Maurice est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.