Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu
Compte de résultat
4min

Comprendre et calculer l'EBITDA pour mesurer la performance d'une entreprise

Comprendre et calculer l'EBITDA pour mesurer la performance d'une entreprise

Certains soldes et indicateurs sont plus connus ou plus observés que d’autres. Parmi ceux-ci, l’EBITDA. Vous en entendez souvent parler mais vous ne savez pas exactement ce que c'est et comment le calculer ? Ne vous inquiétez pas, on vous explique en détail comment faire le calcul de l’EBITDA et le comprendre pour mesurer la performance de votre entreprise afin de mieux gérer votre comptabilité. On y va !

Définition : Qu'est-ce que l'EBITDA/EBIT ou le BAIIA ?

L’EBITDA est le earnings before Interest Taxes Depreciation and Amortization. En bon français, il s’agit tout simplement de l'excédent brut d’exploitation (EBE). Concrètement, c'est la différence entre les produits d'exploitation et les charges d’exploitation d'un exercice comptable. L'objectif de ce solde est de déterminer le niveau de création de richesse de votre entreprise, du fait de sa seule activité, et d'avoir des informations précises sur vos flux de trésorerie.

L'utilisation de cet indicateur financier permet de mesurer le résultat opérationnel d'une entreprise en excluant certains éléments non courants, tels que les intérêts, les impôts, la dépréciation et l'amortissement.

Le BAIIA est le Bénéfice Avant Intérêts, Impôts et Amortissements. C’est simplement la traduction française de l’EBITDA.

L’EBIT ou Earnings Before Interest and taxes correspond à notre résultat d’exploitation. L'EBIT correspond au solde que l’on calcule généralement après l’EBE. On retranche à ce dernier les dotations aux amortissements et les dépréciations pour arriver à l’EBIT.

C'est quoi un bon EBITDA ?

En premier lieu, il faut qu’il soit positif. Ainsi, l’activité génère de la valeur. C’est le minimum requis pour rassurer vos éventuels financeurs.

Dans le cas contraire, cela signifie que l’activité en elle-même détruit de la valeur. Dans ce cas, impossible de perdurer très longtemps car il n’y aura pas de ressources pour financer les autres aspects du cycle d’exploitation.

Il existe deux formules pour le calcul de l’EBITDA ou EBE :

  • La méthode additive qui se calcule à partir du résultat net, la formule est la suivante : Résultat net comptable + taxes et impôts + charges financières + dotations aux provisions et aux amortissements ;
  • Et la méthode soustractive avec la formule suivante : Chiffres d'affaires HT - charges de personnel - charges externes et achats - autres charges.

Quelle est la différence entre l'EBE ou l'EBITDA ?

Il n’y a pas de différence entre l’EBE et l’EBITDA. Ils désignent le même solde, mais dans une langue différente.

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Comment calculer l'EBITDA d'une société ?

Comment passer du résultat d'exploitation à l'EBITDA ?

Pour savoir comment faire le calcul de l'EBITDA, la question est en fait de passer du résultat d’exploitation à l’excédent brut d’exploitation (EBE).

Dans un premier temps, vous pouvez visualiser le solde intermédiaire de gestion (SIG) de votre entreprise qui vous permet de bien comprendre comment passer d’un indicateur financier à l’autre.

Dans un second temps, pour passer du résultat d’exploitation à l'EBITDA, vous devez ajouter les dotations aux amortissements, les charges de gestion courantes et déduire les transferts de charges, les autres produits d’exploitation et les reprises d’amortissements et provisions.

Exemple de solde intermediaire de gestion (sig)

Comment calculer la marge d'EBITDA ?

La marge d’EBITDA, ou la marge d’EBE, se calcule en divisant l’EBITDA par le CA (chiffre d’affaires). Il est intéressant d’étudier son évolution dans le temps et de rechercher des explications à ses variations.

Exemple de calcul EBITDA

Voici un exemple de calcul de l’EBITDA pour illustrer tout ça.

Chiffre d’affaires

500 000

Achats

- 200 000

Charges externes

- 50 000

Autres charges d’exploitation

- 10 000

Impôts et taxes

- 15 000

Charges de personnel

- 100 000

Dotations aux amortissements et provisions

- 35 000

Résultat d’exploitation

90 000

Produits financiers

0

Charges financières

- 25 000

Résultat financier

- 25 000

Résultat courant avant impôts

65 000

Produits exceptionnels

0

Charges exceptionnelles

0

Résultat exceptionnel

0

Participation des salariés

0

Impôts sur les bénéfices

21 667

Résultat net comptable

43 333

Interprétation de l'EBITDA : comment savoir si votre entreprise génère ou non de la valeur ?

Maintenant que vous connaissez la méthode pour calculer l'EBITDA, il faut savoir l’interpréter selon s'il est positif ou négatif. Pensez bien à l'utiliser en combinaison avec d'autres mesures financières pour obtenir une image complète de la situation financière de votre entreprise.

Lorsque l'EBITDA est positif, cela signifie que votre entreprise génère un bénéfice opérationnel avant la prise en compte de ces éléments non courants. Un EBITDA positif est donc un indicateur important de la santé financière de votre entreprise car cela montre qu'elle est capable de générer des bénéfices à partir de ses activités principales et donc de mesurer son niveau de rentabilité.

Que signifie un EBITDA négatif pour les finances de votre entreprise ?

Un EBITDA négatif signifie que votre entreprise n'a pas généré suffisamment de profits à partir de ses activités principales pour couvrir les charges d'exploitation courantes. Cela peut indiquer que votre entreprise rencontre des difficultés à générer des bénéfices opérationnels et peut avoir des problèmes de liquidité. Mais aussi que votre entreprise a des coûts d'exploitation trop élevés par rapport à ses recettes.

Inscrivez-vous à la newsletter Dougs !
Émilie Fatkic

Expert-comptable

Entre deux sessions de conseil client, supervision de bilans comptables, management et formation de ses équipes, elle s’adonne à sa passion : la rédaction de contenus. Elle met sa plume et son expertise au service de sujets de fond sur la création d’entreprise et la comptabilité.

Compte de résultat : définition, structure et exemple
Qu’est ce que la production immobilisée ?
Marge brute, marge nette : à quoi servent-elles ?
Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi