Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu
Comptabilité
9min

Evaluer la situation financière d’une entreprise

Obtenir le guide sur les charges

Evaluer la situation financière d’une entreprise

L’étude de la situation financière d’une entreprise à travers son bilan permet de comprendre l’utilisation de ses emplois et ses modes de financement. On parle également de structure financière ou de santé financière. Bien sûr les principes exposés ci-dessous sont à adapter et ne s’appliquent pas forcément à toutes les situations. Vous pouvez prendre en compte d’autres facteurs comme le compte de résultat, les cash-flows, etc. On vous présente les principaux éléments pour évaluer la santé financière de votre entreprise.

Définition : qu'est-ce que la situation financière ou la santé financière d'une entreprise ?

Comprendre la situation financière d'une entreprise permet d'évaluer sa solvabilité et sa rentabilité. Cela implique l'analyse de divers indicateurs, comme le Besoin en Fonds de Roulement, le Fonds de Roulement, et la Trésorerie Nette. Des outils comme les bilans comptables fournissent un résumé précis de l'état financier. L'analyse réalisée sur cet état doit être complétée par l'analyse de la variation de la trésorerie sur la période de référence et l'analyse économique du compte de résultat afin de faire apparaître la capacité de l'entreprise à générer des cash-flow et les corréler avec ses équilibres fonctionnels. Il faut également suivre l'évolution du chiffre d'affaires pour apprécier la santé financière de l'entreprise.

De plus, l'examen des ratios comme les ratios de rentabilité ou les ratios issus du bilan comptable représente un second instrument d'analyse vous permettant de comprendre la situation financière de votre entreprise.

Économisez du temps et de l’argent. Dougs s’occupe de votre compta à partir de 49€ par mois.

👉 Confier ma comptabilité à un expert-comptable

L'analyse du bilan d’entreprise : exemple

Le bilan comptable d’une entreprise se compose d’un actif et d’un passif. Pour aller plus loin dans la gestion de la situation financière, étudions le principe de l’orthodoxie financière, celle dite du « haut du bilan » et du « bas du bilan », en partant d’un exemple.

Le fonds de roulement : début de la structure financière d’une entreprise

La partie haute du bilan se compose uniquement de postes avec un cycle long. Ainsi, au passif, on va retrouver les capitaux propres et les emprunts. On appelle cela les ressources permanentes ou le financement à long terme. Et que financent ces ressources de long terme ? Les immobilisations (à l’actif) !

Astuce : il faut par exemple imaginer un particulier qui aurait besoin de financer l’acquisition d’une maison. Il demanderait un emprunt sur 25 à 35 ans pour l’achat. C’est pareil pour une entreprise : lorsqu’elle a besoin de financer des machines, elle a recours à des emprunts long terme sur 5 à 10 ans.

L’équation du fonds de roulement est donc la suivante :
capitaux permanents – immobilisations

🔍 Dans l’exemple bilan, le montant des capitaux permanents s’élève à 330 K€ et le total des immobilisations est de 300 K€. Ainsi, le fonds de roulement représente la différence, soit 30 K€.

Le principe du fonds de roulement est simple. En effet, le bilan d’entreprise doit présenter un fonds de roulement positif. Cela signifie la situation financière d’une société en bonne santé, ce qui est le cas dans cet exemple.

Besoin en fonds de roulement BFR

Maintenant, le BFR va être étudié pour les besoins de la situation financière. C’est très simple. Il s’agit du milieu du bilan actif et passif. À l’actif, vous allez donc voir stock, clients et autres débiteurs divers. Il s’agit des besoins à court terme qu’il faut financer. Par exemple, tant que vous n’avez pas recouvré votre créance auprès du client, il vous faut la financer.

De l’autre côté, les fournisseurs et les autres dettes vous aident à financer votre exploitation.

L’équation du BFR est la suivante :
(stock + créances clients + autres créances diverses) – (fournisseurs + autres dettes)

🔍 Dans l’exemple bilan, le montant de l’actif circulant s’élève à 30 K€ et le total des fournisseurs est de 20 K€. Ainsi, le BFR représente la différence soit 10 K€. L’actif circulant englobe tous les éléments de l'actif qui peuvent être mobilisés à court terme, incluant ainsi tous les éléments du bilan qui peuvent être convertis en liquidités dans un délai inférieur à un an.

Souvent, le BFR est positif, cela signifie alors que l’entreprise a besoin de financer ses créances au-delà de ses dettes. Parfois, c’est le contraire, on parle ainsi de BFR négatif ou d’excédent de fonds de roulement. Cela arrive souvent dans les grandes surfaces qui encaissent de l’argent immédiatement auprès de leurs clients et attendent le dernier jour pour payer leurs fournisseurs.

Trésorerie dans le bilan Actif / Passif

Il s’agit d’un élément indispensable lorsqu’on cherche à comprendre la structure financière d’une entreprise. Il est d’usage d’avoir un fonds de roulement positif car si le fonds de roulement est négatif, cela veut dire que l'on finance des investissements de long terme sur des ressources de court terme. C'est quasiment insoutenable à long terme. Une solution lorsque le fonds de roulement est négatif : emprunter à long terme en refinançant des investissements ou faire une augmentation de capital par exemple. Par ailleurs, il est également souhaitable qu’il soit supérieur au BFR. En effet, c’est ce dernier qui doit le financer. Ainsi, la différence entre les 2 s’appelle la trésorerie.

Une trésorerie positive équivaut à un équilibre financier au sein de la société. Elle présente ainsi un bilan d’entreprise acceptable. À défaut, la trésorerie est négative. La trésorerie est l'indicateur de référence mais cela n'est pas toujours suffisant. Si la trésorerie est positive alors qu'on a diminué le BFR en allongeant les délais de paiement cela signifie qu'il y a cessation de paiement ou qu'on s'en approche.

🔍 Dans l’exemple bilan, la trésorerie s’élève à 20 K€. C’est également le fruit de l’équation FR – BFR = Trésorerie. Soit 30 K€ – 10 K€ = 20 K€.

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Comment connaître la situation financière d'une société ?

L’avantage de savoir lire un bilan comptable est que cela permet de faire parler les chiffres. Aussi, les ratios de bilan constituent un outil très efficace pour faire le point sur l'état de la situation financière de l’entreprise. Mais les ratios financiers permettent également de comparer entre elles des entreprises avec la même activité, même si leur chiffre d’affaires est différent

Un ratio consiste à diviser le chiffre du haut par le chiffre du bas.

Ratio financierQue signifie ce ratio ?
Emprunt / CAFMesure le temps nécessaire pour rembourser les dettes financières
Ressources stables / Emplois stablesCouverture des emplois stables
Immobilisations corporelles nettes / Immobilisations corporelles brutesTaux d’obsolescence de l’appareil productif
Immobilisations corporelles brutes / Dotation aux amortissements des immobilisations corporellesTaux d’investissement
Ressources propres / Ressources stablesAutonomie financière de l’entreprise
(BFRE * 360) / CA HTReprésente le poids du Besoin en Fonds de Roulement d’Exploitation

La gestion d’une entreprise conduit donc souvent les dirigeants à s’interroger sur l’équilibre des grandes masses du bilan de leur entreprise. Les principes financiers ne sont pas très nombreux mais sont le fruit d’une expérience efficace.

N’hésitez pas à faire appel à un expert-comptable pour vous aider à évaluer la situation financière de votre entreprise.

Améliorer la santé financière : quelques pistes

Pour améliorer la santé financière de votre entreprise, voici quelques suggestions applicables :

1. Établissez des objectifs financiers clairs : Ces objectifs peuvent être liés à la croissance, la rentabilité, la réduction des coûts ou encore la gestion de la dette. Avoir des objectifs précis aide à se concentrer sur les mesures à mettre en œuvre pour améliorer la situation financière.

2. Optimisez la gestion des flux de trésorerie : Avoir une bonne gestion des flux de trésorerie est essentiel pour maintenir une santé financière solide. Cela implique un suivi régulier de vos flux de trésorerie, la mise en place d'un tableau de bord avec des indicateurs pertinents, et une bonne gestion des créances clients et des encours fournisseurs.

3. Rationalisez vos dépenses : L'optimisation des coûts peut entraîner des améliorations significatives de la situation financière. Cela peut impliquer l'analyse des coûts, l'identification des domaines d'économies potentielles et la mise en œuvre d'actions pour réduire les coûts inutiles.

4. Augmentez vos revenus : Cela peut se faire en augmentant les ventes, en améliorant les délais de paiement ou en ajustant les prix en fonction de la stratégie tarifaire de vos concurrents.

5. Élaborer une stratégie financière solide : Cette stratégie doit permettre de financer durablement l'activité de l'entreprise, et être adaptable en fonction des évolutions du marché.

6. Faire appel à un expert comptable : Un professionnel peut vous aider à établir un diagnostic fiable de la situation financière de l’entreprise, et à mettre en place les mesures appropriées pour améliorer sa santé financière.

FAQ: vos questions sur l'analyse de la situation financière d'une entreprise

Comment savoir si une entreprise est en difficulté financière ?

Pour identifier si une entreprise est en difficulté financière, plusieurs indicateurs peuvent être observés :

  • Trésorerie négative : Une trésorerie négative indique que l'entreprise consomme plus de trésorerie qu'elle n'en génère, mettant en péril sa capacité à couvrir ses charges courantes.
  • Besoin en fonds de roulement (BFR) positif : Un BFR positif signifie que l'entreprise a besoin de financements pour couvrir le décalage entre les encaissements et décaissements liés à l'exploitation.
  • Dette élevée : Un niveau de dette important peut mettre l'entreprise en position de fragilité, surtout si elle a du mal à générer suffisamment de revenus pour rembourser ses emprunts.
  • Baisse du chiffre d'affaires : Une diminution significative du chiffre d'affaires peut être le signe d'une perte de marché ou d'une baisse de la demande pour les produits ou services de l'entreprise.

À noter que ces indicateurs doivent être analysés dans leur ensemble pour avoir une vision précise de la situation financière de l'entreprise. Des outils tels que le diagnostic financier ou l'analyse des ratios financiers peuvent être utiles pour effectuer cette analyse.

Comment savoir si une entreprise est fiable et vérifier sa solvabilité ?

Pour évaluer la fiabilité et la solvabilité d'une entreprise, plusieurs sources d'informations sont disponibles.

  • Registres officiels: Le Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) et le Registre National des Entreprises (RNE) sont deux registres officiels qui contiennent des informations précieuses sur l'identité et la solvabilité des entreprises.
  • Ratios de solvabilité: Le calcul des différents ratios de solvabilité, comme la solvabilité générale, l’autonomie financière, et la capacité d’autofinancement, permet d'évaluer la capacité d'une entreprise à faire face à ses dettes.
  • Analyse des comptes annuels: L'analyse des comptes annuels de l'entreprise permet également de déterminer sa santé financière. Le ratio entre le chiffre d'affaires et le résultat de l'entreprise donne une indication de sa rentabilité.
  • Informations légales: Les informations légales, telles que la forme juridique et l'ancienneté de l'entreprise, peuvent aussi donner des indications sur sa solidité.
  • Sources tierces: Certaines plateformes proposent des rapports de solvabilité pour aider à évaluer la fiabilité financière d'une entreprise.

En combinant ces différentes sources d'information, il est possible d'obtenir une image claire de la solvabilité et de la fiabilité d'une entreprise.

Inscrivez-vous à la newsletter Dougs !
Remi Cassagnolle

Expert-comptable

Expert-comptable passionné avec une formation en économie et gestion, doté du DSCG et du DEC. Fort de plus de 10 ans d'expérience en cabinet comptable, il a gravi les échelons jusqu'au poste de RAF et Expert-Comptable. Son choix de rejoindre Dougs découle de frustrations avec les éditeurs classiques de logiciels comptables. Au quotidien, il gère diverses missions techniques, supervise des dossiers, crée des supports de formation, et accompagne les clients en conseils. Passionné de rugby, particulièrement du Stade Toulousain, et de basket, Rémi explore également les nouvelles tendances comme les cryptomonnaies et les NFT. Son temps libre est dédié à des défis intellectuels, notamment avec son Rubik's Cube et la récente découverte des échecs.

SCI
10min
La comptabilité de la SCI : tout ce que vous devez savoir
Comptabilité Bitcoin – comment enregistrer comptablement le Bitcoin ?
Le prix de votre comptable VTC : 79 euros
Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi