Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !
Inscriptions →
Telephone04 28 29 62 62Telephone
Telephone
Menu
Dirigeant
8min

Quels sont les indicateurs financiers indispensables en entreprise ?

Quels sont les indicateurs financiers indispensables en entreprise ?

💡 Depuis 2020, le RSI est intégré au régime général de la Sécurité sociale, et devient la Sécurité sociale des indépendants !

Aujourd'hui, on ne parle plus de RSI car elle a été dissoute en 2018. Depuis 2020, la Sécurité sociale pour les indépendants est intégrée au sein du régime général de la Sécurité sociale. Pas de souci : le changement est automatique ! Vous n'avez donc aucune démarche à faire de votre côté.

Les indicateurs financiers en entreprise, c'est la base d'une bonne gestion des actifs et passifs pour l'entrepreneur. C’est essentiel pour analyser le prévisionnel réalisé au lancement ou à l'exercice précédent, et choisir vos objectifs pour le prochain exercice comptable. Que ce soit votre vision à court terme ou long terme, cela doit se baser sur la réalité financière de l'entreprise, des dettes en cours aux liquidités disponibles. Avez-vous un besoin en fonds propres ? Quel est votre seuil de rentabilité ? Voyons quels indicateurs de performance financière vont impacter votre gestion.

Quels sont les indicateurs financiers de performance importants en entreprise ? 

Il serait complexe de donner une liste exhaustive de tous les indicateurs financiers d'une entreprise, nous avons donc sélectionné les principaux indicateurs financiers à suivre. Notez que certains seront à mettre en relation avec votre business plan pré-établi, pour déterminer vos opportunités ou risques financiers à un instant T.

Le chiffre d'affaires

Avec le chiffre d'affaires, on fait état de toutes les ventes hors-taxes réalisées par l'entreprise au cours de l'exercice comptable. Cela ne prend pas en compte les dépenses réalisées, mais c'est un bon indicateur à comparer avec votre plan prévisionnel, les chiffres des années précédentes et ceux de vos concurrents. 

La valeur ajoutée

Dans le cas de l'utilisation d'un produit ou service tiers, pour l'opération de l'entreprise ou la transformation, il peut être intéressant d'analyser quelle est votre valeur ajoutée. La valeur ajoutée, c’est la richesse brute créée par l’entreprise avant rémunération des salariés, dirigeants ou actionnaires. C’est un chiffre similaire au produit intérieur brut que l’on calcule pour les pays, mais cette fois-ci, c’est la richesse créée par votre entreprise. Ce chiffre met en avant le potentiel de votre entreprise, sa “valeur” pour un potentiel repreneur.

On la calcule le plus souvent dans le cadre d'une reprise de l'entreprise par un acheteur. Il y a 2 méthodes de calcul : l'une avec le compte de résultat (comptes de produits 70, 71, 72 - comptes de charges 60,61,62), ou la balance générale des comptes (marge commerciale + comptes de classe 70,71,72 - comptes de classe 61 et 62). 

Le résultat d'exploitation

C'est un chiffre qui donne un indice de la capacité de l'entreprise à générer du bénéfice dans le cadre de l'exploitation "normale" de l'entreprise. Il fait partie du compte de résultat produit par votre expert-comptable à la fin d'un exercice. Le calcul est simple : produits d'exploitation - charges d'exploitation = résultat d'exploitation. Si le résultat est négatif, c'est un déficit d'exploitation, et à l'inverse s'il est positif, un bénéfice d'exploitation. 

Vidéo “prévisionnel financier “

Le coût de revient : un indicateur de rentabilité

Le coût de revient va concerner uniquement un produit ou service. On additionne les coûts reliés à la production et distribution du produit ou service, et on calcule combien quel est le coût à l'échelle d'une certaine quantité. Par exemple, quel est le coût de la production actuelle (en moyenne), et de ce coût on peut analyser sur la marge brute est suffisante, ou s'il faut réévaluer la politique tarifaire de l'entreprise, le prix de vente. 

La marge de l'entreprise

La marge de l'entreprise, ou marge brute, c'est un calcul de la différence entre le prix de vente et le coût de revient total des biens et services rendus. Cela permet de savoir si l’activité peut générer un bénéfice. Elle est calculée hors taxes : chiffre d'affaires - coûts liés à l'activité. On peut réévaluer la politique tarifaire ou l'échelle de la production si cette marge ne semble pas suffisante pour remplir les objectifs de bénéfice de l'entreprise. 

Le BFR ou besoin en fonds de roulement

Le BFR ou besoin en fonds de roulement est une somme qui correspond aux fonds nécessaires pour faire face aux paiements réguliers de l'entreprise chaque année. C'est un indicateur financier qui va évoluer chaque année et qui est important pour garder une entreprise à l'équilibre dans le cas d'un imprévu, ou encore un retard de paiement.  Mais comment calcule-t-on le BFR ? Il s'agit de l'opération actif circulant - passif circulant. Autrement dit, créances de clients + stocks - dettes sociales, fiscales, et fournisseurs. 

Un BFR négatif indique que tout va bien : vous avez le fonds de roulement nécessaire pour mener votre activité sans besoin d’emprunter. On peut aussi calculer le BFR en nombre de jours de CA. Il suffit de diviser le BFR par le chiffre d’affaires hors-taxes et multiplier par 360. Cela vous donne le nombre de jours d’exploitations que représentent le besoin en fonds de roulement de l’entreprise. Pour améliorer le BFR, il faut principalement surveiller les créances clients et les relancer rapidement, et voir si vos conditions de paiement (délai, paiement en plusieurs fois) ne sont pas trop généreuses.

La capacité d'autofinancement 

Ici, il s'agit de savoir si l'entreprise à la capacité de financer ses investissements au fil de l'exercice, en prenant en compte vos charges fixes et charges variables. On le calcule avec 2 méthodes : la méthode additive utilisant le bénéfice net, et la méthode soustractive utilisant le chiffre d’affaires.  Avec la méthode additive, on le calcule en additionnant excédent brut d'exploitation + produits encaissables - charges décaissables. 

Avec la méthode soustractive : résultat de l'exercice + (charges calculées - produits calculés) - (produit des cessions des éléments d'actifs + valeur nette comptable d'élément d'actifs). 

Pour en savoir plus n’hésitez pas à consulter notre dossier sur la CAF.

Économisez du temps et de l’argent. Dougs s’occupe de votre compta à partir de 49€ par mois.
👉 Confier ma comptabilité à un expert-comptable

Quel est l'indicateur de performance financière le plus important ?

L'indicateur de performance financière le plus important va dépendre du profil de votre entreprise. Quelle est votre priorité ? Augmenter les bénéfices réalisés sur vos ventes demande d'analyser vos marges tandis qu'assurer l'équilibre de vos comptes demande d'analyser votre besoin en fonds de roulement. Quoi qu'il en soit, pour assurer la bonne santé de votre entreprise pour l'année fiscale suivante, vous devrez être bien informé, par exemple avec un tableau de bord comptable comme celui de Dougs.  

Comment interpréter les indicateurs financiers ?

Les indicateurs financiers seuls sont un indice de la santé de l'entreprise, mais il faut aller plus loin que la simple constatation de chiffres positifs ou négatifs, ou encore le calcul d'une marge brute.

Les indicateurs : signes de la santé financière de l'entreprise

Il est nécessaire d'expliquer d'où viennent les résultats obtenus au cours d'un exercice comptable, et le pourquoi de votre situation financière. Si votre marge produit est en baisse, est-ce dû uniquement à des ventes en baisse ou un coût en hausse ? Si vous avez un bénéfice d'exploitation, il faut comprendre ce qui a provoqué ce résultat positif, et capitaliser sur ces bonnes décisions. Dans tous les cas, même si l'entreprise est au vert sur tous les plans, vous devez comprendre le pourquoi pour continuer dans ce sens : être un bon entrepreneur, c'est comprendre vos forces et vos faiblesses, par exemple avec un tableau de bord, et tenter de faire mieux chaque année. 

Quels sont les indicateurs d'un tableau de bord financier : l'exemple de Dougs

Chez Dougs, votre comptabilité en ligne, ce n'est pas juste une plateforme sur laquelle vous classez vos dépenses, ce sont des outils d'analyse de vos résultats, actualisés au fil de l'année. Vous avez donc de multiples indicateurs financiers, sans même attendre la fin de l'exercice comptable : des outils de pilotage pour l'entreprise. Sur le tableau de bord Dougs, vous avez accès à :

  • Votre solde de trésorerie
  • Votre flux de trésorerie
  • Votre chiffre d'affaires et charges
  • Votre compte de résultat

Bien sûr, à la fin de l'exercice comptable, vous aurez accès à votre liasse fiscale : déclaration de résultat, tableau d'immobilisations, provisions de créances et dettes, valeur ajoutée produite, et composition du capital social entre autres. Autant de documents qui pourront être interprétés par les équipes fiscales et comptables de Dougs à votre disposition, pour vous aider à améliorer votre gestion à court terme et long terme, pour l'année à venir. 

Optimisez votre trésorerie

Suivez 18 actions de cette checklist et optimisez dès maintenant votre tréso !

Checklist

Est-ce que les KPI financiers peuvent être trompeurs ? 

Les KPI financiers, ou indicateurs de performance, sont bien entendu intéressants mais pas tous au même niveau. Le piège serait de faire attention à un seul "KPI" ou indicateur, et penser qu'il gouverne la réussite de l'entreprise. Attention donc à ne pas être trompé par un indicateur extrêmement positif ou négatif, quand le reste des indicateurs ne sont pas alarmant. Il existe des années difficiles ou exceptionnellement réussies, qui sont influencées par des facteurs extérieurs qui peuvent toucher votre secteur d'activité (COVID, marché en récession, contexte géopolitique...). 

Donc oui, les KPI peuvent être trompeurs, mais seulement si vous ne prenez pas du recul, pour les mettre dans le contexte de vos autres résultats, et des facteurs externes. 

Les autres indicateurs de gestion non financiers à surveiller

Il existe aussi d'autres types d'indicateurs qui peuvent vous aider pour déterminer les objectifs de votre entreprise. Les indicateurs de qualité se baseront sur la finition de vos produits et les retours de vos clients par exemple (pourcentage de retours/produits avec défaut, ou de retours positifs/négatifs), les indicateurs de capacité sont là pour évaluer si vos outils et votre masse salariale sont suffisants pour la production que vous visez (le temps nécessaire par produit/service réalisé), et les indicateurs de compétitivité vous permettent de comprendre votre place sur le marché (pourcentage de part de marché au niveau local ou national). Il y a beaucoup d'indicateurs, à vous de décider ceux qui seront cohérents pour faire avancer votre entreprise. 

Inscrivez-vous à la newsletter Dougs !
Émilie Fatkic

Expert-comptable

Entre deux sessions de conseil client, supervision de bilans comptables, management et formation de ses équipes, elle s’adonne à sa passion : la rédaction de contenus. Elle met sa plume et son expertise au service de sujets de fond sur la création d’entreprise et la comptabilité.

Dirigeant d’entreprise – Qui et quand ?
8min
Rémunération des dirigeants : quel salaire minimum se verser en 2022 ?
Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi