La cotisation CET et son plafonnement : Calcul CVAE et CFE

Votre compta bilan inclus pour 69€HT par mois

Découvrir l'offre →

La cotisation CET et son plafonnement : Calcul CVAE et CFE – Votre entreprise est elle éligible au plafonnement de la CET (contribution économique territoriale) ? L’ensemble des structures redevables de la CET peuvent être éligibles au plafonnement de celui ci ; dans l’éventualité ou son montant est supérieur à 3% de la valeur ajoutée produite par l’entreprise. Avant tout, la CET est un impôt local se composant de deux cotisations : la cotisation foncière des entreprises (CFE) et la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE).

La cotisation CET et son plafonnement : Dans quelle mesure ce plafonnement de la CET s’applique t il ?

Il est alors possible pour les entreprises redevables à la CET de devenir éventuellement éligibles à son plafonnement ; indépendamment de l’activité de l’entreprise ou de son chiffre d’affaires. Il s’agit d’un dégrèvement effectué au titre du plafonnement de la valeur ajoutée (PVA). Ce dégrèvement peut se réclamer à partir du moment ou la somme de cette CFE dépasse de 3% de la valeur ajoutée produite au cours de l’exercice d’une même année.

Calcul CVAE et CFE : Comment calculer le montant de dégrèvement ?

Le taux de plafonnement se fixe à 3% de la valeur ajoutée produite par l’entreprise au cours de la période de référence.

  • Contribuables ne relevant pas du régime d’imposition des micro-entreprises : valeur ajoutée définie dans l’art. 1586 sexies du CGI (pour plus de précisions, se reporter au régime dont relève l’entreprise redevable à la CVAE.)
  • Micro-entreprises, professions libérales et artistes auteurs rémunérés en droits d’auteurs ; la valeur ajoutée est égale à 80% de la différence entre le montant des recettes et celui des achats réalisés au cours de l’année d’imposition.
La cotisation CET et son plafonnement Calcul CVAE et CFE - Dougs

On prend donc les sommes de CFE et CVAE en compte pour le calcul du dégrèvement. On en soustrait les réductions ou dégrèvement les concernant, et on y ajoute les éventuelles impositions supplémentaires.

Ne se prend en revanche pas en compte dans ce calcul :

  • le crédit d’impôt bénéficiant aux entreprises implantées en Zone de Restructuration de la Défense (ZRD) ;
  • le dégrèvement pour cessation d’activité ;
  • ainsi que les taxes consulaires (taxes sur frais de chambre de commerce et d’industrie et de chambres des métiers et de l’artisanat.)

Calcul CVAE et CFE : La période de référence

La valeur ajoutée retenue pour le calcul correspond à celle produite au cours de la période généralement utilisée dans le calcul de la CVAE :

  • L’année au titre de laquelle l’imposition s’établit, lorsque l’exercice comptable coïncide avec l’année civile ;
  • Le dernier exercice de douze mois clos au cours de l’année, lorsque cet exercice, ne coïncide pas avec l’année civile.

Pour les entreprises qui ne sont pas tenues de constater leurs opérations au cours d’un exercice comptable (titulaires de bénéfices non commerciaux (BNC), par exemple) la période de référence est celle de l’année civile.

La cotisation CET et son plafonnement Calcul CVAE et CFE - Dougs

La cotisation CET et son plafonnement : Mise en place du dégrèvement

Il s’impute uniquement sur la CFE.

En somme, l’entreprises peut exercer une réduction de son acompte ou de son solde CFE du montant du plafonnement valeur ajoutée (PVA) attendu. Elle doit en faire la demande au service des impôts des entreprises (SIE) dont elle dépend.

Le dégrèvement, une fois accordé, s’ordonnance par l’administration dans les 6 mois suivant la date de dépôt de la demande.

Que devez vous déclarer à la CFE ? La réponse ici.

La cotisation CET et son plafonnement : A qui vous adresser ?

L’entreprise devra ainsi adresser sa demande de dégrèvement avant la 31 décembre de l’année suivant la mise en recouvrement de la CFE auprès du service des impôts des entreprises (SIE) dont dépend son établissement principal, tout en utilisant le formulaire suivant :

  • entreprises imposées d’après le bénéfice réel :  n°1327-CET-SD ;
  • et contribuables soumis au régime des micro-entreprises (BIC) ou au régime déclaratif spécial (BNC) :  n°1327S-CET-SD.

*Ne confondez pas CET (Compte Epargne Temps) et CET (Contribution Economique Territoriale) !

À propos de l'auteur : Véronique Maurice est expert-comptable et cofondatrice chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.