Créer une holding pour racheter une société

  • Patrick Maurice
  • 7 janvier 2020
  • Holding

Créez votre entreprise dès aujourd'hui avec un juriste Dougs

Découvrir l'offre →

Quels peuvent être les avantages de créer une holding pour racheter une société ? Vous le savez surement déjà, mais une holding est avant tout conçue comme un instrument de gestion des titres de participation. A ce titre, elle est le parfait instrument concernant le rachat d’entreprise.

Aujourd’hui, de plus en plus de repreneurs utilisent les montages juridiques de type holding pour acheter d’autres sociétés. Petit rappel de cette technique entrepreneuriale.

Le langage technique lié à la holding

Voici un peu de vocabulaire utilisé en matière de holding :

  • Le repreneur : le repreneur peut être soit une personne physique soit une société cherchant à se développer par voie externe ;
  • La société cible : c’est la société qui fait l’objet du rachat ;
  • La holding de reprise : il s’agit de la société qui a été spécialement créée par le repreneur pour les besoins du rachat d’une autre société. Son statut juridique importe peu. En effet elle peut adopter une forme juridique comme celle d’une société civile ou d’une société de capitaux comme une SAS par exemple. L’essentiel est qu’elle relève de l’impôt sur les sociétés pour des considérations fiscales. Pour information, la loi Pacte a désormais rendu la SAS encore plus éligible à la fonction de Holding suite à la quasi disparition de l’obligation de nomination de commissariat aux comptes.

La stratégie juridique de la holding

Avant tout, l’intérêt de la création d’une holding consiste à éviter l’achat direct des actions par une personne physique. En effet, ce dernier montage est juste quasi impossible à cause de la fiscalité personnelle. Les associés s’obligeraient à rajouter de l’argent personnel préalablement taxé par les charges sociales et l’impôt sur le revenu. Ainsi, le montage d’une holding relève moins souvent d’un choix que d’une véritable obligation financière.

Créer une holding pour racheter une société : le bon montage financer ?

Créer une holding pour racheter une société consiste comme son nom l’indique en la création d’une société holding au préalable de toute autre mesure afin de bénéficier d’une correcte optimisation fiscale de son montage financier.

Quelle forme juridique pour la SAS ?

Ainsi, le repreneur va d’abord sélectionner une forme juridique pour sa Holding. Une SAS pour faciliter la remontée des dividendes si le repreneur est une personne physique. Mais, le repreneur peut préférer une SARL s’il souhaite se rétribuer à travers une gérance majoritaire. Enfin, une société civile pourrait recevoir les faveurs du dirigeant afin de ne pas publier ses comptes. Cependant une attention particulière est exigée eu égard aux risques encourues par les sociétés de personnes.

Quelle ressource financière pour la Holding ?

Pour acquérir la société cible, la holding a besoin d’argent. A ce titre, la Holding se finance de deux façons. Tout d’abord, les apports du repreneur qui représente souvent le montant du capital social et du compte courant. A l’inverse, les emprunts contractés auprès d’établissements financiers représentent la source essentielle de financement. La plupart du temps, ce sera une banque traditionnelle mais cela peut être également un fonds d’investissement ou un capital risqueur.

créer une holding pour racheter une société

Comment la Holding rembourse l’emprunt ?

En ayant contracté un emprunt, la holding doit rembourser les mensualités à la banque très rapidement. Cependant, la société Holding peut avoir négocié un différé de remboursement de 3 à 12 mois. En effet, cela laisse le temps à la société Holding de s’organiser dans la remontée de dividendes de sa nouvelle filiale.

Autrement dit, le remboursement des emprunts s’effectue notamment grâce aux ressources dégagées par la société cible qui remontent jusqu’à la Holding par le biais de la distribution de dividendes. En bref, c’est cette dernière qui indirectement finance son propre rachat. Tout cela fonctionne à la condition que la société cible génère le bénéfice prévu dans le prévisionnel de rachat.

Pour information, le législateur privilégie la fiscalité entre la société cible et de la société holding. En effet, les dividendes qui remontent dans la société holding ne sont presque pas taxés : seulement 5%. Cela est même mieux avec l’intégration fiscale.

Enfin, cette technique d’endettement repose sur l’effet de levier. Certains professionnels de l’acquisition connaissent bien ce phénomène. En effet, pas besoin d’énormément d’argent pour acquérir, il suffit de trouver une société cible dont le rendement sera supérieur au taux d’intérêt. Cependant, ce n’est pas si simple car les sociétés cibles avec de très bons rendements sont également les sociétés les plus chères à acquérir.

En bref, créer une holding pour racheter une société constitue le meilleur montage financier que vous pouvez réaliser afin d’acquérir votre future entreprise. Apprenez en plus sur la création de société en consultant notre article dédié ! A bientôt chez Dougs !

À propos de l'auteur : Patrick Maurice est expert-comptable et cofondateur chez Dougs, l'expert-comptable en ligne qui vous simplifie la vie. Découvrez comment Dougs rend votre compta automatique et sans paperasse.
Dougs est l'expert comptable des consultants, artisans, e-commerce et freelances

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez Dougs dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous appelle dans les 30 secondes. C'est gratuit, rapide et sans engagement.