SASU
6min
La SASU : meilleure société pour les créateurs d’entreprise ?

La SASU, tout un programme. Lorsque l’on souhaite créer son entreprise, on hésite toujours dans les statuts juridiques de sa future société. Si vous êtes un jeune créateur d’entreprise, nous vous conseillons chez Dougs d’opérés pour la SASU. Aujourd’hui, nous vous faisons un tour d’horizon des avantages à faire un tel choix. Focus.

https://www.youtube.com/watch?v=ElbL2J1kJDM

Retranscription de la vidéo  » Top 5 des raisons qui font de la SASU la meilleure société pour les créateurs ! »

Vous voulez créer une entreprise ?

Je vais vous expliquer les cinq raisons pour lesquelles une SASU devrait être la société de votre choix.

Je m’appelle Patrick.

Allez, c’est parti !

Le top 5 des raisons de choisir une SASU

Rester affilié au régime général de la sécurité sociale

Dans le top 5 des raisons, on peut citer que vous conservez au régime général de la sécurité sociale. 

Or, la principale différence dans le choix des statuts de société, c’est justement le régime social auquel le dirigeant est assimilé.

D’un côté, la sécurité sociale des indépendants SSI – qui s’ appelait auparavant RSI – qui regroupe tous les dirigeants que l’on appelle « les travailleurs indépendants » ou « travailleurs non salariés ».

On dépend de ce régime avec des SARL, EURL, entreprise individuelle, EIRL, micro-entreprise, société civile.

En bref, on pourrait croire que toutes les formes juridiques vous obligent à basculer dans ce régime social des indépendants

Toutes les sociétés ?

Et bien non. Avec la SASU ou les SAS, vous restez au régime général de la sécurité sociale.

Alors, pourquoi rejeter dans un premier temps la sécurité sociale des indépendants, autrement dit, ne pas vouloir être gérant de SARL ou EURL par exemple ?

La raison est simple : si vous percevez des annuités chômage en même temps que la création de votre société – ce qu’on appelle l’ARE – vous n’aurez aucune cotisation sociale en l’absence de bulletin de paye dans une SASU.

Cela paraît évident : pas de salaire, pas de concessions sociales !

Et bien, ce n’est pas le cas si vous dépendez de la sécurité sociale des indépendants. Vous devrez verser des cotisations sociales de la première et la deuxième année, même en l’absence de rémunération.

On appelle cela des forfaits minimum, environ 1 600 euros la première année, 4000 la seconde 

Opter pour l’impôt sur les sociétés durant l’ARE

La deuxième raison sympathique de choisir la SASU est son mode d’imposition, à savoir l’impôt sur les sociétés (IS). 

Hormis certaines situations précises, choisissez de rester à l’impôt sur les sociétés le temps de votre ARE. N’optez pas tout de suite à l’impôt sur revenu (IR).

Pourquoi ? C’est super simple.

Si vous décidez de ne pas vous versez de rémunération le temps de votre chômage dans une SASU IS, vous n’aurez pas déclarer de revenus auprès de votre Pôle Emploi. Ainsi, votre ARE ne sera pas diminuée.

Ce n’est pas le cas de la SASU IR où vous devrez déclarer le bénéfice fiscal de votre société. 

Je rappelle que la SASU IR est invisible fiscalement, et c’est vous qui devez inscrire pour bénéfices dans votre déclaration d’impôt sur le revenu. La fameuse 2042. Vous devez également le signaler auprès de votre Pôle Emploi lors de l’actualisation.

Donc, si je résume, avec une SASU IS, vous pouvez avoir 500 000 euros de bénéfices et ne pas réduire votre ARE. Au contraire, avec une SASU IS, même un bénéfice de 10 000 euros vous réduit votre ARE. 

Enfin, j’apporte une précision. Une fois que vous aurez épuisé votre ARE, vous pourrez avec votre SASU conserver l’impôt sur les sociétés (IS) ou opter pour l’impôt sur le revenu (IR) pour une durée de cinq années maximum. 

Vous avez cinq ans après la création de votre société pour exercer l’option. Cela vous permettra de choisir la formule la plus avantageuse .

Compléter son ARE avec des dividendes

La troisième bonne raison de choisir la SASU consiste dans la possibilité de compléter votre ARE.

En effet, vous pouvez prendre un loyer si votre société a eu son siège social chez vous. Idem pour l’électricité, l’abonnement internet. Vous pouvez mettre en place des CESU, de l’épargne salariale, et bien d’autres avantages. Puis, en qualité d’associé unique, vous pourrez également percevoir des dividendes. 

Enfin, vous pouvez débuter votre patrimoine immobilier à travers le montage mixte holding/SCI dès la première année.

Sur notre chaîne Youtube, on a réalisé une série de vidéos sur la façon de mieux se rémunérer. Je vous invite à aller regarder. Le lien et en description.

Mais le plus simple, c’est de vous abonner directement. Vous aurez ainsi toutes les nouveautés deux fois par semaine .

Simplicité dans son fonctionnement

L’une des raisons préférées pour les entrepreneurs a débuté avec une SASU, c’est la simplicité.

Avec la SASU, pas de prise de tête.

Trois exemples :

  1. Premièrement, quand vous donnez un bulletin de salaire, vous payer les charges sociales le mois suivant. Pas de système de régularisation après une année comme l’EURL où le fonctionnement est super complexe ;
  2. Deuxièmement, quand vous donnez des dividendes, pas de calcul de pourcentage par rapport au capital ou au courant d’associé comme avec l’EURL. Vous pourrez tout distribuer ce que vous voulez ;
  3. Troisièmement. Oui, le régime social est cher. Mais vous conservez tous les mêmes avantages que vous avez connu en tant que salarié : meilleure annuité, moins de jours de carence, un bulletin de salaire qui donne confiance au banquier, ce qui n’est pas le cas avec les autres formes de société. 

La liberté offerte par la SASU

La dernière raison, c’est que vous êtes totalement libre. 

Vous avez fini votre ARE et vous vous posez des questions sur l’évolution de votre activité. Pas de souci : vous aurez plusieurs choix.

Quelques exemples :

  •  Vous recherchez un moyen de payer moins d’impôts ? Faites vos calculs, et si besoin, optez pour une SASU à l’IR. C’est simple et cela ne coûte rien ;
  • Vous voulez payer moins de cotisations ? Vous pouvez également transformer votre SASU en EURL : c’est simple et plus économique que l’inverse. Mieux ? Vous pouvez le faire à tout moment : pas besoin de commissaire aux comptes ou à la transformation ;
  • Vous recherchez du confort ? Restez tout simplement en SASU à l’IS. Si le régime vous convient bien, vous pourrez très facilement l’adapter à vos besoins : une meilleure prévoyance, une meilleure retraite, ou tout simplement un meilleur équilibre dans la perception de vos revenus. 

Si vous voulez connaître toutes les astuces fiscales, ainsi que de conseils pour mieux vivre votre création, inscrivez-vous à nos webinars quotidiens : ils sont gratuits. Ce sont une mine d’or sur tous les sujets qui peuvent vous intéresser.

Le lien est dans la description.

À très vite chez Dougs !

Patrick est cofondateur et CEO de Dougs. Expert-comptable de profession, expert conseil en création et reprise d’activité, il détient le Prix du Meilleur mémoire d'expertise comptable. Entrepreneur passionné, il partage régulièrement ses connaissances en intervenant dans des établissements supérieurs reconnus (X, HEC).

Les guides pratiques de l’entrepreneur
Les voir tous  →
Vous aimerez aussi